Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 23:30

 

Les contradictions dans les discours de Sarkozy ne sont pas une découverte. On pourrait dire que Sarkozy ne ment pas, il a seulement des sincérités successives en fonction de son intérêt du moment.

"Croyez-vous que, si je suis élu, je vais aussitôt direaux Français : 'Excusez-moi, j'ai besoin de vous demandervotre avis sur un autre sujet ? " (Nicolas Sarkozy, mars 2007).
"Il y a une idée centrale dans mon projet, c'est redonner la parole au peuple français par le référendum"
(Nicolas Sarkozy, février 2012).

 

 

 

 

Le référendum a mauvaise presse en France. Parce qu'il a été d'abord un plébiscite napoléonien. S'il a été utilisé après la seconde guerre mondiale pour faire adopter la Constitution en 1945 et 1946 (2 fois), il a surtout connu une seconde jeunesse avec le président De Gaulle. Mais celui-ci a toujours donné au référendum un aspect "plébiscitaire" pour obtenir le soutien à sa politique et à sa personne contre le danger d'une opposition militaire et politique.

Avec ses proclamations contre les "corps intermédiaires", c'est avec cette tendance que Nicolas Sarkozy semble vouloir renouer dans une situation qui est certes difficile mais qui n'a pas la même intensité dramatique qu'à l'époque et avec une légitimité que des talonnettes ne suffisent pas pour être à la hauteur.


 

Un moment, le référendum a pu paraître en voie de normalisation en France quand il a porté sur les statuts de la Nouvelle Calédonie (1988, référendum national) ou de la Corse (2003, réservé aux citoyens français en Corse), sur le traité de Maastricht (1992), le projet de constitution européenne (2005) ou le passage au quinquennat (2000). A chaque fois, la question était claire et le débat pouvait en présenter les conséquences.


 

La participation a été inégale, particulièrement importante quand les référendums ont donné lieu à un véritable débat national comme lors des deux traités européens, Maastricht et le projet de constitution européenne, avec des discussions qui ont montré que les Français pouvaient s'intéresser à la politique, y compris aux questions européennes pourtant négligées lors de toutes les élections.


 

Dans ses ouvertures démocratiques à responsabilité très limitée, Nicolas Sarkozy a même fait inscrire dans la Constitution la possibilité d'un pseudo référendum d'initiative populaire en 2008. En réalité, il s'agit d'un référendum qui pourrait être organisé à l'initiative des membres du Parlement (184 députés ou sénateurs) soutenus par un dixième des électeurs (environ 4 500 000). Pour les référendums prévus par l'Union européenne, 1 000 000 de signatures de citoyens européens suffisent.


Mais, même si les conditions, difficiles, exigées par la réforme de 2008 étaient remplies, le référendum pourrait ne pas avoir lieu. Il suffirait pour cela que la proposition de loi soit examinée par le Parlement dans un certain délai. C'est encore un faux semblant, une contrefaçon démocratique dont, par ailleurs, les lois organiques d'application n'ont toujours pas été publiées.



Pendant le quinquennat, le président Nicolas Sarkozy n'a pas fait preuve d'un amour démesuré pour les référendums suivant les règles constitutionnelles ou simplement démocratiques. Il lui a même porté de très mauvais coups : en France, en faisant adopter par voie parlementaire un traité qui avait été préalablement rejeté par référendum, passant outre à la volonté du peuple français ; en Grèce, en se permettant d'intervenir dans un pays étranger pour empêcher un référendum proposé par le gouvernement légitime !

 


Nicolas Sarkozy semble encore s'acharner contre le référendum en le mettant à nouveau sur la table dans des conditions très discutables.


 

La France a déjà une constitution qui fait de son système de gouvernement une monarchie républicaine. Président, Nicolas. Sarkozy a disposé pendant cinq ans de tous les pouvoirs (présidence de la République, majorité absolue à l'Assemblée nationale, au Sénat, au Conseil constitutionnel) et il a suscité un rejet qui s'est exprimé à travers tous les scrutins du quinquennat, réussissant même à perdre la majorité au Sénat !

Maître absolu de la politique française depuis cinq ans, il veut se décharger de cette responsabilité sur une partie de la population en dressant les victimes de sa politique les unes contre les autres. Désignant des coupables de remplacement.


 

Il devrait pourtant y avoir place pour un référendum dans une république apaisée et qui veut progresser vers plus de démocratie. Encore faut-il vouloir et la participation et le débat démocratiques et ne pas en faire un tour de passe-passe au service d'un clan qui veut masquer les problèmes pour se maintenir au pouvoir.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 23:14

 

 

Depuis le 22 février, il n'y a plus en France de ministre de l'écologie, NKM étant nommée ... "porte parole de la campagne".... On déroule le tapis rouge aux chasseurs par une loi votée sans un murmure... accordant notamment une rente fiscale aux propriétaires d'installation de chasse... Le Monde 26-27/02/12.

 


Trafic d'armes : les navires occidentaux impliqués. La plupart des marchandises qui transitent par mer, et qui constituent l'immense majorité du commerce mondial, ne subissent aucun contrôle. Pesticides prohibés, armes clandestines, drogues, contrefaçon de vêtements,...
Parmi les navires concernés dans de tels trafics entre 1991 et 2011, 19,5% appartenaient à des compagnies allemandes. Dans le classement suivent dans l'ordre, Grèce, États-Unis, Corée du Nord, Panama, Iran, Norvège, Russie, Belize et PB. Le Monde2 6-27/02/12,

Laisser filer la dette, c'est la politique de ceux qui préfèrent emprunter de l'argent aux riches que de leur faier payer de impôts. Alter éco HS n°92.

 


Avec un déficit commercial de 73 milliards d'euros en 2011 contre 51 l'année précédente, la France vient de battre un nouveau record. Alter éco HS n°92.

 


Google un taux global d'imposition de 2,4%. Alter éco HS n°92.

 


Les exportations françaises d'armement ont bondi en 2011 de 25%, pour s'établir à 6,5 milliards d'euros, selon les chiffres dévoilés par le délégué général pour l' armement. Le Monde 24/02/12.

 


L'opium assure 60% du PIB de l'Aghanistan fournisseur de 90% de la production mondiale. Selon The Times, la drogue rapporterait environ 100 millions de dollars par an aux talibans. CI 16-22/02/12.

 


États-Unis : Les 5 plus grandes banques américaines ont accepté de verser 26 millairds de dollars pour mettre fin aux poursuites du gouvernement fédéral et de 49 États dans le cadre du scandale des créances immobilières douteuses. Au total, 2 millions de foyers américains pourraient bénéficier de cette manne. CI 16-22/02/12.

 


Migrations : En 2009, la planète comptait 62 millions de migrations Sud-Nord, 61 Sud-Sud, 50 Nord-Nord, 14 Nord-Sud, les reste était constitué de migrations Est-Ouest et plus rarement Ouest-Est... Selon l'Agence française de développement. A ces migrations internationales, il faut ajouter 740 millions de migrants internes et les seules migrations internes en Chine (240 millions) dépassent le chiffre des migrations internationales.
Les transferts de fonds (300 milliards de dollars en 2006, 337 milliards en 2007, 328 milliards en 2008) représentent 3 fois l'aide publique au développement (105 milliards de dollars en 2008). Catherine Wihtol de Wenden, L'Atlas des mondialisations.



Alain MadelinUn bon droit à la formation professionnelle vaut pieux qu'un mauvaiss référendum.. Huffingtonpost 20/02/12.



Jacques Attali: Il a raison de dire que quelques groupes de pression peuvent bloquer les réformes. Mais desquels parle-t-il ? Des syndicats qui peuvent faire grève pour sauver des emplois ou des banques qui ont imposé des réformes financières à leur profit ? Des associations de défense des mal logés ou des patrons proches du pouvoir ?
Il a raison de dire que les élitesne doivent pas imposer leurs points de vue au peuple. Mais de quelles élites s'agit-il ? De celles issues des écoles républicaines, en toute transparence, qui sont aujourd'hui mises à l'écart, ou de celles, auto-proclamées, des plus riches, qui ont réussi jusqu’a présent à façonner à leurs profits la fiscalité et les regroupements d'entreprises ? Slate.fr 21/02/12.



En 1984, The Economist avait mené une enquête... 4 anciens ministres des Finances, 4 présidents de grandes multinationales, 4 étudiants de l'Université d'Oxford et 4 éboueurs londoniens à donner leur avis sur l'état de l'économie durant les 10 années qui allaient suivre... les éboueurs sont arrivés en tête avec les chefs d'entreprise... The Economist-Courrier international  Hors série.

 

Alors que la consommation stagne dans les grandes surfaces alimentaires, le marché des produits issus de l'agriculture biologique a bondi de 10% l'an passé. Les distributeurs ont démocratisé ce segment. Figaro.fr 15/02/12

 

Les recettes de l'Etat sont passées de 22,5% du PIB en 1982 à 15,1% en 2009.... Un rapport de Gilles Carrez, député UMP... indique ainsi qu'en l'absence de cadeaux fiscaux, le déficit budgétaire n'aurait été que de 3,3% du PIB en 2009 – au plus fort de la récession - au lieu de 7,5%... Pierre Khalfa, Politis, 16/02/12.


 

Rama Yade : Il (Nicolas Sarkozy) n'a pas fait tout et n'importe quoi. Une part de son bilan est bonne, ne serait-ce que parce que j'y ai participé. Le tournant s'est joué à l'automne 2010 avec ce projet incroyable de la déchéance de la nationalité. Le Monde.fr 15/02/12.


Pluralisme ? Depuis le début de l’année 2012 sur les 33 numéros de l’émission de télévision C dans l’air d’Yves Calvi, 16 ont été consacrés exclusivement à Nicolas Sarkozy et à la promotion de sa politique. Les titres choisis pour chaque numéro parlent d’ailleurs d’eux-mêmes...16/02/12. Observatoire des sondages.

 

Avec 6 milliards de profits, la BNP Parisbas est la banque la plus rentable en Europe.



PSA Peugeot Citroën : Si le groupe familial gagne de l'argent, ce n'est pas en vendant des voitures mais grâce à ses filiales dans la banque, le transport ou les équipements. Le Monde 16/02/12.

 

 

« La gauche a été au gouvernement pendant 15 ans, nous avons libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n'y a pas de craites à avoir. » Déclaration de F.Hollande au Guardian, rapporté dans le Monde 16/02/12.

 

 

Selon l'institut britannique de la statistique, en 2010, la communauté française au Royaume-Uni était forte de 111 000 âmes contre 38 000 en 2001. Le Monde 15/02/12.

 

 

La place Beauvau refuse l'aide juridique à deux fonctionnaires innocentés. Mis en cause par l'IGS dans l'affaire de délivrance de titres de séjour, les administrateurs Y.Blanc et B.Triquenaux réclament... la protection juridique du ministère de l'intérieur... L'ancien préfet de Corse B.Bonnet, condamné pour avoir ordonné aux gendarmes... de mettre le feu à des paillotes, avait bénéficié de cette assistance juridique. Le Monde 15/02/12.

 

 

M.Hollande confirme sa volonté d'inscrire les 2 premiers articles de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l'Etat dans la Constitution..."les relations entre l'Etat et les cultes en Alsace-Moselle, seront. confortées, en se voyant reconnues au niveau constitutionnel". Le Monde 15/02/12.

 

 

A neuf mois de l'électionn présidentielle, Barak Obama veut taxer les contribuables les plus riches. Le Monde15/02/12.

 

 

Amiante : Le magistrat italien Raffaele Guariniello a obtenu 16 ans de prison contre deux dirigeants suisses Eternit.
Un petit agriculteur charentais gagne contre le géant américain Monsanto. Le TGI de Lyon a estimé que la firme était responsable de l'intoxication par un herbicide du céréalier. Le Monde 15/02/12.

 

 

France-Allemagne : Pourtant, en 2002, quand la droite est revenue aux affaires, les deux pays avaient un excédent commercial comparable (2% du PIB), le même taux de chômage (8%), un déficit public voisin (2% du PIB). Sur la période 1980-2010, la balance commerciale française est en moyenne exactement équilibrée. Aujourd’hui, le taux de chômage atteint 10% en France (6% en Allemagne), et le déficit budgétaire 5% du PIB (1% outre-Rhin). Thomas Picketti, Libération 15/02/12).

 

 

En 2000, 25 000 sociétés se sont lancées sur le marchés internationaux. Ces "primo-exportateurs" n'étaient plus que 17 000 en 2010. Le Monde 14/02/12.

 

 

Selon le treizième rapport de la société de conseil aux investisseurs institutionnels Proxinvest..., la rémunération totale moyenne d'un dirigeant du CAC 40 s'est élevée à 4,11 millions d'euros en 2010 contre 3 millions en 2009. Le Figaro 14/02/12.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 14:50

 

Les prochaines élections vont mettre en place un président de la République et une majorité pour les 5 ans qui viennent. Il reste encore 2 mois de campagne et rien n'est joué mais, sauf tsunami, se dessine la victoire de F. Hollande. Les sondages sont stables depuis quelque temps, on peut remarquer des signes de détresse dans le camp du président sortant, certains déjà se recasent, d'autres prennent plus ou moins discrètement des contacts...

 


Les sondages font apparaître la percée modeste mais significative de J-L. Mélenchon, pour le moment autour des 9%. Si le "populiste" Mélenchon a été traité avec une certaine condescendance, sa progression est peu analysée même s'il n'est, dans le dernier sondage du Monde (22/02/12), qu'à 2 points d'un F. Bayrou considéré comme un de 4 grands !

Le Monde cependant vient de consacrer un article assez important à ses relations avec le milieu syndical. Il pourrait en faire d'autres sur ses thèmes qui rejoignent nombre de mobilisations du monde associatif : sans papiers, droit de vote des résidents étrangers, sans logement, dette, situation européenne et notamment ses interventions sur les traités en cours d'adoption... qui ont été entendus jusqu'au PS, d'où un grand effort pour ne pas les voter (sa majorité se cantonnant dans l'abstention).

 


Au delà des sondages, il est aussi possible de noter la participation nombreuse et enthousiaste à ses réunions publiques même si elle n'atteint pas celle des "gros" candidats. Surtout, pour la première fois depuis le débat Tapie-J-M. Le Pen, il faut remarquer sa volonté d'arracher une partie des voix populaires au FN par un affrontement direct et public avec sa candidate, n'abandonnant rien, au contraire, des valeurs républicaines.
Tandis que le candidat N.Sarkozy essaie d'occuper le même terrain que M Le Pen pour récupérer quelques voix et, d'une certaine façon, légitime son discours. N.Sarkozy veut leur montrer qu'il est mieux placé que M. Le Pen pour faire cette politique. J-L. Mélenchon dit à ceux qui votent FN qu'ils se trompent de colère et font le jeu de leurs adversaires les plus redoutables


 

Si la tendance actuelle des sondages se maintient ou s'accentue, cette percée de J-L. Mélanchon peut avoir des conséquences importantes.
Pour le moment, sa progression ne semble pas se faire au détriment de F. Hollande ce qui peut expliquer que l'argument du vote utile est peu entendu. Il n'est pas interdit de penser qu'après avoir perçu leur ancien camarade comme un traître, certains voient maintenant qu'il peut être un facteur de succès en constituant une réserve de voix pour le second tour. Il assèche le vote d'extrême gauche et le réintègre dans le rapport de forces droite-gauche. Il glane quelques voix qui seraient allées à l'extrême droite et qui peuvent se porter sur Hollande au second tour. Cela libère F. Hollande qui peut se livrer à une séduction du centre.


 

N. Sarkozy est dans une tout autre situation qui perd des voix au centre à force de vouloir assécher l'extrême-droite. Qui risque gros, et même sa place au second tour, s'il pense trop au centre et néglige l'extrême droite. N. Sarkozy doit combattre sur deux fronts, F. Hollande et M. Le Pen ; F.Hollande sur un seul N.Sarkozy.


 

Lors d'élections antérieures, LO, avec A. Laguiller a connu un certain succès auprès des médias et des électeurs mais n'a pas su le faire fructifier. La LCR avec O. Besancenot a fait mieux. Mais le lancement du NPA a rapidement déçu ses nouveaux adhérents et s'étiole alors que ses fractions s'échappent l'une après l'autre, vers le Front de gauche.


 

Dans cette élection présidentielle, au Front de gauche, la locomotive est J-L. Mélenchon mais de nombreux wagons sont constituées par les troupes du PC. Ce qui se traduira en cas de victoire de la gauche aux législatives part un nombre d'élus PC plus important que celui du Parti de gauche. Mais il est possible que cette candidature, cette campagne, ces résultats poussent le PC, après avoir accepté de soutenir un candidat qui n'était pas du parti, à continuer cette évolution. Acceptera-t-il cette fois une mutation dont le refus après le référendum sur le projet de constitution européenne l'a conduit à un score dérisoire lors de la précédente élection présidentielle ?


 

Pour le Front de gauche, l'après élections présidentielle et législatives sera aussi important ou plus important que les élections elles-mêmes. Le Front de gauche est le rassemblement d'une large partie des militants et des organisations à la gauche du PS. Malgré le rôle fondamental de J-L. Mélenchon et du PC, un éventuel succès ne sera pas seulement leur succès. Mais celui de tous ceux qui auront participé à cette aventure.


La difficulté, surtout en cas de bons résultats aux deux élections de ce printemps, sera de ne pas détruire tout ce travail par les déchirements qui ont rapidement dilapidé le succès du "non" en 2005.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 17:51

 

Espagne : Selon les derniers chiffres de l'Institut national de la statistique espagnol, pour la première fois depuis 20 ans, le nombre de départs a dépassé celui des arrivées. CI 16-22/02/12.


Allemagne : L'Office fédéral des statistiques de Wiesbaden vient de publier le solde migratoire allemand. Il est largement posuitif : + 135 000 personnes et 75% de ces immigrés viennent de l'UE. CI 16-22/02/12.


 

L’initiative vient cette fois-ci de l’Italie, appuyée par onze pays européens*. Dans une lettre adressée à José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy…, le groupe des douze appelle à un approfondissement du libre échange pour recouvrer les points de croissance qui font aujourd’hui défaut. L’approche est sensiblement différente du document franco-allemand… où il était question d’harmonisation fiscale et de réutilisation des fonds régionaux européens. Ni Paris, ni Berlin, n’ont… souhaité apposer leur signature au bas de la lettre, dont le contenu devrait être discuté lors du sommet des 1er et 2 mars…
"La France et l'Allemagne ne signent pas de lettres qu'elles ne rédigent pas elles-mêmes"… Les pistes évoquées mettent l’accent sur la levée des dernières barrières commerciales avec tous les grands partenaires commerciaux de l’UE, comme les États-Unis, la Russie et la Chine. Des accords devraient également être signés avec l’Inde, le Canada, l’Amérique latine et les pays voisins de l’UE anciennement membres du bloc soviétique…. Les gouvernements font aussi mention de la région méditerranéenne, avec laquelle les relations commerciales sont appelées à se développer…. « Les garanties implicites… Les banques, et non les contribuables, doivent être responsables des risques qu’elles prennent. »
 * La Grande-Bretagne, l'Estonie, la Lettonie, la Finlande, l'Irlande, la République tchèque, la Slovaquie, l'Espagne, la Suède, la Pologne et les Pays-Bas. EurActiv.fr 21/02/12.

 

 


Mélanchon et le projet soumis à l’AN le 21 et au Sénat le 26/02/12. « Je conjure ceux qui envisagent de voter pour l’application de tels plans de bien examiner leur résultat en Grèce depuis deux ans et demi. Après huit plans d’austérité successifs imposés en vertu de la méthode qu’il est proposé de généraliser, la dette grecque a grimpé de 25%. L’activité s’est violemment contractée et le chômage a doublé pour atteindre plus de 20% des actifs. La démonstration concrète est donc faite que l’austérité, en comprimant la demande, fait reculer l’activité. Cela réduit les rentrées fiscales et creuse plus vite encore les déficits. Pourquoi vouloir étendre à d’autres États ce qui a si lamentablement échoué en Grèce ? …
De plus, en contradiction avec toutes les règles de fonctionnement de l’UE, le traité donne à deux Etats seulement, l’Allemagne et la France, un droit de veto pour l’octroi des aides. Ce traité entérine donc un directoire autoritaire de la zone euro. Il impose aussi le secret sur les mécanismes de décision et le fonctionnement du «Mécanisme». La France s’expose donc financièrement jusqu’à 142,7 milliards d’euros dans un fonds auquel aucun compte ne pourra être demandé par son gouvernement ou son Parlement. Quel parlementaire est prêt à ce renoncement ?.»…
Il nous faut un référendum sur les nouveaux traités.
Libération.fr 21/02/12.

 


Grèce : "L'Eurogroupe salue l'accord trouvé avec le gouvernement grec sur un train de mesures politiques"… félicite également les autorités du pays pour avoir trouvé 325 millions d'euros d'économies supplémentaires à réaliser cette année pour respecter ses engagements budgétaires. Les deux coalitions politiques grecques du moment se sont en outre engagées à respecter la feuille de route quelle que soit l'issue des prochaines élections législatives. JDD.fr 21/02/12. (vive les élections démocratique dont le résultat est connu : quel que soit le résultat la politique sera la même !)

 


Italie : Certains parlementaires sont là depuis plus longtemps que la plupart des meubles. Le Monde en 2012 The Economist-Courrier international  Hors série.

 


Monti abolit les privilèges fiscaux du Vatican Le Premier ministre italien Mario Monti a informé jeudi le Vatican que des impôts seraient à l'avenir prélevés aussi sur le patrimoine immobilier de l'Église. Un chef de gouvernement européen exauce enfin les vœux des citoyens et abolit les vieux privilèges, se réjouit le quotidien de centre-gauche Le Soir (Belgique) 19/02/12.

 


Espagne : Une marée humaine, agitant des drapeaux rouges, a envahi les villes d'Espagne dimanche pour protester contre la réforme du travail, première réponse de masse à la politique du gouvernement conservateur qui espère ainsi lutter contre un chômage de près de 23%.
Des manifestations semblables étaient prévues dans 57 villes d'Espagne contre cette réforme annoncée par le gouvernement dans le but d'aider le pays à sortir de la crise et d'un chômage de 22,85%, un record parmi les pays industrialisés.
En l'absence de chiffres du côté policier, les syndicats ont fait état d'une très forte mobilisation, annonçant 500.000 manifestants à Madrid, 400.000 à Barcelone, 150.000 à Valence. Libération.fr 19/02/12.

 


Italie : Serpico (Service pour les contribuables) a déjà pincé plus de 500 propriétaires d'avions et d'hélicoptères privés, 40 000 possesseurs de bateaux de 10 mètres ou plus déclarant des revenus "d'indigents" et 7 000 personnes inconnues du fisc. Le Monde magazine 18/02/12.


 

Le Premier ministre a estimé que l'UE doit tenir ses engagements vis-à-vis de la Grèce. "Il faut absolument tout faire pour qu'il n'y ait pas de défaut de la Grèce, ça serait dramatique pour les Grecs eux-mêmes et dramatique pour les Européens". " Il faut que les Européens tiennent leurs engagements, c'est la position que la France défendra", a insisté François Fillon. "Jouer le défaut de la Grèce, c'est tout à fait irresponsable".

 

Une stratégie pour des retraites adéquates, sûres et viables
La CE a recommandé :

a) d’adapter l’âge de la retraite pour tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie ;

b) de limiter l’accès aux régimes de retraite anticipée et aux autres possibilités de sortie prématurée du marché du travail ;

c) de favoriser l’allongement de la vie professionnelle en améliorant l’accès à l’apprentissage tout au long de la vie, en adaptant les lieux de travail à une main d’œuvre plus diversifiée, en développant les possibilités d’emploi pour les travailleurs âgés et en promouvant le vieillissement actif et en bonne santé ;

d) d’égaliser l’âge ouvrant droit aux prestations de retraite pour les hommes et les femmes ;

e) d’encourager le développement de l’épargne-retraite complémentaire afin d’accroître les revenus des retraités. Libre blanc COM(2012) 55

NB 1 : Sans pouvoir sur le sujet, la CE s’est malgré tout positionnée sur les systèmes de pension (Euractiv).

NB 2 : Toutes les suggestions vont dans le sens d’une augmentation du temps de travail… sauf l’encouragement de l’épargne-retraite qui va dans le sens de la retraite par capitalisation et privatisation.

 


 

Belgique : Une grève portuaire économiquement criminelle
Les dockers flamands ont mis fin vendredi à une grève du zèle de trois jours. Un groupe de travail composé de représentants des syndicats, des exploitants portuaires et du gouvernement flamand doit désormais trouver une solution au conflit sur le projet d'augmentation de l’âge de la retraite. De Standard Eurotopics 17/02/12.



Schäuble interdirait-il la présidentielle française ?
"Le ministre des Finances allemand… a proposé officiellement… de reporter les élections grecques prévues en avril et de mettre en place à Athènes un gouvernement purement technocrate sans personnalités politiques… Quel est la prochaine étape ? Va-t-on annuler les élections présidentielles françaises parce que Nicolas Sarkozy risque d'être évincé par le socialiste Hollande, qui conteste la méthode allemande de contrôle du budget?" Lidové noviny - République tchèque  Eurotopics 17/02/12.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 10:18

 

 

« Pour mener à bien une politique minimale de gauche dans n’importe quel pays de l’UE, il faut désormais non seulement un gouvernement majoritaire dans le pays en question mais aussi une détermination sans faille pour combattre pied à pied une CE et un Conseil européen armés de l’ensemble des décisions contenues dans les directives et les traités européens. » Publico de Lisbonne (cité par CI 09-15/02/12).



Parce que la crise n'en finit pas, la question européenne s'invite à la présidentielle alors que, jusqu'ici, elle a été absente de la plupart des élections, y compris des élections « européennes ». A cause de l'euro, la crise est à la fois nationale et européenne. Elle met en question l'existence de la construction européenne dans sa conception actuelle.

Il est étonnant que, crise ou non, les politiques aient pu présenter, pendant de années, leur programme électoral comme si la France avait sa totale autonomie alors qu'elle est signataire de traités, de conventions... qui l'engagent et la corsètent solidement.


En réalité, bien des propositions avancées par les uns ou les autre étaient totalement inapplicables sans remettre en question les règles du jeu de l'Union européenne.

Il n'est pas interdit, loin de là, de remettre ces règles en question. Encore faut-il l'annoncer, dire comment : par la politique de la chaise vide comme à une certaine époque ? Avec l'aide d'alliés européens ? Lesquels ?


En ce sens, la participation de politiques de l'Union à la campagne électorale française peut être considérée comme positive même si elle peut apparaître quelquefois comme un signe de détresse : Oscar Lafontaine (Die Linke) à un meeting de Jean-Luc Mélanchon, intervention télévisé d'Angela Merkel (CDU) avec M.Bla-Bla comme elle l'appelle ou participation annoncée de Sigmar Gabriel (président du SPD) à la campagne de François Hollande.


Ces interventions sont aussi le signe d'une faiblesse inconsciemment reconnue sur l'échiquier européen. Il s'agit d'appeler en renfort, quel que soit le parti, le grand frère allemand. Ce qui conforte l'image du directoire allemand-français. Il faudra bien qu'un jour il apparaisse évident à tous que l'Union européenne, ce sont tous les pays de l'UE, tous les peuples de l'UE et pas seulement l'Allemagne suivie de la France.


Il est tout aussi légitime que François Hollande veuille aller en Allemagne et au Royaume-Uni pour affirmer sa stature internationale mais aussi pour parler de sa politique européenne à condition qu'ici ou là-bas il dise la même chose et qu'il n'oublie pas que la Guardian n'est pas seulement lu à la City... Qu'il y a quelques Français qui le lisent, quelquefois même des communistes français... Que certaines déclarations peuvent inquiéter bien au delà de communistes et qu'à trop vouloir vilipender la finance ici et la séduire là, il court le risque de jeter le trouble comme un candidat socialiste affirmant que son programme n'était pas socialiste.


François Hollande a déclaré que, s'il était élu, il demanderait une renégociation du projet de traité en cours d'adoption. Nécessité du calendrier ou habileté du président de la République, les élus socialistes vont devoir se prononcer sur ce traité dès le 21 février (mécanisme européen de stabilité). Il semblait entendu que le texte allait être voté discrètement avec l'appui du PS. Mais depuis que le candidat du Front de gauche a soulevé la question, que les élus du Front de gauche ont demandé un vote public (refusé à 'Assemblé nationale), la décision des groupes socialistes est incertaine... vote négatif, abstention ? Comme pour le traité de Lisbonne ?
Ce vote sera lourd de sens.


La question européenne est entré en fanfare dans la campagne présidentielle. Elle n'en sortira probablement pas.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Europe
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 12:42

 

Article à paraître dans le prochain numéro de Barricade, dans les kiosques, le 1er mars avec, toujours,  plein de dessins...

 

 

"J'accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis 5 ans". C'est l'engagement 50 de F. Hollande. Il reprend, trente et un ans plus tard, la proposition 80 de François Mitterrand sur le droit de vote aux élections municipales.

F.Hollande a cru bon de remplacer "municipales" par "locales". Mais la réforme ne toucherait que les municipales (et non locales : municipales, cantonales, régionales) si l'on en croit certaines déclarations et la proposition de loi adoptée au Sénat en décembre.


Cette fois, l'annonce a quelques chances d'être suivie d'effet si F. Hollande est élu. Il est alors probable que les élections législatives seront favorables à la gauche. Le président disposerait ainsi d'une majorité et à l'Assemblée nationale et au Sénat qui lui permettrait de réformer la Constitution.


Les droites diverses ne manqueront pas de s'y opposer bruyamment. Une fois de plus, elles seront en retard sur l'opinion publique, si l'on en croit les sondages, et montreront leur opposition aux progrès démocratiques.

Malgré cette réforme, les personnes vivant sur le territoire national n'auront pas le même statut citoyen. Le système de castes perdurera :

  •  
    • nationaux avec droit de vote et d'éligibilité à toutes les élections,

    • citoyens de l'Union européenne (UE) avec droit de vote et d'éligibilité aux élections européennes et municipales (non éligibles aux fonctions de maire, d'adjoint ou de délégué du maire) dans les mêmes conditions que les nationaux,

    • citoyens des États tiers avec droit de vote et d'éligibilité aux seules municipales après 5 ans de présence, (quelques mois pour les citoyens de l'UE).

Il n'est pas prévu de donner le droit de vote et d'éligibilité aux élections européennes, ce qui a été fait sans modification de la Constitution pour les citoyens de l'UE.

 

NATURALISATIONS


Bien entendu, la droite, pour s'opposer ne manquera pas d'affirmer que si les étrangers veulent participer à la vie politique, ils peuvent "facilement" prendre la nationalité française qui les fera sortir de ce rôle de citoyen de seconde zone et leur permettra de participer à toutes les élections.

Cet argument est surprenant dans la bouche de ceux qui mettent, chaque jour, des obstacles nouveaux aux naturalisations et qui, comme M.Guéant, se félicitent de leur efficacité pour diminuer le nombre des naturalisations. En clair, si vous voulez participer, demandez la nationalité française que nous nous ingénierons à vous refuser.

Regardant ces naturalisations, si faciles à obtenir, il est possible de constater que le taux de rejet ou d'ajournement des demandes suit une échelle colorimétrique : ce taux est d'autant plus important que la peu est plus sombre !!! (1)      (2)

La naturalisation est une démarche à handicap, variable suivant la couleur de la peau que la gauche au pouvoir devrait éclaircir (sic).

 

DISCRIMINATION ENTRE FRANCAIS

 

Une fois la nationalité obtenue, pour participer aux élections, il faut que ce nouveau Français s'isncrive sur les listes électorales.


Naguère, les nationaux arrivant à la majorité devaient faire cette démarche. Désormais, cette inscription est automatique. A terme, presque tous les Français seront inscrits sur les listes électorales... Sauf les Français par naturalisation.


Si l'inscription des jeunes à leur majorité peut poser quelques problèmes, ils n'habitent pas, obligatoirement, à 18 ans dans leur commune de naissance, ce ne serait pas le cas pour les Français par naturalisation : leur adresse est parfaitement connue lors de la naturalisation, il est donc facile de les inscrire, à ce moment là, sur les listes électorales.


Il est paradoxal que les seules personnes qui ont demandé à être françaises, soient les seules à devoir faire une nouvelle démarche pour obtenir leurs droits de citoyens.

 

Leur inscription montrerait aux nouveaux nationaux qu'ils sont, par leur choix, devenus des citoyens à part entière. Qui peut s'opposer à une telle réforme ? Surtout pas ceux qui claironnent tous les jours que la citoyenneté est attachée à la nationalité !!!

Malheureusement, il ne s'est trouvé, à ce jour, aucun parlementaire, de droite ou de gauche, pour déposer une proposition ou un projet de loi en ce sens.

C'est une réforme qui ne devrait pas poser de problème pratique, qui ne coûte pas cher mais qui, symboliquement, aurait une signification importante dans l'accueil de ces nouveaux nationaux.

 

Reste que les droits reconnus, il faut encore qu'ils entrent dans la pratique. Que tous les citoyens puissent, également, être candidats et élus. La diversité française est loin d'être représentée équitablement sur les bancs des différentes instances élues.

 

 

Cette discrimination ne touche pas seulement les Français du fait de leur origine. Elle touche aussi les femmes qui ont le droit de vote depuis 1944 et ce, malgré une loi sur la parité, elle est tout aussi prononcée en fonction de l'origine sociale. Elle touche encore plus les ouvriers et les employés malgré un suffrage dit universel (masculin) qui leur a donné le droit de vote en 1848 !!!

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 00:23

 

 

Dans la zone euro, les dettes sont souveraines et la monnaie sans souverain.Jean-Paul Fitoussi. Le Monde 16/02/12.

 


Les pays « malades » de la zone euro s’enfoncent dans la récession, voire la dépression. En Grèce, l’activité a chuté de prés de 7% en 2011, au Portugal de 1,5%. Le Monde 16/02/12.

 


Le journaliste Zsolt Bayer (ami de Viktor Orban) a attaqué Nelly Kroes, vice-présidente de la CE, la traitant de «pauvre idiote »… a aussi manié l’insulte contre la députée européenne (Verts, Autriche)… : « amputée du cerveau », « idiote galeuse », « saleté ». M.Bayer a reçu en janvier 2011 le prix Madach, une récompense culturelle prestigieuse en Hongrie. Le Monde 16/02/12. 

 


Mario Monti : Parmi les questions que la crise actuelle a soulevées, aucune n’a plus d’importance, aucune n’est moins débattue que celle de la démocratie en Europe. Le Monde 15/02/12.

 


Le Medef se prononce pour l’élection au suffrage universel d’un président de l’UE dirigeant de l’exécutif. Le Monde 15/02/12.

 


Le PIB de la zone euro et celui de l’UE27 en baisse de 0,3% Eurostat 15/02/12

Il est urgent de lancer une politique de relance européenne, c'est-à-dire de relance allemande. Le Monde 14/02/12.

Un sondage réalisé en Belgique (RTBF et Belgique Libre) et publié le 12 février 2012 donne Nicolas Sarkozy en tête des intentions de vote auprès des Belges.
Selon le Franfkurter Rundschau (08/02/12), la vice-présidente du SPD Hannelore Kraft a annoncé l'engagement des socialistes allemands en France. Le président du parti, Sigmar Gabriel,  se déplacera au moins une fois en France pour se montrer aux cotés de François Hollande. 
Le Frankfurter Rundschau, (07/02/12), déplore le comportement d'Angela Merkel, "qui mélange les intérêts de celle qui préside le CDU et celle qui doit sauver l'euro". Angela Merkel a tort de désavouer le candidat socialiste à la Présidentielle, une décision qui compromet les intérêts de l'Allemagne.  Selon le journal de droite allemand Focus, (05/02/12), la chancelière ferait tout pour  torpiller  délibérément  l'organisation d'une rencontre avec le candidat socialiste. 
Le ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle, reproche quant à lui à Angela Merkel de faire campagne pour Nicolas Sarkozy.   Euractiv 14/02/12.

 


Italie : condamnation par le Tribunal de Turin de l'ex-propriétaire et de l'ex-administrateur du fabricant de matériaux de construction en amiante Eternit…. tous deux condamnés par contumace à 16 ans de prison et devront payer 200 millions d’euros de dommages et intérêts pour “catastrophe sanitaire et environnementale permanente”. La Stampa Presseurop 14/02/12.

 


Pays-Bas : Dénoncer les "nuisances et la pollution" dont se rendent coupables les migrants d'Europe de l'Est : le site créé par le parti de Geert Wilders suscite un tollé dans plusieurs pays européens. Les partis politiques de la Chambre basse néerlandaise vont prochainement recevoir un courrier indigné, signé de dix ambassadeurs de pays d’Europe centrale et de l’Est : Pologne, République tchèque, Estonie, Lettonie, Lituanie, Slovaquie, Slovénie, Hongrie, Bulgarie et Roumanie. Handesblad Presseurop 14/02/12.

 


Portugal : Le gouvernement et les partenaires sociaux se sont mis d'accord sur une réduction du nombre de jours fériés et des congés. Le montant de l'allocation chômage… à la baisse… les expulsions des mauvais payeurs ont été facilitées, les loyers peuvent être augmentés et les loyers gelés condamnés à disparaître.
Les parts de l'Etat dans Energias de Portugal… et Rede Eléctrica Nacional ont été cédées à des capitaux chinois. Et tout cela (et bien plus) a eu lieu sans agitation ni troubles, et encore moins de violence….
Mais cela ne suffit pas à convaincre les autres… une crainte commence à s'installer, celle que le Portugal ne pourra pas revenir sur les marchés en 2013.
La troïka va exiger de nouveaux sacrifices…Expresso Presseurope 14/02/12.


 

En 2009,  141 512 entreprises françaises ont vendu une partie de leur production à l’étranger, selon Eurostat. En Allemagne, elles ont été 309 372, en Italie 268 973, au Royaume-Uni 175 012 et en Espagne 124 797.
La part des sociétés de plus de 50 salariés est de 16,6% en France contre 9,6% en Allemagne ou 8,6% en Italie, preuve du poids prépondérant de nos grandes sociétés –EADS, LVMH). Le Monde 14/02/12.

Les « déséquilibres » dans 12 Etats inquiètent Bruxelles. La CE devait tirer… la sonnette d’alarme au sujet des déséquilibres macroéconomiques constatés dans 12 des 27 pays de l’UE dont France, Italie, Espagne et Royaume-Uni. Le Monde 14/02/12.

 


 

Grèce : Une économie marginale (moins de 3% du PIB européen) menace l’ensemble. La forme de l’intervention européenne en est d’autant plus odieuse : Premier ministre convoqué, instauration d’une surveillance humiliante des comptes, mépris ostensible, notamment par l’Allemagne, de la souveraineté d’une nation. Enfin, la plupart des experts ne croient pas aux remèdes européens qui reviennent à contracter une économie déjà en pleine récession et donc à aggraver la situation déjà gravissime de la Grèce. Ce sont les citoyens grecs et parmi eux les plus pauvres et les plus précaires qui paient. Combien de temps encore accepteront-ils l’inacceptable. Libération 13/02/12.


 

Portugal : La CGTP, principale centrale syndicale du pays, revendique pas moins de 300.000 manifestants.
Malgré le soutien financier apporté en mai 2011 par la Troïka, le Portugal fait face à la plus forte récession depuis le milieu des années 1970. Parmi les mesures imposées par le plan d’aide, une baisse des dépenses publiques et un relèvement de l’impôt. Quant au chômage, il atteint le niveau record de 13%. Euronews 12/02/12.


 

France-Allemagne :Villemot (conseiller de Hollande) rappelle : la TVA outre-rhin est aujourd’hui à 19%, quasiment au même niveau que la France. L’impôt sur le revenu représente 9,6% du PIB allemand, 2,6 % en France ou, en prenant en compte toutes les cotisations (dont la CSG), 7,2%. Conclusion : si on doit converger vers l’Allemagne, mieux vaut augmenter l’impôt sur le revenu..
Picketti : "en cinq ans, le gouvernement a divisé par deux les recettes de l’impôt sur la fortune. De 4,5 milliards au début du quinquennat la somme tombe à près de 2 milliards aujourd’hui. Étant donné l’augmentation du patrimoine en France, on aurait dû encaisser 6 milliards cette année."
Une haut-fonctionnaire de Bercy : " je viens de finir la rédaction d’un rapport sur le prélèvement à la source en établissant une comparaison des différents pays…Le prélèvement à la source est intéressant pour deux raisons : son automaticité et parce qu’il s’adapte en temps réel. Toutes les objections à sa mise en place sont surmontables." Arrêt sur image 11/02/12.


 

Grèce : Le cap du million de chômeurs, pour 11 millions d’habitants, a été dépassé en novembre, selon les chiffres officiels. Chez les moins de 25 ans, le taux de chômage atteint désormais 48%. Liberation.fr 11/02/12.


 

L’Allemagne veut imposer  aux États de la zone euro « un traité qui rend le keynésianisme illégal »…

Pour mener à bien une politique minimale de gauche dans n’importe quel pays de l’UE, il faut désormais non seulement un gouvernement majoritaire dans le pays en question mais aussi une détermination sans faille pour combattre pied à pied une CE et un Conseil européen armés de l’ensemble des décisions contenues dans les directives et les traités européens. Publico Lisbonne Courrier international  09-15/02/12.


 

Les citoyens de l'UE restent peu familiers avec ce numéro, avec un peu plus d'un quart (26%) identifiant correctement le 112 comme le numéro à appeler partout dans l'UE en cas d'urgence… la connaissance est plus élevée (34%) parmi ceux qui voyagent entre États membres. Eurobaromètre 10/02/12.


 

Enfants cobayes : En Autriche viennent d'être révélés des cas de médecine expérimentale dans des foyers pour enfants dans les années 60… traités par électrochocs, médicaments pour animaux et agents pathogènes anti-malaria contre les accès de colère, l'incontinence nocturne ou les pulsions sexuelles. L'héritage de la médecine nazie et le catholicisme autoritaire ont rendu possible de telles exactions. 10/02/12 Der Standard - Autriche

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 00:17

 

 

Les « non adhérents » à la prochaine élection présidentielle, c'est-à-dire les non inscrits, les abstentionnistes, les votes blancs et nuls ainsi que les votes par défaut au premier tour s'élèvent à 39% ! C'est-à-dire le parti majoritaire en France ! (En tant que porte-parole autoproclamé des muets, Super Rebelle est donc à la tête du parti majoritaire en France et toc ! ).Rue89 13/02/12.


 

La TVA pèse proportionnellement plus lourdement sur les ménages des classes modestes et moyennes car celles-ci consacrent la totalité ou la quasi-totalité de leur revenu à la consommation. Ainsi, les 10% des ménages les plus pauvres consacrent 8,1% de leur revenu à la TVA et les 10% les plus aisés 3,4%. Politis 09/02/12.


 

Apple a engrangé l'année dernière un bénéfice de 400 000 dollars par salarié....
Lors de son dernier exercice, la société a affiché le chiffre d'affaires record de 108 milliards de dollars soit plus que le budget cumulé de États du Michigan, du New Jersey et du Massachusetts. Depuis 2005,... son cours est passé de 45 à plus de 427 dollars...
Tim Cook, le nouveau patron.... En 2010, sa rémunération totale représentait 59 millions de dollars...
[NB : il faudrait citer tout l'article sur la condition des travailleurs chinois. Un seul exemple : « Les nouveaux écrans ont été livrés à l'usine sur le coup de minuit. Un contremaître alla aussitôt réveiller les 8 000 ouvriers dans les dortoirs de l'usine... A minuit et demi, l'équipe de nuit était prête à monter pendant 12 heure les écrans de verre... Au bout de 96 heures, l'usine sortait 10 000 iPhone par jour...] CI 09-15/02/12.

 


Les citoyens français de culture musulmanen'en peuvent plus d'être perçus par ce prisme confessionnel. Il est plus que temps de les considérer dans leur globalité, c'est à dire comme Français à part entière. Sans logique concordataire, ni statut personnel digne de l'époque coloniale, ni défiance particulière. En toute laïcité, c'est à dire à égalité. Catherine Fourest Le Huffington post 09/02/12.

 


 

Compliment involontaire ou aveu ? Nadine Morano,s’est exprimée... sur celle (l'image) de la candidate EELV, Eva Joly. "Le problème d’image d’Eva Joly ne vient pas que de son accent, c’est aussi physique. On sent du coup qu’il n’y pas de communicant derrière". C'est la grosse différence avec Nadine Morano, elle ne pense pas, elle dit ce que lui conseillent de dire ses communicants.

 

 

États-unis : Selon le recensement de 2010, 17% des Noirs et 6% des Noires ont épousé un Blanc en 2008 contre 5% et 1% en 1980. Le Monde 09/02/12.

 


 

Taxe Tobin-Sarko. Elle rapportera, selon le FMI, 4 fois moins que la taxe financière britannique, 10 fois moins que la taxe suisse, 14 fois moins que celle du Brésil et 16 fois moins que celle de Taïwan. Son effet sur la spéculation sera limité. Le Monde 09/02/12.

 


 

Une promesse de bonusdoit-elle être tenue, même en pleine crise financière ? A Londres, 104 anciens banquiers de Dresdner Kleinwort réclament en justice 52 millions d'euros. Le Monde 08/02/12.

 


 

Pour cet économiste (Guillaume Gaultier, proche du PS), comme pour le gouvernement, seulsdes efforts de moyen et long terme en matière de recherche, d'innovation et de formation peuvent améliorer durablement la qualité et la variété de l'offre productive française et renforcer l'aptitude à l’export des entreprises françaises. Le Monde 08/02/12.

 


 

« L'Allemagne est exportatrice de lait vers la France... La France a 50 milliards d'euros de déficit commercial industriel, l'Italie50 milliards d'excédents ». Le Monde 07/02/12.

 


 

Quand M. Sarkozy, pour valoriser l'importance du lien franco-allemand, a mentionné que l'Hexagone était le premier client de la République fédérale, il a aussi rappelé que la France était le troisième fournisseur de son voisin. Cruelle vérité statistique : en 2007 au début du quinquennat de M. Sarkozy, la France était encore l'importateur numéro unen Allemagne... Rue 89 07/02/12.

 


 

L'histoire longue montre que les périodes de capitalisme sans démocratieont été plus fréquentes que l'inverse.

Le quotient familialfavorise le familles aisées : plus le revenu est élevé, plus la réduction d'impôt est importante....
Selon la direction du Trésor… c'est la substitution du quotient familial par un crédit d'impôt de 607 euros par enfant qui réduirait le plus les inégalités entre ménages dans la mesure où il bénéficierait aussi aux familles non imposables... Alter éco février 2012.

 


La « TVA sociale » n'est pas tant une mesure anti-chinoise qu'une mesure anti-allemande, anti-belge ou anti-italienne. Alter éco février 2012.

 


 

Comme des centaines d'écoles du Texas, ce collège a sa propre force de police : des agents armés, en uniforme, font régner l'ordre dans les cantines, les cours de récréation et les salles de classe. The Guardian cité par CXI 2-8/02/12.

 


 

Avec l'instauration d'une taxe sur les transactions financières de 0,1 % à partir d'août, Nicolas Sarkozy veut apparaître comme un leader de la régulation financière en Europe. À Bruxelles pourtant, les positions tenues par les diplomates français tranchent avec ce discours. Sur la question des bonus, la France a été la dernière des 27 à accepter un durcissement des règles.Acteurs publics 03/02/12.

 


 

Génocide : En privé, Alain Juppé, qui craint les conséquences d'une telle loi sur les relations bilatérales avec la Turquie, a parfois été plus clair. Et surtout moins diplomate. Le Canard Enchaînélui prête en effet les propos suivants : "Cette proposition de loi est intellectuellement, économiquement et politiquement une connerie sans nom. On n'a pas à se lancer dans un concours des génocides (...) pour tenter de récupérer les voix des Français d'origine arménienne. C'est ridicule." JDD 03/02/12.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 23:06

 

 

La législation sur les modes d'attribution et d'acquisition de la nationalité est aussi en discussion en Italie. Sous l'impulsion entre autres du président de la République, il est question d'introduire le droit du sol. C'est ce que nous apprend un article du Monde (12-13/02/12) qui, malheureusement, ne brille pas par sa qualité. Décidément, le Monde est de plus en plus un journal plus d'approximation que de référence.


 

Le Monde proclame que " Pesaro accorde une citoyenneté italienne d'honneur aux enfants d'immigrés". Il ne s'agit pas d'une "citoyenneté d'honneur" mais d'une "nationalité d'honneur", erreur imputable au fait que, ici, beaucoup confondent nationalité et citoyenneté d'une part et, d'autre part, à une traduction rapide de l'italien ou "nationalité" se dit le plus souvent "cittadinanza" ! Ce qui est bien confirmé quand l'article affirme : " Plus de 4 500 enfants d'immigrés résidant dans les Marches vont obtenir une naturalisationsymbolique."


 

Pourquoi faut-il que le commentaire ajoute une ineptie qui se veut explicative : " L'initiative s'inscrit dans le débat national qui vise à abandonner le droit du sang au profit du droit du sol." Bien entendu, il n'est nullement question de supprimer le droit du sang ! Mais d'ajouter au droit du sang un droit du sol plus ou moins étendu.



Y-a-t-il d'ailleurs un pays qui ait totalement supprimé le droit du sang ? Certains pays ont apporté une restriction au droit du sang pour des nationaux vivant depuis plus ou moins longtemps à l'étranger. Mais l'Italie a plutôt choisi le chemin en sens inverse, à l'initiative de Gianfranco Fini qui a instauré une extension du droit du sang pour les descendants d'Italiens émigrés. Au point que, en Amérique latine, des agences proposent leur service à des latino-américains, fils, petits fils, ou arrière petits fils d'Italiens pour faire les démarches qui leur permettraient de récupérer la nationalité italienne de leurs ascendants. Et ainsi pouvoir entrer plus facilement en Europe ou aller aux États-Unis.


 

Le président de la République italienne, M.Napolitano a évoqué à plusieurs reprises l' "absurdité" de nier aux enfants nés sur le sol italien le droit d'avoir la nationalité italienne à la naissance, rappelle le Monde. En France, par suite du "double droit du sol", qu'il serait plus judicieux d'appeler "droit de la double naissance", tout enfant né en France d'au moins un parent (étranger) né en France est français à la naissance. Si ses deux parents sont nés à l'étranger, il ne deviendra français automatiquement qu'à l'âge de 18 ans ou plus précocement à sa demande ou à celle de ses parents.


 

M.Napolitano suggère d'aller plus loin que la loi française actuelle. Il propose que tout enfant né en Italie soit italien dés la naissance. Il souligne là l'absurdité qui consiste à dire à un enfant qu'il est étranger pendant les 18 ans des sa formation alors qu'il devient automatiquement national à 18 ans, comme en France.

Partant de l'idée qu'il n'est sain ni pour la personne, ni pour la société que l'enfant se "construise en étranger" avant sa mutation à l'âge de 18 ans, qu'il n'est pas souhaitable pour la société que se constituent des minorités étrangères sur le sol national, tout devrait être fait pour que tous ceux qui naissent sur le sol nationaux se voient accueillis dés la naissance la nationalité du pays où ils vivent et sont appelés à vivre.


 

C'est ce que semblent avoir compris le président Napolitano et nombre d'élus pour l'Italie qui n'est pays d'immigration que depuis peu.


 

NB : 1 - Pesaro est une ville portuaire italienne d'environ 92 000 habitants, située dans la province de Pesaro et Urbino, dans la région des Marches, en Italie centrale. Pesaro.

2 – Un festival de cinéma est organisé chaque année à Pesaro. On peut trouver sur ce blog un bilan personnel du festival de l'an dernier.

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 20:45


"Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple." (Bertolt Brecht)

Sarkozy, l'auto-rupture, le dépassement, vient de découvrir les avantages du référendum :
"Je crois que la meilleure façon de surmonter le blocage dans notre société, c'est de s'adresser directement au peuple français" (Le Monde 11/02/12). C'est probablement une autocritique, sur son comportement après l'échec du Projet constitutionnel de 2005. Il a fait adopter le traité de Lisbonne par la voie parlementaire. Bien entendu, ce ne sera pas pareil pour le nouveau traité. Avec le référendum, Sarkozy débloque (la situation).
Il ne fait pas de doute que le nouveau traité va être soumis à référendum. Enfin, faut espérer...

 

 

Pour le moment, les points avancés en vue d'un référendum touchent d'autres sujets :

Faute d'avoir réduit le chômage, Nicolas Sarkozy se propose de réduire les droits des chômeurs et veut soumettre la nouvelle législation contre les chômeurs à référendum. Même le très libéral Madelin s'étonne qu'au lieu de lutter contre le chômage, on s'attaque aux chômeurs !



Après des années de législation contre les résidents étrangers, après tout un arsenal législatif qu'il a mis en place en tant que ministre de l'Intérieur puis comme président, Nicolas Sarkozy veut aussi s'attaquer aux immigrés en mettant au point une nouvelle législation répressive qu'il veut soumettre à référendum. Il faut espérer qu'il pensera à mettre à l'abri les conjoints de président, de ministre, les pdg étrangers et les intermédiaires dans les affaires juteuses pouvant aider les amis dans leur campagne électorale...



C'est probablement dans cet esprit qu'il pense soumettre à référendum un changement dans la justice concernat la législation sur l'immigration. Il devrait en profiter pour supprimer les juges d'instruction quelquefois trop curieux et demander un serment d'allégeance aux magistrats du siège pour être plus sûr de leur soumission.



"L'écologie, ça commence à bien faire". Un référendum pour éliminer toutes ces personnes qui prétendent avoir des idées et n'ont pas l'accent de Neuilly, est nécessaire pour se débarrasser des débats inutiles sur les OGM ou le nucléaire.



La question des retraites est en partie résolue. Pas totalement cependant et un bon référendum sur la question pourrait permettre d'aller plus loin et comme il s'agit de traites sur l'avenir, la participation pourrait être réservée aux moins de 35 ans. Mais il ne faudrait pas exagérer et parler des retraites des présidents, des anciens ministres et de leurs conseillers ou des parachutes dorés et autres stock-options.



Un référendum pour interdire la délinquance, notamment des "jeunes des quartiers" arriverait-il à faire mieux que le célèbre "kärcher" dont l'efficacité n'a pas été fulgurante, semble-t-il. Tout en excluant la délinquance en col blanc des (beaux) quartiers pour éviter qu'elle ne s'expatrie vers d'autres paradis (fiscaux).



Même avec une administration préfectorale efficace, il est difficile de demander au président de se déplacer dans les 36 000 communes ou même dans la centaine de départements de France. Ce n'est que par référendum qu'on peut diminuer ou supprimer le pouvoir des élus locaux, faire disparaître les départements et mettre fin à l'embryon de décentralisation et aux dépenses sociales inutiles.



La construction coûte cher, le terrain est rare, surtout à Neuilly. Nora Berra a déjà suggéré, brièvement, aux sans-abri de ne pas sortir par les grands froids. Mais ils vont reparaître au moindre redoux. La solution ne serait-elle pas, par référendum, d'interdire les sans-abri en ville ? Sans qu'il soit nécessaire de construire des villes à la campagne.



Une façon d'alléger le budget social de la nation serait de soumettre à référendum une réforme profonde qui permettrait d'accorder le bénéfice des lois sociales aux seules personnes, françaises, ayant cotisé toute leur vie sans interruption, de leur attribuer le minimum vieillesse, de réserver les allocations familiales aux enfants des personnes, de sexe différent, mariées religieusement.



Pour répondre au souhait du ministre du travail, il faut installer la délation d'Etat et mettre dans la presse le nom des fraudeurs aux allocations sociales, il n'est pas nécessaire de mettre en place un référendum, une circulaire devrait suffire qui fera bien attention de ne pas confondre fraude aux allocations sociales et fraudes aux cotisations sociales.



Mais le référendum final qu'il faudrait mettre en place, le seul qui résoudrait tous les problèmes, c'est le référendum qui approuverait la suppression du peuple.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche