Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 23:00

 

CIMG5837.JPG

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE FESTIVAL DE CINÉMA DE VENISE - 2013

Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica

 

 

 

 


CIMG5762.JPG

 

 

 

 

CIMG5823.JPG

 

  Alberto Barbera, directeur de la Mostra

 

 

C'était la première fois que nous assistions au Festival de Venise. Nous avions une carte « accrediti », valable pour la durée du Festival : carte « promozionale » à 150 euros valable pour les moins de 26 ans et les plus de 60 ans. Elle permet, si on s'organise, de voir les films qu'on veut.

 

Les films étaient répartis dans plusieurs sélections ; « Sélection officielle  » (vu 1 sur 20 ), Semaine de la critique (5 sur 8), Journées des auteurs (4 sur 19), Horizons (8 sur 16), « Documentaires » (7 sur 9), « Restaurés » (10 sur 28), « Horizons courts métrages »  (0 sur 13) « Hors concours » de différentes catégories (vus 11). De plus, à l'occasion du 70ème Festival, 70 courts métrages de moins de 3 mn vus dans une séance de 2 heures.

 

CIMG5858.JPG

 

 

CIMG5763.JPG

 

 

 

 

Aperçu rapide des films vus. Avec Anne, nous avons donné, chacun, un nombre de points entre 0 et 5 aux films vus. Le classement est établi par la somme de ces points..

 

10

  • Non eravamo solo... ladri di biciclette, il Neorealismo (Nous n'étions pas seulement... des voleurs de bicyclette, le Néoréalisme) de Gianni Bozzacchi. Un magnifique panorama documentaire de 72 minutes sur le néoréalisme italien avec comme guide Carlo Lizzani.

9

  • Gerontophilia de Bruce LaBruce (85 mn) raconte l'aventure amoureuse d'un jeune Canadien blanc, francophone, travaillant dans un maison pour personnes âgées, avec un des pensionnaires, noir, anglophone.

  • L'Intrepido de Gianni Amelio (104 mn) : un homme, d'âge mûr, séparé, père d'un jeune musicien riche de son avenir, remplace tout travailleur quel que soit son emploi, quelques heures ou quelques jours. Son ingéniosité lui permet de faire tous les métiers et de se sortir d'affaires quand la situation devient difficile : ouvrier en usine, dans le bâtiment, dans un restaurant, marchand de fleurs, livreur de pizza... Il fuira un poste plus stable et plus lucratif car son patron utilise un magasin de chaussures pour blanchir ses revenus de trafiquant.

  • Las Ninas Quispe de Sebastian Sepùlveda (83mn). Film rude « minimaliste », inspiré de l'histoire réelle de 4 sœurs qui élèvent des moutons dans des conditions très difficiles, en montagne, pendant la dictature chilienne.

8

  • Plusieurs classiques restaurés : My darling Clementine de John Ford (97 mn), Pane e cioccolata de Franco Brusati (128 mn), Il bacio di Tosca de Daniel Schmid (87 mn), Sjecas li se Dolly Bell ? (Do you remember Dolly Bell ?) d'Emir Kusturica (110 mn).

  • Mais aussi des films nouveaux :

    • Wolfskinder de Rick Ostermann (91 mn), sur la longue échappée de deux frères, orphelins, à travers la campagne allemande après la chute du Reich pour retrouver quelque part à l'Est, un soutien familial.

    • Je m'appelle Hmmm... d'Agnès Troublé dite Agnès B. Une fillette d'une dizaine d'années fuit son milieu familial pour échapper à un père pédophile (Jacques Bonnaffé). Elle va se lier d'amitié avec un routier anglais qui a largué les amarres, dans une balade à deux qui finira mal pour lui.

    • L'Armée du salut d'Abdallah Taïa (81 mn). Film autobiographique. Un jeune, mi-contraint, mi volontaire, dans une famille, une société qui regardent ailleurs assume peu à peu son homosexualité et s'en sert pour passer en Suisse, trouver sa liberté et continuer des études.

    • La mia classe de Daniele Gaglianone. De jeunes immigrants parlent de leur situation, de leurs difficultés lors de cours d'apprentissage de la langue italienne.

    • Con il fiato sospeso de Constanza Quatriglio (35 mn). Une étudiante en chimie perd sa vie par intoxication en préparant sa thèse dans un grand laboratoire.

    • The Armstrong Lie de Alex Gibney (122 mn) : une enquête sur Lance Amstrong et son mensonge avec des interviews de Lance Armstrong lui-même et de son entourage.

    • Bertolucci on Bertolucci de Luca Guadagnino et Walter Fasano. Documentaire passionnant sur Bertolucci.

       

7

  • Des classiques : Le mani sulla città de Francesco Rosi (100 mn), La bête humaine de Jean Renoir (109 mn), Vaghe stelle dell'Orsa de Luchino Visconti (100 mn), La proprietà non e piu un furto d' Elio Petri (126 mn). A obtenu le Prix Venise classique pour le meilleur film restauré.

  • Et aussi :

  •  
    • La belle vie de Jean Denizot (93 mn) : à partir d'une histoire réelle, en France, à la suite d'une séparation, un père vit avec ses deux enfants pendant des années en nomade et en dehors de lois.

    • Summer 82 : When Zappa Came to Sicily de Salvo Cuccia (80 mn) : un concert de Frank Zappa en Sicile, mal organisé, tourne à l'émeute. Quelques années plus tard, le fils de Frank Zappa vient rétablir des contacts avec la famille restée au pays.

    • Ukraina ne Bordel (Ukraine is not a Brothel) de Kitty Green : documentaire sur les Femen dont la presse française a déjà parlé.

    • Eastern Boys de Robin Campillo (128 mn) : (Pourquoi ce titre en anglais?). Un homosexuel se fait piéger par une bande de jeunes venus des pays de l'Est et vivant autour de la gare du Nord à Paris. Un début de film remarquable ; après diverses aventures, le film ne se terminera pas (pas encore) par un mariage mais par une adoption. Ce film a obtenu le prix Orrizonti (Horizons).

    • Vi är bäst ! (We are the Best) de Lukas Moodysson (102 mn) : 3 jeunes préadolescentes un peu trop vivantes finissent par monter un orchestre punk.

    • Istintobrass de Massimiliano Zanin (105 mn), éloge de Tinto Brass et de son tropisme fondamental.

6

  • La voce di Berlinguer de Mario Sesti et Theo Teardo (20 mn) : le dernier discours de Berlinguer.

  • Providence d'Alain Resnais (102 mn).

  • Profezia. L'Africa di Pasolini de Gianni Bogna (77 mn).

  • A Fuller life de Samantha Fuller (60 mn) : la vie de Samuel Fuller par sa fille.

  • Medeas de Andrea Pallaoro (96 mn).

  • Disney Mickey Mouse 'O Sole Minnie de Paul Rudish (3mn).

  • Une Promesse de Patrice Leconte : film « français » présenté en version anglaise, sous-titré en italien. Nous avons vu un film en swahili, un autre en khmer, sous-titrés en anglais et italien mais un film français ne peut être présenté en français (sauf, le titre ???) mais en anglais avec sous -titres italiens ???)

5

  • Algunas chicas de Santiago Palavecino (100 mn).

  • Redemption de Miguel Gomes (26 mn).

  • Moebius de Kim Ki-duk (90 mn).

  • Ruin de Michael Cody et Amiel Courtin-Wilson (90 mn) : A reçu le Prix spécial Orrizonti.

  • Donne nel Mito : Anna Magnani a Hollywood de Marco Spagnoli (39 mn).

  • White shadow de Noaz Deshe (115 mn) : le malheur d'être albinos en Tanzanie (film en swahili). A obtenu le Lion du Futur, prix de la première œuvre.

  • Secchi d'Edoardo Natoli (12 mn).

  • La vida despuès de David Pablos (90 mn).

 

4

  • Venezia 70 Future Reloaded : 70 courts métrages en 120 minutes.

  • L'arte della felicità de Alessandro Rak (84 mn) : film d'animation.

  • Zoran, il mio nipote scemo de Matteo Oleotto (106 mn).

  • Dokfah Naai Meu Maan (Mysterious Object at Noon) de Apichatpong Weerasethakul (89 mn).

 

1

  • Double play : James Bening and Richard Linklater de Gabe Klinger (70 mn).

 

0

  • Harlock : Space Pirate [3D] de Shinji Aramaki (115 mn).

     

Quelque remarques générales

  • Sur les films :

    • Une place importante a été faite aux documentaires. Sur le cinéma (Double play : James Bening and Richard Linklater, A Fuller life), particulièrement sur le cinéma italien (Non eravamo solo... ladri di biciclette, il Neorealismo, Bertolucci on Bertolucci, Donne nel Mito : Anna Magnani a Hollywood, Istintobrass). The Armstrong Lie et Summer 82 : When Zappa Came to Sicily appartiennent aussi à la catégorie documentaire et un documentaire, que nous n'avons pas vu, a obtenu le Lion d'or.

    • Une deuxième orientation est la jeunesse. Parmi ceux que nous avons vus : Las ninas Quispe (pas très jeunes), Wolfskinder, La mia classe, Con il fiato sospeso, La belle vie, La vida despuès, Vi är Bäst, Algunas chicas, White shadow

    • Pédophilie et homosexualité étaient traités essentiellement par des films à participation française sous des aspects bien différents : Gerontophilia, L'Armée du salut, Eastern boys, Je m'appelle Hmmm.,,

       

  • Sur le marché des films : Mercato del Film (Venice Film Market).

    • Pour la deuxième année, le Festival de Venise essaie de se placer sur le marché des films, occupé pour l’instant par Cannes et Toronto. Notre situation de « accrediti » ne nous permet pas d'en dire plus.

    • D'après la presse, ce marché est en croissance par rapport à l'année dernière : 1400 professionnels contre 1100 en 2012, venant de 58 pays : Italie (849 contre 797 en 2012), France (222 – 117)), Allemagne (62 – 55), États-Unis (61 – 40), Royaume-Uni (60 – 30), Russia (24 – 21).

    • CIMG5768EMBARCADERE "OFFICIEL" DU FESTIVAL

     

  • Sur les questions pratiques.

    • Les projections avaient lieu dans 8 salles de capacité différente dans le Palais du festival ou aux alentours immédiats. Il y a aussi une salle web que nous n'avons pas vue.

    • Les films sont projetés en langue nationale ou en anglais et sous titrés en italien et/ou anglais. Il faut donc au moins posséder une connaissance de ces langues écrites.

    • Les attentes et les files d'attente étaient modestes et nous avons pu assister à tous les films que nous avons programmés.

    • Nous avions une carte « accrediti » qui ne permettait pas d'aller à toutes les séances, certaines sont réservées à la presse, aux professionnels... mais elle permettait de voir tous les films.

    • Il est aussi possible d'acheter chaque jour des places pour certaines projections dont le prix varie suivant les salles et les horaires de 12 à 45 euros (8 à 22 euros, tarifs réduits). Il existe aussi des forfaits.

    • Le Palais est au Lido de Venise. Il vaut mieux avoir une chambre sur l'île mais les prix doublent ou triplent pour la période du Festival. Une chambre à Venise doit être bien moins chère mais oblige à prendre le vaporetto et donc entraîne des déplacements plus longs.

    • Le prix des restaurants est abordable.

    • Le Lido a des kilomètres de plage le plus souvent privées mais aussi des plages publiques gratuites.


    • CIMG5910.JPG

    • CIMG5777
Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Cinéma
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 17:07

 

 

Revue de presse n°115 (Europe)

 

Andorre n'est pas Dubaï et, avec une dette estimée entre 7 et 900 millions d'euros pour un PNB équivalent... Jusqu'à très récemment, le pays n'avait ni TVA, ni impôt sur les sociétés, ni impôt sur le revenu... L'accueil pour les fraudeurs du fisc français ou espagnol est connu de tous... les banques andorranes qui comptabilisent à peu près 20 milliards d'euros de dépôts. Libération 01/08/13.

 Tous unis contre le règne de l’anglais : L’Observatoire européen du plurilinguisme constate que, en termes d’anglicisation de son enseignement supérieur, l’Allemagne - qui a avancé beaucoup plus vite que la France et l’Italie mais reste loin derrière les pays scandinaves et les Pays-Bas - dispense presque 10% de ses programmes de masters et doctorats uniquement en anglais... Certes, l’anglais permet aux recherches allemandes de gagner en visibilité à l’international, mais l’allemand peut tout aussi bien en favoriser le succès.
La France a développé des programmes similaires pour attirer davantage d’étudiants étrangers, et en premier lieu les Chinois. Mais aujourd’hui, elle constate que bon nombre d’entre eux parlent le français ou sont désireux d’en faire l’apprentissage ! En outre, l’AN puis le Sénat, ont décidé qu’il fallait revoir à la baisse le nombre d’enseignements dispensés en anglais, et que les travaux de fin d’études devaient être écrits en français.

Enfin, le British Coucil a fait état de la prédominance de la langue anglaise. Dans les conclusions de son rapport sur la situation linguistique de l' Europe, il s’est montré favorable au multilinguisme. Romania Libera Presseurop 15/08/13

 

 

Au cours d’une conférence de presse, Jürgen Habermas a déclaré que "les gouvernements qui ont imposé des programmes d’austérité doivent assumer la responsabilité des conséquences dans les pays du Sud", .
Il a noté que, pour éviter la montée des nationalismes, il faut "informer les citoyens européens et développer une solidarité commune" car "même lorsque l’on vote au PE, on vote dans chaque pays sur la base de l’intérêt national". Pour le philosophe allemand des réformes sont ainsi nécessaires et il ne faudra pas moins de cinq ans pour informer correctement l’électorat et les citoyens de nos pays (To Vima):presseurop 16/08/13.

 

 

Frais de scolarité peu élevés, meilleures chances d’obtenir une place et cours en anglais sont autant de raisons qui poussent de plus en plus d’étudiants étrangers à s’inscrire dans les facultés de médecine d’Europe centrale et orientale. Une fois diplômés, ils pourront s'installer partout en Europe. International Herald Tribune Presseurop 20/08/13.

 

 

Gibraltar, un nid de pirates Dans la querelle à propos de Gibraltar, la CE entend envoyer des observateurs sur "le Rocher" afin d'examiner de possibles infractions. Elle continue d'appeler à s'entendre pour résoudre le litige. L'Espagne devra s'armer de patience, craint le quotidien conservateur : "Il ne reste probablement plus d'autre choix à l'Espagne que de présenter ses plaintes pour violations du droit international, et d'espérer que les lois seront respectées dans ce nid de pirates protégé par la GB. La question de la souveraineté de ce territoire devrait rester irrésolue pendant un certain temps encore. Mais il faut au moins pouvoir mettre fin le plus rapidement possible aux violations du droit fiscal et commercial commises par la colonie britannique, car celles-ci constituent une situation inacceptable pour l'Espagne et toute la communauté économique." Eurotopics ABC 21/08/13.

 

 

Espagne, la reprise par les exportations. Avec près de 34 millions de visiteurs au cours des sept premiers mois de 2013, l'Espagne est sur le point d'enregistrer une année touristique record. Les exportations ont parallèlement augmenté de 8% au premier semestre. "L'évolution positive des exportations est attestée par ce simple chiffre : le secteur contribue quasiment à 30 % du PIB, soit dix points de plus qu'avant la crise. Cela montre que les entreprises espagnoles sont de plus en plus tournées vers l'international, qu'elles conquièrent de nouveaux marchés et que la compétitivité du pays s'améliore. Les experts sont unanimes sur un point, à savoir que c'est l'économie d'exportation qui sortira l'Espagne de la crise. Et si les chiffres montrent une chose, c'est bien que nous sommes sur la bonne voie." Eurotopics ABC 23/08/13.

 

Le le gouvernement à décidé de reporter à la mi-2014 sa décision sur l’exploration du gaz de schiste aux Pays-Bas. Un rapport technique, présenté par le ministre (libéral) des Affaires économiques, estime que les risques de l’exploitation du gaz de schiste seraient "moindres et contrôlables" aux PB. Mais, dans une concession au Parti travailliste, membre de la coalition gouvernementale, Kamp a décidé "d’organiser d’abord une discussion étendue avec la population et les politiques locales". Le gouvernement attend également un rapport sur les effets environnementaux de l’exploitation du gaz de schiste, qui sera présenté le mois prochain. Presseurop NRC Handelsblad 27/08/13.



 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 21:49

Revenu, depuis peu et arpès 25 ans d'absence, dans le quartier de Belleville, j'ai commençé à le redécouvrir.

en faisant queques photos.

 

Les prochaines porteront essentiellement sur le vingtième mais aujourd'hui voici quelques photos de la fête de la rue de la Fontaine aux rois qui avait lieu le 14 juin 2013.

 

Une fête, c'est d'abord des chansons par les jeunes artistes du coin....

 

 

CIMG5208.JPG

 

 

CIMG5207.JPG

 

 

CIMG5197.JPG

 

... devant un puiblic local attentif de spectateurs souvent connasseurs des artistes.......

 

CIMG5203.JPG

 

 

.... quelquefois très jeune et participatif....

 

 

CIMG5206.JPG

 

 

CIMG5206-001.JPG

 

 

  Mais il ya de multiplres façons de participer à la Fête

,

 

les ateliers de dessin....

 

 

CIMG5215.JPG

 

 

  et surtout de maquillage......

CIMG5211.JPG

 

CIMG5210.JPG

 

 

CIMG5209.JPG

 

 

CIMG5214.JPG

 

 

CIMG5212.JPG

 

...sans oublier la culture par les livres......

 

CIMG5216.JPG

 

 

CIMG5216-001.JPG

 

La fête, c'est aussi l'occasion de se rencontrer et de bavarder....

CIMG5218.JPG

 

 

CIMG5213.JPG

 

 

 

 

 

CIMG5204.JPG

 

 

 

 

 

 

CIMG5205.JPG

 

 

 

 

 

CIMG5201.JPG

 

 

 

Mais y a-t-il une fête sans petites gâteries ?

 

 

 

CIMG5199.JPG

 

Et même la statue de la place a pris des couleurs...

 

CIMG5219.JPG

 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Le Quartier
commenter cet article
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 21:34

03/08/13

 

P1020078.JPG

 

P1020075.JPG

 

 

P1020074.JPG

 

P1020071.JPG

 

P1020070.JPG

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Peinture
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 20:26

 

 

 

CécileKyenge"fait bien d'être ministre mais peut-être devrait-elle le faire dans son pays (...) Je me console quand je surfe sur internet et que je vois les photos du gouvernement. J'aime les animaux (...) mais quand je vois les images de Kyenge, je ne peux m'empêcher de penser à des ressemblances avec un orang-outan, même si je ne dis pas qu'elle en soit un". Sénateur Roberto Calderoli, membre du parti italien anti-immigrés Ligue du Nord, rtbf.be 15/07/13.

 

Cécile Kyenge "Mais personne ne la viole jamais, juste pour lui faire comprendre ce que peut éprouver la victime de ce terrible délit ? Une honte !", Dolores Valandro, une conseillère d'arrondissement de Padoue, du parti anti-immigrés et régionaliste de la Ligue du Nord sur Facebook, en publiant la photo de Cécile Kyenge.rtbf.be 13/06/13.

 

2436 banquiers britanniques ont perçu plus d'un million d'euros en rémunération sur 2010 et 2011 contre 170 en Allemagne et 160 en France selon l'autorité bancaire européenne. Libération 16/07/13.

 

La réforme annoncée par la CE entrera en vigueur le 1er août. Elle oblige les banques à présenter un plan de restructuration détaillé qui assure leur viabilité avant de solliciter un financement public. Les banques qui ne pourront pas soumettre un plan de redressement crédible "devront présenter un plan de liquidation ordonnée". Par ailleurs, la charge de crises bancaires sera désormais assumée pour l'essentiel par les actionnaires et les détenteurs d'obligations des établissements concernés, pour minimiser la contribution des contribuables. Le Monde 18/07/13.

 

Pour la cinquième fois en un an, le Premier ministre portugais, Passos Coelho, a surmonté une motion de censure soutenue par l'opposition de gauche. Le Parlement a rejeté jeudi la motion présentée par les Verts. Diário Económico eurotopics 19/07/13.

 

Le magazine Der Spiegel a révélé que les services secrets allemands utilisaient un logiciel de surveillance de la NSA, l’Agence Nationale de Sécurité américaine. Les services de renseignements allemands ont nié tout échange massif de données avec leurs homologues outre-Atlantique. Ils ont cependant reconnu avoir testé le logiciel mentionné par le Spiegel, sans l’utiliser dans leur travail. Euronews 22/07/13.

 

Des milliards en plus pour les retraités, l'augmentation des allocations familiales et des routes flambant neuves, la CDU d'Angela Merkel et la CSU d'Horst Seehofer adoptent aujourd'hui leur programme électoral, en congrès extraordinaire, dans les ateliers de l’Opéra de Berlin. Les promesses seront-elles tenues ? c'est une autre affaire. Elles coûteraient cher au budget fédéral. Mais « c'est l'exercice habituel dans la république, de faire des promesses électorales qui seront ensuite écartées... lors des négociations pour constituer une coalition et un gouvernement », rappelait déjà le président du conseil économique de la CDU, Kurt Lauk. Revue de la Presse allemande 24/07/13.

 

Pour le Financial Times, le plan d'action de l'OCDE ne va pas assez loin : "Le mieux serait un accord international visant à coupler les impôts aux activités économiques réelles et à limiter la création d'entreprises-écrans, dont le seul objectif est de localiser les parties les plus rentables de l'activité dans des pays bénéficiant d'une faible fiscalité, voire aucune. Mais un accord mondial nécessite beaucoup d'efforts, et l'OCDE préfère éviter des réformes aussi radicales pour privilégier une approche plus graduelle. Il faudra voir si les États relèveront le défi et agiront ensemble sous l'égide de l'OCDE… Le risque, c'est qu'ils agissent de manière unilatérale, aux dépens du commerce mondial. Ce rapport est un début, mais il reste encore beaucoup à faire."eurotopics Financial Times 21/07/13.

 

Detroit s'en sortira mieux que la Grèce : A l'annonce de la faillite, le gouverneur du Michigan, Snyder, a immédiatement souligné qu'il était impossible d'attendre une hausse des recettes par le biais des habitants de Detroit… « Detroit doit pouvoir recommencer de zéro, en s'épargnant le fardeau de contraintes intenables ». Si Snyder avait été choisi pour mener les négociations entre l'UE et la Grèce depuis 2010, la situation serait vraisemblablement différente aujourd'hui." Upsala Nya Tidning – Eurotopics 20/07/13.

 

"En seulement quatre ans, les mesures d’austérité, qui ont entraîné l’appauvrissement et la baisse des importations au Portugal ont causé une chute de 14,2% de la consommation des ménages”. Presseurop 17/07/13.

 

À la fin du premier trimestre 2013, par rapport au premier trimestre 2012, le ratio de la dette publique en % du PIB s'est accru tant dans la zone euro (de 88,2% à 92,2%)que dans l'UE27 (de 83,3% à 85,9%). Eurostat 22/07/13.

.

L’appartenance du Royaume-Uni à l’UE est bénéfique pour l’économie britannique. Principale conclusion de six rapports rendus publics le 22 juillet. Premiers résultats d’une consultation sur les bénéfices de la répartition des compétences entre l’UE et la Grande-Bretagne. Euractiv 23/07/13.

Les 500 Français les plus riches ont une fortune cumulée qui dépasse le budget de l'État français. Et parmi eux, en tête du classement avec un patrimoine de  24 300 000 000 €, une personnalité bien connue en Belgique : Bernard Arnault. Info rtbf.be 14/07/13.

 

180 000 manifestations ont lieu chaque année en Chine. Libération 25/07/13.

 

Deux principaux thèmes dominent les UNES : la reprise de l’économie avec une croissance de 0,6% entre avril et juin ce qui, selon le GUARDIAN, fournit une arme précieuse au gouvernement contre les attaques du Labour. Le TIMES publie en outre une tribune de G. Osborne qui s’engage à réduire les inégalités et à répondre aux aspirations de l’ensemble du pays. Revue de presse Ambassade de France à Londres 26/07/13.

 

Lors du vote au FMI pour de nouveaux crédits à la Grèce, le groupe des pays émergents et en développement mené par le Brésil s'est abstenu. « Cette abstention est le fruit d'un durcissement de la lutte menée par le Brésil depuis le début de la crise contre la participation du FMI au sauvetage des pays de l'euro. Ceux-ci devraient recourir aux moyens suffisants de leurs partenaires de la zone euro plutôt que de dérober des fonds aux économies nécessiteuses de la planète ». Il Sole 24 Ore Eurotopics 01/08/13.

 

Manifestations depuis une semaine dans le sud de l'Angleterre, contre les projets d'extraction de gaz de schiste pour lesquels le gouvernement a promis des allègements fiscaux. "Les ministres courbent toujours l'échine devant les grands projets et les nouvelles technologies... Un mélange de peur, de zèle commercial et d'arrogance urbaine s'est emparé du gouvernement. Tout cela dépasse le cadre de la politique énergétique et touche des sujets comme la construction de routes, le projet totalement stupide de développement des TGV et la manie qui consiste à agrandir les aéroports. … De nombreuses personnes désormais se mettent en travers d'un système économique qui n'a jamais été aussi cupide et corrompu. Elles demandent quelque chose d'étonnamment radical : le calme et la paix." Tue Guardian eurotopics 01/08/13

 

Même Buckingham. Durant l’été, la résidence de royale s’ouvre à la visite, et embauche pour ce faire 350 salariés à temps partiel. A temps parfois très partiel : les nouvelles recrues signent des contrats « zéro heure ».
L
es personnes embauchées n’ont aucune heure de travail assurée : tout dépend de la fréquentation. Le contrat – d’une durée de trois à quatre mois – stipule par ailleurs qu’elles n’ont pas le droit de travailler pour un autre employeur, pour être toujours disponibles. La chaîne de magasins Sports Direct applique la même méthode à ses 20 000 salariés et la Tate Gallery et une chaîne de cinéma Cineworld. The Guardian Rue 89 01/08/13.



Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 16:48

 

 

 

 

Quatre jours à Londres permettent de ramener quelques photos. Mais il y a tant de choses à voir, à photographier : les monuments bien sûr, les musées, mais surtout les rues, les gens dans les rue... 

 

Pour cette escapade, après quelques images introductives, Camden Town sera le sujet essentiel de cette série d'images.

 

 

 

Deux vues générales sur les tours de Londres vues de Hungerford Bridge avec, notamment, la toute dernière tour Glass Shard ou London Tower Bridge de l'architecte Renzo Piano... haute de 310 mètres.

 

 

CIMG5464

 

 

 

CIMG5461.JPG

 

Sur la Tamise, le plus grand pont solaire du monde : Blackfriars Bridge...

 

 

CIMG5466.JPG

 

Aux abords de la Serpentine, la structure de Sou Fujimoto qui doit devenir un café,

 

CIMG5456.JPG

 

CIMG5455.JPG

 

et la sculpture "Rock on Top of Another Rock (2010/13) par Fischli/Weiss".

 

 

CIMG5459.JPG

 

 

  La sécheresse a fait perdre ses couleurs habituelles à Hyde Park cette année. Enfants et adultes apprécient le bain de pieds au Diana Memorial Fountain pour résister à la canicule exceptionnelle.

 

 

CIMG5460.JPG

 

 

CAMDEN TOWN

 

Une visite à Camden Town s'impose lors d'un passage à Londres. Camden ? des marchés où l'on trouve de tout comme dans les autres marchés. De tout et même d'autres choses.

Les photos ci-après ont été prises dans le Camden Lock Market (marché de l'écluse de Camden) et le Stables Market, construit dans et autour d'anciennes écuries pour les chevaux de halage du Regent's Canal.

 

Camden High Street, une rue avec les chalands, les touristes, les curieux, les commerces...

 

 

 

CIMG5474.JPG

 

 

CIMG5480.JPG

 

 

 

 

CIMG5494

 

 

CIMG5507

 

 

 

CIMG5500

 

 

 

CIMG5473.JPG

 

 

Dans le plus célèbre marché du monde (photo), pour comprendre pourquoi, il suffit de lever la tête...

 

 

CIMG5517

 

 

 

CIMG5496

 

CIMG5499

 

 

CIMG5478.JPG

 

 

 

 

 

CIMG5489

 

 

 

CIMG5485

 

 

CIMG5484

 

 

CIMG5481.JPG

 

 

 

 

CIMG5490

 

 

 

CIMG5491

 

CIMG5498

 

 

 

CIMG5497

 

 

 

CIMG5486

 

 

 

CIMG5501

 

CIMG5476.JPG

 

 

CIMG5575.JPG

 

  Dans le marché, de multiples statues viennent rappeler l'ancienne vocation du site...

 

CIMG5552.JPG

 

 

CIMG5548.JPG

 

CIMG5543

 

CIMG5545.JPG

 

CIMG5547.JPG

 

 

 

CIMG5550.JPG

 

 

 

CIMG5559.JPG

 

 

CIMG5544.JPG

 

CIMG5564.JPG

 

CIMG5565.JPG

 

CIMG5567.JPG

 

CIMG5568.JPG

 

CIMG5571.JPG

 

 

  En se promenant au hasard, on trouve des articles, des marchands, des clients, de la nourriture... en provenance de partout...

 

CIMG5534.JPG

 

 

CIMG5536.JPG

 

CIMG5535-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

CIMG5538.JPG

 

CIMG5539.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

CIMG5541.JPG

 

CIMG5542.JPG

 

 

 

CIMG5560.JPG

 

 

 

CIMG5555.JPG

 

 

CIMG5563.JPG

 

 

CIMG5561.JPG

 

 

 

CIMG5508

 

CIMG5509

 

CIMG5519

 

CIMG5510

 

 

 

CIMG5482.JPG

 

 

 

 

CIMG5518

 

CIMG5523

 

CIMG5516

 

 

 

CIMG5527

 

 

CIMG5526-copie-1

 

 

 

 

 

 

CIMG5514

 

 

CIMG5528.JPG

 

Les écluses

 

CIMG5529.JPG

 

CIMG5531.JPG

 

CIMG5531-copie-1.JPG

 

Un restaurant sur le bord du canal....

 

CIMG5573.JPG

 

  ... avec des sièges-scooters....

 

CIMG5512

 

Il est possible de faire un tour avec un batelier pirate...

CIMG5532.JPG

 

 

 

CIMG5578.JPG

 

... ou, plus classiquement, une petite croisière sur le Regent's Canal qui mène à Little Venice (images de 2002).

 

 

LIttle-Venice-b.jpg

 

LIttle-Venice-2002-24-07-2013-14-59-37.bmp.jpg

 

  Le soir venu, au centre de Londres, promenade apaisante sur les bords de la Tamise...,

 

  CIMG5469.JPG

 

 

CIMG5468.JPG

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Voyages
commenter cet article
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 20:39

 

"Le Portugal bat de l'aile. La Grèce n'a pas grand espoir de retrouver... Chypre vacille encore... L'Irlande semble braver la situation en voulant sortir de son programme de sauvetage d'ici la fin de l'année ; mais nous sommes ici aussi en récession. C'est un bilan plutôt maigre pour les soi-disant experts de la CE, de la BCE et du FMI..." Eurotopics Irish independent 05/07/13.

Lettonie"Même si les politiques clament jour et nuit être démocratiques, ils se contrefichent des piliers de la démocratie et n'autorisent pas la population à s'exprimer sur l'introduction de l'euro. Il en va de même du maintien ou de l'abandon de notre devise nationale. C'est une question importante pour la Lettonie, et elle nécessite un référendum." Eurotopics Neatkarīgā 05/07/13.

La BCE maintiendra le taux d'intérêt directeur de la zone euro bas "pour une durée prolongée"et pourrait même le baisser (Mario Draghi). Dans un contexte de tensions politiques au Portugal et en Grèce, ces déclarations ont provoqué d’importantes hausses des bourses européennes et une baisse des primes de risque sur les obligations, en particulier espagnoles. Expansion Presseurop 05/07/13.

Le PVV, le FN, le Vlaams Belang se rejoignent dans une conviction radicalement anti-européenne, dans la volonté commune de déclencher un 'séisme politique' en Europe Il est regrettable que la famille politique d'extrême droite soit la seule à canaliser la désillusion européenne, tandis que les formations politiques classiques veulent faire avancer le projet européen pour sauver l'euro à tout prix. eurotopics Volkskrant 08/07/13.

«La culture du bien-être nous rend insensibles aux cris d’autrui»et «aboutit à une globalisation de l’indifférence», a déploré le pape lors d’une messe suivie par 10 000 personnes sur le petit stade de Lampedusa.
Selon le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés, 40 migrants sont morts depuis le début de l’année en tentant de gagner l’Italie après un bilan de 500 victimes en 2012.
Depuis 1999, plus de 200 000 migrants ont transité par Lampedusa. Libération 08/07/13.

Alerte : la France sabote la taxation des transactions financières ! Par D. Plihon, Attac et P. Wahl, président de WEED, Allemagne http://blogs.mediapart.fr/blog/attac-france/080713/alerte-la-france-sabote-la-taxation-des-transactions-financieres

La zone euro et le FMI ont décidé d’accorder une nouvelle tranche d’aide à Athènes, en contrepartie du licenciement de 15 000 fonctionnaires. C’est le meilleur moyen de perdre le soutien des citoyens à la nécessaire réforme des services publics... To Ethnos presseurop To Ethnos 09/07/13.

L’entrée de la Croatiedans l’UE, la décision d’entamer des pourparlers d’adhésion avec la Serbieet l’acceptation de la requête de la Lettonied’intégrer la zone euro illustrent l’attrait que continue d’exercer l’UE. Enfin, les derniers indices des directeurs d’achat, qui donnent une idée des perspectives du secteur privé, n’avaient pas été aussi favorables depuis mars 2012. L’Europe devrait sortir de l’ornière de la récession dans le courant du second semestre de cette année.
Depuis le premier sauvetage de la République hellénique en mai 2010, l’hostilité politique des pays créanciers à l’égard du sauvetage des pays débiteurs n’a cessé de croître. Or, la patience de ces derniers face à l’austérité arrive à bout. C’est sur cet affrontement vénéneux que s’ouvrira le dernier acte de la crise de la zone euro. Presseurop Financial Tmes 10/07/13.

La CE a accusé 13 banques d’entente illégale sur le marché des produits dérivés. Si elle est de plus en plus souvent capable de découvrir ce genre d’agissement, c’est bien souvent grâce à des dénonciations venues des rangs mêmes des cartels.Presseurop Les Echos 09/07/13.

Mittal transfère ses avoirs de Belgique au Luxembourg. Ce transfert intervient alors que le gouvernement belge veut taxer les bénéfices des entreprises versant des dividendes à leurs actionnaires, mais ne payant pas d'impôts. Le Monde 11/07/13.

L’exécutif européen vient d’apporter une nouvelle pièce maîtresse, en coiffant l’union bancaire d’une autorité supranationale. L’Allemagne s’oppose. Euractiv 11/07/13.

Le PE avance, les États patinent. Devant un parterre de banquiers, P. Moscovici juge la taxe sur les transactions financières “excessive”. La France et l’Allemagne, divergent toujours sur son utilisation. Les députés européens, vote consultatif, reprennent les taux de 0,1 % pour les transactions boursières et d’obligations et 0,01 % pour les produits dérivés proposés par la CE. Jusqu’en 2017, les produits dérivés seraient taxés à 0,005 %. Pour les obligations souveraines, le taux serait de 0,05 %. La France et l’Italie souhaitent les exclure du champ de la taxe. EurActiv 12/07/2013



La bataille du gaz et du pétrole de schiste fait rage dans les couloirs bruxellois. Plusieurs pays, au premier rang desquels la Pologne, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Roumanie, la Lituanieou la Tchèquie, militent pour exploiter librement les ressources supposées de leur sous-sol : ils refusent donc toute législation européenne contraignante.
Un eurobaromètre publié en janvier dernier montre que 74 % des Européens (89 % des Français) seraient inquiets si un forage de gaz de schiste avait lieu dans leur voisinage. Le seul pays à approuver les gaz de schistes ? La Pologne…
Jean Quatremer 12/07/13.

Sur les 97 milliards d'informations déjà capturées et stockées par Prism, selon un document fourni par Snowden au Spiegel, 15 millions de communications électroniques ont été interceptées en Allemagne et 2 millions en France. Libération 12/07/13.

L'Allemagne a instauré une redevance que devront payer les moteurs de recherche pour les contenus de presse qu'ils reprennent... Google a décidé d'indexer les seuls sites allemands qui en feront la demande et accepteront que cela se fasse à titre gratuit. Google aurait certainement été contraint de négocier si la France n'avait pas renoncé à une mesure similaire en échange d'un fonds d'aide à la presse de 60 millions d'euros alimenté par Google. Alter éco juillet-août 2013

Les énergies renouvelables, fin 2012, couvraient 23% de la demande d'électricité contre 17% en 2010, quand la France passait de 15 à 16,4% entre 1997 et 2012... Alter éco juillet-août 2013

La CE est opposée aux aides que l’Allemagneaccorde aux industriels spécialisés dans l’énergie renouvelable. Selon le Spiegel,Bruxelles estime que les consommateurs paient - au travers d’une taxe - le développement des énergies renouvelables, et voudrait ouvrir une procédure pour atteinte aux règles de la concurrence. Libération 14/07/13



Pensez-vous que :

Le fossé entre riches et pauvres a augmenté pendant les 5 dernières années

Le système économique favorise les riches

Le fossé riches-pauvres est un très grand problème

G-B

72

65

50

France

81

70

65

Allemagne

88

72

51

Italie

88

86

75

Espagne

90

89

75

Grèce

88

95

84

Tchéquie

82

75

54

Pologne

71

79

54

Pew research center 14/05/13

Le FMI a donné à la zone euro sa feuille de route pour "relancer la croissance et l'emploi"... : restaurer le bilan des banques pour relancer le crédit, progresser vers une union bancaire complète, apporter un soutien suffisant à l'économie à court terme, mettre en œuvre des réformes structurelles pour tirer la croissance... La Lettre Fondation Robert Schuman 15/07/13.



Les 500 plus fortunés de France se sont enrichis de 25 % en un an... Optimisation fiscale : Facebook, Ikea et Apple ont refusé d'être auditionnés... Trop chères, les colonies de vacances sont désertées.
La lutte des classes n'existe pas, dit-on. On ne peut que le regretter à voir les titres de 3 articles du Monde.fr du 10/07/13 qui n'ont donc aucun lien entre eux.



TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit



Certains croyaient avoir vu une Batho de (com)plaisance, c'était un lance-torpille. 05/07/13.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 21:46

 

La situation française, économique, politique, européenne n'est pas florissante. Ni la situation de l'Union européenne (UE) où seule l'Allemagne semble, pour le moment, tirer profit de la situation mondiale. Tout ceci, c'est clair, c'est la faute de l'UE et, surtout, de l'euro.

 

En France, il est classique que les gouvernements fassent porter la responsabilité de mesures impopulaires à une obligation européenne qu'ils ont acceptée ou approuvée à Bruxelles. Que les élections européennes soit vues comme la confirmation ou la revanche d'une élection précédente qu'elle qu'en soit la nature, présidentielle, législative, municipale. Que la composition des listes soit un bureau de placement, un lot de consolation, une mesure d’éloignement, une sinécure permettant de poursuivre des activités politiques hexagonales.

Bien sûr, ce n'est pas le cas de tous les députés, et certains ont à cœur de participer activement au travail du Parlement européen (PE) . Il sera intéressant de voir leur place et leur rôle pendant la campagne électorale.

 

Pour le première fois, lors d'une élection européenne, il est possible que l'Europe soit, en 2014, au centre des débats : sortie ou non de l'UE et abandon ou maintien de l'euro pourraient en être des thèmes principaux. Avec des positions qui risquent de faire clivage aussi bien au sein de la droite qu'au sein de la gauche et peut-être même au sein des partis et des listes constituées.

 

Ces questions toucheront d'autres pays de l'UE, au delà des partis populistes ou nationaliste. Déjà des dissidents des partis au pouvoir ont constitué Alternative für Démocratie en Allemagne et United Kindom Independence Party au Royaume-Uni.

Tout va mal, à cause de l'euro ?

 

Ce n'est pas la faute de l'euro, ni de l'UE d'ailleurs, si la crise a éclaté en 2008 aux États-Unis, avec les subprimes, entraînant la faillite de Lehman Brothers qui a fait trembler le système bancaire mondial. Depuis, il a fallu, toutes affaires cessantes (?), sauver les banques, les peuples dussent-ils en mourir.
Première puissance mondiale, les États-Unis ne sont toujours pas sortis de la crise malgré le roi dollar, un changement de président, des investissements massifs, la Réserve fédérale aux possibilités quasi illimitées qui maintient sa politique monétaire ultra-accommodante...
Avec une dette de l’État fédéral qui ne cesse de croître : 69,7% du PIB en 2008, 103,6% en 2012. Et un déficit public à 12% du PIB en 2012 (4% prévu en 2013).

 

La situation japonaise n'est pas due à l'euro ou à l'UE. Le Japon, malgré une monnaie nationale, n'en finit pas de sortir de la crise avec une dette publique la plus importante au monde (199% du PIB en 2010,: 229 en 2011, 236 en 2012)... Après avoir incarné, pendant des années, l'économie miracle, le modèle à suivre...

 

Ce n'est pas la faute de l'euro si la situation du Royaume-Uni n'est guère plus brillante que celle de la France. Elle dispose en effet d'une devise prestigieuse et autonome.

 

Le principal reproche fait à l'euro, c'est d'être une monnaie adoptée par des pays qui sont dans des situations économiques bien différentes : ainsi le PIB par habitant varie de 1 à 2 entre Estonie, Malte, Slovaquie, Grèce, Portugal et Autriche, Danemark, Pays-Bas et Allemagne et même de 1 à 4 avec le Luxembourg.
Est-ce bien différent à l'intérieur d'un pays ? Le rapport du PIB par habitant varie de 1 à 2 entre Picardie ou Languedoc-Roussillon et Île de France sans que personne ne propose une monnaie différente pour ces régions.

Ce rapport de 1 à 2 se retrouve aux États-Unis entre le États les plus pauvres, Mississipi, Idaho, Virginie O. ou Caroline du Sud et les plus riches Delaware, Alaska, Connecticut et même de 1 a 6 si on prend en considération le District de Columbia.

 

Bien entendu, les différences structurelles entre les pays de l'UE ne se résument pas au seul niveau de PIB mais la Picardie ou le Languedoc-Roussillon ne sont pas différents de l'Île de France seulement par le PIB...

 

Ce qui fait la différence entre un pays comme la France, les États-Unis et l'UE, c'est le degré de solidarité budgétaire, les transferts entre parties riches et parties pauvres.

 

Le budget de l'Union représente 1 % environ du PIB de l'UE à 27 alors que les budgets de ces États représentent en moyenne 44 % du PIB, plus de 50% pour la France. Aux États-Unis, pays fédéral, les dépenses publiques représentent 24 % du PIB.

Alors est-ce l'euro qu'il faut mettre en cause ou l'absence de solidarité organisée entre États européens parfaitement illustrée par la ridicule faiblesse du budget européen ? Budget que les chefs d’État et de gouvernement ont encore voulu diminuer ? Est-ce l'euro ou la politique des États de l'UE ? Le succès n'est pas éclatant à la vue des résultats des politiques imposées par la triade maléfique (FMI, Banque européenne, Eurogroup).
Un simple coup d’œil sur les pays « aidés »permet de voir que, depuis 2008, leur situation ne s'améliore guère (PIB, Déficit, Dette) alors qu'une cure d'austérité sans précédent leur est imposée avec un chômage insupportable et une « croissance négative », comme ils disent, le tout couronné par une reprise des migrations intra-européennes, surtout, vers l'Allemagne mais aussi vers d'autres pays où semble exister une possibilité de travail : Afrique (Angola, Maroc), Amérique latine...

L'abandon de l'euro serait un grave aveu d'échec de l'idée européenne qui ne s'en relèverait pas de sitôt : argument largement insuffisant car on peut être contre l'idée d'UE et surtout telle qu'elle s'est construite et qu'elle fonctionne actuellement. De conduire des politiques libérales, très probablement, peu différentes de celles d'aujourd'hui. Ce ne serait pas un remède au manque de solidarité, bien au contraire, avec des dévaluations compétitives, et un stimulant du rejet, du repliement national et du nationalisme, déjà trop répandus à droite comme à gauche, dans de nombreux États de l'UE.

A ce jour, au delà du refus de l'UE telle qu'elle fonctionne, aucune force crédible, nécessairement européenne, n'a été capable d'avancer des propositions.
Les peuples manifestent, quelquefois massivement et vigoureusement, à l'échelle nationale dans l'isolement, sans aucune coordination et solidarité européennes. Chacun pour soi et la triade maléfique et les gouvernements contre tous !

Au niveau des forces politiques, il n'existe pas d'espace public européen, en dehors du PE, largement ignoré, pas de réel parti à l'échelle européenne, ailleurs que sur le papier, aucune action politique pour s'opposer aux mesures prises par des gouvernements plus ou moins soumis à la tutelle de proconsuls sans mandats électoraux. Les chefs d’État et de gouvernement arrivent à s'imposer avec quelques entorses à la démocratie qui n'est que proclamée : ils n'ont pas tenu compte des résultats des référendums en France et aux Pays-Bas, des proconsuls font plier des gouvernements élus...



Euro ou pas euro, ne serait-ce pas la politique qu'il faut changer ? Les élections européennes peuvent être un moment fort pour une relance démocratique au niveau européen. A condition de sortir de son petit territoire, de sa petite chapelle.



Dette publique en % du PIB – Google Data

 

Espagne

Grèce

Irlande

Italie

Portugal

UE

2013

84,2

156,9

117,6

127

123,6

85,3

2011

69,3

170,3

106,4

120,8

108,3

82,5

2010

61,5

148,3

92,1

119,3

94

80

2009

53,9

129,7

64,8

116,4

83,7

74,6

2008

40,2

112,9

44,5

116,1

62,3

62,3

 

Déficit public en % : http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/Government_finance_statistics/fr

 

Espagne

Grèce

Irlande

Italie

Portugal

UE

2013

10,6

10

7,6

3

6,4

4

2011

8,5

9,1

13,1

3,9

4,2

4,5

2010

9,3

10,3

31,2

4,6

9,8

6,5

2009

11,2

14,6

14

5,4

10,2

6,9

2008

4,5

9,8

7,3

2,7

3,6

2,4



Croissance économique du 1er trimestre 2013 par rapport au 4ème 2012 (Les Echos Eurostat 16/05/13)

Espagne

Grèce

Italie

Portugal

-0,5

-5,3 (sur 1 an)

-0,5

-0,3



Chômage :http://www.statistiques-mondiales.com/ue_chomage.htm

 

Espagne

Grèce

Irlande

Italie

Portugal

UE

2013

26,8

28,8

13,5

12

18,5

11

2012

26,2

25,7

14,7

11,3

17,3

10,7

2011

22,8

22

14,5

8,9

13,6

9,9

2010

 

 

 

 

 

 

2009

18,9

9,2

11,1

7,4

9,3

9,1

 





Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Europe
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 14:33

Delphine Batho a été licenciée pour avoir contesté publiquement le budget 2014 du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie 12 mois après sa nomination. Cette conseillère de Ségolène Royal lors de sa candidature à la présidence de la République en 2007 et porte parole du candidat François Hollande en 2012, succédait à Nicole Bricq, conseillère de Ségolène Royal au ministère de l’Écologie en 1992-93 qui n'avait tenu qu'un mois au même ministère.

 

Cette agitation gouvernementale pourrait faire penser que François Hollande connaît quelques difficultés avec les femmes ministres.
A moins, comme le dit EELV, que ce ne soit avec l'écologie, ou comme l'a précisé Delphine Batho avec les groupes de pression. Nicole Bricq avait changé d’attribution ministérielle quelques jours après sa décision de suspendre tous les permis de forages exploratoires d'hydrocarbures au large de la Guyanne.

Le Monde avait attribué cette mutation aux pressions de l'Union française des industries pétrolières, de Shell, de Total et de Laurence Parisot, alors présidente du Medef, qui avaient appelé directement Premier ministre et président de la République.

 

Le départ de Nicole Bricq avait été relativement discret, il n'en est pas de même de celui de Delphine Batho. Elle a d'abord qualifié de «  mauvais  » le budget 2014 de son ministère, ce qui lui a valu d'être «  démissionnee  ». Elle a ensuite parlé de sa « déception à l'égard du gouvernement  » et du « tournant de la rigueur qui ne dit pas son nom et qui prépare la marche au pouvoir de l’extrême droite ».

Sur les questions écologiques, elle a mis en doute la volonté du gouvernement « de mener à bien la transition énergétique  » et affirmé : "Certaines puissances économiques n'acceptaient pas le niveau d'ambition que je fixais pour la transition énergétique", notamment sur la question du gaz de schiste et la réduction de la part du nucléaire en France. "Ces forces ne se sont pas cachées de vouloir ma tête, mais si le gouvernement avait été solidaire, elles n'y seraient pas parvenues". "C'est sur l'écologie que se concentre l'affrontement avec le monde de la finance et la politique d'austérité".

Delphine Batho est plus qu une lanceuse d'alerte, c'est une lanceuse de torpilles !

 

Qui plus est, elle met directement en cause le PDG de Vallourec et son épouse directrice de cabinet de François Hollande. Personne, dans la majorité ou dans l'opposition ou dans les médias, n'avait soulevé ce possible conflit d'intérêt !

 

Le changement d'attribution de Nicole Bricq et le limogeage de Delphine Batho traduisent un malaise qui dépasse largement la déception populaire, les imprécations de la Gauche de gauche ou la valse hésitation de EELV et même les différentes fractions de la gauche du PS pour atteindre les membres du gouvernement sur les questions écologiques et au delà. L'alerte ne vient pas de EELV, « retiens moi ou je vais faire un malheur  »... Mais de 2 ministres de l'écologie socialistes qui mettent en évidence la sensibilité de François Hollande aux « pressions amicales  » des groupes de pression industriels.
La nomination d'un troisième ministre de l'écologie en 13 mois, homme cette fois, va-t-elle changer les choses ? Il est impensable que le nouveau ministre, réputé écologiste sincère, se soit embarqué, dans cette aventure sans l'assurance, au plus haut niveau, que des décisions spectaculaires vont être prises à la rentrée : «  un été de la Saint Martin  » écologique ?

 

De cette histoire, encore une fois mal gérée par François Hollande, EELV pourrait tirer bénéfice d'une ou plusieurs décisions devenues indispensables à la suite des démissions en série de ministres socialistes.

Il ne fait pas de doute qu'EELV est en situation favorable pour faire pression. Les ministres EELV, n'ont obtenu, à ce jour, aucun arbitrage décisif sur les points importants qui justifieraient leur présence au gouvernement. Ils agitent en permanence une menace de démission, arme à un seul coup, toujours ajournée par la volonté de rester au gouvernement jusqu'à l’adoption d'une loi «  Duflot  » sur le logement.

Avec ou sans démissions, EELV pourra se flatter d'un succès qui ne serait pas le sien et démissionner pour protester contre l'insuffisance de ces premières mesures écologiques. La patience est enfin récompensée. Car une démission, aujourd'hui, serait catastrophique pour l'image du gouvernement.

 

Pour le gouvernement, l'urgence n'est pas le changement climatique mais le bouleversement électoral annoncé : municipales, sénatoriales, européennes de 2014. Dans cette optique, il est possible d'espérer quelques avantages collatéraux au point de vue écologique.

 

Seront-ils suffisants aux yeux des électeurs pour limiter la catastrophe électorale annoncée des uns et des autres ?

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 15:20

 

Mémo de la coalition gouvernementale : "les Pays-Bas sont convaincus que le temps d'une "union sans cesse plus étroite" dans tous les domaines politiques possibles est derrière nous"... "le slogan de l’UE devrait être "Européen, là où c’est nécessaire, national là où c’est possible". Il indique qu'il y a un grand besoin d’UE dans des domaines capitaux comme la gouvernance économique, l’immigration ou la défense. Mais qu’un examen des pouvoirs de l’UE effectué par le ministre des Affaires étrangères [néerlandais] montre un besoin équivalent d’une UE plus modeste, plus sobre. 24/06/13 Presseurop Volkskrant.

 

Le gouvernement néerlandais a identifié 54 domaines ou législations qui devraient être traités au niveau national et non européen. Euractiv 25/06/13.


 

Selon une étude commandée par l’UE, "l’Italie figure parmi les pays les plus inégalitaires pour les revenus, deuxième derrière le Royaume-Uni en Europe et bien au-dessus de moyenne de l’OCDE".
Les pays d’Europe continentale (Allemagne, France, Bénélux) ont un index Gini bas, entre 0,26 et 0,30, et un des plus stables ; les nordiques voient l’inégalité augmenter comme en Suède, en Finlande, tout en partant d’un niveau très bas ; les économies de marché comme le R-U ont limité l’aide sociale et connaissent une grande inégalité ; les pays de l’est, qui avant 1989 avaient des niveaux proches de la Scandinavie, prennent désormais une autre direction. 24/06/13 Presseurop Il Sole, 24 Ore

NB :

Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus dans une société donnée, développée par le statisticien italien Corrado Gini.

Le coefficient de Gini est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l'égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l'inégalité totale (une personne a tout le revenu, les autres n'ont rien, cas extrême du maître et de ses esclaves). Wikipedia

 

 

La CE dénonce le système de subventions croisées au sein de la holding ferroviaire allemande, qui contrevient aux règles de la concurrence. Euractiv 25/06/13.

 

Alors que le PE et les États viennent d’aboutir à un compromis pour diminuer les émissions de CO2 des voitures après 2020, Berlin et les concessionnaires de luxe allemands font tout pour bloquer l’accord, quitte à utiliser l’arme du chantage à la fermeture d’usines. Euractiv 27/06/13.


 

Les ministres européens des Finances sont parvenus à un compromis pour la gestion des banques en difficulté. Propriétaires et créanciers devront contribuer dorénavant à leur renflouement. On va enfin cesser de saigner le citoyen pour sauver les banques déficientes, se réjouissent certains commentateurs. D'autres doutent toutefois que ce plan fonctionne en cas de faillite d'une grande banque. Eurotopics 28/06/13.


 

La France se caractérise par un niveau de stress particulièrement élevé, selon une enquête de la Fondation européenne de Dublin. 5 % des Français se disent "tendus en permanence"(contre 3 % en Europe) et 13 % "la plupart du temps" (9 % en Europe). En cause notamment le manque de reconnaissance au travail et l'insécurité de l'emploi. Parmi les 27 pays de l'UE, seules la Grèce et Chypre ont des taux de stress plus élevés. Lettre d'information d'Alter éco 28/06/13.

 


La part de l’euro dans les réserves mondiales de change selon la BCE est passée de 25,1% en 2011 à 23,9% en 2012, le dollar était inchangé à presque 62%. Les monnaies telles que les dollars canadien et australien ont augmenté leur pourcentage en raison de la croissance de ces 2 économies et de la faiblesse relative de la dette. Euronews 02/07/13.


 

Depuis le 1er juillet, l'UE compte un nouveau membre : la Croatie, après 10 années de négociations.


 

« Ne nous tirons pas de balle dans le pied pour nous défendre contre les micros américains » De nombreux articles et éditoriaux sur cette affaire, dans l’ensemble favorables à une ligne « ferme » à l’égard des États-Unis mais incitant à ne pas remettre en cause les négociations sur l’accord de libre-échange. Revue de presse de l'ambassade de France à Rome 02/07/13.


 

Sur 14 pays riches comparables, la France est au dernier rang en matière de dépense par élève au primaire, au 11e rang pour l’enseignement supérieur et au 7e pour le secondaire. Un choix de société. Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.


 

Londres solde son passé colonial. Les victimes de l'insurrection mau-mau recevront des compensations. Mais pas encore d'excuses. CI 20-26/06/13.


 

La libre circulation des travailleurs dans l’UE a “des effets pervers” qui “gangrènent certains secteurs” de l’économie du pays. En 2011, on dénombrait en Belgique 337 189 travailleurs détachés, envoyés de leur pays d’origine, soit 120 000 de plus qu’en 2009. Cette pratique “tourne au dumping social”.
L’État belge est triplement lésé. 1 - Ces travailleurs ne cotisent pas à la sécurité sociale belge. 2 - Des travailleurs belges sont mis en chômage économique, le boulot étant effectué par du personnel “importé”. 3 - Les entreprises qui respectent la loi, subissent la concurrence de celles qui usent/abusent du détachement. Le Soir 03/07/13 presseurop

 


« Lors des négociations avec la Croatie, l'UE a fermé les yeux sur de nombreux problèmes… Bonne décision d'intégrer les pays des Balkans et de maintenir la porte ouverte. Mais il convient de critiquer l'indulgence face aux pays manifestement faibles de la région. On a reconnu les erreurs avec la Roumanie et la Bulgarie, on les a répétées dans le cas de la Croatie." 01/07/13 Frankfurter Allgemeine Zeitung eurotopics


 

En mars, le PE rejetait le budget 2014-2020 adopté par les chefs d’État et de gouvernement. Car, pour la première fois, il était en baisse. Hier, il l’a approuvé. Une défaite ? Pas totale. Il a pu arracher quelques améliorations. Les sommes non utilisées ne retourneront plus dans les États en fin d’année, mais seront reportées à l’année suivante. Sur 2007-2013, près de 55 milliards d’euros n’ont pas été dépensés. Cette flexibilité devrait permettre de dépenser davantage pour 2014-2020 qu’au cours de 2007-2013, en dépit de plafonds inférieurs. Le PE a aussi obtenu que les perspectives financières soient révisées dès 2016 pour une entrée en vigueur en 2017, et que de la création de ressources propres, ne dépendant plus des États, soit ouvert. 03/07/13 Libération

 

 

Diriger une grande banque, c'est « jouer à la roulette russe avec la tête de quelqu'un d'autre ».
La haute finance mondiale est un ensemble de cartels dépendant les uns des autres, qui se divisent le marché et usent de leurs avantages pour éviter l’entrée de nouveaux concurrents. Guardian CI 27-06- 03/07/13.


 

Bien que ce entreprises aient été fondées au Japon par des personnes de nationalité japonaise... Aujourd'hui, non seulement celles ci délocalisent... mais les actionnaires, les salariés, les gérants sont de nationalité diverses ce qui fait d'elles des entre prises sans patrie.

Il semble que la mondialisation et le nationalisme xénophobe soient incompatibles ; en réalité, ce sont les deux faces de la même médaille. Asahi Shimbun CI 7-06- 03/07/13.

 


 

L'UE hésite à relancer le processus d'adhésion avec Ankara. Au grand dam des leaders de la contestation. Süddeutsche Zeitung CI 7-06- 03/07/13.

 

 

 

 

 

TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT touit TOUIT 



Huit partielles perdues ! Pour le PS, c'est la totale !! 17/06/13.


Grande différence avec Berlusconi, Sarkozy ne fait pas rire les Français. Fait-il rire les Italiens ? 05/07/13

 

 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche