Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 22:20
Unir le peuple !

Marine Le Pen affirme Avec moi, celui qui déballera ses cartons à l'Élysée, ce sera le peuple. Seule contre tous, elle met en évidence, de façon imagée, sa prétention à parler au nom du peuple. Suggérant que les autres candidats à la présidentielle débattent en comparses, en connivence. Derrière cet apparent isolement, elle conduit à lancer des œillades vers une certaine droite qui ne comprend pas pourquoi cette séparation invisible, cette fragile paroi de verre, entre droite extrême et extrême droite, ne pourrait pas sauter pour établir enfin un gouvernement de rêve. Devant les évolutions convergentes de l'extrême droite dédiabolisante et la droite de plus en plus extrême et divisée.

 

Marine Le Pen, seule contre tous. Contre tous les étrangers, enfin contre tous les étrangers visibles. Le racisme est un délit, elle sait manier l’euphémisme. Et personne contre elle, contre ce qu’elle dit. Parce qu’elle est difficile à contrer. Comme son père que seul Bernard Tapie avait su renvoyer dans les cordes lors d’un tête à tête.
Ou bien on discute, pas à pas, les simplismes avancés et on la met en vedette en se mettant sur son terrain. Ou on ne lui répond que par des généralités éculées, reprises depuis des dizaines d’années face au père et à la fille, avec toujours les mêmes résultats. Ce qui commence à inquiéter beaucoup de monde au point de vue électoral.

Car ce qui inquiète, ce sont les résultats électoraux plus que la situation des électeurs, des citoyens, de ceux qui votent pour le Front national, insatisfaits d’avoir voté pour les uns ou pour les autres…

 

Lors du grand débat, chacun a fait, justement, ce qu’il sait faire. Chacun a mis en avant son programme. Quel programme ? Celui mené, à ce jour, par les gouvernements de droite ou de gauche, - aggravé ou amélioré ? - qui fait que, en France comme dans toute l’Europe, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux ?
Jusque là, pour faire barrage aux candidats du Front national ou à Le Pen, père ou fille, il y avait le Front républicain – l’UMPS - maintenant, il y a l’UMPS en un seul candidat, le jeune Emmanuel Macron !
Non pour résoudre les problèmes, traiter le mal à la source. Entendre la plainte de ceux qui votent pour et leur parler, leur faire des propositions qui soient audibles par tous.

 

Certes, le dérèglement climatique met en question la survie de l’humanité. Et les institutions nationales et européennes sont un obstacle qui rend impossible tout changement de politique sans intervention massive des citoyens.

Mais cela ne répond pas à leur problème immédiat. L’élection présidentielle est l’occasion de mobiliser ceux qui ont le plus intérêt au changement de politique économique, sociale. Ici. Changement, aussi, de politique étrangère et ses aventures militaires qui ne sont pas sans conséquence.


 

Unir le peuple !
Unir le peuple !

Faut-il enfin rappeler que, pour la première fois dans une élection présidentielle, deux candidats ont des problèmes avec la justice. Ce sont les deux candidats qui prônent la tolérance zéro pour les délinquants ! L’un a annoncé qu’il ne se présenterait pas à l'élection présidentielle en cas de mise en examen. Il fait le contraire une semaine plus tard ! L’autre refuse de répondre à une convocation du juge !
Espèrent-ils, tous les deux, que leur élection éventuelle les mettra à l’abri de toute poursuite ?
 

Unir le peuple !

Des choses ont été dites, discrètement, lors du grand débat à la télévision. Mais qui s’est adressé, directement au cœur des 10 millions de téléspectateurs et, à travers eux, à tous ceux qui vivent dans un pays de plus en plus inégalitaire.

Qui leur a dit clairement que leurs problèmes ont les mêmes causes. Qu’aller les uns contre les autres les affaiblit ! Que c’est leur union qui fait leur force ! Sans distinction d’origine, de race ou de religion comme il est écrit dans l’article 2 de la Constitution de la V° République.

Si cet appel n'est pas lancé, fortement, s'il n'est pas entendu, le peuple marinera, longtemps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gineste Pierre 15/04/2017 11:52

salut Paul
pourrais-tu indiquer les adresses des graffs que tu proposes à notre intérêt et curiosité, tels les 2 présentés ici?
Pierre

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche