Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 20:08

 

Par les réseaux sociaux, un appel à rassemblement devant l'ambassade des États-Unis a été lancé contre la diffusion de « L’innocence des musulmans » sur YouTube, vidéo qui a déjà entraîné de multiples manifestations de musulmans avec des incidents, quelquefois graves, avec mort d'hommes dans le monde.

 

 

A Paris comme ailleurs, la manifestation du samedi 15 septembre visait à faire interdire la diffusion de cette vidéo et, plus largement, à protester contre la politique des États-Unis. Aucune demande d'autorisation n'avait été déposée à la préfecture de police.

Ce rassemblement visait donc à limiter la liberté d'expression et, n'étant pas déclaré, était illégal. Mais l'arrestation de 152 personnes sur 200 à 250 manifestants semble monter qu'il s'agissait pour la police plus de remplir un fichier que de disperser une mini-manifestation non autorisée.

 


Le ministre de l'Intérieur a déclaré : « Je ne permettrai pas que des femmes voilées entièrement, que des prières de rue, que des slogans hostiles à des pays alliés à nos valeurs puissent se faire entendre dans nos rues. Donc, je serai extrêmement ferme ». Le ministre est dans son rôle quand il affirme vouloir faire respecter la loi. Mais y-a-t-il une loi qui interdit de « faire entendre des slogans hostiles à des pays alliés ».

On serait, par ailleurs, en droit d'attendre des déclarations pour défendre la liberté d'expression... par rassemblement ou manifestation, y compris les manifestations non autorisées....



Des autorités musulmanes ont pris position : si
le Conseil français du culte musulman n'a pas condamné cette atteinte à la liberté d'expression, on peut comprendre pourquoi, il faut remarquer qu'il a réitéré sa “condamnation ferme et totale de toute action commise par des personnes se réclamant de l’islam tout en bafouant délibérément ses valeurs et ses principes » (Euronews 17/09/12).

 

De même, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a annoncé «la lecture d’un message» d’apaisement sur son lieu de culte. Le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a appelé à «ne pas tomber dans le piège» d’une révolte.
Pour sa part, Tariq Ramadan a déclaré qu’il ne fallait «absolument pas manifester»... et recommandait aux «leaders d’organisations musulmanes de dire avec force ceci : même si notre cœur est blessé, notre intelligence doit avoir la dignité de ne pas répondre et de regarder au-delà» (Liberation.fr 20/09/12).

 


Une déclaration de manifestation sur la même question a été déposée pour ce samedi. La manifestation a été interdite. Sans vent de protestation.

 


Liberté d'expression :

  • Les gouvernements des États-Unis, de le France, entre autres, ont condamné la diffusion et le contenu du film « L'innocence des musulmans » ou au moins de la bande annonce de 14 mn car personne ne semble avoir vu le film qui durerait 2 heures


  •  

    Les mêmes gouvernements, au nom de la liberté d'expression, disent ne pas pouvoir et vouloir l'interdire. Même si le gouvernement des États-Unis a demandé à YouTube d'en arrêter la diffusion ce qui a été refusé. Mais YouTube en a bloqué l'accès en Malaisie, Indonésie, Inde, Libye, Égypte, Afghanistan, Bangladesh et Pakistan (actualite@icare.to 21/09/12 http://tempsreel.nouvelobs.com/).

  • Les incidents, les exactions qui ont accompagné les manifestations contre le film dans le monde sont inadmissibles.
  •  

  • Mais les mesures, disproportionnées, contre la manifestation pacifique de 200 personnes à Paris sont aussi une atteinte à la liberté d'expression.
  •  

  • L'interdiction de la manifestation de samedi sur le même thème est tout autant une atteinte à la liberté d'expression. Tant que ces appels demeurent pacifiques.


  • Certes, le gouvernement peut avancer le « risque de trouble à l'ordre public ». Qui n'est pas pour le moment avéré. L'interdiction peut-elle diminuer ou augmenter le risque de trouble public ?


  • Ce motif pourrait être avancé pour la diffusion du film qui est à l'origine de troubles publics dans le monde... Dans le passé, des projections de films ou manifestations ont été interdites à ce titre.


  • CharlieHebdo a publié des caricatures qui peuvent provoquer de graves réactions. Pour faire respecter sa sécurité, et sa liberté d'expression, le local du journal est sous la protection de la police. Qui empêche des personnes de manifester.

  • Les personnes qui se sentent éventuellement agressées peuvent avoir recours à la loi. Quels recours ont-elles contre la diffusion d'un film sur internet ?


  • L'appel au calme de la plupart des autorités musulmanes en France et dans le monde témoigne de leur volonté de se dissocier des extrémistes et de l'image qiu'ls donnent de l'islam.

 

En Allemagne, la question de pose dans des terme proches de la France. L'entrée du territoire allemand a été interdite au pasteur étasunien Terry Jones, connu pour avoir brûlé des Corans en 2011. Il était invité par l'extrême droite pour soutenir la diffusion de la version intégrale (?) du film. Le ministre de l'Intérieur veut aussi empêcher la projection de de ce film qui "serait contraire à la préservation de l'ordre public".

 
Angela Merkel qui avait défendu avec ardeur la publication des caricatures du prophète Mahomet en 2005, au nom de la liberté d'expression se posait la question
de savoir si cette projection mettait en péril la sécurité du pays.


Quant à la communauté musulmane d'Allemagne, le Conseil central des musulmans et le Conseil de coordination des musulmans (KRM) ont appelé à une interdiction tandis que la Fédération islamique libérale s'est prononcée contre. « Plus on fait de ce genre de contenus un tabou, plus les dommages sont grands » a affirmé Lamya Kaddor, dans le journal Tageszeitung (actualite@icare.to 21/09/12 http://tempsreel.nouvelobs.com/).

 

 

 

En marge : Lors de la fête de l'Humanité, une quarantaine de personnes, n'appréciant pas ses positons sur l'islam, l'islamisme... ont réussi à empêcher Caroline Fourest de prendre la parole.
L'annulation du débat sur « Comment faire face au FN ».auquel Caroline Forest devait participer, lui permet de dire que ceux qui l'ont empêché de parler ont joué le « rôle d'idiots utiles »et rendu service au FN.
On peut aussi constater, pour s'en réjouir ou pour le regretter, que le service de protection du PC a bien changé. Il n'a pu faire respecter la liberté de parole de son invitée à la Fête de l'Humanité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche