Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 16:36

 

 

  NANTES vaut le voyage



Pour faire , « Le Voyage à Nantes », il suffit de suivre la ligne verte et de se laisser guider pour découvrir les sites récents ou plus anciens de Nantes. Mais il n'est pas interdit d'abandonner la ligne verte pour viagabonder dans la ville car, « Voyage à Nantes » ou non, Nantes vaut le détour.
Nous avons fait ce détour en 2012 et en 2014 d'où ces quelques images...


Bien sûr, il y a d'abord « Le château des ducs de Bretagne », sans lequel Nantes ne serait pas Nantes qui héberge aujourd'hui le Musée de l'histoire de Nantes. Mais aussi « le Mémorial de l'abolition de l'esclavage »,  ouvert en 2012, qui rappelle l'importance de Nantes, premier port négrier de France, dans le commerce triangulaire.

 

Mais il y a bien d'autres choses...

 

 

ChateauDucBretagne10

  Le Château des Ducs de Bretagne 

ChateauDucBretagne12

 

 

 

  Vu du Château

 

VuduChateau77VuduChateau78

 

....

Graslin3.JPG

Théâtre Graslin  

 

 

 

Sainte-Croix08

 

 

 

Rue J.J. Rousseau                                                                                     Eglise Sainte-Croix

Sainte-croix05

RueJJRousseau 85

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PerruquesVitrine

 

 

 

 

 

 

 

Nantes 2012 Gallerie Pommeraye 2

Nantes 2012 Gallerie Pommeraye 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BagadouCafé

 

 

 

 

 

  Passage Pommeray

Boucherie Bouffay

 

EspaceJacqsues Demy80

  Espace Jacques Demy

 

 

 

 

Nantes 2012 050

  Pique-niquer (2012)

Nantes 2012 051

 

 

 

 

  Le Jardin des Plantes

 

JardinPlantes5

 

TopièreClaudePonti26

  Poussin (Claude Ponti)

 

  TopièreClaudePonti20

 

 

 

 

 

TopièreClaudePonti19

 

 

  JardinPlantesPonti

JardinPlantes19

 

 

 

 

 

 

 

Nantes 2012 001

 

Forces en présence00

"Les forces en présence" (Vincent Mauger) place du Bouffay

Nantes2012 PlaqueMemorial

 

 

 

 

PremiersHaitiens50

PremiersHaitiens52

 

 

Nantes 2012 Lu3-copie-1

  Le Lieu Unique 

Nantes 2012 Lu2

 

 

 

AfficheMachines

 

  AffichesBlockhaus

 

 

 

 

 

 

Nantes2012 Elephnant 1

  Le Grand Elephant

Nantes2012 Elephnant 7-copie-1

 

 

Nantes 2012 005

    L'absence

 

 

 

Le mètre à ruban (Lilian Bourgeat)

  Le mètre à ruban  de Lilan Bourgeat

 

 

LaCantine

  La Cantine du Voyage

 

 

EcoleArchitecture6

  Ecole nationale supérieure d'architecture

 

 

 

CarrouselMondesMarins8

    Le Carrousel des mondes marins

 

 

 

 

Batiment B63

 

 

Tout Nantes

 

Balles170

    Balapapa

 

Nantes 2012 Anneaux de Buren 3

  Les anneaux (Buren) 

Anneaux Buren89

 

Anneaux Buren591

 

 

Nantes-2012-Arbre-a-Basket-053.JPG

Arbre à Basket

 

Nantes-2012-Serpent-d-ocean043.JPG

  Le serpent d'Océan

 

 

Nantes 2012 La Maison dans la Loire Coueron 2012 049

  La maison dans la Loire

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Voyages
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 12:11

 

L'Europe (la France) et la guerre


La réussite la plus éclatante de la construction européenne, généralement reconnue, c'est d'avoir évité aux différents pays européens les malheurs de la guerre.
Il faut dire que, entre 1870 et 1945, l'Allemagne et la France se sont affrontées à 3 reprises dont deux ont abouti à un conflit mondial et ont entraîné des millions de morts... La dernière a laissé la plupart des pays européens exsangues...



A la suite de ces catastrophes et, notamment, après la Seconde guerre mondiale, l'idée de construire une Europe unie et donc pacifiée s'est développée de façon à enchaîner volontairement les deux « géants » néfastes du passé. Avec l'aide, décisive, des deux vrais puissances géantes du moment, l'URSS menaçante et les États-Unis intéressés.

Aux soixante et dix ans d'affrontement ont succédé soixante et dix ans de paix et de stabilité démocratique pour l'Allemagne, la France et quelques autres. Sans pouvoir affirmer que cela est dû, seulement, à la construction de l'Europe. Mais paix et démocratie n'ont pas intéressé de la même façon toute l'Europe. La construction de « l'Europe » n' a touché au départ que 6 des 10 pays membres du Conseil de l'Europe et aujourd'hui 28 pays sont dans l'Union européenne sur les 47 du Conseil de l'Europe.



Depuis 70 ans, Allemagne et France ont pacifié leurs relations, peut-on dire, pour autant, que les pays européens ont rompu avec la guerre ?

Cette relative réussite de l'Europe de la paix et de la démocratie ne doit pas faire passer sous silence ses vicissitudes internes avec l'oubli des dictatures au Portugal (1926-1974) et en Espagne (1939-1975), la guerre civile en Grèce (1946-1949) puis la dictature des généraux (1967-1974).

Tandis qu'en Europe de l'Est, la « pax sovietica » était marquée par une démocratie très relative et différents épisodes sanglants avant d'aboutir à la chute du mur en 1989 : coup de Prague (1948), insurrection de Berlin (1953), soulèvement de Poznań (1956),insurrection de Budapest (1956), mur de Berlin (1961-1989), printemps de Prague (1968).

Avec l'effondrement de l'Union soviétique, l'Europe, unie et démocratique, s'est agrandie, non sans mal, notamment avec le démembrement douloureux de l'ex-Yougoslavie (guerres de Croatie, Bosnie-Herzegovine, Kosovo). Qui n'a pas déclenché cependant un nouvel affrontement armé entre la France et l'Allemagne...

Sans oublier les guerres de l'Union soviétique avec l'Afghanistan (1980-1989), de la Russie avec laTchétchénie (1994-1996 et 1999-2009) et tous les autres conflits de l'ex-Union soviétique : Abkhazie, Arménie, Azerbaïdjan, Ciscaucasie, Géorgie, Moldavie, guerres de l'Ossétie,Tadjikistan, Ukraine...



En Europe de l'Ouest, si la défaite nazie a déconsidéré, pour un bon moment, toute tentative d'aventure extérieure de l'Allemagne, il n'en est pas de même pour tout le monde.

Plusieurs États européens se sont engagés dans des conflits avec ou sans le soutien de l'ONU ou dans des alliances comme celle de l'Otan : guerre de Corée (1950-53), guerre du Golfe (1991), Afghanistan (2001...), guerre d'Irak (2003-2011), intervention en Libye (2011), guerre contre l’État islamique (2014...).


Une place à part doit être réservée à l'aventure de Suez (1956) menée par la France, le Royaume-Uni et Israël et bloquée par les États-Unis et l'URSS montrant à ces pays les limitesde leur liberté politique.

 


Plusieurs États européens, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, étaient des puissances coloniales. La décolonisation a toujours été le fruit d'un affrontement souvent armé, depuis des incidents plus au moins importants, qu'il est difficile de tous dénombrer, jusqu'à de véritables guerres. Notamment pour le Portugal et la France.


Pour le Portugal, les conflits ont été longs et graves : guerres coloniales en Angola (1961), en Guinée Bissau et Cap Vert (1963) au Mozambique (1964). Elles se termineront, de façon remarquable, par un soulèvement de l'armée contre le régime dictatorial, la Révolution des œillets, en avril 1974, qui conduira pour le Portugal à un régime démocratique, à l'adhésion à l'Europe et pour les colonies portugaises à l'indépendance (1975).


La décolonisation la plus difficile, la plus meurtrière, sera la décolonisation française avec la guerre d'Indochine de 1946-1954 (500 000 morts), l'insurrection de Madagascar en 1947 (des dizaines de milliers de morts), la guerre d'Algérie de 1954-1962 (800 000 à 1 500 000 morts).


Mais les interventions françaises  ne s'achèvent pas avec les indépendances des années 60 en Afrique. Une vingtaine d'accords de défense et de coopération ont été signés entre la France et les anciennes colonies africaines devenues indépendantes : ces accords devraient plutôt porter le nom d'accords de soutien au régime en place et aux intérêts français. D'où une multitude d'interventions des forces françaises en Afrique dans ce cadre. Et d'autres, dans un cadre plus large avec l'approbation des Nations-Unies en collaboration avec d'autres pays.


Au total, il est difficile de trouver, depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, les années où les armées européennes et surtout françaises ne bataillaient pas quelque part dans le monde. Et aujourd'hui, d'après Newsweek (cité par Courrier international 13-19/11/14), « des forces françaises sont déployées dans au moins 10 pays africains... A ce jour, les Français ont mené plus de 40 interventions militaires officielles en Afrique pour protéger des dirigeants à leur goût ou en écarter d'autres qui ne l'étaient pas...
Les 4 interventions militaires menées au cours des deux premières années de son mandat
[Hollande] ont été moins opaques : Paris a consulté ses alliés africains, les Nations Unies et l'UE et les a invités à participer aux opérations. »


Environ 10 000 militaires français sont répartis, en 2013, dans une dizaine d'opérations extérieures (OPEX), dont les plus importantes se situent au Mali, en Centrafrique, au Liban, en Afghanistan, en Côte d'Ivoire et dans les Balkans (Wikipedia).

 


Finalement, la construction d'une unité européenne a contribué à une pacification interne mais les pays européens sont partie prenante dans de multiples guerres dites « locales » ou « périphériques », parce qu'elles se passent chez les autres et qu'ellen'ont pas dégénéré en conflit mondial...


Dans ces « pays européens » qui vont guerroyer au loin, la France est en « bonne place », ce qui permet au président de la République de dire : « La France, une nation qui compte dans le monde, sur la scène internationale, une nation qui prend ses responsabilités pour assurer la sécurité, la sécurité de l’Europe mais aussi la sécurité dans le monde, et pour agir partout où nous sommes appelés pour la paix » (Discours lors de la commémoration du 70ème anniversaire du débarquement en Provence au Mont-Faron 15/08/14).


Bien entendu, les derniers conflits dans lesquels la France s'est engagée n'ont rien de comparable pour leurs dégâts immédiats avec les deux guerres mondiales. Ou même avec les guerres d'Indochine ou d'Algérie.
Ici, la France n'a pas les mêmes buts. D'autant qu'elle sait qu'elle n'en a pas les moyens. Ces interventions, ces guerres, sont conduites, d'après le président de la République, au nom de la sécurité, « de la sécurité de l'Europe » qui n'en partage pas les frais humains et financiers et s'en tient à distance. Mais aussi au nom de la « sécurité du monde » dont le président de la République et donc la France, s'autoproclame responsable !
Certes ce n'est pas quand la maison brûle qu'il faut penser à contracter une assurance. Mais cinquante années d'interventions n'ont pas été la bonne méthode pour assurer la stabilité, le développement et les bonnes relations avec les pays africains.



Peut-on espérer aujourd'hui de meilleurs résultats ? C'est peu probable. Combien de temps faudra-t-il pour s'en apercevoir ?

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Généralités
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 14:02

 

Revue de presse n° 147 (Europe)


Belgique : Plus de 120 000 personnes ont manifesté à Bruxelles contre les mesures d'austérité décidées par le nouveau gouvernement de droite... manifestation massive, combative, unitaire et plurielle. Un mélangede travailleurs flamands et  francophones, de Belges et d'immigrés, d'hommes et femmes, de jeunes et de moins jeunes, du secteur privé et du secteur public,.. Manif convoquée par la FGTB et la CSC, chacune plus d'un million de membres et la "petite" confédération libérale (200 000 membres très peu mobilisés). Gros succès pour une manif en semaine sans mot d'ordre de grève. Mot d'ordre de grève générale de 24h00, le 15 décembre. La Belgique n'a pas connu une telle manif depuis le milieu des années 1990. Eric Toussaint (CADTM) 06/11/14

 

Les ministres des 11 États impliqués dans la mise en place d'une taxe Tobin européenne ont réaffirmé leur intention de s'entendre d'ici la fin de l'année. Comme prévu la France a proposé une taxe limitée aux seules actions et à une infime fraction des produits dérivés. Mais l'Autriche n'a pas accepté et prévoit « d’inclure tous les produits financiers, sauf les obligations souveraines ». Le Monde 09-10/11/14

 

L'euro est une monnaie incomplète... ne renvoie à aucun sentiment de solidarité partagé dans l'UE. Le Monde 09-10/11/14

 

Le syndicat de la compagnie ferroviaire allemande a lancé sa 6ème grève depuis septembre. Le Monde 07/11/14

 

L'Italie affirme avoir sauvé 150 000 personnes en Méditerranée par ses navires en patrouilles dans les eaux internationales, avoir dépensé 114 millions d'euros et déplore le peu d'aide reçue des autres États de l'UE. Le Monde 08/11/14

 

150 000 personnes ont manifesté dans une douzaine de villes d'Irlande, le 1er novembre, pour dénoncer la réforme qui met fin à la gratuité de l'eau. CI 6-12/11/14

Pour la 1èrefois en Espagne, un sondage met en tête Podemos (« Nous pouvons ») issu du mouvement des Indignés. A un an des législatives, ilest crédité de 27,7 % des intentions de vote (El Pais). Soit 17 points de plus qu’en septembre ! Au détriment des partis traditionnels Parti socialiste qui perd 4,7 points en un mois, et le Parti populaire au pouvoir qui perd près de 10 points (20% d’intention de vote, 44% des voix aux dernières législatives de 2011 http://www.bastamag.net/Espagne-Podemos-le-parti-des

Les patrons britanniquesveulent rester dans l’UE. Pour le président de la fédération patronale CBI, rester dans l’UE est « très clairement dans notre intérêt ». Selon lui, le pays est confronté à deux choix : « Un où nous risquons d’apparaître comme repliés sur nous-mêmes […]. L’autre où nous choisissons l’ouverture qui a assis de tout temps le succès britannique, au commerce, aux gens, aux investissements et aux idées venues de l’étranger. »Libération 11/11/14

 

Lors de la guerre de 14-18, 750 soldats ont été fusillés pour l'exemple dans l'armée italienne, entre 600 et 650 dans l'armée française, 330 dans l'armée britannique, 48 dans l'armée allemande. A cela s'ajoutent les exécutions sommaires sans passage devant un conseil de guerre. Le Figaro.fr 11/11/14

 

9,5 millions de morts ou disparus dont 1,4 million Français, 2 millions Allemands et 1,8 million Russes. Pour les grandes puissances, proportionnellement la France est le pays le plus touché avec la mort d'un soldat sur cinq. La Serbie détient le record avec près de 40% de son armée décimée. Selon l'historien A. Prost, 1 million de morts non comptés par les différentes armées : prisonniers morts en détention, décédés des suites de blessures après démobilisation ou encore victimes de maladie. Le Figaro.fr 11/11/14

Les autorités britanniques et étasuniènnessont arrivées à un accord avec cinq banques au terme de leur enquête sur des manipulations présumées du marché des changes, le Forex (foreign exchange). Le régulateur britannique, Financial Conduct Authority, a imposédes amendes de 1,4 milliard d'euros à UBS, HSBC, Royal Bank of Scotland, Citigroup et JP Morgan etla Commodity Futures Trading Commission étasunienne1,1 milliard d'euros pour le même motif, pour Cityet JP Morgan, RBS, UBS et HSBC. Lemonde.fr 12.11.14

Les ressortissants européens se rendant dans un autre pays de l'UE sans intention d'y travailler ne peuvent prétendre toucher des prestations sociales. C'est ce qu'a décidé la Cour de justice européenne. Un arrêt judicieux qui décrispe le débat sur le "tourisme social"... eurotopics 12/11/14

 

La part de l'industrie dans la valeur ajoutée est de 11 % en France (15ème sur les 18 de l'eurozone), Allemagne 26 %, Suède 21 %, Italie 16 %... H. Weber Libération 13/11/14

 

Selon Pew Research Center, plus de 44% des Italiens souhaitent retourner à la bonne vieille lire, oubliant au passage les dévaluations à répétition et l’inflation à deux chiffres qui minaient le pays. Selon l’Eurobaromètre de la CE, 47% des Italiens jugent que la monnaie unique est une mauvaise chose pour le pays (+9% en un an) contre 43% qui pensent le contraire. La Botte est désormais le pays le plus «eurosceptique» de la zone euro, devant la Grèce ou le Portugal. Libération 18/11/14

 

Espagne : par 319 voix contre 2 et une abstention, le congrès des députés a adopté une motion appelant le gouvernement à reconnaître l’État palestinien. Euronews 18/11/14

 

Une motion de censure a été déposée à l'encontre de la CE Juncker. Suite à l'affaire "LuxLeaks", qui a entaché la réputation du président de la CE, ancien Premier ministre luxembourgeois. Les 77 signataires de la motion sont issus des partis europhobes du PE. Toute l'Europe 18/11/14

 

Malgré le scandale Luxleaks, le Premier ministre du Luxembourg, Xavier Bettel, a exclu de renoncer au système de «tax ruling» qui favorise l’évasion fiscale des multinationales. Dans l’Echo de Belgique, il se déclare opposé au projet d’harmonisation fiscale de l’UE que veut relancer le nouveau président de la CE. Libération 19/11/14

 

En 2012, l'UE a produit plus de 880 000 GWh d’énergie nucléaire, niveau le plus bas depuis 1995 : 26,7 % de la production d'énergie en UE (-4,9 points par rapport à 2002). LaFrance plus forte production : 425 406 GWh , soit 48,2 %, baisse de 2,6 %, moins élevéeque celle de l'UE(10,9%) :Allemagne (99 460 GWh), Royaume-Uni(70 405), Suède (64 037) , Espagne (61 470).
L’Allemagnesort rapidementdu nucléaire – sa production ne représente plus que 60,3 % de celle de 2002, le RUrelance lafilière. La moitié des Étatsde l’UEont recours au nucléaire, 14 ne disposent d’aucune production nucléaire commel’Italie ou la Pologne.
D’après l’Agence internationale de l’énergie atomique au sein de l’UE,
131 réacteurs sont actifs : 58en France (4 sur 9). RU16 réacteurs, Suède(10), Allemagne(9), Belgiqueet Espagne(7 chacun). Toute l'Europe 20/11/14

 

Les impayés de l’UE s’accumulent, le PE et les États membres s'opposent sur le budget européen 2014. La CE tente de jouer les arbitres. Euractiv 19/11/14.

 

En Italie, les deux principaux syndicats ont appelé mercredi à une grève nationale pour protester contre la réforme du marché du travail initiée par le Premier ministre Matteo Renzi. Celui-ci refuse de poursuivre les négociations et la réforme doit être adoptée le 26 novembre. Eurotopics La Stampa 20/11/14

 

Alors qu'à Bruxelles, Jean-Claude Juncker s'échine à trouver 300 milliards d'euros que personne n'a, certaines entreprises ne savent pas quoi faire de leur argent. C'est aussi l'une des conséquences de l'absence de politique fiscale européenne. Eurotopics Wiener zeitung 20/11/14

 

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

 

Hier, LE mur empêchait de sortir. Aujourd'hui les murs, 45 et 29 000 km (2011) empêchent d'entrer. Mur communiste, murs libéraux. Le progrès. 09/11/14

 

Stérilisation efficace en Inde. 2009-2012 ! compensation financière gouvernementale pour 568 femmes mortes des suites d’une stérilisation ! 12/11/14

 

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 23:32

 

BandeS à part

 

Chacun sa vie (1), Chante ton bac d'abord (2), Bande de filles (3), trois films récents dans les salles parisiennes qui s’intéressent à des jeunes dans leur milieu, leur famille notamment. A travers une histoire particulière, des situations très différentes de la jeunesse française.

(Un autre fim sorti ces jours-ci, Géronimo (4), parle des jeunes)

 

Une Bande de filles, noires, de la banlieue de Paris, pleines de vie, aguerries qui pratiquent le football américain. Mais au retour dans le quartier, les choses sont un peu différentes sous la présence dominante des jeunes mâles.
L'héroïne du film, en situation d'échec scolaire, refuse l'orientation qu
i lui est proposée.

Dans une famille, sans père, avec une mère à peine aperçue, elle est totalement soumise au frère aîné, autoritaire, brutal, machiste, et doit s'occuper des deux cadets de la fratrie.

Elle va être la quatrième d'un groupe de filles dont elle devient l'élément principal. A la suite d'un combat, violent, contre la représentante d'un autre groupe.
Décidée à appliquer le conseil de celle qui l'a recrutée,
faire ce dont elle a envie, elle fait le pas d'aller chez sont petit ami. Ce qui va lui valoir un traitement violent de la part de son frère qui ne peut supporter d'avoir une sœur qui « couche ».

Pour quitter la maison, elle accepte la protection d'un caïd de banlieue qui l'utilise comme « revendeuse » de drogue, en attendant un « mieux ». Qu'elle refuse.

Coincée entre ce « protecteur », un frère machiste et un amoureux qui lui offre de devenir une bonne épouse docile et attentive. Elle se cabre et repart, décidée, seule, vers un avenir flou.

Le film se déroule exclusivement, dans le quartier, avec quelques sorties à la Défense, entre jeunes, seule la mère est aperçue à deux brèves reprises, garçons et filles, noirs, en dehors des contacts nécessaires avec les clients blancs à qui elle fournit la drogue et la diversité des petits caïds.

 

Le milieu de « Chante ton bac d'abord » est totalement ailleurs. A Boulogne, une jeune raconte la vie de son groupe, blanc exclusivement, à majorité féminin. C'est l'année du bac que tous, ou presque, vont réussir : un seul échec, deux mentions. Leur famille, unie ou non, est très attentive à leur réussite scolaire. C'est le récit d'une année décisive, avec conflit, plutôt joyeux et chanté, entre des parents inquiets devant la situation économique et qui cherchent à orienter leurs enfants vers des débouchés professionnels et des jeunes qui aspirent à se réaliser dans leur réussite scolaire et professionnelle. Ici ou ailleurs, l’Australie, l'Angleterre.
Une certaine nostalgie, amicale, familiale. Un pas optimiste vers l'avenir. Une coupure. Une aventure.

 

La question centrale de « Chacun sa vie » n'est pas un groupe de jeunes. Mais celle d'un travailleur algérien qui, arrivé à la retraite, ne pense qu'à réaliser son rêve de retour au pays. Cette décision personnelle est douloureuse pour toute la famille, ses enfants, un garçon et deux filles, qui sont nés ici et ne peuvent envisager leur avenir qu'ici. Qui ont l'age de faire entendre leur voix. Et l'épouse qui, jusque là, a accepté de se soumettre, va prendre le parti de ses enfants. La tentative de retour au pays du père, seul, ne sera que désillusions.
Ce film se déroule en Île de France dans une famille algérienne qui n'est pas complètement fermée sur elle-même. Si le meilleur ami du père est un Algérien qui l'a accueilli lors de son arrivée à Paris, ce n'est pas le cas de ses collègues de travail dont le plus proche le chambre amicalement sur ses choix, sur ses difficultés. La mère discute avec son amie de leurs problèmes de couple, bien proches malgré les différences culturelles.
Quant aux enfants, malgré l'amour qu'ils ont pour leur père, ils revendiquent leur droit
à la décision collective. Et au choix personnel. Le garçon, toujours à charge de son père, vit de petits trafics mais ne voit son avenir qu'ici ; la fille aînée qui a été mariée par le père avec son cousin, maintenant divorcée, part à trente ans rejoindre une amie pour travailler à Marseille sans le dire au père ; la cadette, la fierté de ses parents, voit son avenir dans une carrière de musicienne.

Rien n'est rose, rien n'est noir. Tout est encore possible. Mais chacun, chacune voit sa vie qui ne correspond pas aux rêves brisés du père.

 

Trois films, trois mondes, éloignés, géographiquement, socialement, culturellement. Trois mondes séparés.
Dans des situations plus ou moins difficiles, quelquefois impossibles. Des jeunes refusent la voie toute tracée par la nécessité ou conseillée par la sagesse familiale ou le rêve dépassé d'un père. Relativement favorisés ou plus ou moins handicapés par le contexte social ou familial.
Chacun est en recherche. Avec la volonté, à chaque fois, de choisir sa vie.

 

( Avec Geronimo, c'est encore un monde de jeunes mais bien différent des 3 précédents. Le jour de son mariage, la jeune mariée, turque, dans sa belle robe blanche, s'enfuit à toutes jambes pour retrouver son amoureux, un gitan, et tous deux partent sur un vélomoteur.

Dans la banlieue d'une ville du sud de la France, C'est le drame de Roméo et Juliette, de West side story, entre les deux familles, deux clans se défient dans la danse, s'affrontent avec des armes, tandis que Geronimo, la belle éducatrice catalane, blonde aux yeux bleus, qui connaît ce monde depuis toujours, s'occupe des petits et essaie déviter le drame d'honneur.

Rêve de vie  amoureuse, libre de deux jeunes malgré la tyranie de la tradition qu'un frère voudrait leur imposer sous les yeux des plus vieux prêts à oublier.

NB : l'accent des protagonistes n'est en rien celui du sud de la France).

 

 

1- Chacun sa vie, 2013 – 1h30, Algérie-France, couleur, de Ali Ghanem

2 – Chante ton bac d'abord, 2013 – 1h22, France, couleur, de David André

3 – Bande de filles, 2014 – 1h52, France, couleur, de Céline Schiamma

4 - Geronimo, 2014, - 1h44, France, couleur, de Tony Gatlif

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Diversité
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 00:41

 

Revue de presse n° 146 (Europe)


La Grande-Bretagne ne veut pas participer aux opérations européennes de sauvetage des réfugiés en Méditerranée. Qui auraient pour effet d'attirer plus de migrants, a déclaré la secrétaire d’État aux Affaires étrangères. Pour certains commentateurs, Londres instrumentalise la détresse des réfugiés à des fins électorales. Pour d'autres, les initiatives visant à stabiliser la situation dans les pays d'origine sont plus judicieuses que des opérations de secours en mer. 29/10/14

 

"Plus encore que l'assouplissement de la protection contre le licenciement, c'est l'attitude fondamentale de Renzi qui divise… Non pas en raison de sa collaboration inquiétante avec Marchionne [patron de FIAT], qui a capitalisé sur la peur des salariés pour imposer de mauvaises conditions de travail… C'est surtout par sa brusquerie... Il est incapable de voir au-delà d'un conflit avec une minorité au sein de son parti et avec la CGIL et de rechercher un dialogue avec un groupe social plus large." Eurotopics Repubblica 28/10/14

 

Un pas de plus est franchi ce mercredi dans la lutte internationale contre l'évasion fiscale. Cinquante États signent à Berlin un accord sur l'échange automatique d'informations bancaires. Entrée en vigueur en 2017. lefigaro.fr 29/10/14

Mozambique : Ils sont au moins 23 000 Portugais à avoir quitté l’un des pays européens les plus durement touchés par la crise pour s’installer dans l’ancienne colonie. Un désir d’aventure ou de nouveau départ... Libé 28/10/14

 

C’est une révolution. Sous l’égide de l’OCDE, 93 États ont annoncé qu’ils allaient adopter l’échange automatique d’informations fiscales avant 2018. Des paradis fiscaux intraitables jusqu’alors vont même se convertir à l’arme fatale contre le secret bancaire. Mais les riches fraudeurs ont encore des solutions. Mediapart 30/10/14

 

« Bruxelles donne à l’Italie le record de l’euroscepticisme » : « : pour la première fois, pays le plus eurosceptique, dans le club de la monnaie unique. Les avis négatifs sur la monnaie unique dépassent les positifs... la question était “pensez-vous que l’Euro soit une bonne ou mauvaise chose pour votre pays ? “mauvaise“ dans 47% des cas, “bonne“ dans 43%.  Chypre et l’Italie sont les deux pays dans lesquels le sentiment eurosceptique a augmenté en 2013 ; 59% des Grecs pensent que l’euro est une bonne chose » Revue de presse Ambassade France à Rome La Stampe 30/10/14

 

"Le néonazisme  n'a jamais été aussi bien portant et prospère, y compris au sein du PE… Or ce n'est pas le néonazisme en soi qui est caractéristique de l'Europe en crise mais le fait qu'il coïncide avec des phénomènes de replis sur soi, de régressions... L'alarme provoquée par le fanatisme des djihadistes flirte avec les sentiments islamophobes. La solidarité témoignée au peuple palestinien et l'opposition à la politique du gouvernement israélien débouchent souvent sur des discours antisémites. L'exaspération ressentie face à-la confiscation des libertés et des richesses par des puissances supranationales et indifférentes aux règles de la démocratie, génère une forme de paranoïa collective... eurotopics La Repubblica 03/11/14

 

En Grèce, lycéens et collégiens occupent leurs écoles pour protester contre les coupesdans le secteur de l'éducation. Ils réclament plus de professeurs et des manuels scolaires pour l'ensemble des élèves. " De grandes manifestations ont eu lieu dans toutes les grandes villes... plus de 500 écoles étaient occupées dans tout le pays. Le système redouteune révolte autonome et incontrôlée de ceux qui revendiquent leurs droits, comme le font aujourd'hui les lycéens... L’Étatn'est plus capable de gérer les problèmes sociaux." eurotopics Efimerida ton Syntakton - Grèce 04/11/14

 

60 000 milliards de dollars transitent chaque année hors des banques réglementéeset du contrôle des États.Alter éco novembre 2014

 

Les 3 plus importants lobbyistes à Bruxelles sont étasuniens : Phillips Morris, Exxon Mobil et Microsoft. Puis, Shell, Siemens, GDF Suez, General Electric, Huawei. 4515 lobbyistessont officiellement accrédités pour 751 députés. Alter éco novembre 2014

 

Puissance voltaïque raccordée dans l'UE fin 2013 en MW:Allemagne : 35 715, Italie 17 928, Espagne 5 340, France 4 673 Alter éco novembre 2014

 



 

Pays

Revenu moyen en dollars

Année

1

 Luxembourg

37,178

2011

2

 Norway

33,928

2011

3

  Switzerland

33,669

2011

6

 Austria

28,495

2011

8

 Sweden

26,644

2011

9

 Denmark

26,421

2011

10

 Finland

25,709

2012

11

 Netherlands

25,333

2012

12

 Germany

24,623

2011

14

 Belgium

24,408

2010

15

 France

24,233

2011

18

 Ireland

22,101

2011

19

 United Kingdom

21,470

2011

20

 Italy

21,444

2011

21

 Slovenia

19,994

2011

23

 Spain

17,191

2011

25

 Slovakia

14,351

2011

26

 Czech Republic

14,189

2011

27

 Greece

13,366

2011

28

 Portugal

13,116

2011

29

 Poland

12,615

2011

30

 Estonia

10,837

2011

32

 Hungary

10,413

2012

Sur 35 pays classés, n’ont été retenus que les pays de l'UE

 

Des milliards d'euros de recettes fiscales évaporées grâce à des accords fiscaux secrets entre le Luxembourg et plus de 300 multinationales. Des marques qui sont aussi des stars de l'économie : Apple, Amazon, Verizon, AIG, Heinz, Pepsi et IKEA. LeMonde.fr 05/11/14

 

L'immigration européenne a rapporté plus de 25,4 milliards d'euros au budget britannique entre 2001 et 2011. Alors que la classe britannique stigmatise l'immigration, en particulier d'origine européenne, cette étude bouscule les idées reçues... Les revenus fiscaux tirés des immigrés en provenance des 15 pays les plus anciens de l'UE ont été 64 % supérieurs aux prestations sociales qui leur ont été versées. Les immigrés en provenance des 10 États d'Europe centrale et orientale de l'UE (Pologne, Hongrie, Tchèquie…) ont rapporté 12 % de plus qu'ils n'ont coûté. Entre 1995 et 2011, les immigrants européens ont contribué à hauteur de 10 % de plus au budget brtitannique que les Britanniques de souche. LeFigaro.fr 05/11/14

 

-

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

 

Il ne fait pas de doute que Valls est pour mettre la gauche à la réforme. 30/10/14

Christiane Jacob : Dans nos [FN, UMP ?] formations politiques, on n’accepte pas les débordements. Même financiers ? C'est l'UMP nouvelle !! . 30/10/14

 

La méthode d'évasion fiscale, tax ruling, partie du patrimoine du Luxembourg d'après son ministre des finances, demain reconnu par l'Unesco? O5/11/14

 

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

-

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 16:41

Comparaison de journaux

 

français et étrangers du 25/09/14

 

Sept quotidiens, 3 français et 4 étrangers parus le même jour, ont été lus pour de comparer les « unes » et voir ce que disaient ces journaux de l’actualité internationale.
La date et les journaux ont été choisis, un mois à l'avance : Le Parisien, Libération, Le Monde, Le SOIR (Belgique), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), theguardian (Royaume-Uni), la Repubblica (Italie).
Tous les journaux étaient datés du 25 sauf Le Monde paru le 25 après-midi daté du 26.

La décapitation de Hervé Gourdel, le 24 en Algérie, rend, probablement, la comparaison peu représentative des pratiques quotidiennes de ces journaux.

 

Ce petit exercice a été fait dans le cadre du Cercle des Chamailleurs.

 

La « une »

des 3 journaux français

 

Deux consacrent la « une », exclusivement à une photo, plus grande et sur un fond gris bleuté pour Le Parisien, sur fond noir pour Libération. Avec un gros tire noir sur le premier « LE CRIME » et un texte bref « Hervé Gourdel a été assassiné en Algérie par les Soldats du califat, une bande terroriste affiliée à l’État islamique (Pages 2 à 6) ». Et Libération, en blanc sur noir : « Décapité parce que français » et « Hervé Gourdel, l'otage kidnappé en Algérie, a été exécuté par des jihadistes proches de l’État islamique (Pages 2-5) ».

 

20141015_182136.jpg

 

20141015_182114.jpg

 

Ces deux journaux consacrent en tout 6 et 5 pages, à cet événement, avec comme titres.

- Le Parisien  Inhumanité » (éditorial), « Hervé Gourdel, assassiné parce que Français » « Trois précédents », « Hollande : 'la France ne cède pas' », « Le choc de Valls en direct  », « La mise à mort abjecte d'un 'mec bien' », « Serge Lazarevic, le dernier otage » « Un crime perpétré par les Soldats du califat », « L’État islamique, fer de lance du jihad », « Ils s'imposent comme les successeurs de Ben Laden », « Les Français d'Algérie sur le qui vive », « Que doit faire la France face aux terroristes » (réponses de 5 lecteurs), « Les services de sécurité sur les dents », « La communauté musulmane prête à se mobiliser ».

Le tout accompagné de 3 photos (une seconde photo d'Hervé Gourdel, une de membres de Jund al-Khalifa, une d'une mosquée d'Alger et une infographie sur les « zones dangereuses pour les Français »

 

- Libération : « Martyre » (éditorial), « De la menace à l’exécution », « Hevé Gourdel, le prix de la passion », « L'Assemblée [nationale] rassemblée », « Il faut craindre d'autres répliques à nos frappes » (Amirshahi, député PS), « Le pire serait de nourrir la division des Français » (Lellouche, député UMP), « D'Istanbul à Marseille, l'incroyable couac du retour des jihadistes ».

 

20141015_182058.jpg

Le Monde, paru plus tardivement que les précédents, titre sur les réactions par rapport à l'annonce brute des deux autres quotidiens. Sur 5 colonnes « Après le choc, la France affirme sa détermination », avec, sur 4 colonnes, une photo barrée de deuil de Hervé Gourdel à la mairie de son village, Saint-Martin-Vésubie. Dans la dernière colonne, 5 points rappellent les réactions à l’événement et le replacent dans le contexte international : « Face au chantage, la France ne cède pas » (François Hollande), « Ils ont osé », « l'émotion des habitants du village d'Hervé Gourdel », « L'ONU a adopté à l'unanimité une résolution contre l’État islamique », « La coalition emmenée par les Américains a frappé les raffineries contrôlées par l'EI », « Reportage à la frontière entre la Syrie et la Turquie, zone de tous les trafics ».

 

Sous cet ensemble , un éditorial sur 4 colonnes « C'est le djihadisme qui provoque la guerre ». Et le dessin de Plantu « Unité nationale » avec une Marianne, sans tête qui tend ses bras à 2 personnages, la gauche et la droite, hors champ.

 

HeveGourdel-MariannePlantu1.jpg


Toujours dans cette « une » quelques lignes pour annoncer 2 articles sur les mesures contre le tabagisme et sur la mobilisation des pilotes d'Air France.

 

Les 5 pages suivantes sont consacrées à l'événement : « Hervé Gourdel, première victime française de la guerre contre l’État islamique », « Les Soldats du califat veulent refonder le djihadisme dans le sillage de l’État islamique », « En Algérie, une onde de choc et un coup dur pour les autorités », « Des raffineries de l'EI visées par des frappes en Syrie », « Soudain, à 17h30, un frémissement et un souffle glacial ' ils ont osé ' » (reportage au village d'Hervé Gourdel), « François Hollande lance un appel à la réunion de tous », les réactions de Manuel Valls, Barak Obama, Martine Aubry, Christian Estrosi,. « Paris et Washington déterminés face au djihadisme mondial », « Comment les trois djihadistes 'perdus' par la police française se sont rendus », « L'armée nigériane annonce la mort du chef de Bolo Haram », « L'Onu adopte à l'unanimité une résolution contre EI ».

Le tout accompagné d'une grande photo d'Hervé Gourdel, du village d'Hervé Gourdel et de François Hollande à l'ONU.

 

Les 3 journaux consacrent 5-6 pages à l'événement mais la « une » du Parisien et de Libération, est une annonce brute, factuelle, celle du Monde porte sur les réactions. Si les 3 journaux replacent ce crime dans le cade des actions de l'EI, Le Monde met plus en relief le contexte international et publie un mot sur la réaction de Barak Obma et un article sur la résolution de l'ONU. Ceci n’est pas à la parution plus tardive du Monde car cette résolution est déjà dans la presse étrangère du matin.

 

La « une »

des 4 journaux étrangers

 

Après avoir vu l'importance de la décapitation dans les 3 journaux français, la place relative de cet événement dans les 4 journaux étranger ssurprend.

theguardian, en « une », sur 4 colonnes porte sur le discours d'Obama avec, au dessous, un article sur la mort d'un Britannique parti combattre en Syrie et tué lors d'une attaque aérienne étasunienne avec une grande photo.

20141015_182340.jpg

 

Cependant, dans un article d'une colonne qui annonce que Cameron prépare le terrain au Parlement britannique pour l'engagement du Royaume-Uni dans les frappes aériennes en Irak, 12 lignes sont consacrées à la décapitation de Hervé Gourdel, rappelant que la vidéo de Hervé Gourdel ressemble beaucoup à celles des précédentes décapitations de 2 journalistes étasuniens et du Britannique David Halmers. Avec renvoi à 3 pages intérieures pour la suite des articles ou de nouveaux articles sur les frappes aériennes britanniques à venir, le cas d'un Britannique encore détenu, la confirmation par Hollande de la décapitation.

 

Frankfurter Allgemeine Zeitung dans un important article sur le discours d'Obama (photo d'Obama) appelant le monde au combat contre l'EI, les 15 dernières lignes sont consacrées à Hervé Gourdel. Cependant qu'en page 2, sont rapportées des citations de Libération et du Figaro et qu'un article en page 3 est consacré à l'étonnement de 3 djihadistes français de n'être pas interpellés à leur retour en France.

 

20141015_182457.jpg

 


 

LE SOIR, grand titre sur 4 colonnes, L'escalade (photo d'un avion), annonce en rouge de « 5 pages spéciales » et 3 photos surtitrent 3 articles, « la Belgique entre en guerre » (photo d'une personnalité), « L'appel d'Obama contre le groupe l’État islamique » (photo d'Obama), « Hervé Gourdel exécuté, la France sous le choc » (photo d'Hervé Gourdel).
Dans l'éditorial, « Une guerre peut en cacher une autre », la décapitation d'Hervé Gourdel est citée, comme un argument qui peut « conforter ceux qui prônent l'urgence de se ruer en guerre ». Par ailleurs, 7 articles sur des sujets divers sont annoncés dans cette première page.

20141015_182420.jpg

 

Des « 5 pages spéciales » annoncées, une (la septième) est entièrement consacrée à la France à travers 2 articles. Le premier, « Suite au meurtre de son citoyen, la France se questionne sur son rôle » est accompagné d'une photo d'Hervé Gourdel entouré d'un « groupe lié à Daesh », et des réactions du Premier ministre Di Rupo, du ministre belge des Affaires étrangères, du Conseil français du culte musulman, de l'UE. Le second : « Marseille La non arrestation surprenante de trois combattants ».

 

la Repubblica annonce en « une » 13 articles dont 7 sur l'Italie, 2 sur le Vatican (photo), 1 sur la Chine.

Mais sur 4 colonnes, le titre principal « L'horreur frappe la France » avec la photo d'Hervé Gourdel entouré de 4 de ses geôliers renvoie aux pages 2 à 7, ainsi qu'à deux autres articles commencés en première page « La peur plus voisine » (pages 2 et 3) et « La conscience des Arabes » (page 25).

 

20141015_182304.jpg

 

 

En page 2-3, une très grande photo (de la mairie du village d'Hervé Gourdel, publiée aussi dans Le Monde) avec un article intitulé « Algérie, vengeance de l'EI, Gourdel décapité, message à Hollande » et un autre « Le terrorisme, héritage du FIS est la nouvelle menace toujours plus proche de nous ». Un autre article, en page 5, « Alarme comme après le 11 septembre» qui signale que les contrôles des objectifs sensibles sont renforcés « de New York à l'Europe », est illustré par une photo d'un parachutiste sous la Tour Eiffel.

En page 6, une carte des activités de l'EI, de l’Algérie aux Philippines.

 

Pour Fankfurter Allgemeine Zeitung et theguardian, la décapitation d'Hervé Gourdel n'est qu'un incident, partie de la lutte entre EI et l'Occident. LE SOIR et surtout la Repubblica lui donnent plus de place et semblent plus directement concernés.

 

L'International

dans les 4 journaux étrangers

 

Ce recensement est difficile. Il y a d'abord, les articles plus ou moins longs et les brèves, notes ou citations de journaux étrangers. Pour être exhaustif, il faudrait lire, mot à mot, tous les articles pour voir si un pays étranger est cité dans le corps du texte même si le titre ne fait pas allusion à ce pays. Et prendre en compte, le factuel et l'analyse...

Enfin, cela devient inextricable si on prend en considération le sport ou la culture : faut-il prendre en compte la critique d'un spectacle étranger, d'un livre traduit...

Les voyages, le sport et la culture, et les articles déjà signalés sur Hervé Gourdel, ne seront pas retenus ici.

 

Frankfurter Allgemeine

Cinq articles et 2 notes sur l'Europe, 3 articles pour la Chine et les États-Unis, 2 articles (sur la grève d'Air France) et 4 notes sur la France, 2 articles sur la Russie, 1 article sur l'Australie, le Royaume-Uni (Écosse), la Hongrie, l'Inde, Israël, Taïwan, la Turquie, le Qatar et 1 note pour l'Espagne, Gaza, la Jordanie, la Pologne, la Suède et  l'Ukraine.

 

Sur 35 citations, 18 concernent l'Union européenne (6 pays et l'Europe) et 17 citations de 12 pays hors UE.

 

theguardian

Deux articles pour l'Inde, 1 pour la France avec photo sur la mode (La rébellion du couturier Van Noten lors de la « fashion week » de Paris),1 pour l'Allemagne, l'Australie, le Brésil, Gaza, l'Italie, la Jordanie, la Lettonie, la Roumanie et la Sierra Leone ; 1 note avec photo pour le Qatar, 1 pour l'Afrique du sud, l'Égypte et l'Europe. Quant aux États-Unis, une note leur est consacrée et 2 articles, l'un sur la Chine et les États-Unis, l'autre sur la Russie et les États-Unis.

 

Sur 19 citations, 6 portent sur 5 pays de l'UE et l'UE elle-même et 13 sur 10 pays non européens.

 

LE SOIR

Six articles sur la France (1 sur la grève d'Air France et 5 dans un dossier « immobilier » sur les exilés français en Belgique), 2 sur le Royaume-Uni (dont 1 sur l’Écosse), 1 sur l'Europe (Écosse, Sarkozy) et 1 note, 1 article sur Afrique-Belgique, Égypte-Libye, sur l'Ukraine, sur le Vatican et 1 note sur l’Allemagne, la Centre Afrique, les Pays-bas.

 

Sur 17 citations, 13 concernent l'Europe (6 pays) et 4 le reste du monde (4 pays)

 

la Repubblica

Trois articles sur le Vatican, 2 sur la Chine, l'Europe, les États-Unis, 1 article sur la France (la grève d'Air France) et 1 note sur les démêlés de l'orchestre philharmonique, sur l'Argentine, sur l'Inde, sur la Roumanie.

 

Sur 14 citations, 8 concernent 3 pays de l'UE et l'Europe et 6 le reste du monde (4 pays).

 

Dans ce décompte, il apparaît que Frankruter Allgemeine est parmi les 4 quotidiens étrangers, le plus ouvert sur l'extérieur avec une répartition équilibrée des informations entre l'Europe et le reste du monde. Les 3 autres quotidiens s'intéressent beaucoup moins aux pays étrangers. Et theguardian est moins « européen » que la Repubblica et surtout LE SOIR.


Dans l'ensemble, la France et l'Europe sont les plus citées.

 

L'international

dans les 3 journaux français

 

Des 3 quotidiens français, le dossier « international » le plus important est celui du Monde. Dans le Parisien, il n'y a aucune rubrique le 25 septembre, sur l'étranger.

 

Libération

Brésil : 1 article « l'ordre moral en campagne présidentielle. A dix jours de l'élection, les trois principaux candidats font tout pour éviter les sujets sociétaux clivants comme les droits des homosexuels ou l'IVG » avec une photo, un petite carte et le résultats de 2 sondages sur l'avortement et le mariage entre personnes de même sexe.

Chine : 1 article « Climat : Pékin très moyen » avec photo et courbe comparant les émissions de CO2 Chine, États-Unis, Europe à 28 et Inde.

Corée du sud : 1 article important sur 2 pages avec 3 photos « Ahae [en rouge], une double vie en négatif. »

EUROPE : 1 article « La Confédération paysanne attaque Tafta »

OCDE : 1 article sur « les inégalitéssociales face au redoublement. »

ONU : 1 article « Mais qui en veut à la chère Emma Watson »

Roumanie : 1 article : « Un ancien tortionnaire de 89 ans jugé par le 'Nuremberg roumain' »

Vatican : 1 article «  Un prélat pédophile poursuivi par le Vatican ».:

 

Une note sur la Centrafrique (enquête de la CPI), sur l'Europe et le crime organisé et 1 sur la Jordanie (Abu Qatada libéré)

 

Libération consacre 11 articles ou notes à l'international dont 4 à l'Europe ou à des pays européens, 5 à des pays extra-européens et 2 à des organisations internationales.

 

Le Monde

Des articles… L'Allemagne : 2 articles « Le port du voile justifie le licenciement » et « Quand l'Allemagne appelait au "djihad" contre la France », plus 5 articles sur Heidegger (une double page « Débats »), 1 article sur la Chine  « L’État-parti mis à défi par la société », le Nigeria :« L'armée nigériane annonce la mort du chef de Boko Haram » avec carte du pays, la Pologne : « Varsovie veut des relations 'normales' avec la Russie », leRoyaume-Uni : « Que reste-t-il du Royaume-uni ? » etla Russie : « Contre 'l'ingérence étrangère', Moscou renforce la pression sur les médias »avec une photo.

 

et des notes, sur les États-Unis,2 notes sur les « attentats de Boston » et « Les fusillades dans les lieux publics en forte progression » 1note sur la Colombie : « Bogota et les FARC lèvent le voile sur leurs accords partiels », l'Irlande « Une grande quantité de cocaïne saisie au large des côtes irlandaises » etl'Australie : « L'efficacité du paquet 'neutre' fait débat ».

 

Sur 17 articles ou notes consacrés à l'international, 10 concernent l'UE (4 pays) et 7 des pays hors UE (6 pays dont la Russie.).

 

Brèves remarques

 

L'importance de l'espace consacré aux sujets, ici aux pays étrangers, européens ou non européens, dépend beaucoup des possibilités financières des publications : pour prendre un exemple simple, la surface de la Frankfurtr Allgemeine Zeitung est environ 4 fois celle de Libération !

 

En l'état, il est possible d'affirmer qu'il n'existe pas un espace public européen qui s'imposerait, avec la même force, à tous les journaux étudiés. L'élément le plus brutal, le plus important pour la presse française, la décapitation d'Hervé Gourdel, a une place différente selon la sensibilité des journaux étrangers : plus grande pour LE SOIR et surtout la Repubblica.

 

En dehors du fait crucial de cette journée, des journaux étrangers, c'est la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui est le quotidien le plus ouvert sur le monde. Et particulièrement sur la France et l'Union européenne,

 

Pour les journaux français, c'est le Monde et c'est à l'Allemagne que sont consacrés le plus d'articles mais, cette affirmation est probablement biaisée par l'existence dans la page « Débats » d'un dossier sur Heidegger.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Europe
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 10:30

 

 

J'ai décidé d'appeler Moussa (a), ce corps dont le membre inférieur était désolidarisé. Moussa n'a jamais existé. Ce corps n'appartenait pas à Moussa. A moins d'un hasard, extraordinaire et absurde. Je l'ai appelé Moussa parce que ce corps en deux parties, qui a réellement existé, lui donnait une personnalité. Qui le faisait sortir de l'anonymat. Était prêt à recevoir un nom que je n'avais qu'à formuler pour donner vie.


Tous ces corps allongés sur les tables avaient une histoire singulière, inconnue. Mais le corps blessé de Moussa témoignait obligatoirement d'un passé autre. Pas besoin d'imagination. Son corps, ce corps parlait, disait une histoire.


A l'époque, je ne l'ai pas nommé. Mais il est toujours dans ma mémoire. Et, si aujourd'hui, je l'ai appelé Moussa, c'est pour qu'il ne reste pas éternellement étranger. Mort anonyme. C'est parce que j'ai rencontré un autre mort longtemps anonyme, nouvellement devenu Moussa (1), sous une plume talentueuse.

Il est classique de déshumaniser les gens pour les tuer plus facilement. Tuer une silhouette plutôt qu'une personne,les yeux dans les yeux. Un Noir, un juif ou un Arabe plutôt que Babacar, Samuel ou Moussa. Parmi ceux qu'on tue, « Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou. D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel... »


Je ne sais si Moussa priait ou non. Seule chose importante, il était mort, plusieurs fois. Administrativement car sans papier sur lui. Accidentellement, sans raison. Mais y-a-t-il des raisons pour mourir ? Sans être nommé après sa mort.

Étranger à tous. Au moment de sa mort et après.
Il ne pouvait que s'appeler Moussa.


Que devenaient ensuite ces corps éclatés par le scalpel, scrutés au delà de leur intimité. Peu importe. Par leur dernier rôle, ils étaient réintégrés à l'universelle humanité. Nommé, un demi-siècle plus tard, Moussa renaît dans son humaine singularité, certes fictive, mais encore présente dans ma mémoire et dans l'esprit de quelques rares lecteurs. Peut être est-il plus vivant que bien de ses contemporains. Qui ont été pleurés. Accompagnés. Et aujourd'hui, oubliés de tous.





(1) « Meursault Contre-enquête » deKamel Daoud Editions Barzakh (Alger) octobre 2013 ;  Actes Sud (Arles), mai 2014

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Souvenirs
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 09:04

 

Revue de presse n° 145 (Europe)



La nouvelle CE a obtenu la confiance du PE, avec le soutien du PPE (centre-droit), des socialistes et démocrates ainsi que du groupe des libéraux et démocrates. Elle entrera en fonction le 1er novembre. JDD 22/10/14

 

En dépit de ses limites, cette nouvelle CEest la plus «politique»de l’histoire de l’UE, puisqu’elle s’appuie sur un contrat de gouvernement négocié avec les trois grands groupes du PE, ce qui a permis aux socialistes de peser sur la tonalité du futur «gouvernement» de l’Europe... moins austéritaire que la Commission Barroso, Juncker n’ayant jamais partagé les vues d’Angela Merkel, qui estimait qu’il fallait «punir» la Grèce. Libération 22/10/14

 

Demandes d'asile dans l'UE : plus de 434 000 en 2013 contre 332 000 en 2012. Venant principalement de Syrie (50 470, 12 %), de Russie (41 270, 10 %), d'Afghanistan (26 290, 6 %).
En 2013, les 28 États de l'UE ont accordé la protection à 112 730 demandeurs d'asile contre 71 580 en 2012 : Allemagne (126 705 demandes contre 77 540), France (64 760), Suède (54 270), Royaume-Uni (29 875), Italie (27 930).
Taux de demandeurs d'asile en fonction de la population : Suède (5 680 par million d'h), Malte (5 330), Autriche (2 070), Luxembourg (1 990), Hongrie (1 905).
Taux de réponses positives : Bulgarie (84,5 % de réponses positives), Malte (84,2 %), Italie (64,1 %)... Grèce (3,8 %), Hongrie (7,9 %), Luxembourg (10,4 %), France 17 %, Allemagne 26,4 %, Royaume-Uni 38,1 %, Suède 53,9 %. Toute l'Europe 22/10/14.


Les eurodéputés ont voté pour une rallonge du budget européen 2015. 2 milliards d'euros les séparent du projet du Conseil, ce qui augure de négociations difficiles. Euractiv 23/10/14

 

« Les débuts de Juncker montrent que les choses évoluent : l’austérité n’amène pas la croissance, il faut changer de route. Le changement sera-t-il assez rapide pour éviter un affrontement politique entre les plus importants pays de la zone euro ? Un compromis est déjà en vue sur les comptes et le plan d’investissement, mais les risques sont élevés. Le gouvernement italien doit montrer qu’il est capable de réformer l’Italie. A Paris, on n’arrive plus à décider de rien, la faute à une « gauche passéiste », comme la nomme Valls. A Berlin, on fait comme si de rien n’était, prêchant des recettes obsolètes et bloquant toutes les initiatives de Draghi. Pourtant l’espoir unique est de faire fonctionner ensemble tous les instruments, réformes, investissements, politique monétaire ». La Stampa Revue de presse de l'ambassade de France à Rome

 

Les titres de séjour octroyés dans l'UE restent inférieurs à ceux de 2008 : baisse du nombre de nouveaux permis liées à l'emploi (0,8 million en 2008 et 0,5 million en 2013).
Titres les plus délivrés sont ceux en raison de motifs familiaux (28,5 %), l'emploi (22,7 %) et les raisons d'éducation (19,7 %).
Les motifs familiaux sont les plus nombreux dans 18 États membres : Croatie (64,9 % des titres délivrés), Grèce (59,3 %), Espagne (54,8 %), Belgique (52,4 %). L'emploi arrive en tête dans 6 États membres : Lituanie (61,3 %), Chypre (57,7 %), Pologne (51,7 %). L'éducation est le motif principal dans deux pays : Irlande (65,3 %), Hongrie (32,8 %).
Par rapport au nombre d'habitants : Malte (24,1 titres par milliers d'habitants), Chypre (13,3), Royaume-Uni (11,3), Suède (10,3). Ont délivré le moins de titres de séjour : Roumanie (0,6), Croatie et Slovaquie (0,8), Bulgarie (0,9). La moyenne de l'UE est à 4,7 titres de séjour accordés par milliers d'habitants.
La France est en dessous de la moyenne européenne avec 3,2 titres de séjour par milliers d'habitants, pour motifs familiaux (43 %), éducation 29,6 % et emploi 8,2 %, bien en dessous de la moyenne européenne à 22,7 %.Toute l'Europe 23/10/14.


lemonde.fr 23/10/14

 

Le flot des réfugiés qui partaient jadis d'Europe s'élevait en moyenne à un demi million de personnes/an. Et ce pendant un siècle entier, entre 1824 et 1924. Au total, 52 millions d'Européens ont quitté leur terre natale. Le Monde 21/10/14

 

« La gifle de Renzi à Barroso : ‘que l’Europe soit plus transparente’ » : « Renzi : ‘on nous demande 2 milliards ? Nous les trouverons dès demain’ et ‘le temps des lettres secrètes est fini, nous publierons tout.. ce sera amusant’ » - « Colère en coulisses à Bruxelles : ce dépassement est ‘prémédité’ » Corriere della Sera Ambassade de France 24/10/14

 

Jyrki Katainen demande à Michel Sapin comment la France "prévoit de se conformer à ses obligations de politique budgétaire en 2015, conformément au pacte de stabilité et de croissance". 4autres pays ont reçu une lettre de remontrance de Bruxelles : Autriche, Italie, Malte, Slovénie. Seule l'Italie de Matteo Renzi a jusqu'à présent rendu le document public. JDD 24/10/14

 

"Cameron a transformé une question subalterne sur les finances de l'UEen un conflit avec ces alliés mêmes dont il a pourtant besoin pour réformer l'Europe. S'il remporte les prochaines législatives, il organisera un votesur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE. Il a déclaré l'an dernier qu'il s'investirait 'de tout son cœur et de toute son âme' pour que la Grande-Bretagne demeure dans l'UE. Son discours n'est guère plus crédible aujourd'hui. Il nous fait l'effet d'être prêt à tout pour sauver son poste de Premier ministre et son parti, quel que soit le prix que son pays doive payer." eurotopics FT 26/10/14

 

"Cinq ans après l'adoption d'un premier plan d'action qui doit conduire à une réduction de 20 % des émissions polluantes d'ici à 2020, cette décision ouvre une deuxième étape dans la lutte contre le changement climatique. Elle était indispensable... . Le travail ne fait que commencer et l'Europe n'est qu'à l'aube de la profonde mutation qui doit la conduire à un modèle économique décarboné. " eurotopics Le Monde 26/10/14

 

L’envie des entreprises allemandes à investir est actuellement freinée :(Klaus Wohlrabe, expert de l’Ifo). Les entreprises en relations avec la Russie - importateurs, exportateurs – ont tendance à être plus pessimistes que les entreprises qui n’ont rien à faire avec la Russie. La zone euro n’est toujours pas dans les starting blocks et l’administration publique ne propose pas de bonnes conditions pour relancer les investissements privés ”. Euronews 27/10/14

 

Soucieux de limiter l’immigration, le gouvernement britannique pourrait adopter des mesures limitant le nombre de citoyens européens autorisés à travailler au Royaume-Uni. Le ministre de la Défense, Michael Fallon, estime que son pays est « assiégé » de travailleurs étrangers.  Euractiv 27/10/14

 

-

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 23:00

 

  La rue Dénoyez, Paris XXème

(Ma rue est un musée 4)

 

Libération a publié récemment, un article sur la "rue Dénoyez, paradis des graffeurs de Belleville... dans le vingtième arrondissement de Paris, havre artistique menacé par un projet immobilier". Cet article ne comportait qu'une photo de la rue, en voici une cinquantaine pour illustrer le "déchaînement de couleurs".


La rue Dénoyez apparait sur le plan cadastral de la commune de Belleville en 1812. La Folie Dénoyez était un bal public de Belleville en vogue dans les années 1830. On y venait de Paris parce que le vin y était moins cher. Aujourd'hui, la terrasse du bistrot du coin de la rue de Belleville déborde dans la rue Dénoyez... qui est un musée (1, 2, 3)

 

LafolieDénoyez141005

 

  Les artistes en action ou... en discussion

Denoyez1410059.jpgSauvonsDenoye-Artiste-Casquette141005_1.jpg

 

La rue Dénoyez (ici vue de la rue de Belleville) s'étend de la rue Ramponneau à la rue de Belleville. Devenue le royaume de peintres des rues, elle attire, désormais, des artistes qui viennent d'un peu partout, de France et de l'étranger, des touristes, des photographes amateurs et même au delà...

CIMG8488.JPG

 

Tournage

141026DénoyezFilm

Mais c'est aussi une rue, presque comme les autres, riche de sa divertité ethnique, artistique, commerciale... 

CendrierDenoyez141005_05.jpg

 

CIMG7879.JPG

 

 

 

 

 

 

 

CendrierDénoyez141005 532

 

 

DenoyezOB141014.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MaisondelaplageDénoyezCIMG7871

 

 

 

Il y a même un piscine dans la rue Dénoyez

(Centre sportif et piscine Alfred Nakache)

  20141024_113149.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20141024 111606-copie-1

Matoub Lounès, chanteur algérien assassiné

 


CactusDénoyez141005-4

 

CendrierDénoyez141005 31-001

 

 

 

 

 

 

 

 

20141019 182219

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20141019_182536.jpg

 

 

20141019_182431.jpg

 

 

 

AurevoarParisDenoyez141005.jpg

CactusDenoyez141005_1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                20141019_182356.jpg20141024_112056.jpg20141024_113023.jpg

 

 

AurevoarParisDenoyez141005-copie-1.jpg

 

CIMG7877.JPGCIMG7878.JPG

 

 

 

CIMG7880.JPGCIMG7883.JPG

 

 

 

CIMG7881.JPGCIMG7884.JPG

 

 

CIMG7887.JPGCIMG7890.JPG

 

 

 

CIMG7961-001.JPGCIMG7962.JPG

 

 

 

 

CIMG7964CIMG8494.JPG

 

 

 

CIMG8493.JPGCIMG8487.JPG

  Tout le monde n'est pas d'accord avec "Free Gaza !" (taches de peinture jaune)

 

CIMG7886.JPG

 

Dénoyez141005 161324

 

 

 

 

DenoyezCagoule14-10-06-.jpgVisagesFemmPeurorngeHommeDenoyez140512.JPG

 

 

 

DenoyezToile141014.jpgDesnoyezBouddaRouge14.jpg

 

 

 

       DesnoyezRoi32014             VisageauchapeauDenoyezCIMG7778-001.JPGVisagenoirDenoyez140512CIMG7247.JPG     

VisagesDénoyez1405127

 

 

 

       GrandMasqueDenoyez1410057.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MonReveDenoyez141005.jpg

 

 

 

 

 

 

DesnoyezCerf2014.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PeintureDenoyez7248.JPG

141026Denoyez-Cueillirune-fleurPeidro-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

DesnoyezMort2014.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages.jpg

20141024_113229.jpg

 

 

 

 

 

La rue Dénoyez lors du vide-grenier

 

BalRuDes5182.JPG

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Le Quartier
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 10:25

 

Revue de presse n° 144 (Europe)



C'est un changement majeur pour les Google, Apple et autres multinationales dans le collimateur des États depuis plusieurs années pour leurs pratiques d'optimisation fiscale. Sous la pression de Washington et de l'UE, le gouvernement irlandais met fin au «double irlandais», ce dispositif fiscal qui permet aux grands groupes internationaux de réduire leur niveau d'imposition. lefigaro.fr 14/10/14

 

« La reconnaissance de l’État palestinienn’aura aucune valeur substantielle mais elle est pleine de signification politique. Le résultat de la motion (274 voix favorables, 12 contraires) est un encouragement au gouvernement pour qu’il favorise la négociation de la « solution à deux États » tandis qu’à Paris arrivent les propos possibilistes de L. Fabius. Ce sont des avertissements gentils à Israël au moment où le MO brûle ». Sole 15/10/14

 

L’Organisation Internationale pour les Migrations a établi un bilan de l’immigration clandestine depuis 2000 : plus de 22 000 personnes ont perdu la vie lorsqu’elles cherchaient à rejoindre l’Europe. Toute l'Europe 15/10/14

 

« Depuis que la fin de la Seconde Guerre mondiale a accéléré la dissolution de l'Empire colonial, une question identitaire plane au-dessus de la politique britannique. » eurotopics The Daily Telegraph 15/10/14

 

Cela faisait 32 ans que cela ne s’était pas produit. Le personnel du service de santé publique du Royaume-Uni s’est mis en grève le 13/10, pendant 4 heures. Ce mouvement, auquel ont participé 6 syndicats, sera suivi jusqu’au 17/10 par une grève du zèle et une interdiction des heures supplémentaires pour les services ambulanciers. Acteurs publics 16/10/14

 

Les ministres européens des Finances sont parvenus à un accord pour pratiquer, dès 2017, l’échange automatique d’informations pour lutter contre l’évasion fiscale. La crise en Europe a soulevé des récriminations à l'encontre du monde de la fiscalité. Banques et évadés fiscaux sont en première ligne. Toute l'Europe 16/10/14

 

Drapeau de l'Albanie Le match Serbie Albanie, qualificatif pour l'Euro 2016, disputé à Belgrade a été arrêté prématurément. L'apparition au-dessus du terrain d'un drone portant un drapeau de la Grande Albanie a provoqué de violents affrontements entre joueurs et spectateurs

 

"Abstraction faite de l'Allemagne, dont les vicissitudes actuelles s'expliquent par les tensions avec ma Russie, et de l'éternel problème de la Grèce, c'est l'immobilisme de la France et de l'Italie qui est le plus inquiétant. Malgré toutes les promesses, leur gouvernemens n'a toujours pas adopté de mesures adéquates contre la crise. eurotopics ABC Espagne 16/10/14

 

Il n’existe nulle part de « comités climat » ou autre structure militante un tant soit peu massive. Le plus probable est que l’articulation entre la vision globale de la nécessité de changer radicalement nos modèles de développement et la diversité des mobilisations concrètes qu’il faudra développer amènera à un mouvement en réseau où, comme à New York, toutes les luttes locales et sectorielles convergeront avec les différents mouvements sociaux et citoyens qui ont l’environnement et le climat comme une de leurs préoccupations. Médiapart 16/10/14


« Avec ce sommet [de Milan], l’Europe lance un message bien fort : nous sommes encore là, même si les vieux interlocuteurs s’éloignent. Les rapports avec les États-Unis sont désormais sérieusement détériorés pour trois raisons : 1/ l’affaire du Datagate 2/ la lenteur de la négociation sur le Traité transatlantique 3/ la pression d’Obama pour un appui militaire majeur en Irak. » Revue de presse Ambassade de France à Rome Corriere della sera 16/10/14

 

L’OCDE s’est fendue d’un encouragement à F. Hollande en jugeant que les réformes auraient un impact «significatif» sur la croissance. Mais elle a souhaité que le gouvernement aille plus loin en ce qui concerne le marché du travail. «Significatif» ne veut pas dire spectaculaire : l’OCDE estime que les réformes engagées et annoncées, si elles sont menées à terme, pourraient augmenter le PIB de 3,7 % en 10 ans, c’est-à-dire générer 0,4 point de croissance de plus par an. Un apport non négligeable. Libération 17/10/14.

 

Des dizaines de milliers de personnes manifestaient samedi à Londres pour protester contre l’érosion des salaires qui ont baissé de 50 livres (63 euros) par semaine depuis 2008, selon les organisateurs, malgré la bonne tenue de l’économie britannique. Le cortège, constitué de fonctionnaires et de salariés du privé... Cette marche intitulée «Les Britanniques ont besoin d’une augmentation» était organisée par la confédération syndicale britannique (TUC ). libération.fr 18/10/14

 

Les chemins de fer allemands ont entamé samedi leur plus grosse grève depuis 2008, jusqu’à lundi et sur tous les types de lignes, sur fond de conflit salarial et de lutte de pouvoir entre syndicats. Depuis le début du mouvement, 30% seulement des trains grandes lignes circulent. La grève doit s’achever lundi à 4h. Les perturbations touchent également les trains régionaux et urbains, ainsi que le transport de marchandises, «fortement»atteint. Libération.fr 18/10/14


Allemagne  :  Après avoir annoncé dimanche un nouvel arrêt de travail sur les vols commerciaux à partir du 20/10 13 heures, le syndicat des pilotes de Lufthansa a indiqué que les vols long-courriers seront à leur tour touchés mardi, de 6 heures à minuit. Cette grève n'affectera que les vols Lufthansa, pas ceux des filiales Austrian Airlines, Brussels Airlines, SWISS, Air Dolomiti et Germanwings. Lemonde.fr 19/10/14


« L’Europe vers l’autodestruction... Matteo Renzi a eu une approche originale et hétérodoxe. Dommage que Hollande n’ait pas eu davantage de courage. Une alliance franco-italienne, avec deux grands partis de gauche, aurait pu combattre les dogmes dangereux de la CDU allemande. La zone euro est devenue le maillon faible de la croissance mondiale. Il est urgent d’abandonner le dogme de l’austérité ». A. Montebourg Repubblica 18/10/14


Irlande : Au bord de la faillite il y a quatre ans, le pays entrevoit la sortie de crise. En écho à des signes de reprise de l’activité, le gouvernement a présenté un budget prévoyant baisses d’impôt et hausse des dépenses. Libération 21/10/14


La demande de la France - des investissements allemands en contrepartie de coupes françaises - est une véritable impudence. Le ministre de l’Économie E. Macron pense que "les Allemands sont responsables du malaise français, par leur austérité implacable. Il n'y a jamais eu une telle austérité en Allemagne. Tout ce qu'il y a eu, c'est un budget équilibré, qui a insufflé une nouvelle confiance au milieu de la pire des crises de la dette. C'est à cet équilibre budgétaire que l'Allemagne doit sa situation économique exceptionnelle, qui a longtemps fait office de locomotive pour la zone euro. La maintenir est l'unique et la meilleure aide que les Allemands puissent apporter aux Français. L'idée saugrenue que l’État puisse débloquer 50 milliards d'euros pour les injecter à l'économie ne vient à l'esprit de personne en Allemagne, pas même dans l'aile gauche du SPD." eurotopics Die Presse - Autriche 21/.10/14

 

"L'ensemble de la zone euro souffre du cap d'austérité imposé par A. Merkel pendant la crise de l'euro. Seule l'Allemagne pourrait encore se permettre de changer de cap et d'investir dans la croissance et l'emploi. L'Allemagne a le plus besoin d'investissements. De ce point de vue, l'initiative de Paris s'avère tout à fait judicieuse. Certes, il ne peut s'agir de conditionner des coupes en France à des investissements en Allemagne. Leur objectif principal, c'est que la zone euro se mette rapidement au chevet de la demande. La zone euro a besoin d'une politique économique qui génère la croissance et non d'une politique budgétaire uniquement basée sur les coupes. Par sa provocation, Paris a fait avancer le débat - merci !" eurotopics taz - Allemagne 21/10/14

 

Italie : Selon les résultats d'une étude menée en 2012 par un institut privé, l'économie souterraine (travail au noir, activités mafieuses ou locations immobilières au noir) a représenté en 2011 environ 35% du PIB italien. Lefigaro.fr 21/10/14


En Autriche, une salariée sur deux est à temps partiel, un des chiffres les plus élevés d’Europe. Passé cinq ans en dehors du marché du travail, on ne peut prétendre qu’à 40 % du salaire initial. Libération 21/10/14


-

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

 

Macron libéralise les cars, Royal instaure la gratuité des autoroutes, oubliée la gratuité du diesel, vive la route... écologique bien sûr ! 15/10/14

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

-

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche