Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 14:52

64% des entreprises du CAC40 sont contrôlées par une famille entière contre 20% aux États-Unis et 24% en Grande-Bretagne. Le Figaro 16/09/15

Le Conseil national suisse a voté à une large majorité l’échange automatique de renseignements fiscaux. Ce dispositif complexe s’appliquera dès 2018, avec des garde-fous. Le parlement examinera chaque accord signé avec un État partenaire. Le Figaro 16/09/15

Les28 confirment leur engagement à réduire, d’ici à 2030, « d’au moins 40 % » leurs émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990. Le Monde 19/09/15

Le groupe allemand se voit sommé par le gouvernement américain de rappeler quelque 482 000 véhicules Volkswagen et Audi, construits entre 2009 et 2015 et vendus aux États-Unis, sur lesquels a été installé un logiciel permettant de minimiser les rejets polluants en cas de test... Ce sont 11 millions de véhicules dans le monde, Volkswagen, Audi, Porsche, Seat et Skoda, qui sont équipés de ce logiciel de trucage, comme le groupe a fini par le reconnaître. Un scandale qui l'oblige à provisionner 6,5 milliards d'euros dans ses comptes. Le constructeur s’expose également sur le territoire américain à une amende qui pourrait atteindre 18 milliards de dollars et à des poursuites pénales à l’encontre de ses dirigeant.
Si une enquête européenne, comme l’a demandé le ministre français des Finances Michel Sapin, devait montrer que la fraude s’étend à d’autres constructeurs en Europe, l’avenir du diesel et des industriels qui ont parié sur lui s’obscurcirait sérieusement. Alter éco + 22/09/15
Les réfugiés rêvent de Suède, de Norvège, de Finlande ou d'Allemagne: la France reste l'un des pays européens les moins plébiscités.
Les 28 États de l'UE sont convenus de mobiliser au moins un milliard d'euros pour les agences de l'ONU d'aide aux réfugiés dans les pays voisins de la Syrie : Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés et Programme alimentaire mondial. Les États vont aussi assister le Liban, la Jordanie et la Turquie "et d'autres pays" pour faire face à la crise syrienne...".
Exception faite du Danemark, dont les positions fermes ont résonné jusque sur les routes d'Europe, les pays scandinaves sont plébiscités. En Finlande, premier semestre 2015, 54% des demandes d'asile d'Irakiens ont été acceptées contre 33% en Suède... Mais la Finlande a renforcé les contrôles à sa frontière avec la Suède et des manifestations contre l'immigration ont eu lieu dans plusieurs villes.
Quand on demande aux Syriens, aux Afghans où ils vont : Allemagne, Allemagne, Allemagne. Beaucoup y ont de la famille ou des amis. Les images de l'accueil chaleureux dans les gares d'Autriche ont séduit.
La France, "patrie des droits de l'Homme", ne jouit pas de cette image. Rares sont les migrants qui veulent la gagner. Tous ont des proches ou des connaissances qui ont vu leurs demandes rejetées.
Le Royaume-Uni est connu pour ses opportunités économiques et attirant.
Aucun migrant rencontré par les journalistes de l'AFP n'envisage d'aller dans un pays du sud de l'Europe. L'Espagne s'est pourtant déclarée prête à accueillir 14.931 migrants, le troisième plus gros contingent européen après l'Allemagne et la France. Huffington post 23/09/15

Le président du groupe des socialistes et démocrates au PE, a réclamé la suspension temporaire du parti SMER, dont fait parti le premier ministre slovaque Robert Fico. « Les positions prises par R. Fico ont embarrassé l’intégralité de la famille progressiste». R. Fico a déclaré que la « migration massive de migrants musulmans qui commenceront à construire des mosquées ne sera pas tolérée »; il a évoqué la « restriction de liberté des musulmans en Europe », et déclaré que « la Slovaquie est construite pour les Slovaques, pas pour les minorités ». Euractiv 24/09/15

"Les caisses noires de Siemens, les fraudes de la Deutsche Bank, la monstrueuse duperie de Volkswagen et même l'attribution scandaleuse de la coupe du monde au Qatar n'auraient jamais été dévoilées ni sanctionnées sans une enquête menée aux États-Unis. Ceci est difficilement conciliable avec l'image faussée que se font les adversaires d'un accord de libre-échange avec les États-Unis, selon lesquels les consommateurs allemands pourraient être intoxiqués par du poulet chloré. En réalité, la protection des consommateurs est une idée qui nous vient de l'Amérique. On la prend d'ailleurs beaucoup plus au sérieux là-bas que chez nous." 24.09.15 Eurotopics Frankfurter Allgemeine Zeitung - Allemagne

Volkswagen : "Seul sujet que nos confrères allemands n'ont pas abordé… Comment le pays d'A.Merkel qui n'a cessé de taper sur les doigts des Grecs, 'tricheurs', 'menteurs' et 'truqueurs', pourra-t-il maintenir la pression quand la Grèce va devoir réclamer – inéluctable – un quatrième plan d'aide ou un effacement de la dette ? Il ne s'agit pas de 'Schadenfreude', une " joie maligne" au malheur d'autrui. Mais d'une véritable interrogation sur ce que le mot 'faute' recouvre exactement dans l'esprit des Allemands." 22.09.15 Eurotopics L'Obs

Résolution des Nations-Unies en faveur de la restructuration des dettes publiques adoptée par 136 voix contre 6 (Allemagne, Canada, États-Unis, Israël, Japon et Royaume-Uni) et 41 abstention dont la France. Politis 24/09/15

La Sicile a secouru 150.000 migrants depuis 2014, elle abrite, à Mineo, le plus grand centre d'accueil de réfugiés d'Europe. Ici, les fameux " hot spots " réclamés par Paris ne suscitent guère l'enthousiasme. Les Italiens les veulent de l'autre côté de la Méditerranée, en Tunisie ou au Maroc. Le Figaro 24/09/15

« Aujourd’hui, la zone euro est gouvernée par un club informel, l’Eurogroupe, qui organise l’affrontement des intérêts nationaux plutôt que l’émergence d’un intérêt commun à la zone euro ». P. Moscovici a proposé de renforcer « le rôle et les pouvoirs » de la CE. La gestion de la zone euro devrait être confiée à un ministres des Finances européen, issu de l’exécutif européen. Contexte 25/09/15

Pour A.Merkel, les Européens sont « très loin » d’avoir résolu la crise des réfugiés. Elle plaide pour la création d’un mécanisme permanent de relocalisation des personnes. La CE a fait une proposition en ce sens, mais les États ne se sont pas encore prononcés sur le sujet. Contexte 25/09/15

L’Espagne a entamé un impressionnant processus de décentralisation, en concédant de plus en plus de pouvoirs aux communautés autonomes : éducation, santé, services sociaux... La Catalogne est la région qui en a le plus obtenu. Mais le financement n’est pas satisfaisant.
Pour les nationalistes, beaucoup désormais indépendantistes, la Catalogne ne reçoit pas assez par rapport à ce qu’elle apporte., injustice qui étouffe le développement de l’économie catalane.
La Catalogne est une région riche, elle a, en parité de pouvoir d’achat, un revenu par habitant qui s’élève à 111 % de la moyenne européenne, celui de l’Espagne est de 94 %. Ses positions s’expriment par un slogan « l’Espagne nous vole » et par un chiffre : 16 milliards d’euros, soit 8,4 % du PIB catalan.
Données du gouvernement (2012) : communautés qui paient plus qu’elles ne reçoivent : Madrid (- 9,57 % du PIB régional), Baléares (-5,08 %), Catalogne (-3,75 %), Valence (-1,5 %). A l’inverse, Ceuta et Melilla (24,5 %), Estrémadure (15,6 %), îles Canaries (8,58 %), Asturies (8,4 %) et Andalousie (6 %) bénéficient plus qu’elles ne contribuent au budget national.
En revanche, deux communautés riches, Pays Basque et Navarre, revenu par habitant de 122 % et 116 % de la moyenne européenne, ont un régime privilégié hérité de l’histoire, solde positif supérieur à 2 %. De quoi attiser les revendications catalanes.. Alteréco + 24/09/2015

La révélation la plus spectaculaire vient sans doute du Guardian qui assure avoir eu accès aux documents prouvant que la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont fait du lobbying auprès de la CE pour rendre plus souples (plus favorables aux constructeurs) les tests antipollution.
Le Royaume-Uni a fait pression auprès de la CE pour que cette pratique soit toujours autorisée dans le nouveau test. "L'Allemagne est allée plus loin, demandant que les tests soient effectués sur des circuits en pente descendante, et que les constructeurs soient autorisés à déclarer un chiffre d'émissions de CO2 4% plus bas que celui mesuré". La France "a appuyé toutes ces propositions, sauf celle concernant le chiffre de 4%". Arrêt sur image 25/09/15

« Les producteurs allemands, avec des voitures plus grandes et plus polluantes, se sont heurtés depuis 2005 à leurs collègues français et italiens, plus disposés à accepter des contraintes. Les limites ont été fixées mais les contrôles ont été confiés aux autorités nationales : une décision voulue par les groupes automobiles allemands ». Corriere della Sera 25/09/15


CE : Commission européenne

UE : Union européenne

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche