Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 15:40
Depuis 1979, date de la première élection du Parlement européenne (PE) au suffrage universel, la participation électorale diminue à chaque élection alors que les pouvoirs du PE sont chaque jour plus importants. Et chacun de se lamenter et de chercher des explications de ce comportement "européen" car cette désaffection touche tous les pays de l'Union européenne, même si c'est de façon inégale.

Comme l'Europe n'existe pas comme espace public, ce sont des explications nationales qui sont avancées. Chercher des explications européennes serait remettre en cause les institutions elles-mêmes et la pratique de ces institutions. Rares sont ceux qui s'y risquent. Pourtant, il existe quelques raisons, qui n'expliquent pas tout bien sûr.

Depuis que l'Europe existe, sa ligne politique ne varie guère quel que soit le résultat des élections. A chaque fois, plus d'Europe, à chaque fois plus d'Europe libérale. On libéralise sous une majorité de droite, on libéralise sous une majorité de gauche. Le président en exercice est candidat à sa succession, les gouvernements ont déjà donné leur accord, le Parti populaire européen aussi, les Libéraux aussi, la majorité du PSE aussi. Il n'y a donc pas lieu de se précipiter vers les bureaux de vote.

Un projet de traité constitutionnel européen (PTCE) a été proposé. Pour être adopté, il devait être approuvé par tous les pays de l'Union. Trois peuples le rejettent, dans deux cas on les court-circuite en faisant adopter un texte copie conforme par les parlements nationaux. Comme c'est impossible, constitutionnellement, pour le troisième, on le fait revoter. Le même phénomène avait eu lieu précédemment pour le traité de Maastricht.

Pourtant pour le PTCE, rejeté par le peuple français, comme pour le traité de Maastricht approuvé, la participation avait été de 70% lors des référendums. Preuve que le peuple français ne se désintéresse pas de l'Union européenne. Mais on préfère un peuple qui s'abstient qu'un peuple qui discute.

Est-ce parce qu'il s'intéresse à l'Union européenne que l'élection pour le Parlement européen est transformée en une élection nationale sans enjeu ? Qu'aucune table ronde n'a été organisée par les télévisions ?

Quel que soit le résultat, quel changement pour l'Union européenne ? Cette élection n'intéresse que les Etats majors et les clans dans des perspective de poltique intérieure..

Quels seront les commentaires de dimanche soir ? L'UMP dira justement que le parti du président est arrivé en tête avec 26% des suffrages. L'opposition aura beau jeu de dire que le président a été désapprouvé par 74% des électeurs ! Et tout le monde pourra repartir dans son coin pour les petites phrases. Avec deux perspectives : le remaniement ministériels, les conséquences du scrutin pour la présidentielle de 2012 !

Et l'Europe dans tout cela. Les seuls ou presque qui auront fait une campagne européenne sont les amis de Daniel Cohn-Bendit. Il a réussi a faire l'Union de presque tous les écologistes, contre une bonne partie des Verts eux-mêmes. Par l'effet de la crise, le programme a été gauchi. Europe écologie a réussi à prendre dans les filets et Bové et Joly. La récompense sera probablement pour les écologistes le meilleur résultat de toutes les élections auxquelles ils ont participé.

Malheureusement, cela ne changera pas grand chose à la marche de l'Union européenne.


Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche