Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 20:09

 

Bercy veut renégocier les accords fiscaux avec la Suisse. L'Union européenne exige de la Suisse la suppression du statut fiscal préférentiel pour les holdings. L'accord fiscal conclu avec l'Allemagne sur le prélèvement à la source est menacé. L'Italie fit encore figurer la Suisse sur a liste noire.
Entre 2008 et 2010, le nombre
d'Américainsayant choisi de quitter la nationalité américaine a été multiplié par six. Ce phénomène touche de plus en plus de Chinois, de Russes ou d'Indiens dans l'inaction de ces grands pays à qui souvent ils doivent d'être devenus riches. Le Monde 12/09/12.


 

Grèce – UE : plusieurs journaux constatent un changement de climat à l’égard de la Grèce. Ta Nea se réfère au revirement de l’Allemagne : « de façon définitive, Mme Merkel, « a décidé de garder Athènes au sein de la zone euro ».Ethnos « Mme Merkel abandonne la position suivie jusqu’à présent à l’égard de la Grèce et veut désormais éviter à tout prix une sortie de ce pays de la zone euro, même si cela signifie la nécessité d’embellir le rapport de la troïka ». Eleftheros Typos note qu’un éventuel « GREXIT » coûterait à l’Allemagne 62 milliards d’euros.

Par ailleurs, le ministre allemand des finances s’est déclaré optimiste que la Grèce respectera ses engagements et restera dans la zone euro (Kathimérini). Enfin, dans une interview accordée à To Vima, M. Herman Van Rompuy, a souligné que « les conséquences d’une sortie de la Grèce de la zone euro seraient imprévisibles pour tout le monde », et s’est dit convaincu que la Grèce procédera à des changements structurels profonds. Revue de presse, ambassade de France à Athènes 10/09/12.




La troïka (BCE, Union européenne, FMI) maintient la pression sur le gouvernement grec.
Athènes doit dégager 11,5 milliards d’euros d‘économies en 2013 et 2014.
“Les divergences portent sur l’ampleur des coupes prévues dans les retraites et les prestations sociales, il faut des mesures qui soient justes”, le dirigeant socialiste du Pasok. Une tranche de 31,5 milliards d’euros de prêts gelée depuis juin attendue cet automne.

Berlin et Paris seraient favorables à l’adaptation du programme appliqué à la Grèce selon Der Spiegel.
Athènes est confrontée à sa 5ème année de récession et un quart de la population active grecque est au chômage. Un raz-le-bol exprimé par plus de 12 000 manifestants lors de défilés à Salonique samedi. Des rassemblements pour exiger une autre politique. Euronews 10/09/12.


 

Le PIB de la zone euro en baisse -0,5% et -0,3% respectivement par rapport au deuxième trimestre 2011 ; Eurostat 06/09/12.


 

Draghi se distingue comme banquier central, créatif et habile dans les médiations, prudent mais décidé, comme figure de premier plan de la politique européenne qui vient suppléer aux carences de leadership et de structure institutionnelle. Dans la crise de la dette espagnole, Rajoy peine à gérer les troubles graves dans les finances régionales et dans l’enchevêtrement permissif entre pouvoirs autonomes et grandes banques locales. Pour l’Italie, outre les institutions qui nécessitent d’être réformées, il y a les incohérences et les intrigues qui ont porté au gouvernement ‘technique’. En France, Hollande avec son anachronique programme social-démocrate est incapable d’allier politiques de rigueur et de croissance et apparaît indécis sur les architectures institutionnelles de l’Europe : de la modalité de l’intervention du MES aux limites des compétences de la BCE sur le système bancaire, en passant par la grande question des nouvelles politiques de Draghi. En Allemagne, des voix divergentes se font jour au sein du gouvernement et du SPD. Merkel soutient la ligne Draghi, sans avancer de programme européen clair. Et au sommet de la CE, Barroso, moins charismatique que Delors. Mais Draghi ne pourra pas indéfiniment pallier ces carences. » Il Sole Revue de presse ambassade de France à Rome 06/09/12.


 

La visite de la Chancelière allemande ce jour à Madrid constitue l’essentiel des titres et des commentaires de la presse. El Pais relève : « Tout a changé depuis la victoire de François Hollande en France et surtout depuis le sauvetage de la banque espagnole (…) Aujourd’hui Merkel rend visite à Mariano Rajoy à un moment crucial ».

Les médias évoquent également la rencontre hier à Paris entre le président de la République et le président du Conseil européen : « Hollande demande de mettre en marche ‘rapidement’ les mesures de

croissance pour stabiliser les marchés » titre Europa Press. ABC ajoute que le président français a rappelé notamment que lors du Sommet européen du mois de juin, les dirigeants européens « avaient décidé de mettre en marche un dispositif qui permette à la BCE d’intervenir sur les marchés de la dette ». Enfin, La Razón qui qualifie la rencontre entre Angela Merkel et Mariano Rajoy aujourd’hui à Madrid de « décisive » fait état du « soutien international » à l’Espagne et titre : « François Hollande réclame face à Van Rompuy l’achat de dette par la BCE ». Revue de presse ambassade de France à Madrid 06/09/12.


 

V. Reding, commissaire européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté, propose que d’ici 2020, au moins 40% des membres des conseils d’administration des entreprises européennes cotées en Bourse soient des femmes. De Morgen Presseurop 05/09/12.


.

 

F. Hollande et M. Monti se sont mis d’accord sur une stratégie en 3 étapes pour sauver l’euro : “respecter les décisions du Conseil de l’UE, résoudre les problèmes de la Grèce et de l’Espagne, et créer une union bancaire”. Les deux dirigeants ont également renouvelé leur promesse de terminer le chantier controversé de la ligne ferroviaire Lyon-Turin. Corriere della serra Presseurop 05/009/12.


 

 

A. Merkel .. « Les cinq dernières années, les marchés ne sont pas au service du peuple permettant ainsi au petit nombre de s’enrichir au détriment du grand nombre... On ne peut pas permettre aux marchés de détruire le fruit du travail des peuples et les gouvernements ne peuvent pas se retrouver à leur merci en raison du surendettement ». Elle a certes placé la barre assez haut pour la Grèce, ce pays doit respecter ses engagements et affirmé qu’elle ferait pression pour favoriser les réformes « même si parfois on nous reproche d’appliquer une ligne dure ». Cette prise de position d’A. Merkel... est le signe clair que quelque chose est en train de changer. Mieux vaut tard que jamais ». Imerissia Revue de Presse de l'Ambassade de France en Grèce 04/09/12.


 

G. Westerwelle, ministre allemand des affaires étrangères (parti libéral), met en garde la coalition gouvernementale, la CSU bavaroise en particulier, contre le manque de respect à l'égard des partenaires de l'Allemagne, la Grèce en particulier, dans la crise de l'euro. « Nous devons prendre garde nous les Allemands, à ce que nos polémiques de partis motivés par des visées tactiques, n'endommagent durablement notre réputation en Europe et dans le monde."
La discussion et ses déclarations en partie haïssables rayonne largement au delà de nos frontières, souligne Westerwelle de retour d'Asie ou il a été sans cesse interpellé sur la crise de l'euro et sur le débat en Allemagne. " Les mises en garde de Westerwelle doivent être comprises comme une tentative de discipliner la coalition dans une phase critique de la crise de l'euro". Berliner Zeitung Revue de la presse allemande 04/09/12.


 

Allemagne : A peine un quart des Allemands souhaitent que la Grèce reste dans la zone euro. Le Monde 04/09/12.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche