Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 09:20

 

Royaume-Uni : Le TIMES poursuit sur le thème de l’évasion fiscale, qui fait des vagues après les déclarations de David Cameron en ayant dénoncé l’immoralité… Le journal se range aux arguments du Premier Ministre, estimant que même si elle reste dans le cadre de la légalité, l’évasion fiscale est inacceptable et « représente une trop grande perte pour le pays ». Quelques journaux reviennent sur… les salaires excessifs des PDG… Revue de presse Ambassade de France 21/06/12.

 


Barack Obama : “Je me félicite des mesures importantes qu’ils [les Européens] ont prises pour favoriser la croissance, la stabilité financière et la responsabilité fiscale… chaque pas montre que l’Europe s’oriente vers une plus grande intégration plutôt que l‘éclatement”.
François Hollande : “Nous les Européens, nous nous sommes fixés trois volontés communes, que nous aurons à traduire pour le sommet européen de la fin du mois, la croissance, la stabilité financière et la responsabilité financière
Reste à se mettre d’accord sur un plan d’action. Ou plutôt à obtenir l’accord d’Angela Merkel… La chancelière de son côté continue d’insister sur l’union politique : “J’ai de mon coté redit clairement que nous avons besoin de plus d’Europe, et besoin d’approfondir notre coopération, parce que les marchés évoluent ensemble…”  Euronews 20/06/12.

 


Pour François Hollande, il faut 120 milliards d'euros pour relancer la croissance européenne http://www.touteleurope.eu/fr/organisation/etats-membres/france/actualite/actualite-vue-detaillee/afficher/fiche/5932/t/107623/from/4904/breve/pour-francois-hollande-il-faut-120-milliards-deuros-pour-relancer-la-croissance-europeenne.html?cHash=2bec5e154a


Dix pays pour des Etats-Unis d’Europe (1)(groupe du futur)... veulent  faire entendre leur voix pour transformer l’UE en une fédération sur le modèle des Etats-Unis… ils préparent… le “Plan de transformation pour un Etat européen”. Le 19/06, ces 10 ministres ont présenté un premier rapport à ceux qui profiteraient le plus de sa réalisation : José Manuel Barroso, Herman Van Rompuy, Mario Draghi et Jean-Claude Juncker, respectivement présidents de la CE, du Conseil européen, de la BCE et de l’Eurogroupe.
Car le groupe du futur initié par l’Allemand Guido Westerwelle, et dans lequel la France n’est pas représentée, propose de déchoir de leur pouvoir les chefs d’Etat et de gouvernement et de valoriser le président de la CE. Ce dernier serait élu directement au suffrage universel et aurait le droit de constituer une “équipe gouvernementale”, ce qui ferait de lui l’homme politique le plus puissant d’Europe.
Le groupe veut également remplacer les Conseils des ministres et des dirigeants européens en créant une seconde chambre, “des États”…. Des compétences nationales seraient cédées à cette fédération telles que la gestion des frontières, la défense ou le budget, pour notamment “rendre l’euro irréversible”.
… il n’est pas surprenant que ce soient les diplomates des pays qui ont perdu toute influence depuis le traité de Nice signé en 2000, et surtout depuis l’éclatement de la crise, qui veulent reprendre leurs droits aujourd’hui.

1) Les ministres des Affaires étrangères allemand, autrichien, belge, danois, italien, luxembourgeois, néerlandais, polonais, portugais et espagnol. Presseurop Die Presse 20/06/12

 


Grèce : l'alliance de gauche Syriza n'est pas parvenue à entrer au gouvernement…, le succès du chef du parti Alexis Tsipras influencera… la politique européenne, car il a réussi "une grande performance : en trois ans, il a multiplié par six les résultats enregistrés par son parti. Mais cela n'a pas suffi à remporter les élections. Soupir de soulagement pour les eurocrates et Merkel. Le chantage qu'ils ont exercé et l'intervention encore inédite dans la vie politique d'un pays de l'UE n'ôtent pas aux élections grecques leur légitimité démocratique.… Mais grâce à son résultat et aux pertes des partis de la troïka, le Syriza est parvenu à changer les choses. Si la Grèce n'a pas réussi à lancer la refonte de la politique européenne, elle a tout de même généré un épouvantail qui aura un impact." (19.06.2012)Blog Arrastão - Portugal

 

Grèce : « L’interview du président français, M. Hollande… est d’une importance particulière, car elle définie clairement les limites dans lesquelles pourra agir le nouveau gouvernement grec. Les opportunités mais aussi les dangers. L’importance des déclarations de M. Hollande consiste sur le fait qu’elles sont faites par la personne qui constitue « l’arme principale » dans le renversement de la politique européenne « Merkozy » sur lequel misent toutes les forces politiques grecques qui désirent le maintien de la Grèce au sein de la zone euro. Sans alliances élargies fortes et sans chefs favorablement disposés à l’égard des centres des décisions, un petit pays européen, qui se trouve même dans une situation extrêmement difficile, ne pourra pas tout seul réussir grand-chose… Que cela nous plaise ou non, c'est la vérité. » ETHNOS: selon l’office national des statistiques, le taux de chômage a atteint 22,6% lors du remier trimestre de 2012 (soit une hausse de 57,3%, par rapport à la même période de l’année dernière). Parmi les 1.120.097 chômeurs, 56,5% sont des chômeurs de longue durée, alors que le taux de chômage chez les jeunes âgés de moins de 24 ans est de 52,7% (Kathimerini) http://www.ambafrance-gr.org/IMG/pdf/120615.pdf


 

L’Europe se trouve face à deux questions cruciales : va-t-on arriver à donner un fondement démocratique à la maison commune de l’Europe ? Le veut-on vraiment ? Et deuxièmement : une union monétaire refondée peut-elle être le moteur de l’unification européenne? Pour répondre rapidement : on n’est pas encore prêt pour les Etats-Unis d’Europe. Ça veut dire aussi qu’on devrait freiner nos ambitions pour l’euro. Presseurop 15/06/12.


 

Royaume-Uni : Le plan présenté par le Chancelier de l’échiquier et le gouverneur de la Banque d’Angleterre est ingénieux : en échange de fonds de l'Etat, les banques doivent s’engager à prêter davantage aux petites entreprises. Compte tenu de la situation économique, de la perte de confiance et des inquiétudes croissantes à propos de l’Europe, toutes tentatives visant à stimuler la croissance ne peuvent qu’être bienvenues….
Par ailleurs, George Osborne a annoncé une réforme des banques… : une législation présentée à l’automne comportera des mesures pour l’accroissement du capital que devront détenir les institutions financières. Les épargnants ordinaires auront la priorité en cas de faillite des banques, et surtout il y aura séparation des dépôts et des opérations risquées. http://www.ambafrance-uk.org/Vendredi-15-juin-2012-Royaume-Uni


 

Privés de leur rôle de législateur sur l'un des aspects de la réforme de Schengen, les élus (députés européens) ripostent en interrompant les discussions sur plusieurs textes. Ce boycott pourrait se prolonger sous la présidence chypriote. EurActiv.fr 14/06/12.


L’engagement de Hollande envers la Grèce. Dans une interview accordée à la chaîne Mega Channel à quatre jours des législatives grecques, le président français s’est engagé à soutenir Athènes, tout en mettant en garde les Grecs contre une sortie de la zone euro en cas de non respect de leurs engagements. To ethnos 14/06/12.


 

Les eurodéputés ont affirmé qu'il était nécessaire d'avoir un budget européen "souple". Ils veulent réformer le système actuel, pour permettre l'utilisation de sources de revenus alternatives dans le budget européen, comme les recettes d'une taxe sur les transactions financières ou les revenus que générerait une nouvelle TVA de l'UE. Selon leurs estimations, ce changement ramènerait, d'ici 2020, la contribution des États fondée sur le revenu national brut de 75 % à 40 %. Euractiv 13/06/12.



 

Europe : Le 23 mai, lors du premier sommet auquel participait François Hollande… Une mission a été confiée aux présidents des quatre institutions (CE, Conseil européen, BCE et Eurogroupe des 17 ministres des Finances) : préparer, pour le Conseil européen de fin juin, un rapport listant les étapes de l’approfondissement de l’union monétaire. Bruxelles espère que cette «feuille de route» pour aboutir à l’union bancaire, à une mutualisation totale ou partielle des dettes publiques (euro-obligations), à l’intégration politique afin de donner plus de légitimité démocratique à l’Union ou encore à la création d’un vrai budget européen, sera approuvée par les 27. Objectif : parvenir à un texte d’ici fin 2012. Jean Quatremer Les coulisses de Bruxelles 13/06/12.


 

L’agence d'évaluation financière Moody’s a abaissé mercredi la note d’endettement à long terme de l’Espagne de trois crans, à«Baa3», juste au dessus de la catégorie «spéculative». Libération 13/06/12.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche