Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:49


Le système bancaire irlandais... a besoin de 24 milliards d'eurossupplémentaires... La nouveauté est que les banques doivent... être appelées elles aussi à payer : "Le gouvernement sortant... avait assuré que l'ensemble des coûts des méfaits des bandes irlandaises serait à la charge des contribuables. Le nouveau gouvernement estime... qu'une partie des pertes des banques devrait être compensée par ceux qui leur ont inconsidérément prêté de l'argent... Cette décision politique, et non les chiffres publiés, présente un danger pour l'ensemble de la zone euro."La Stampa – Eurotopics - 01.04.2011

 

L’Eglise catholique est le plus souvent financée par l’impôt.Allemagne :l’État ne reverse pas aux Églises une part de ses propres recettes mais autorise les Églises à prélever un impôt dont elles fixent elles-mêmes le taux (autour de 9%), en général assis sur le revenu. Il est collecté sous la forme d´un supplément aux impôts de l’État. Le financement par dons volontaires, comme en France, est considéré comme favorisant « l’influence indésirable des grands donateurs ».
Italie, Espagne, Hongrie: l’État est « mandaté » par les contribuables pour répartir selon leurs désirs une fraction de leur impôt dont le montant est décidé par l’État.
Italie, le contribuable indique... à quoi il veut consacrer 0,8% de son impôt sur le revenu : soit à des communautés religieuses, soit à l’État qui doit l’affecter à des actions sociales ou humanitaires. Pour ceux qui n’indiquent pas d’affectation, leur contribution est répartie entre les communautés religieuses et l’État, proportionnellement à l’affectation indiquée par les autres contribuables.
Espagne :taux de cet impôt fixé à 5,239 pour mille, en Hongriejusqu’à 2%.
Europe du Nord (et diocèses concordataires): Les pays ayant reconnu des Églises, voire une Église nationale, sont directement subventionnées par l’État – soit en totalité, soit uniquement pour certaines tâches, comme par exemple le traitement du clergé.
Scandinavie(sauf Suède, il n’existe plus de religion d’État), départementsconcordataires d’Alsace et de Moselleet Belgique.
Suisse :Les cantons suisses ont des solutions variées : impôt ecclésiastique en Suisse alémanique, subventionnement public (Vaud) ou,interdiction de tout subventionnement des cultes (Neuchâtel).
Autriche : une loi de 1939 prévoit un financement par contribution obligatoire des fidèles : les contributions ne sont pas levées par l’État mais l’État assiste les Églises pour contraindre au paiement…
Autres modes de soutien de l’Étatexistent dans plusieurs de ces pays : défiscalisation des dons accordés par les fidèles, subventions accordées aux organismes caritatifs catholiques (hôpitaux, maisons de retraite, foyers d’accueil ou de réinsertion…) ou aux écoles catholiques ou entretien d’édifices cultuels faisant partie du « patrimoine culturel ».
Anne-Bénédicte HOFFNER La Croix 30/03/11.

 

L'Eglise catholique de Francedispose de plus de 700 millions d'euros par an. Principales sources de revenus , denier du culte (231 millions), les quêtes (147 millions), les legs (80 millions), les revenus locatifs (23 millions). Le Monde 02/04/11.

« L'UE va interdire les voitures dans les villes d'ici à 2050 », titre le Daily Telegraph, après l’annonce par le commissaire européen aux Transports d’une série de propositions pour un Espace européen unique des transports. En haut de sa liste figure l’objectif d'écarter des villes de l’UE les voitures à essence et au diesel, ainsi que les camions. Cela dans le cadre d'une proposition de réduction des émissions de CO2... et d'utiliser des moyens de transport"alternatifs". "Le plan envisage également de mettre fin aux vols de vacances bon marché de Grande-Bretagne vers le sud de l'Europe..." Selon EUobserver, les militants écologistes estiment que les mesures ne vont pas assez loin parce qu'elles "repoussent la vaste majorité des réductions d'émissions polluantes dans les transports à après 2030 seulement". Presseurope 29/03/11.

Bulgarie, Roumanie, Pologne, Lettonie, Lituanie, Danemark
ont décidé de se joindre au «pacte pour l’euro», adopté le 11 mars par les pays qui partagent la monnaie unique. Il doit leur permettre d'approfondir la coordination des politiques économiques et leur donner accès au mécanisme de sauvetage permanent de l'UE après 2013. Les quatre autres pays, dontle Royaume-Uni,ont décidé de rester en dehors de ce système.
Le texte recommande notamment de reculer l'âge de la retraite et d'établir un lien entre les salaires et la productivité. Les différents pays décideront eux-mêmes quand et comment atteindre ces objectifs.
Avec un taux unique d'imposition des revenus et des sociétés à 10 %, la
Bulgariedispose de la charge fiscale la moins élevée de l'UE. Le ministre des Finances bulgare a expliqué que le pays conserverait ce taux malgré les appels de la France et de l’Allemagne. La Francedispose d'un taux d'imposition sur les sociétés de 33 %. En Allemagne, cette taxe oscille entre 30 et 33%, selon les régions. Réseau EurActiv 28/03/11.

Un demi-million de Britanniquesont manifesté dans le centre de Londres contre l'austérité, à l'appel des syndicats. Un score historique depuis 20 ans.JDD 25/03/11.

 

Mis sous pression par d’importantes mobilisations populaires, les députés portugais ont rejeté le nouveau (et quatrième !) plan d'austérité présenté par le premier ministre qui a dû démissionner. Cette crise illustre l'impasse dans laquelle s'enfonce l'UE avec ses politiques d'austérité forcenée destinées à "rassurer les marchés financiers". ATTAC 25/03/11.

La parité en Europe.CI n°1064.

% de femmes

Pays

dans les conseils d'administration

diplômées de l'enseignement supérieur

Norvège

39

61

Suède

26

64

Finlande

26

62

Lettonie

23

70

Danemark

18

58

Pays-Bas

15

56

Allemagne

13

56

Royaume-Uni

13

58

France

12

55

Espagne

10

58

Autriche

9

52

Italie

5

58

Portugal

5

65

 

 

 

UE à 27

12

59

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche