Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 11:08

 

Estimation de dollars dissimulés dans lles paradis fiscaux : 26 000 milliards. La moitié de cette fortune serrait détenue par 90 000 personnes soit 0,001% de la population mondiale. L'autre moitié par 8,4 millions d'individus, soit 0,14% des habitants du monde...
Grâce à leur présence dans les paradis fiscaux, les grandes entreprises affichent des taux d'imposition ridicules au niveau mondial : 2,3% pour General electric, 2,4% pour Google...
En France, pour un taux d'imposition sur les sociétés de 33,3%, les entreprise paient en moyenne un taux de 18%... 30% pour les entreprises de moins de 20 salariés, 8% pour les entreprises du CAC 40, certaines d'entre elles ne payant absolument pas d'impôts. Alter éco mai 2013.



Avec la probable désignation automatique du président de la CE, les élections européennes de 2014 devraient donner davantage de légitimité démocratique à l’exécutif bruxellois. Mais est-ce vraiment souhaitable ? Pas sûr.
Ancrez la démocratie européenne à l’échelle nationale en renforçant le rôle du PE. Oui, acceptez davantage de candidats dans la course à la succession de J.M. Barroso et organisez des auditions publiques. Mais ne faites pas comme si la CE était le gouvernement de l’UE. Dagens Nyheter presseurop 03/05/13.

 

 

Les pressions exercées par le parti eurosceptique Ukip pourraient pousser David Cameron, le PM britannique, à soumettre aux députés l’idée d’un référendum sur une sortie de l’UE avant la prochaine élection de 2017. The Times presseurop 03/05/13. 

 

 

Il y a urgence à infléchir la politique européenne, mais il ne faut pas simplement se plaindre de l’attitude d’Angela Merkel : il faut faire des propositions à l’Allemagne, sous peine de la braquer inutilement. Lettre d'Alter éco 02/05/13.

 

 

Oskar Lafontaine, fondateur de die Linke, ancien président du PSD, est maintenant favorable à la fin de l'euro. Si la monnaie unique ne peut plus être dévaluée ou ré-évaluée à sa valeur réelle dans les pays concernés, il faut l'abandonner, explique-t-il. L'Euro a échoué selon lui parce qu'il n'existe pas de politique salariale coordonnée dans les différents pays qui l'utilisent.

Une position que semble partager sa compagne, Sarah Wagenknecht,VP du groupe parlementaire de die Linke au Bundestag, économiste, qui ne cache pas ses convergences avec nombre de critiques de la monnaie unique avancées par l'Alternative für Deutschland (Afd).
Une évolution qui ne fait pas du tout l'affaire de la direction de die Linkequi ne milite pas pour la fin de l'euro, "en dépit des graves erreurs de sa conception", au contraire, assure Katia Kipping, présidente du parti -originaire de l'ex RDA. Sortir de l'euro serait une « erreur fatale » affirmait également il y a peu Gregor Gysi, chef du groupe parlementaire de die Linke au Bundestag, qui isolerait l'Allemagne et serait fatal pour les exportations allemandes. http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/?2013/05/02/1329-lafontaine

 

 

L’État grec est en train de redevenir solvable. Mais le pays va connaître en 2013 sa sixième année consécutive de récession et la paupérisation est massive. Slate.fr 03/05/13.

 

La prise en compte des prêts accordés aux pays en difficulté ne change rien à l’affaire : l’euro reste très avantageux pour l’économie allemande, selon une étude de la fondation Bertelsmann. 03/05/2013 Euractiv.fr

Dans une entrevue accordée au Financial Times, le président irlandais a formulé une critique sévère de la politique d'austérité de l'UE et de la BCE, appelant à "repenser entièrement" les stratégie de gestion de crise. Eurotopics 03/05/13.

 

En 2013, 24 pays sur 27 ne pourront respecter le pacte de stabilité. Politis 02/05/13.

 

Bermudes ou Anguilla: les dépendances britanniques passent à l’échange automatique. En Suisse, les milieux financiers doutent de l’efficacité réelle de ces accords. Le Temps 04/05/13.

 

Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer infiniment est soit un fou, soit un économiste. Keneth Boulding Libération 06/05/13.

 

L'économie parallèle représentait 19% du PIB européen l'an passé contre 19,3% un an plus tôt...
La part représentée par les activités non déclarées par rapport aux activités connues a ainsi atteint son niveau le plus bas depuis 10 ans dans les 31 pays du continent européen pris en compte. En valeur absolue, les transactions légales mais non déclarées et le travail au noir représentaient 2 175 milliards d'euros en 2012.
Les experts expliquent la baisse de ces activités notamment par les nouvelles mesures de lutte contre la fraude mises en place par les États.
En France, en 2011, le poids des activités non déclarées représentait 11% du PIB puis elles ont diminué à 10,8% en 2012... devrait passer cette année, à 9,9%. L'Hexagone se situe derrière la Suisse à 7,6% en 2012, l'Autriche (7,6%), le Luxembourg (8,2%) et les Pays-Bas (9,5%).
En Bulgarie, les activités non déclarées représentaient 31,9% du PIB en 2012, en Estonie, 28,2%, en Croatie 29%, en Espagne à 19,2%.
L'Italie est l'un des rares pays où la proportion d'activités non déclarées a augmenté entre 2011 et 2012. Le Figaro 06/05/13.



Dans ce contexte d’austérité, la lutte pour arriver à des décisions communes a eu un impact négatif sur les sentiments du marché. Mais désormais nous sommes arrivés à un point où l’Union monétaire, pour survivre, a besoin d’un pacte de croissance parallèlement au pacte fiscal bien connu”.Mario Draghi Euronews 06/05/13.

 

"Rappelons que selon les critères de Maastricht, la limite maximale pour la dette publique est de 60% du PIB. Toute la zone euro a dépassé ce palier. … Seuls cinq pays d'Europe respectent les critères de Maastricht et seraient autorisés à intégrer la zone euro aujourd'hui : Luxembourg, Estonie, Slovénie, Slovaquie et Finlande ! … Les Européens souffrent. Leurs revenus et leurs retraites stagnent ou diminuent. La réduction des déficits fait chuter leur niveau de vie. Comment se fait-il donc que la dette publique continue d'augmenter ?" To Ethnos Eurotopics 05/05/13.

 

Dettes publiques en 2012 en % du PIB : Japon 214,3, Grèce 156,9, Italie 127, Islande 124,7, Irlande 117,6, États-Unis 109,8, Belgique 99,6, France 90,2, GB 90, Chypre 85,8, Canada 85, 8, Espagne 84,2, Allemagne 81,9, Hongrie 79,2. Libération 07/05/13.



Une ville "ultra-métissée qui peine à gérer sa diversité". "Avec 75,6% de sa population directement issue de l’immigration, la capitale est trois fois plus métissée que la Wallonie, et cinq fois plus que la Flandre". Le Soir, presseurop 07/05/13,

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche