Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 00:30

 

 La Palestine a été admise comme État observateur à l'Onu par 138 voix contre 9 (dont Israël et les États-Unis) et 41 abstentions.


Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères, était pour l'abstention.  En fait, l’Union a dispersé ses voix : 14 pour (Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie. Luxembourg, Portugal, Autriche, Chypre, Danemark, Malte, Suède), 1 contre (République tchèque) et 12 abstentions (Bulgarie, Estonie, Allemagne, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, RU).


Les divergences ne toucheront pas l'aide de l'UE (325 millions de dollars) à l’Autorité palestinienne, près de la moitié de l'aide budgétaire totale dont elle bénéficie (700 millions en 2012).

 

Pour punir la Palestine, les États-Unis ont menacé de ne pas débloquer les 200 millions de dollars d'aide si la résolution passait. Elle a été adoptée à une très large majorité.


De son coté, le gouvernement israélien a décidé d’autoriser l’implantation de 3 000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-est et de bloquer le transfert du produit des taxes et droits de douane qu'il perçoit pour le compte de l'Autorité palestinienne (92,7 millions d'euros) qui devaient être versés en décembre, sera retenu afin de rembourser une dette palestinienne à la compagnie nationale d'électricité.

 

Plusieurs États européens ont demandé à Israël de revoir cette décision. Paris, Londres, Stockholm, Copenhague et Madrid ont convoqué les ambassadeurs israéliens pour signifier leur désapprobation à ces mesures.

 

Les États-Unis ont aussi fortement regretté ces mesures. Ils n'ont pas menacé. Vont-ils bloquer leur aide à Israël si le gouvernement ne revient pas sur sa décision ? Les États-Unis n'ont qu'un seul bâton !

 

 



 

 :  "Le dernier plan d'aide pour la Grèce n'est que du bricolage", considère Die Welt qui parle de "sauvetage" et de "simple prolongation de la pagaille grecque".
Pour Die Welt, "la seule solution réaliste" consisterait à annuler une partie de la dette grecque au détriment de ses créanciers publics. Mais il faudrait pour cela attendre les élections allemandes de l'automne 2013. Arrêt sur image 27/11/12.

 


: PAC : L'Europe est en crise... parce qu'elle n'a plus d'argent. Des services publics fondamentaux sont supprimés (souvent de façon injuste et injustifiée) mais chaque année les propriétaires terriens reçoivent 50 milliards d'euros de subventions. On a rarement vu un si petit nombre obtenir tant d'aide d'un si grand nombre. 27/11/12 Guardian presseurop

 

 

: La zone euro et le FMI ont accouché dans la douleur dans la nuit du 26 au 27 novembre d'un accord pour réduire nettement la dette grecque et sur le versement d'une aide financière vitale pour un pays au bord de l'asphyxie.


L
es ministres des finances des 17 pays se sont entendus avec le FMI pour que la dette grecque soit ramenée à 124 % du PIB d'ici à 2020 contre un objectif de 120 % défendu par le FMI. Soit un allègement d'environ 40 milliards d'euros. Sans mesures nouvelles, elle aurait atteint 144 % du PIB en 2020, un niveau jugé insoutenable par le FMI.


La directrice générale du FMI, s'est félicitée de l'engagement des Européens à ramener sous 110 % du PIB d'ici à 2022 la dette grecque, ce qui facilitera le retour de la Grèce sur les marchés. Le Monde.fr 27/11/12.

 


: En 2010, les dépenses de protection sociale par habitant, exprimées en standards de pouvoir d'achat qui élimine les différences de niveaux de prix entre les pays, étaient près de 8 fois plus élevées au Luxembourg qu'en Bulgarie. Après le Luxembourg, les dépenses les plus élevées étaient aux Pays-Bas, au Danemark (plus de 40% au-dessus de la moyenne de l'UE27), suivis de l'Autriche, de l'Irlande et de la Suède (à 30% au-dessus de la moyenne). Les plus faibles dépenses par habitant se situaient en Bulgarie et en Roumanie où elles étaient inférieures à 30% de la moyenne de l'UE27. La France arrive en septième position ex-aequo avec l'Allemagne. http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-27112012-AP/FR/3-27112012-AP-FR.PDF

 


 : Les pays de la zone euro perdent rapidement de leur importance pour les entreprises exportatrices allemandes. Leur part est de 37,6 % pour les 9 premiers mois de 2012 (Focus). En 2011, elle était avec 39,7 % pour la 1ère fois au dessous des 40 %. Avant la crise 2008, elle s'élevait à 42,8 % et en 1991, au lendemain de la réunification elle représentait 51,6 %.

 


 : En 2011, le coût du travail horaire a augmenté de 3 % en Allemagne, soit plus que la moyenne en Europe, 2,7% (Berliner Zeitung). C'est la première fois depuis 2000, selon l'IMK, institut proche des syndicats, qui prévoie une hausse de 2,5 % en 2012 et 2013. Avec 30,1 euros de l'heure l'Allemagne est en 7ème position en Europe, la France 4ème (34,2 euros). La Belgique, première avec 39,3 euros, précède la Suède (39,1) et le Danemark (38,8 euros). Dans les pays en crise, la Grèce, l'Irlande, l'Espagne, l'Italie le coût de l'heure de travail va de 12 à 26,8 euros. L'IMK ajoute cotisations sociales patronales, formation et taxes considérées comme des coûts salariaux au salaire brut pour déterminer le coût du travail. Revue de la presse allemande 27/11/12.


: Un canadien atypique, à la tête de la Banque d'Angleterre... ancien de Goldman Sachs... Cette nomination risque de relancer la polémique sur le « gouvernement Sachs » au sein des sphères dirigeantes européennes. M.Draghi, président de la BCE, M.Monti, à la tête du gouvernent italien, A.Borges, responsable des privatisations au Portugal, sont eux aussi des « ex-Goldman boys ». Le Monde 28/11/12.

 


: Pour s'en sortir la Grèce a besoin d'un remède plus radical. L'accord du 27/11 pour éviter une faillite d'Athènes ne convainc pas.
Faire bénéficier l'Irlande et le Portugal des conditions octroyées à la Grèce alourdirait la facture de l'Eurozone .
Bruxelles pousse les États à accélérer les réformes. Des contrats négociés et signé avec les pays membres seraient assortis d'aide financières.
L'aide européenne aux banques ibérique a un prix : 10 000 suppressions de postes. Titres d'une page du Monde du 30/11/12.

 


 : Les dépenses de consommation des ménages français ont baissé de 02% en octobre. Elles ont été stable en septembre. Les ventes de détail ont baissé de 2,8% en octobre en Allemagne, après 2 mois de hausse successifs. Le Monde 01/12/11.

 


 : Merkel envisage un effacement de la dette grecque : A la veille de l’ouverture du congrès de son parti, la chancelière allemande assure toutefois qu’une annulation partielle des créances grecques n’interviendrait pas avant 2015, quand Athènes aura concrétisé ses efforts. EurActiv 03/12/12.

 


: En octobre, le taux de chômage a continué à augmenter au sein de la zone euro pour atteindre 11, 7 %. Dans l’ensemble de l’UE, il s’établit à 10, 7 %. EurActiv 03/12/12.

 


: Réduction de la dette : Londres est contraint de revoir sa copie. Le gouvernement pourrait annoncer une hausse de la pression fiscale sur les plus riches et un gel des allocations chômage. Madrid ne parviendra pas à respecter les contraintes budgétaires fixées par Bruxelles. Le Monde 04/12/12.

 


Norvège : Lors de la remise du prix Nobel de la paix à l'UE... Les Norvégiens célèbrent la paix en Europe de la façon la plus malheureuse : avec des contrôles frontaliers à l'intérieur de l'espace Schengen pacifique. Qu'est-ce que la Norvège entend par là ? Premièrement que la paix en Europe n'est pas si ancienne que cela et que l'unité du continent peut être abolie par une simple décision administrative et ce, évidemment, dans l'intérêt général. Reflex - République tchèque 04/12/12 eurotopics

 

 

: Merkel a prononcé le principe d'une nouvelle politique allemande d'armement... Au lieu de se battre eux-mêmes, il vaut mieux que les Allemands fournissent des armes à leurs alliés. Mêmes si ces alliés sont des dictatures ... 42 pour cent des armes allemandes sont désormais exportées dans des pays dits pays tiers, soit des pays qui ne font partie ni de l'Europe, ni de l'OTAN." Der Spiegel 04/12/12 eurotopics



Partager cet article

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche