Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:49

 

L'esprit du Malin souffle sur l’Élysée

 

Quelques mois après avoir fait installer son Premier bureau à l’Élysée, le malin M.Petite Bague s'empressait d'en installer un second à quelques centaines de tours de roue de scooter afin de pouvoir y aller discrètement casqué ! Sans être contrôlé de façon intempestive par la police pour avoir caché son visage dans la rue.

Discrétion telle que l'endormeur du Valls, chargé de sa sécurité, ne s'est aperçu de rien, surtout pas que des tireurs d'élites, postés au coin de la rue, pouvaient, à défaut de l'exécuter, le photographier. Que les photographes n'aient rien vu est à l'honneur de la discrétion des services de sécurité (Rebsamen). Que les services de sécurité n'aient pas vu et empêché de nuire le photographe témoigne soit de leur profond respect de la liberté de la presse, ce qui est tout à leur honneur, soit de leur incompétence ou de leur volonté de nuire, ce qui l'est moins. Aux ordres de qui ? De quel ministre de l'Intérieur, l'ancien ou le nouveau ?

Faut-il prévoir un double remaniement à prévoir ? Dans les services de protection et à quel niveau ? Dans l'ordre des bureaux ?

Mais son deuxième bureau, avenue Bosquet, siège du Medef, fait craindre beaucoup plus pour notre sécurité (sociale) que pour celle du président. Ici le remaniement est déjà fait.

 

Pendant ce temps, le chômage, l'écart entre riches et pauvres augmentent. La question qui se pose est de savoir quelle forme prendra sa prochaine explosion ?

 

Ce respect de la liberté d'expression ne semble pas une donnée constante des circulaires. Cette inconstance a d'autres conséquences que celles du théâtre de boulevard de l’Élysée. Notamment auprès de ceux qui fréquentent peu et le théâtre et l’Élysée mais trouvent que toutes les libertés ne sont pas traitées de la même façon. Qu'il est plus facile, Dieu seul sait pourquoi, de bloquer le spectacle d'un histrion noir, que la sortie d'un journal s'attaquant à une ministre noire ! Est-ce du fait du tireur, de la cible ou des deux ?

En tout cas la publicité, au frais du ministère de l'Intérieur, permettra peut-être de faire passer de la Main d'or aux mains du Trésor certains impayés accumulés depuis des années.

 

Pendant ce temps, le chômage augmente et l'écart entre riches et pauvres. La question qui se pose est de savoir quelle forme prendra sa prochaine explosion ?

 

M. Petite Blague a pu remarquer, très astucieusement devant une assemblée adéquate et ravie, que le ministre de l'Intérieur, peu tendre sur les questions d'immigration, avait même endormi le gouvernement et la presse d'Alger. Et en revenir vivant ! Il est vrai que c'est surtout les immigrés de l'est qui sont visés. Les expulsions de Roms ont été, cette année, deux fois plus nombreuses que l'année précédente.

 

Pendant ce temps, le chômage augmente et l'écart entre riches et pauvres. La question qui se pose est de savoir quelle forme prendra sa prochaine explosion ?

 

 

Tous ces fins amusements du microcosme cumulés font que, « sans bavure... le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a tout simplement explosé sa visibilité médiatique, mesurée sur les radio, les télés, les sites d'info et les réseaux sociaux ». A lui seul, il est à peu près autant cité que tous le ministres du gouvernement réunis !

 

Qu'avons-nous fait pour courir le risque d'avoir à choisir à la prochaine présidentielle, entre Sarkozy, Valls et le Pen ? Pouvez-vous nous éviter ce choix SVP ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Pierre Gineste 16/01/2014 12:08

salut Paul,
d'accord la plus grande partie de ton papier est politique
il n'empêche que l'entame est pipeule!
je ne m'attendais pas ça de toi!!
à la fin tu termine par SVP
Ségolène, Valérie... qui est P? LOL! comme disent les djeunes
sans rancune
à demain
Pierre

Paul ORIOL 16/01/2014 12:39



Tu as l'esprit people :
SVP se rapporte à la phrase précédente : Sarkozy, Valls, le Pen
L'entame peut paraître people mais pose des questions : la protection n'a pas été assurée. Question peu posée : qui dirige cette police de protection qui ne protège pas ? Qui n'avertit pas
Hollande qu'il est pisté par un photographe. C'est Valls qui piège  Hollande (d'où sa place dans le SVP) ou Sarko qui piège les deux. Dans tous les cas, cela mérite une sanction
administrative ou politique dont on parle. peu.

On parle du deuxième bureau du Cirque plus que du deuxième bureau de l'avenue du Bosquet. C'est pourtant le plus important. D'où le refrain...



Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche