Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 12:43

Revue de presse n° 131 (Europe)



Grande manifestation à Madrid. Affrontements au moment de la dispersion..
Les Indignés s‘étaient rassemblés dans la capitale, certains arrivant de province après plusieurs semaines de marche, pour dire leur refus de l’austérité et de l’injustice sociale provoquées depuis 2ans par le gouvernement de droite de M. Rajoy. Pas de chiffre officiel mais El Pais parle de 50.000 personnes : c’est le plus gros défilé des Indignados depuis les deux grandes grèves générales de 2012. L’Espagne est aujourd’hui asphyxiée par la récession, un chômage record et un plan d‘économies de 150 milliards d’euros.
“Nous protestons contre tout, déclare cette femme. L‘éducation, le système de santé, les hypothèques, les baisses budgétaires, la nouvelle loi de sécurité publique, et il ne faut pas l’oublier, la corruption énorme qu’il y a aujourd’hui en Espagne”  Euronews 23/03/14

Des milliers d‘étudiants en grève ont manifesté à Madrid, et à Pampelune notamment, pour dénoncer les coupes budgétaires dans l‘éducation. Euronews 27/03/14

Comme la Hongrie en 2010 et comme s’apprêterait à le faire le Portugal, la Pologne a engagé un processus de “renationalisation” des fonds de retraites. Cette mesure radicale allégera la dette publique à court terme, mais fragilisera le système de pensions.
Cette expropriation des retraites privées n’est pas une première historique. La Pologne s’inspire du gouvernement hongrois qui a décidé de nationaliser les actifs des retraites pour équilibrer son budget après les élections de 2010.
“La Pologne ne sera pas un cas isolé (Bruno Colmant, économiste à l’université catholique de Louvain). Le Portugal et d’autres pays méditerranéens devraient suivre la même voie dans les prochaines années car ce sont des pays où le taux d’épargne est faible et où la dette publique a atteint des niveaux trop hauts – 4 à 5 fois le PIB – pour pouvoir être remboursée.” Acteurs publics 28/03/14

Outre-Manche, les notaires pourront bientôt rédiger des testaments conformes à la loi islamique. Un changement qui met en péril le principe d'égalité. Courrier International Sunday Tellegraph 23/03/14

Le Parlement grec a adopté une loi sur une série de mesures controversées qui vont permettre au pays de recevoir de ses créanciers (BCE, FMI,CE) une nouvelle tranche d'aide cruciale de plus de 8,5 milliards d'euros : mesures de facilitation de la concurrence très mal vue par différents métiers, pharmaciens, producteurs laitiers... Le Monde01/04/14

Amazon compte 4 centres logistiques en France... près de 5 000 employés lors du pic d'activité de fin 2013... dont 3 500 saisonniers ! La multinationale a son siège européen à Luxembourg et paie très peu d'impôts en France... ne déclare que 300 millions de chiffre d'affaires en France alors que celui-ci est évalué à 1,3 milliard. Alter éco avril 2014

Salaire minimum en euros : Luxembourg 10,83, France 9,43, Pays-Bas 9,01, Royaume-Uni 7,63, Espagne 3,91, Pologne 2,21, Hongrie 1,95, Roumanie 0,92, Australie (championne) 12,86, États-Unis 5,64. Libération 02/04/14

Le chômage passe au dessous de 12 % dans la zone euro (11,9) 18,96 millions de chômeurs ! Taux les plus faibles : Autriche 4,8, Allemagne 5,1, Luxembourg 6,1. Les plus forts : Grèce 27,5, Espagne 25,6, amélioration au Portugal 15,3 contre 17,5 et Irlande 11,9 contre 13,7. Libération 02/04/14 :

État des systèmes judiciaires en Europe. En moyenne, il faut 250 jours pour trancher une affaire civile ou commerciale contentieuse (700 jours à Malte, 50 jours en Lettonie). Les Scandinaves ont la justice la plus rapide. Les procédures sont au moins deux fois plus longues dans un tiers des États (dont Chypre, Italie , Slovénie). L’Italie a le plus grand nombre de cas en cours de jugement au civil et au commercial, suivie par la Grèce et la Croatie.
Par rapport à 2012, la perception de l’indépendance de la justice s’est améliorée dans la plupart des pays, notamment en Hongrie, qui a pourtant connu deux  années perturbées sur le plan politique. Cette perception a reculé en Slovaquie, Espagne, Slovénie et Bulgarie. Acteurs publics 01/04/14

Allemagne :. Trois semaines après le début des négociations, syndicats et représentants des employeurs des communes et de l’État ont abouti à un accord. Le 2,1 millions de salariés du service public (dont 153 000 employés par l’État) verront leur salaire revalorisé de 3 % à date rétrospective du 1er mars. Une autre augmentation de salaire, cette fois de 2,4 %, interviendra au 1er mars 2015. Acteurs publics 01/04/14

Contre les plans d'austérité et le « grand marché  transatlantique », en négociation entre l'UE et les États-Unis, mobiliseront, le 4 avril, les salariés européens à Bruxelles, à l'appel de la Confédération européenne des syndicats dont CFDT, CGT, FSU, UNSA). Politis 03/04/14

Part de la Russie dans les importations de gaz et pétrole en 2011. Alter éco avril 2014

 

Gaz en %

Pétrole en %

Slovaquie

100

100

Lituanie

100

98,4

Bulgarie

100

95,5

Finlande

100

88,2

Allemagne

35,6

39,0

UE 28

25,1

32,6

France

13,5

14,5



Le nombre de réfugiés syriens enregistrés au Liban dépasse un million de personnes et équivaut désormais à un quart de la population libanaise. Le Liban est devenu “le pays au monde hébergeant la plus forte densité de réfugiés par habitant”. Il s’agit là de chiffres officiels, auxquels devrait s’ajouter celui des Syriens ayant fui les violences dans leur pays, mais qui ne sont pas enregistrés auprès du HCR. Ils seraient des dizaines de milliers. Le Liban, terre d’accueil, s’essouffle. Les ressources commencent à manquer et le pays lutte pour faire face à une situation jugée grave voire désastreuse. Euronews 03/04

Plusieurs réseaux européens ont lancé l'idée d'une journée d'action décentralisée en Europe le 17 mai. Des dynamiques diverses s'engagent dans cette journée : Blockupy (Allemagne), Agora 99 (Europe du sud et de l'Est), collectif contre le marché transatlantique, Altersommet, Corporate Europe Observatry, Transnational Institut, Coordination européenne sur le logement, des réseaux de solidarité avec les migrants, les marches européennes contre le chômage et la précarité. Lignes d'ATTAC mars 2014

Si tout fonctionne, alors on pourra, à partir de 2015 et à l'échelle de l'Union, utiliser son téléphone portable depuis l'étranger aux mêmes tarifs que dans son pays de résidence. Eurotopics Lidové noviny04/04/14

Le gouvernement belge a assuré des allègements fiscaux à trois entreprises internationales,dont l'usine Volvo à Gand, si celles-ci s'engageaient à maintenir leur site dans le pays. La politique fiscale belge est d'une injustice révoltante (quotidien De Morgen) : "Il semblerait que le chantage soit un moyen efficace d'extorquer un traitement à la carte en matière de fiscalité… Quand on a le pouvoir et le lobby qu'il faut et les moyens de financer les experts en fiscalité, on est de facto exonéré d'impôts dans ce pays… Le coût de notre État-providence dépassé est finalement à la charge exclusive des salariés… Et par-dessus le marché, comme seule forme de gratitude, ils doivent s'entendre dire que les charges patronales sont trop élevées, qu'ils vivent au-dessus de leurs moyens et qu'ils doivent de toute urgence mettre davantage la main au porte-monnaie." De Morgen Eurotopics 04/04/14


TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT 

 

Ana à la mairie ole ! ! Manuel à Matignon holà ! Qui du burro catalan ou de l'aficionada andalouse va demander l'indépendance ? 01/04/14

 

La digestion des couleuvres est lente chez les Verts. Ça leur a coupé l'appétit ? Ou ont-ils eu peur du travail manuel ? 02/04/14

 

De Rugy contre Duflot qui n'a pas voulu être au gouvernement, contre le gouvernement et contre de Rugy qui aurait voulu en être ? 02/04/14

 

Information dans toute la presse :"Christine Boutin aime être nue". Elle n'est pas la seule à qui on a envie de dire d'aller se rhabiller ! 03/04/14

 

 

TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT 



Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 10:19

 

Le temps d'un tajine

 

Aït Yahia

 

 

Dans la journée, nous avons utilisé les télécabines qui permettent aux skieurs d'aller sur les grandes pistes alpines. Nous les empruntons, rares piétons, un peu exotiques au milieu de ces sportifs, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, seuls, en famille ou en groupe, harnachés, planches et bâtons à la main. Prêts à l'exploit... Nous, un sac à la main, avec les après-ski, pour pouvoir marcher un peu dans la neige.

 

Nous sommes là, pour la beauté des paysages, les sommets sombres et agressifs, des pistes enneigées, pour le spectacle des débutants, des experts... et pour le plaisir d'une boisson chaude, comme repas de midi, au soleil de ce premier jour du printemps, face aux roches grises qui agressent le ciel. Et aux pistes blanches vallonnées.

 

 

Visite à l'Aiguille du Midi, par une température bien au dessous du zéro, malgré le soleil, premier « pas dans le vide »... puis le Brévent... Le soir venu, l'appétit est bien là. Les restaurants sont rares dans cette petite ville mais pas trop chers. Pour varier, nous mangeons dans un restaurant différent chaque soir. Aujourd'hui, nous choisissons « La Soummam ». Et ses spécialités orientales.

 

Le décor est classique avec des tableaux illustrés de coupures de journaux en arabe et en français par un artiste local qui s’intéresse particulièrement à l'Afrique et au Maghreb. Marie Kabylie3décide de prendre un couscous et je choisis un tajine de veau aux olives et aux amandes. Excellente cuisine.

 

Je félicite la serveuse et cuisinière et nous engageons une brève discussion car nous sommes seuls mais de nouveaux clients commencent à arriver.

 

 

 

- Pourquoi le restaurant s'appelle-t-il « La Soummam » ?

- Je suis Kabyle et la Soummam est une rivière de Kabylie. Depuis sa création, le restaurant a été tenu par des équipes différentes, toutes kabyles. Nous sommes la cinquième. Il s'appelait « El Soummam », je l'ai appelé « La Soummam ».

- Mais, « La Soummam » n'est pas qu'une rivière. Elle est connue pour un événement important qui s'est passé dans cette vallée.

- Oui, vous êtes le deuxième client à me le dire. Le premier a été mon ancien professeur d'histoire-géographie. C'était dans les années cinquante ou soixante...

 

*****

Effectivement, en août 1956, s'est tenu le Congrès de la Soummam, événement très important dans la lutte des Algériens pour leur indépendance : « Le congrès de la Soummam nous a donné ce formidable sentiment que nous avions déjà un État », dira quelques années plus tard , un officier de l'Armée de libération nationale. (Wikipedia)

C'est là que sont décidés par le FLN « La primauté du politique sur le militaire, de l'intérieur sur l'extérieur, le rejet de toute forme de tutelle notamment la mainmise du nassérisme sur la révolution algérienne... » Décisions qui seront contestées ou même rejetées ensuite...


 

 

 

Scan-001.bmp-copie-1

 

Maison où s'est tenu le Congrès de la Soummam

 

 

*****

- Vous allez quelquefois en Algérie ?

- Pour la première fois, à l'âge de 7 ans. J'y suis revenue une ou deux fois. La dernière fois, c'était avant la naissance de mon fils. Mais nous n'avons pu y aller pendant plusieurs années à cause de la guerre civile.


*****

D'El Soummam à La Soummam, de l'histoire à la géographie, de la mémoire politique aux souvenirs familiaux, comment trouver un chemin au travers de la dure montagne des haines accumulées vers une diversité apaisé, sans effacer les faits. La réconciliation des mémoires et des histoires est difficile.

 

Le résultat des municipales ramène brutalement à la triviale réalité.

 

Tkjda mai 1967-1

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Billets
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 07:28

Revue de presse n° 130 (Europe)

 

La dette mondiale dépasse 100 000 milliards de dollars. Ce montant a explosé depuis l'an 2 000, et surtout la crise de 2008. C'est plus que la richesse produite dans le monde en un an, 75 000 milliards. Et encore, cette dette ne comprend que l'endettement public et des entreprises et sociétés financières, mais pas la dette des ménages. Le plus inquiétant, est l'évolution de dette mondiale. Elle atteignait 40 000 milliards il y a 13 ans, 70 000 milliards en 2007, et maintenant, 100 000 milliards...

Avec la crise financière, c'est la dette des États e a bondi de 80 % en six ans car les gouvernements sont venus à la rescousse de leurs banques, mises en difficultés par la crise des subprimes, en les recapitalisant. Les États ont également dû soutenir leurs économies face au ralentissement de la croissance mondiale. Pour cela, ils ont eu recours à l'émission d'obligations. Le total de la dette publique atteint désormais 43 000 milliards, soit plus de 6 000 dollars par habitant de la planète.
Le record est au Japon où l'endettement public atteint 245 % du PIB. Rfi 14/03/14

 L'union bancaire se concrétise enfin : Des négociateurs du Parlement européen (PE), des pays membres de l'UE et de la Commission européenne (CE) ont trouvé un terrain d'entente sur des règles communes dans la gestion des banques en difficulté.
Le projet de l'union bancaire se concrétise enfin : " Il est désormais certain qu'à partir de la fin de l'année, la supervision unique, sous la houlette de la BCE, pourra enfin se mettre au travail. … La taille du fonds de gestion fait cependant encore l'objet de critiques, le montant de 55 milliards d'euros n'étant pas jugé approprié. … Mais ceci reste indéniablement une étape importante vers la consolidation de l'UE et la défense de l'euro." Eurotopics Diário Económico 21/03/14)

Lors du Conseil européen des chefs d’État et de gouvernement, le Luxembourg et l'Autriche, les deux derniers États récalcitrants, ont accepté d'appliquer l'échange automatique d'informations sur les revenus de l'épargne détenus par des ressortissants européens non résidents.... Il faudra encore attendre que les 5 États européens non membres (Suisse, Liechtenstein, Andorre, Monaco et Saint Marin) adoptent le même principe pour que l' Luxembourg et l'Autriche rentrent définitivement dans le rang. Libération 21/03/14

Lors du sommet européen,.les 28 ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur une nouvelle réduction de 40 % des gaz à effet de serre d'ici à 2030. Libération 22-23/03/14.

L'UE préconise que les bêtes soient étourdies avant d'être égorgées, ce qui est contraire aux rites juif et musulman. Bruxelles permet toutefois une exception à titre religieux. La France ne semble pas vouloir interdire l'abattage rituel, elle en a durci les conditions : depuis 2012, il ne peut se pratiquer qu'à partir d'une commande de viande casher ou halal et non plus de façon automatique.
La viande halal française séduit pour sa qualité... L’Hexagone a par ailleurs de moins en moins de concurrence en Europe dans la mesure où plusieurs pays interdisent l'abattage rituel. C'est le cas du Danemark... mais aussi de la Pologne, du Liechtenstein, de l'Islande, de la Norvège, de la Suède ou encore de la Suisse. 20 minutes 17/03/14

Ne pas sous-estimer le séparatisme de Vénétie : Consultation en ligne, 89 % se sont déclarés favorables à une sécession de la Vénétie. Ce vote ayant été réalisé à titre purement consultatif, Rome n'a manifesté aucune inquiétude. Elle ferait mieux de prendre la chose au sérieux : " En Italie, la tendance à minimiser cette initiative en recourant aux sarcasmes et au scepticisme a prévalu. Les observateurs internationaux ont accordé attention à ce vote. A cause de la Crimée, mais surtout des tensions indépendantistes en : Grande-Bretagne, Espagne, Belgique." La Repubblica –Eurotopics 24/03/14)

L'écart du coût du travail entre l'Allemagne et la France s'est réduit en 2013, (Les Échos). Selon les calculs du  Centre d'observation économique et de recherches pour l'expansion de l'économie et le développement de entreprises, le coût horaire du travail, qui prend en compte le salaire et les charges, a augmenté de seulement 0,2 % en France en 2013, contre 2,2 % en Allemagne. A la fin de 2013, le coût horaire du travail était de 35,7 euros en France, contre 32,9 en Allemagne. Le Monde 16/03/14.

En décembre, Athènes a annoncé fièrement un excédent budgétaire (hors charge de la dette) de 1,5 milliards d'euros pour 2013, prévoyant de porter cet excédent à 2,9 milliards en 21014. Le Monde22/03/14

L'émoi de ces Portugais a un nom, celui de « vistos dourados » ou visa dorés. Un programme du gouvernement de Pedro Passos Coelho (centre-droit) pour vendre à des étrangers des permis de résidence donnant accès à l'espace Schengen en échange d'un investissement de plus d'un million d'euros, d'un achat immobilier de plus de 500 000 euros ou de la création de 10 emplois, au moins. Mesure salutaire pour un pays aux abois.
Le dispositif a été adoubé par la troïka (BCE, FMI , CE), les bailleurs de fonds du pays depuis sa quasi banqueroute en 2011. Le Portugal n'est pas le seul : Chypre, Pays-Bas, Espagne... ont, entre autres, et sous des formes diverses, recours à ce marchandage. Le Monde 26/03/14

Le 26 mars, le gouvernement "Merkel 3" fête ses cent jours.  Une date symbolique qui permet de dresser un premier bilan, plus surprenant qu'il n'y paraît.
Quelques mesures importantes déjà lancées : La ministre du travail et des affaires sociales a entamé une réforme des retraites pour permettre aux salariés de 63 ans ayant cotisé (pas forcément travaillé) 45 ans de partir à la retraite.
Les mères de famille ayant élevé un enfant avant 1992 vont recevoir un coup de pouce financier qui comblera en partie l'écart dont elles souffrent par rapport aux mères ayant élevé un enfant après cette date. Autre mesure-phare : le salaire minimum à 8,50 euros va entrer en application au 1er janvier 2015.
A ces réformes sociales, il convient d'ajouter l'encadrement des loyers dans les grandes villes et le transfert du locataire au propriétaire de certains frais liés aux agences immobilières.
Enfin, les ministres de la famille et de la justice ont annoncé vouloir imposer un quota légal de 30% de femmes dans les conseils de surveillance à partir de 2016.
Toutes ces mesures émanent de ministres sociaux-démocrates, même si le coup de pouce aux mères de famille est une revendication de la CDU. Le Monde 26/03/14

"Les Grecs souffrent. Les banques encaissent. Les Allemands paient!". Tel est le slogan de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), en congrès.
Dans toute l'Europe, les partis eurosceptiques gagnent du terrain. L'Allemagne n'est pas épargnée. L'audience croissante de l'AfD, parti "anti-système" conservateur, inquiète les partis traditionnels à deux mois des élections européennes. La Gazette de Berlin 26/03/14

Grèce déconseille aux jeunes d'étudier : Le ministère grec de l’Éducation vient de diffuser 2 spots publicitaires conseillant aux écoliers de privilégier les métiers artisanaux à de longues études. Eurotopics Pressproject 26/03/14.

L'OCDE a présenté un projet de réforme du droit fiscal international. Une initiative qui prévoit que des entreprises comme Google ou Apple payent leurs impôts là où elles font des affaires et non là où se trouve leur siège. Ces réformes destinées à lutter contre le contournement fiscal seraient lourdes de conséquences pour l'Irlande, prévient le quotidien de centre-gauche The Irish Times : Eurotopics 26/03/14

Allemagne : le "délicat" projet du gouvernement  de coalition allemand "d'expulser les ressortissants communautaires qui ne trouvent pas d'emploi dans une période de 3 à 6 mois" retient particulièrement l'attention d'El Païs qui dénonce une "pluie fine populiste qui tombe sur l'Europe en amont des élections".
Pour ABC, ce durcissement erroné de la politique allemande... porte atteinte aux principes fondamentaux de l'UE et suppose une discrimination en fonction de la nationalité qui ne trouve pas sa place  dans les normes européennes. Il s'agit pour La Razon, d'une "attaque à l'intégration européenne. Fravue de presse de l'ambassade de France à Madrid27/03/14.

 

 


Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 11:57

 

SUR LE BANC

 

 


CIMG6669.JPGLes montagnes enneigées qui entourent la ville brillent sous un soleil étonnant en ce mois de mars, l'air est cependant frais et lumineux. Nous nous dirigeons vers l'abribus pour vérifier l'heure de passage du car. D’après les horaires, il devrait passer dans quelques minutes.

 

 

Elle est assise, avec deux gros chiens couchés sous le banc..

Elle nous fait place. Marie qui a peur des chiens et un peu aussi des jeunes avec chiens s'écarte. Je m'assieds. Elle est jeune. Raisonnablement jolie, brune, avec des bas épais, volontairement déchirés. Une fille d'aujourd'hui, un peu de la marge.

 

La discussion commence sur les horaires des cars, leur régularité... Puis dévie.

« Ces chiens, c'est un peu ma famille. »

En réponse, un tantinet agressif : « Il faut les nourrir... Ça coûtecher. »

Du tac au tac, habile, ironique : « Ils ont du foie gras à Noël ! »

« Vous m'inviterez... Je goûterai à la nourriture pour chien... »

Et la conversation continue.

 

 

CIMG6757.JPG

Elle n'est pas d'ici. Elle travaille, avec un contrat de quelques mois, comme femme de chambre dans une station voisine, avec un salaire légèrement supérieur au salaire minimum hôtelier, pour 44 heures de travail par semaine. Cela semble la satisfaire. Elle peut louer un petit appartement.

 

Elle vient de Vendée. Elle va ainsi de contrat en contrat, de région en région... en attendant mieux. Elle veut faire ce qu'elle aime bien. S'occuper de chiens. Suivre une formation en dressage de chiens.

« Payante ? » Remarque Marie, interrogative.
« Oui, ce sont des formations pour adultes »

 

Cela lui permettrait ensuite de s'installer pour aider les personnes qui ont des difficultés à dresser leur chien... Elle aimerait se consacrer au dressage de chiens pour aveugles. Pour se rendre utile. «  Vous savez, ils savent même payer... »

 

Le car arrive. Nous montons. Elle va s'installer au fond, ses chiens avec une muselière artisanale, sous la banquette.

Quand nous descendons, nous nous tournons vers elle et échangeons des signes d'adieu.

Au grand étonnement des quelques rares passagers.

 

*****

 

A 17 ans, j'aimais citer Voltaire (?) : « Les hommes ne valent pas qu'on leur parle ». A plus de 77 ans, je trouve qu'il faut parler aux gens. Même si je ne sais pas toujours. Cela aide parfois à ne pas rester idiot.

 

 

 

 

CIMG6658

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Billets
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 21:09

Quelques photos du Carnaval de 2014 sur le boulevard de Belleville  Paris 20°

(Anne Couteau)

 

 

 

 

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6562

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6557

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6556

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6558

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6565

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6564

 

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6568

 

 

 

Carnaval 2013CIMG6561

 

 

Carnaval 2013 CIMG6567

 

 

Carnaval 2013 CIMG6563

 

 

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6569-copie-1

 

Carnaval 2013 CIMG6570

 

 

 

 

Carnaval 2013 CIMG6559

 

 

Carnaval 2013 CIMG6560

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Le Quartier
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:53

P { margin-bottom: 0.21cm; }A:link { }

Revue de presse n° 129 (Europe)


Le
chef du gouvernement italien Matteo Renzi a présenté ses premières réformes :

- modification de la loi électorale, pour éviter les crises à répétition et faire émerger des majorités gouvernementales claires à la Chambre des députés. Le Sénat sera transformé en organe représentatif des régions.
- baisse de 10 milliards d’euro de l’impôt sur le revenus des ménages qui gagnent moins de 1.500 euros, soit 10 millions de personnes. La réforme sera financée en partie par une réduction des dépenses publiques.
- coup de pouce aux PME en baissant les charges, comme par exemple la taxe professionnelle.
Matteo Renzi espère ainsi relancer la croissance et réduire le chômage. Il a assuré que le déficit budgétaire de l’Italie serait limité à 3% du PIB, conformément aux engagements européens. Le nouveau gouvernement compte engager une simplification des procédures administratives et réformer le système judiciaire. Euronews 12/03/14


E.ON, le numéro un de l’Énergie en Allemagne annonce une baisse de 46% de son bénéfice net en 2013, conséquence de la transition énergétique, particulièrement active en Allemagne. Depuis la décision du gouvernement de sortir du nucléaire, le groupe a dû fermer 3 de ses centrales et devra faire pareil avec les 4 restantes d’ici à 2021.
Tourné traditionnellement vers les énergies fossiles, le groupe est contraint de totalement se réinventer pour faire face à la concurrence des énergies renouvelables subventionnées. Euronews 12/03/14


Le Parlement européen (PE) menace de bloquer l’accord de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis s'ils ne renoncent pas à surveiller l’Européen lambda. Dans une résolution, il appelle à suspendre tous les accords qui permettent de transmettre des données personnelles. La surveillance de masse ne peut être justifiée par la lutte contre le terrorisme. D’après la libérale Sophie in ‘t Veld, cela n’est d’ailleurs pas d’une grande utilité.
Malgré la surveillance de masse, nous avons eu le 11 septembre, Madrid, Londres, Mumbaï, Toulouse, Oslo et j’en passe. Il y a eu Boston, de nombreuses attaques et dans chaque cas, les auteurs étaient connus des services secrets. Alors pourquoi espionnent-ils des citoyens innocents ? “ Cette résolution propose aussi que l’Europe protège mieux les lanceurs d’alerte comme Edward Snowden et développe ses propres solutions informatiques, notamment en matière de cybersécurité. Euronews 12/03/14


Les villes allemandes craignent la concurrence des sociétés de services américaines en cas d’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis. Elles pressent le gouvernement pour qu’il obtienne de Bruxelles que les services économiques d’intérêt général soient écartés de la table des négociations. Acteurs publics 10/03/2014

 

Trois jours après la Journée de la femme, le vote a surpris. Le PEa rejeté un rapport sur l’égalité hommes/femmes. Le texte appelait les États membres de l'UEà garantir l’égalité de rémunération, à travail égal. 298 voixse sont prononcées contre,289 étaient pour. 87eurodéputés se sont abstenus, notamment plusieurs membres d’Europe Écologie – Les Verts (EELV) tels que Daniel Cohn-Benditet José Bové.
L
'eurodéputé PSbelge, V. de Keyser :«une marche arrière incroyable», la Française, S. Guillaume(PS) : vote «désinvolte et honteux». Respect Magazine 13/03/14.
Alors que des politiques d’austérité sont mises en place dans l’UE, I. C. Zuber, l’auteur dutexte (Gauche unitaire européenne) attire l’attention sur la situation de femmes subissant une précarisation plus importante de leurs conditions de travail (inégalités salariales, flexibilité imposée, contrats précaires...) Il appelle la CEà prendre en compte cette réalité et à faire appliquer les directives européennes concernant l’égalité de traitement des femmes et des hommes dans tous les États-membres.Ilrappelle que les États-membresdoivent se mobiliser pour lutter contre les stéréotypes sexistes, assurer plus d’égalité afin de renforcer la participation des femmes de toutes les couches sociales dans la vie sociale et politique, et lutter contre les violences faites aux femmes.
Au sein des écologistes européens, 25 eurodéputés ont voté pour ce rapport et 26 se sont abstenus. Une division qu’on retrouve au sein de la délégation française des eurodéputés EELV.

Laprostitution pose problème :« la prostitution constitue une forme de violence, un obstacle à l’égalité des genres et un moyen pour le crime organisé de se développer » ; il « invite les États-membresà reconnaître la prostitution comme une forme de violence à l’encontre des femmes et à ne pas la considérer comme un travail, même lorsqu’elle est "volontaire". »
Au sein des écologistes, le débat existe sur la façon la plus efficace de lutter contre ce fléau qu’est la prostitution. Faut-il tenter d’abolir en s’attaquant à la demande ou réguler cette activité ? Faut-il considérer la prostitution comme une forme de violence envers les femmes dont la plupart sont victimes, même quand une minorité d’entre elles choisissent librement leur activité ? Nous revendiquons le droit au débat sur cette question, même si nous regrettons le rejet, au final, du rapport Zuber. EELV Explication de votes 12 mars 2014

Un monde abreuvé de brevets. Ces demandes (de brevet) se sont montées à 205 500 en 2013, en hausse de 5,1 % sur un an. Les hausses les plus fortes parmi les principaux pays déposants ont été enregistrées en Chine (+15,6%), aux États-Unis (+10,8%) et en Suède (+10,4%). Avec 57 239 dépôts, les États-Unis restent les champions, battant leur précédent record de 54 046, atteint avant la crise de 2007. Le Japon arrive en deuxième position , avec 43 918 dépôts. La Chine , 21 516, est à la troisième place, dépassant l'Allemagne, 17 927, la Corée du sud, 12 386, la France 7 899 et le Royaume-Uni, 4 865. L'Allemagne (-4,5%) et le Royaume-Uni (-0,6%) sont les seuls du top 10 à avoir enregistré un recul en 2013 par rapport à 2012. Libération14/03/14.

Un « grand Européen » : Patrick Drahi met la main sur SFR. Natif de Casablanca, il est de nationalité
franco-israélienneet réside en Suisse. Son fonds Altice est de droit luxembourgeoismais coté à Amsterdam. Il y a logé tous ses actifs de télécoms : ses 40 % dans Numericable, le belgeCoditel et le portugaisCabovisao, l'israélienHot, Outremer Telecom ou  encore la filiale d'Orange enRépublique dominicaine qu'il vient d'avaler pour 1,1 milliard d'euros. Et son holding personnel, Next L.P. abrité dans le fonds Altice qu'il détient à 75 %, est immatriculé à Guernesey... Libération15-16/03/14

 

 

 

 

 














Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 18:31

 

Bertrand Delanoé : un maire normal.

 

Les choses normales passent inaperçues même quand elles sont exceptionnelles.
Ainsi, Bertrand Delanoé termine-t-il son second mandat à la mairie de Paris. Il n'a probablement pas tenu toutes les promesses qu'il avait faites lors de ses campagnes électorales pour devenir maire de Paris. Il aurait certainement pu faire plus ou mieux.
Il a cependant tenu parole sur deux questions qui ne dépendaient que de sa volonté : il n'a pas cumulé les mandats, il n'a pas cherché à se faire élire pour une troisième mandature.
Peut-être ce comportement n'est-il pas réellement « exceptionnel » mais la fonction de maire de Paris devrait lui donner un éclat particulier et exemplaire.

 

Bertrand Delanoé, né en 1950, a adhéré au PS en 1971 et est élu Conseiller de Paris pour la première fois en 1977, député de Paris en 1981 puis sénateur.
En 1993, il devient chef du groupe socialiste, le plus important de l'opposition au Conseil de Paris, et, en 1995, mène la bataille contre Jean Tibéri, candidat à la succession de Jacques Chirac qui vient d'être élu à la présidence de la République. La gauche remporte six arrondissements sur les vingt.

En 2001, devant la division de la droite, une victoire de la gauche pour la mairie de Paris semble possible. Une primaire est organisée par le PS pour savoir qui serait maire de Paris dans cette éventualité. Jack Lang, m'as-tu-vu et pigeon voyageur, alors maire de Blois, se sent une irrésistible vocation pour devenir le flamboyant maire de la ville lumière, Et disputer la primaire socialiste au relativement inconnu Delanoé. Il renonce quand, fort opportunément, Lionel Jospin le désigne comme ministre de l’Éducation nationale. Les militants socialistes peuvent désigner Delanoé comme candidat à la mairie de Paris.

 

Bertrand Delanoë est favorable au raccourcissement de tous les mandats électifs à cinq ans, à l'interdiction d'enchaîner trois mandats consécutifs à un même poste exécutif ou parlementaire et à la limitation stricte du cumul de mandats. C'est la règle qu'il s'est appliquée.

Dès son élection, « maire à temps plein », il démissionne de son mandat de sénateur de Paris. Il ne nomme aucun maire d'arrondissement comme adjoint et prend des élus des arrondissements, y compris des arrondissements où la droite est restée majoritaire dont Anne Hidalgo comme Première Adjointe.

Arrivé à la fin de sa seconde mandature, il ne se présente pas pour un troisième mandat. Il propose, pour lui succéder, Anne Hidalgo qui a été sa première adjointe pendant ses deux mandatures. Acceptée par les socialistes, elle refuse à son tour tout cumul pour les candidats qu'elle a choisis pour être tête de liste et donc maire d'arrondissement en cas de victoire à la présente élection.

Ce comportement « normal » n'est hélas pas la règle au PS où les barons sont nombreux qui cumulent et les mandats et les renouvellements de mandats : certains occupent le même poste depuis des dizaines d’années... Ni dans les autres organisations politiques.

Si tous les élus faisaient de même, ce ne serait pas la révolution mais un petit pas en avant vers plus de démocratie. Et peut-être le regard des citoyens sur leurs élus en serait-il un peu amélioré.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Billets
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 00:00

 

 

Une fête en l'honneur du Nouvel an chinois (année du cheval) a été organisée  à la station de métro de Belleville, carrefour de 4 arrondissements (10°, 11°, 19°, 20°) en présence de  Me Hidalgo, première adjointe et candidate à la mairie de Paris et des élus des 4 arrondissements...

 

CIMG6488.JPG

 

 

 

 

CIMG6487.JPG

 

 

 

 

 

 

.... d'une représentante de la  Chine

 

CIMG6490.JPG

 

 

 

 

CIMG6492

 

 

 

 

 

 

CIMG6492.JPG

 

 

 

CIMG6494.JPG

 

 

 

CIMG6483.JPG

 

 

 

CIMG6495.JPG

 

 

 

CIMG6496.JPG

 

 

 

 

CIMG6497.JPG

 

 

 

CIMG6499.JPG

 

 

 

 

CIMG6500.JPG

 

 

 

CIMG6501.JPG

 

 

CIMG6506.JPG

 

 

 

 

CIMG6507.JPG

 

 

 

CIMG6508.JPG

 

 

 

 

CIMG6509.JPG

 

 

CIMG6510.JPG

 

CIMG6511.JPG

 

 

CIMG6512.JPG

 

 

 

CIMG6514.JPG

 

 

 

CIMG6515.JPG

 

 

 

CIMG6516.JPG

 

 

 

 

 

CIMG6517.JPG

 

 

 

CIMG6518.JPG

 

 

 

 

CIMG6519.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIMG6521.JPG

 

 

 

 

CIMG6522.JPG

 

 

 

CIMG6523.JPG

 

 

Voir Paysages de Chine dans Paris 13° (Images de Gilles Walusinski)

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Le Quartier
commenter cet article
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 17:55

 

LE MALENTENDU

note critique

 

 

Dans « Le Malentendu » (1), Jan revient incognito,après une longue absence, dans l'auberge que gèrent sa mère et sa sœur, pour partager avec elles la fortune et le bonheur qu'il est allé chercher à l'étranger. Mais celles-ci assassinent les clients fortunés et isolés avec l'espoir de partir un jour vers un pays de mer et de soleil. Il sera leur dernière victime.

Dans un huis clos (2) essentiellement à 3 personnages - la mère, la fille, le frère - le malentendu repose sur la situation : la mère et la sœur ne savent pas qu'elles vont tuer le malheureux enfant prodigue, à cause de sa richesse et de sa difficulté à dire simplement les choses.
Les dialogues illustrent le malentendu : Jan ne comprend pas le danger qui le menace dans certaines phrases de sa sœur, la mère ne perçoit pas les élans du fils qui veut être reconnu... Toutes choses qu'intègre le spectateur ou le lecteur, qui connaît le dénouement. Cette difficulté, à entendre l'autre ou à se faire comprendre de lui, conduit à la mort des trois protagonistes.

 

Cette histoire est inspirée d'un fait divers que Meursault raconte dans «  L'Etranger » (3) : « Entre ma paillasse et la planche du lit, j'avais trouvé, en effet, un vieux morceau de journal presque collé à l'étoffe, jauni et transparent. Il relatait un fait divers dont le début manquait, mais qui avait dû se passer en Tchécoslovaquie. Un homme était parti d'un village tchèque pour faire fortune. Au bout de vingt-cinq ans, riche, il était revenu avec une femme et un enfant. Sa mère tenait un hôtel avec sa sœur dans son village natal.
Pour les surprendre, il avait laissé sa femme et son enfant dans un autre établissement, était allé chez sa mère qui ne l'avait pas reconnu quand il était entré. Par plaisanterie, il avait eu l'idée de prendre une chambre. Il avait montré son argent. Dans la nuit, sa mère et sa
sœur l'avaient assassiné à coups de marteau pour le voler et avaient jeté son corps dans la rivière. Le matin, la femme était venue, avait révélé sans le savoir l'identité du voyageur. La mère s'était pendue. La sœurs'était jetée dans un puits. ». (4)

Contrairement à Meursault qui est condamné parce qu'il parle peu, s'attache à la sèche vérité factuelle, Jan n'est pas capable de dire les choses simplement. Cette incapacité à s'exprimer « comme tout le monde » les condamne.

 

Ici, le personnage central est, comme rarement chez Camus, une femme, Martha, la sœur de Jan, interprétée lors de la création par Maria Casarès. C'est sa volonté de se procurer l'argent nécessaire à un nouveau départ qui la pousse, avec l'aide de sa mère, à tuer les riches clients esseulés de l'auberge.

 

Pour Camus, l'homme« sent en lui son désir de bonheur et de raison. L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde » (5). Dans ce monde, rien n'a de sens si ce n'est cette pulsion de vie en l'homme, cette exigence du bonheur. Qui est la même pour Zagreus, pour Mersault, dans « La mort heureuse » (6), premier roman de Camus,pour Martha dans « Le malentendu ».
Leur motivation les conduit à tuer pour être riches, libres et connaître le bonheur. Dans « La mort heureuse », Zagreus dit  : « À vingt-cinq ans, Mersault, j'avais déjà compris que tout être ayant le sens, la volonté et l'exigence du bonheur avait le droit d'être riche. L'exigence du bonheur me paraissait ce qu'il y a de plus noble au cœur de l'homme. À mes yeux, tout se justifiait par elle. Un cœur pur y suffisait... À vingt-cinq ans, j'ai commencé ma fortune. Je n'ai pas reculé devant l'escroquerie. Je n'aurais reculé devant rien. »

Martha ne dit rien d'autre : « Ce que j'ai d'humain, c'est ce que je désire, et pour obtenir ce que je désire, je crois que j'écraserais tout sur mon passage ».
Mais elle le dit à celui qu'elle va tuer qui ne peut l'entendre. Elle ne le dit pas, « avec un cœur pur » mais avec le sentiment du bien et du mal qu'elle assume, avec force. Tout en disant à sa mère que la mort qu'elles donnent n'est certainement pas la pire :« Vous savez bien qu'il ne s'agit même pas de tuer. Il boira son thé, il dormira, et tout vivant encore, nous le porterons à la rivière. On le retrouvera dans longtemps, collé contre un barrage, avec d'autres qui n'auront pas eu sa chance et qui se seront jetés dans l'eau, les yeux ouverts. Le jour où nous avons assisté au nettoyage du barrage, vous me le disiez, mère, ce sont les nôtres qui souffrent le moins, la vie est plus cruelle que nous. ».

 

Ce noir désir du bonheur que Martha pense trouver sur des rives lointaines gorgées de soleil et qui la font rêver, la pousse aux crimes répétés. Ce rêve proclamé peut faire croire,un instant,à Jan qu'il va trouve run chemin vers le cœur de sa sœur. C'est, en réalité, sa condamnation à mort annoncée : «  Je vous remercie seulement de m'avoir parlé des pays que vous connaissez et je m'excuse de vous avoir peut-être fait perdre votre temps.

Je dois dire cependant que, pour ma part, ce temps n'a pas été tout à fait perdu. Il a réveillé en moi des désirs qui, peut-être, s'endormaient. S'il est vrai que vous teniez à rester ici, vous avez, sans le savoir, gagné votre cause. J'étais venue presque décidée à vous demander de partir, mais, vous le voyez, vous en avez appelé à ce que j'ai d'humain, et je souhaite maintenant que vous restiez. Mon goût pour la mer et les pays du soleil finira par y gagner ».

 

Dans « Lettres à un ami allemand » (7), 1943-45,Camus écrit : L'Europe, « C'est une terre magnifique faite de peine et d'histoire...les roses dans les cloîtres de Florence, les bulbes dorés de Cracovie, le Hradschin et ses palais morts, les statues contorsionnées du pont Charles sur l'Ultava, les jardins délicats de Salzbourg. Toutes ces fleurs et ces pierres, ces collines et ces paysages où le temps des hommes et le temps du monde ont mêlé les vieux arbres et les monuments ! »
Camus peut avoir une description moins poétique de l'Europe, notamment des pays non-méditerranéens, par exemple comme Saint-Brieuc (8) : « Il parcourait maintenant les rues étroites et tristes, bordées de maisons banales aux vilaines tuiles rouges. Parfois, de vieilles maisons à poutres apparentes montraient leurs ardoises de guingois.. De rares passants ne s'arrêtaient même pas devant les devantures qui offraient la marchandise de verre, les chefs-d’œuvre de plastique et de nylon, les céramiques calamiteuses qu'on trouve dans toutes les villes d'Occident moderne »

 

Pour Maria, l'épouse, ou pour Martha, la sœur, c'est cette Europe qu'elles sentent. Cette Europe, triste, où le bonheur est impossible. Maria :,« Je me méfie de tout depuis que je suis entrée dans ce pays où je cherche en vain un visage heureux. Cette Europe est si triste. Depuis que nous sommes arrivés, je ne t'ai plus entendu rire, et moi, je deviens soupçonneuse. Oh ! pourquoi m'avoir fait quitter mon pays ? Partons, Jan, nous ne trouverons pas le bonheur ici. »

Martha : « Je n'ai plus de patience en réserve pour cette Europe où l'automne a le visage de printemps et le printemps odeur de misère. Mais j'imagine avec délices cet autre pays où l'été écrase tout, où les pluies d'hiver noient les villes et où, enfin, les choses sont ce qu'elles sont. »

Pour Jan aussi, le pays de son bonheur et de son amour n'est pas en Europe. Et s'il a voulu revenir, ce n'est pas par nostalgie de la beauté de son pays d'enfance mais par sentiment de culpabilité, avoir abandonné, d'un cœur léger, sa mère pour la fortune et le bonheur personnels, teintée d'une conscience tardive de son amour filial.

 

Camus a, personnellement, fait le parcours dans l'autre sens. Il a quitté sa mère, les siens et aussi son pays de lumière pour connaître la promotion sociale, la fortune et la gloire et il en conçoit peut-être quelques remords : 

- « Non, je ne suis pas un bon fils : un bon fils est celui qui reste. Moi j'ai couru le monde, je l'ai trompée avec les vanités, la gloire, cent femmes.

- Mais tu n'aimais qu'elle ?

- Ah ! Je n'ai aimé qu'elle ! » (7).

 

La plate banalité de tout dans la vie imprègne Meursault dans « L’Étranger », l'indifférence aux sentiments, le non-sens des sentiments :

« Un moment après, elle m'a demandé si je l'aimais. Je lui ai répondu que cela ne voulait rien dire, mais qu'il me semblait que non ».

Et aussi, dans « La mort heureuse » où s'exprime plutôt la volonté de nier l'amour :

« Tu m'aimes », dit Marthe sans transition.
Mersault soudain s'anima et rit très fort.
« Voilà une question bien grave.
- Réponds
.
- Mais à notre âge, on n'aime pas, voyons. On se
plaît, c'est tout. C'est plus tard, quand on est vieux et impuissant qu'on peut aimer. À notre âge, on croit qu'on aime. C'est tout, quoi. »

 

Dans « Le malentendu »,il ne s'agit pas d'indifférence, d'incapacité à sentir mais d'incapacité à faire sentir. Y compris entre la mère et la fille, enfermées dans des années de vie commune, de crimes communs, d'un projet commun. Que le temps érode peu à peu. Le temps et la vieillesseet la fatigue de vivre. Tous aiment, à leur façon ; l'amour est au cœur de tous les personnages, même s'ils sont incapables ou refusent de l'exprimer.

 

Jan est probablement parti de la maison familiale le cœur suffisamment léger pour passer de longues années sans donner de ses nouvelles malgré sa réussite. Avec le temps, il a éprouvé le besoin de ce retour auprès des siens. Besoin qu'il ne sait exprimer. Mais qui le fait sursauter, d'espoir, quand sa mère parle de fils.

 

Martha est très dure. Se défend de tous lessentiments, les nie, dessèche toutes ses relations y compris professionnelles : « Le cœur n'a rien à faire ici ».

Prête à tout. Laissant à peine apparaître un certain amour pour sa mère qu'elle bouscule un peu quand elle sent trop affleurersa faiblesse dans la poursuite de leur entreprise et son amour altéré mais persistant pour un fils qui est parti, n'a jamais donné de nouvelles, les a abandonnées....

 

« La mère : '' Les femmes désapprennent même d'aimer leur fils. Le cœur s'use, Monsieur.''
Jan. ''Il est vrai. Mais je sais qu'il n'oublie jamais.''
M
artha, se plaçant entre eux et avec décision : '' Un fils qui entrerait ici trouverait ce que n'importe quel client est assuré d'y trouver : une indifférence bienveillante. Tous les hommes que nous avons reçus s'en sont accommodés. Ils ont pavé leur chambre et reçu une clé. Ils n'ont pas parlé de leur cœur''.(Un temps.) ''Cela simplifiait notre travail''. »

 

La mère qui a appris à sa fille à ne rien respecter, bute sur une découverte simple mais tardive ; « Oui, mais, moi, je viens d'apprendre que j'avais tort et que sur cette terre où rien n'est assuré, nous avons nos certitudes...L'amour d'une mère pour son fils est aujourd'hui ma certitude. » Un fils qu'elle vient de tuer.
Illustration de ce que dit Camus dans « Lettres à un ami allemand » (7) : « Je continue à croire que ce monde n'a pas de sens supérieur. Mais je sais que quelque chose en lui a du sens et c'est l'homme, parce qu'il est le seul être à exiger d'en avoir. »



Pour ce frère qu'elle vient de tuer, ce qu'elle ne regrette pas, Martha a surtout de la haine. Parce que sa mère préfère sonfils qui les a abandonnées pendant des années à sa fille qui a partagé sa vie et ses peines. Amour jaloux, désespéré, quand elle se voit abandonnée, doublement, dans son projet et dans le choix de sa mère de rejoindre son fils dans la rivière. « Que ferais-je sans vous à mes côtés, que deviendrais-je loin de vous ? Moi, du moins, je ne saurais pas vous oublier... »

 

Seule Maria, l'épouse de Jan qui craignait ce voyage, qui regrette le pays d'où ils viennent, n'hésite pas à parler à Jan d'amour, du bonheur vécu, pour le pousser à parler clairement. Elle laisse éclater son énorme désespoir quand elle apprend sa disparition et se tourne alors vers Dieu : !
« 
''Oh ! mon Dieu ! je ne puis vivre dans ce désert ! C'est à vous que je parlerai et je saurai trouver mes mots''. (Elle tombe à genoux.) ''Oui, c'est à vous que je m'en remets. Ayez pitié de moi, tournez-vous vers moi ! Entendez-moi, donnez-moi votre main ! Ayez pitié, Seigneur, de ceux qui s'aiment et qui sont séparés !'' »
Celui-ci, par la voix d'un serviteur, toujours présent, toujours à l'écoute et toujours muet tout au long des événements, a une réponse brève, nette, définitive : « Non  » 

 

 

 

1 - Pièce en 3 actes, d'Albert Camus, créée en juin 1944, « Le Malentendu » fait partie du « cycle de l'absurde » avec le « Mythe de Sisyphe » (1942), « L’Étranger » (1942) et « Caligula » (1944).

2 - La pièce « Huis clos » de Sartre a été créée en mai 1944

3 - « L’Étranger » 1942

4 - Ce thème rappelle, « L'Auberge rouge », un film d'Autant Lara de 1951, à partir d'une histoire criminelle : en 1833, trois aubergistes ont été exécutés après procès, à Peyrebeille, accusés d'avoir assassiné, en 23 ans plus de 50 voyageurs, pour les voler.

5 – « Le Mythe de Sisyphe » 1942
6 - « 
La mort heureuse », 1971.
7- « Lettres à un ami allemand »1943-44
8 - « Le Premier homme »1994

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Note de lecture
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 13:11

 

Revue de presse n° 128 (Europe)


20px-Flag_of_Europe.svg.pngLes dirigeants de l'UE, tous des nuls : Le président de la Commission européenne (CE) J.M. Barroso a menacé l’Écosse d'exclusion de l'UE si ses citoyens se disaient majoritairement favorables à l'indépendance. Pour le quotidien de gauche Pravda : "Comment se peut-il que Barroso assure deux mandats à la tête de la CE ? D'une manière générale, l'UE est dirigée par des faibles. L'opinion publique a rapidement oublié Herman van Rompuy élu en 2009. Secondé par une ministre des Affaires étrangères, Lady Ashton, complètement dépassée. A la tête du Parlement européen, la figure autoritaire de H-G Pöttering a été remplacée par celle, bien terne, de J. Buzek, puis par Martin Schulz. Il manque d'autorité et de capacité à diriger les débats importants. Un temps, les États déléguaient à Bruxelles de fortes personnalités : Walter Hallstein, Roy Jenkins ou Jacques Delors. Europolitics Pravda – Slovaquie 24/02/14)


20px-Flag_of_Poland.svg.pngLa Pologne ne sera bientôt plus dépendante du gaz russe : Sur la période 2011-2018, la Pologne aura déboursé quelque 2,7 milliards d'euros pour financer des projets visant à atténuer sa dépendance énergétique de la Russie. La crise ukrainienne révèle la nécessité de ces projets : "Dans tout juste un an, le premier méthanier chargé de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance du Qatar entrera dans le port de Świnoujście. Les contrats signés prévoient que ces livraisons couvrent dix pour cent de la consommation polonaise, voire plus d'un tiers des besoins. Les conflits récurrents avec le Kremlin et Gazprom sur les prix et les conditions de livraison ces dernières années prouvent le bien fondé de ces investissements. La situation actuelle ne fait que confirmer la nécessité absolue de ces projets." Eurotopics Rzeczpospolita – Pologne 05/03/14

 

20px-Flag_of_Germany.svg.pngLe fournisseur énergétique allemand RWE dans le rouge en 2013, pour la première fois dans l'après-guerre. Ces pertes de 2,8 milliards d'euros révèlent un malaise sur le marché de l'électricité : Deux options . 1 après avoir subventionné la construction de centrales solaires et éoliennes avec des centaines de milliards d'euros, subventionner les centrales électriques à charbon et à gaz déficitaires. … 2 repenser le tournant énergétique de fond en comble. On en arriverait à la fâcheuse conclusion que le tournant allemand n'a pratiquement aucune incidence sur la protection du climat On peut donc mettre fin aux subventions de l'éco-électricité … Il est certes douloureux de renoncer à une illusion collective, mais c'est tout de même moins onéreux qu'une spirale de subventions qui ne cesse de s'amplifier." Europolitics Neue Zürcher Zeitung – Suisse 05/03/14

 

20px-Flag_of_Europe.svg.pngLe nombre de travailleurs détachés au sein de l'UE atteindrait 1,5 million. Rien qu'en France, jusqu'à 350 000 personnes seraient concernées, et seulement une partie déclarées : 170 000 en 2012 et 210 000 en 2013 (+ 23 %), selon des chiffres du ministère français du travail. Le Monde 05/03/14

 

20px-Flag_of_Europe.svg.pngLe choix de J-C Juncker comme tête de liste du Parti populaire européen (PPE : la droite européenne) est la consécration idéologique de la défense des privilèges financiers des classes aisées. Affirmation officielle de cette politique résolument antisociale. Que le PPE incarne depuis des dizaines d'années sans oser le revendiquer. Mediapart 08/03/14


20px-Flag_of_Europe.svg.pngDes candidats soporifiques : Le choix de Jean-Claude Juncker comme tête de liste des conservateurs européens est une régression : "Un dicton veut que les peuples n'aient jamais que les dirigeants qu'ils méritent. Or quand on voit les candidats à la présidence de la CE, on se demande de quel crime le peuple européen doit se racheter. Juncker, Guy Verhofstadt et Martin Schulz. … Nul ne doute de leur compétence. Or ils sont issus d'une ère de l'UE dans laquelle tout ce qui était bleu avec des étoiles jaunes était accueilli sans grande résistance et souvent même acclamé avec jubilation. … Pourquoi nous donne-t-on le choix entre trois dinosaures ? Pense-t-on vraiment que ces candidats, qui sont tout sauf pétillants, innovants et rebelles, nous inciteront à nous rendre aux urnes ?" Europolitics De Volkskrant – Pays-Bas 10.03.14

 

20px-Flag_of_Europe.svg.png Déçus par l'Europe, les citoyens ne sont pas encore prêts pour une campagne électorale des têtes de liste européennes: "Les partis traditionnels se défendent contre les tendances antieuropéennes par une fuite en avant. Ils essaient de porter la joute politique à un niveau européen et de s'adresser à un peuple européen qui n'existe pas, mais qu'ils veulent créer en lui faisant élire le futur président de la CE… Cette innovation peut-elle réellement éveiller l'intérêt du peuple et amener les gens à aller voter ?… Compte tenu de la réalité [politique] de l'Europe, l'élection du président de la CE par le PE apparaît comme une décision prématurée, et on est en droit de se demander si les élections ont vraiment le pouvoir de réconcilier les citoyens courroucés avec une Europe qui les a déçus."Europolitics Il Sole 24 Ore – Italie 09.03.14

 

20px-Flag_of_Europe.svg.pngJ-C Juncker est le candidat de la droite européenne, rien ne dit qu'il dirigera la CE. Parmi les questions brûlantes figure celle de la légitimité du candidat en cas de succès des conservateurs aux européennes. Contrairement à M. Schulz, il ne compte pas participer activement au scrutin européen... J-C Juncker devra trouver les arguments pour convaincre les chefs d’État et de gouvernement de le nommer à la tête de la CE." Europolitics Le Quotidien – Luxembourg 07.03.14

 

20px-Flag_of_Europe.svg.pngTraité commercial transatlantique :La ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq « La France n’est pas favorable à l’inclusion d’un tel mécanisme, qui suscite beaucoup de préventions, mais pas que de la France. » Les Allemands sceptiques Fin janvier, le ministre de l’Environnement Sigmar Gabriel s’en était inquiété : « Beaucoup de gens, aussi en Allemagne craignent qu’avec ces procédures d’arbitrage certains États soient mis sous pression et que des objectifs politiques dans le domaine de la protection de l’environnement et des consommateurs soient contournés. »
Mais le projet d’accord, contient bel et bien des dispositions qui permettraient aux investisseurs, sous certaines conditions, de se servir de l’arbitrage afin de défendre leurs intérêts économiques face aux États.
Il s’agit notamment d’une demande des Américains, qui craignent d’avoir des difficultés pour imposer ce mécanisme dans d’autres accords commerciaux s’il n’est pas inclus dans le TTIP.
Nicole Bricq a rappelé « La Commission européenne devra revenir vers les États membres qui devront voter à l’unanimité »... « Quand l’Australie a négocié avec les États-Unis un accord de libre-échange, elle a refusé d’avoir un tel mécanisme. Et les Américains l’ont accepté. Donc, c’est possible. »
Face à la contestation publique, la Commission européenne a décidé de suspendre les négociations sur le dispositif et d’organiser une consultation d’ici le mois de juin. Contexte 10/03/14

 

A la question d'un journaliste sur le refus de certaines administrations  de recruter des femmes voilées, M. Ghlamallah,ministre des Affaires religieuses  et des wakfs, a indiqué: "il faut respecter  la tenue de travail" ajoutant que "le véritable voile est dans les valeurs morales". El Watan Algérie 09/03/14







20px-Flag_of_Europe.svg.pngNombre et pourcentage de femmes ministres au sein des 28 gouvernements de l'UE (les ministres délégués et les secrétaires d’État ne sont pas comptabilisés).

 

 

 

 

20px-Flag_of_Europe.svg.png20px-Flag_of_Germany.svg.png20px-Flag_of_Austria.svg.png20px-Flag_of_Belgium_%28civil%29.svg.png20px-Flag_of_Bulgaria.svg.png20px-Flag_of_Cyprus.svg.png20px-Flag_of_Croatia.svg.png20px-Flag_of_Denmark.svg.png20px-Flag_of_Spain.svg.png20px-Flag_of_Estonia.svg.png20px-Flag_of_Finland.svg.png20px-Flag_of_France.svg.png20px-Flag_of_Greece.svg.png20px-Civil_Ensign_of_Hungary.svg.png20px-Flag_of_Ireland.svg.png20px-Flag_of_Italy.svg.png20px-Flag_of_Latvia.svg.png20px-Flag_of_Lithuania.svg.png20px-Flag_of_Luxembourg.svg.png20px-Flag_of_Malta.svg.png20px-Flag_of_the_Netherlands.svg.png20px-Flag_of_Poland.svg.png20px-Flag_of_Portugal.svg.png20px-Flag_of_Romania.svg.png20px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg.png20px-Flag_of_the_Czech_Republic.svg.png20px-Flag_of_Slovakia.svg.png20px-Flag_of_Slovenia.svg.png20px-Flag_of_Sweden.svg.png20px-Flag_of_Europe.svg.png

TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT

 

Un Buisson à dent dure. Guaino violé, MAM triste, Sarkozy colère, ils s'en aperçoivent l'ami Buisson n'était pas le bon choix.Nous on savait 05/03/14

 

TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT TOUIT

20px-Flag_of_Europe.svg.png20px-Flag_of_Germany.svg.png20px-Flag_of_Austria.svg.png20px-Flag_of_Belgium_%28civil%29.svg.png20px-Flag_of_Bulgaria.svg.png20px-Flag_of_Cyprus.svg.png20px-Flag_of_Croatia.svg.png20px-Flag_of_Denmark.svg.png20px-Flag_of_Spain.svg.png20px-Flag_of_Estonia.svg.png20px-Flag_of_Finland.svg.png20px-Flag_of_France.svg.png20px-Flag_of_Greece.svg.png20px-Civil_Ensign_of_Hungary.svg.png20px-Flag_of_Ireland.svg.png20px-Flag_of_Italy.svg.png20px-Flag_of_Latvia.svg.png20px-Flag_of_Lithuania.svg.png20px-Flag_of_Luxembourg.svg.png20px-Flag_of_Malta.svg.png20px-Flag_of_the_Netherlands.svg.png20px-Flag_of_Poland.svg.png20px-Flag_of_Portugal.svg.png20px-Flag_of_Romania.svg.png20px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg.png20px-Flag_of_the_Czech_Republic.svg.png20px-Flag_of_Slovakia.svg.png20px-Flag_of_Slovenia.svg.png20px-Flag_of_Sweden.svg.png20px-Flag_of_Europe.svg.png

 

Classement

Pays

Date élection

Nombre de ministres

Nombre de femmes


Pourcentage

1

Suède

2010

24

13

54,17

2

Italie

2014

16

8

50,00

3

France

2012

21

10

47,62

4

Finlande

2011

19

9

47,37

5

Pays-Bas

2012

15

7

46,67

6

Danemark

2011

20

8

40,00

6

Allemagne

2013

15

6

40,00

7

Bulgarie

2013

18

7

38,89

8

Belgique

2011

13

5

38,46

9

Lettonie

2011

14

5

35,71

10

Autriche

2013

14

4

28,57

10

Espagne

2011

14

4

28,57

11

Luxembourg

2013

15

4

26,67

12

Slovénie

2012

14

3

21,43

13

Portugal

2011

15

3

20,00

14

Croatie

2011

21

4

19,05

15

Royaume-Uni

2010

22

4

18,18

16

Rép. tchèque

2013

17

3

17,65

17

Estonie

2011

13

2

15,38

18

Irlande

2011

15

2

13,33

18

Malte

2013

15

2

13,33

19

Pologne

2011

19

2

10,53

20

Hongrie

2010

10

1

10

21

Chypre

2013

12

1

8,33

21

Roumanie

2012

12

1

8,33

22

Lituanie

2012

15

1

6,67

22

Slovaquie

2012

15

1

6,67

23

Grèce

2012

19

1

5,26

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche