Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 20:47

 

 

Quelqu'un a dit : « seuls les curés et les homosexuels veulent aujourd'hui se marier ». Avec une différence de taille. Les homosexuels ne s'opposent pas au mariage des curés. Mais, sinon les curés, au moins l'église catholique institutionnelle est violemment opposée au mariage des homosexuels. Les autres cultes aussi, même si l'église catholique est en pointe.

 

 

L’Église est parfaitement légitime pour déconseiller ou même interdire le mariage à ses ouailles de même sexe. Comme elle interdit le mariage aux prêtres qui font d’ailleurs vœu de célibat et non de chasteté... Si deux catholiques, du même sexe, veulent se marier contre sa volonté, elle peut les sanctionner. Libre à elle de ne pas leur accorder le « sacrement du mariage », de les excommunier...

 

 

Elle peut donner son avis comme elle le fait, d'ailleurs, sur tous les sujets de son choix. Mais de quel droit veut-elle faire la loi et interdire le mariage à deux personnes qui ne reconnaissent pas son autorité  ? Qu'a-t-elle à voir dans un mariage laïque ? Ouvrir le mariage aux personnes de même sexe n'oblige personne à se marier. Et, en ce sens, « mariage pour tous » est une mauvaise formule. « Droit au mariage pour tous » serait plus juste.

 

 

Aujourd'hui, le mariage des homosexuels, comme hier, le divorce, la contraception, l'avortement, l’Église catholique s'occupe beaucoup trop de ce qui ne la regarde pas après avoir été aveugle, tolérante, devant ce qui la regardait directement comme la pédophilie parmi ses troupes...

Bien sûr, la règle est valable pour toutes les religions qui veulent non seulement propager mais imposer leurs règles à tout le monde, y compris à ceux qui ne reconnaissent en rien leur autorité. C'est au corps législatif de faire les lois.

 

 

L’Église ne s'oppose pas au nom de ses dogmes ce qui risquerait de laisser indifférents les Français mais avec un argument maintes fois avancé dans le passé : cette réforme va faire exploser la famille, fondement de la société. Ni le divorce, ni la contraception, ni l’avortement, ni le pacs n'ont fait disparaître la famille. Elle n'a pas disparu non plus dans les pays qui ont adopté le mariage homosexuel. Tout au plus l'adoption du mariage homosexuel fera évoluer les modalités de construction de la famille dans la société. Dans ce sens, on peut même qualifier le mariage homosexuel de conservateur, de nouveau pilier de la famille !

 

 

« Seuls les curés et les homosexuels veulent aujourd'hui se marier », voire...

On pouvait le penser devant la diminution des mariages avant l'instauration du Pacs. Maintenant, cette affirmation serait à nuancer (tableau 1). Certes, le nombre de mariages a diminué, régulièrement, entre 2000 et 2010 tandis que celui de pacs augmentait tout aussi régulièrement.

Alors que le pacs a été mis en place, en 1999, essentiellement, pour permettre aux homosexuels d'institutionnaliser leur union, ils ne constituent que 7% des pacsés : 93% sont le fait d'hétérosexuels.

En 2010, le nombre de pacsés, en une année, a été multiplié par 9,23 par rapport à 2000. Mais la progression a été beaucoup plus importante pour les pacsés de sexe différent (multiplication par 11,65) que pour les personnes de même sexe (1,69).

Au total, mariages et pacs, le nombre « d'unions légalisées » est passé de 322 093 à 448 069 soit une augmentation de 28%. Désaffection pour le mariage classique mais non pour une certaine institutionnalisation de la liaison.


Tableau 1 : Évolution des mariages et des pacs

 

 

Mariages

Pacs

Unions sexes opposés

Même sexe

Sexes opposés

Ensemble

2000

305 234

5 412

16 859

22 271

322 093

2001

295 720

3 323

16 306

19 629

312 026

2002

286 169

3 622

21 683

25 305

307 852

2003

282 756

4 294

27 276

31 570

310 032

2004

278 439

5 023

35 057

40 080

313 496

2005

283 036

4 865

55 597

60 462

338 633

2006

273 914

5 071

72 276

77 347

346 190

2007

273 669

6 221

95 778

101 999

369 447

2008

265 404

8 201

137 801

146 002

403 205

2009

251 478

8 434

166 089

174 523

417 567

2010

251 654

9 143

196 415

205 558

448 069

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF02327

 

Cependant, on ne peut additionner ainsi mariages et pacs. Car un certain nombre de pacs hétérosexuels ont été transformés en mariages. En effet, en 2007, 47% des dissolutions de pacs avaient pour cause un mariage entre les pacsés, 41% en 2008 et 34% en 2009. Ce qui ramène les unions officielles à 357 596 unions en 2007, 393 614 en 2008 et 413 340 en 2009. La progression du nombre de liaisons officialisées est moindre mais demeure (1). Resterait à chiffrer le nombre de couples ni pacsés ni mariés.


 

Les mariages catholiques (Tableau 2). Bien entendu, il s'agit des mariage enregistrés à l'état civil.

 

Tableau 2 - Les mariages catholiques

Mariages catholiques

Deux conjoints catholiques

Un seul conjoint catholique

Ensemble

2000

108229

14351

122580

2001

103501

14586

118087

2002

97959

12450

110409

2003

90734

11290

102024

2004

82940

12094

95034

2005

83047

14385

97 0432

2006

75226

13788

89014

2007

70967

12542

83509

2008

75865

12699

88564

2009

66244

11420

77664

Diminution entre 2000 et 2009 en %

38,8

20,4

36,6

Source : Annuaire statistique de l'Église jusqu'en 2003, puis Conférence des évêques de France. http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-l-eglise/statistiques-de-l-eglise/statistiques-de-l-eglise-catholique-en-france-guide-2011.html

 

 

Quant aux mariages religieux catholiques, ils diminuent tout aussi régulièrement : de 36,6% entre 2000 et 2009, plus quand les deux conjoints sont catholiques (38,8%) que lorsqu'un seul conjoint l'est (20,4%). Pendant la même période (2000-2009), le nombre de mariages enregistrés à l'état civil n'a diminué que de 17,6%.

Finalement, les mariages catholiques qui constituaient 40,2% des mariages en 2000, n'en constituent plus que 30,9% et si on tient compte des pacs hétérosexuels, cette proportion est passée de 38,1 à 18,6%. L'union de personnes de sexe différent se fait largement en dehors de l'église catholique.

A la lecture de ces chiffres, il semble difficile de dire que l'institution du mariage repose directement ou indirectement sur les mariages catholiques ! Ceci relativise le rôle de l’Église catholique dans la constitution des familles qui lui échappe de plus en plus, avec ou sans mariage.

Pour mesurer l'influence des églises, il faudrait connaître le nombre de mariages dans les autres confessions.

 

 

Le nombre de divorces augmente 

Il est passé de 114 005 en 2000 à 130 810 en 2010 après un pic de 162 020 en 2005. Ce qui est confirmé par l'indicateur de divortialité (nombre de divorces dans une promotion fictive de mariages dont les taux de divorces seraient à chaque durée de mariage égaux à ceux observés l'année considérée. Il peut différer de la proportion finale de couples divorcés dans une promotion de mariage) calculé par l'Ined qui passe de 38,2% en 2000, à 52,3% en 2005 pour redescendre à 46,2% en 2010 (tableau 3)

Tableau 3 : Nombre de divorces et indicateur conjoncturel de divortialité.

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

114005

112631

115860

125175

131335

162020

135910

131320

129319

127578

130810

38,2

37,9

39,2

42,5

44,8

52,3

46,9

45,5

45,1

44,7

46,2

http://www.ined.fr/fr/france/mariages_divorces_pacs/divorces/

 

Le nombre de dissolutions de pacs aussi.

D'après l'Ined, le nombre de dissolutions de pacs augmente légèrement, 22 783 en 2007, 23 448 en 2008, 26 573 en 2009 (1).Il serait passé à 35 000 en 2010 et 41 000 en 2011 (2). Mais le taux de «dissolution» serait stable depuis sa création, autour de 13%. Près de 15% des pacsés rompent d'ailleurs le contrat pour… se marier : le pacs mariage à l'essai (3) ?



Naissances hors mariage

Le nombre total de naissances évolue peu ce que confirme le taux de natalité pour 1000 habitants et, comme le nombre de mariages diminue, la majorité des naissances ont lieu hors mariage ! (Tableau 4). Ce pourcentage a encore augmenté dans les années récentes : : 53,7 % en 2009 et 54,8 % en 2010..

 

Tableau 4 :Nombre de naissances-Taux de natalité pour 1000h-% des nés hors mariage

 

Nombre de naissances

Taux de natalité pour 1000 h

% des naissances hors mariage

1994

740774

12,5

37,2

1995

759058

12,8

38,6

1996

764028

12,8

39,9

1997

757384

12,7

41

1998

767906

12,8

41,7

1999

775796

12,9

42,7

2000

807405

13,3

43,6

2001

803234

13,1

44,7

2002

792745

12,9

45,2

2003

793044

12,8

46,2

2004

799361

12,8

47,4

2005

806822

12,8

48,4

2006

829352

13,1

50,5

2007

818705

12,8

51,7

2008

828404

12,9

52,5

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon02231

 

Enfin, les parents isolés ne cessent de devenir plus nombreux : 1 490 200 soit 6,8% des ménages en 1990, 1 840 000 soit 7,6% en 1999 et 2 263 100 soit 8,2% en 2009 (4).

 

Le mariage homosexuel dans le monde

La simple consultation de wikipedia permet de constater que le mariage homosexuel a été introduit dans la législation de 13 pays, catholiques ou protestants, sans effondrement ni de la famille, ni de la société, ni de l’État...

 

Les Français, d'après les sondages, semblent avoir pris conscience de cette évolution des mœurs : suivant le dernier sondage, 65% soutiennent l'ouverture du mariage aux homosexuels et 52% pensent qu'ils devraient avoir le droit d’adopter en tant que couple des enfants et 56% sont favorables à ce que les couples de femmes homosexuelles puissent avoir recours à l'insémination artificielle (5).

Pour les représentants des églises et quelques autres, la société est menacée de zoophilie, de polyandrie, d'inceste, de polygamie...


Qui pourra leur dire que la société évolue, que la terre continue et continuera à tourner quoi qu'ils en pensent ?

 

1 - http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1524/publi_pdf1_evolution_demographique.pdf

2 - http://www.patrimoinorama.com/index.php?option=com_content&task=view&id=6473&Itemid=29

3 - http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/05/28/01016-20100528ARTFIG00693-pour-les-notaires-le-pacs-est-une-bombe-a-retardement.php

4 - Alternatives économiques, Hors-série, 4ème trimestre 2012

5 - Ifop- le Monde 08/11/12.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Diversité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche