Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 23:42

 

La primaire socialiste est ouverte à tous. Elle concerne particulièrement les citoyens qui se proposent de voter pour le candidat ou la candidate socialiste au premier ou au second tour de l'élection présidentielle. Sauf si on pense que la personnalité socialiste sera exclue du second tour ou qu'on n'a pas à choisir entre cette personnalité et la personne de droite qui lui sera opposée, Sarkozy ou Le Pen.

 

Préalable, l'élection d'un président de la République au suffrage universel direct fait-elle partie des « valeurs de la gauche » ? C'est discutable. Mais de moins en moins discuté à gauche en vertu du principe de réalité malgré tous les inconvénients démocratiques qui peuvent être attachés à ce mode de scrutin.

Était-ce nécessaire d'utiliser la même méthode pour désigner le candidat socialiste ? C'est encore plus discutable.

 

L'organisation de la primaire socialiste traduit une prise en considération de la popularité de ce type d'élection dans la population. C'est pourquoi le PS (et EELV), après un galop d'essai restreint en 2007, l'a étendue cette année. Il y a fort à parier que, si l'opération est un succès, ce mode de désignation des candidats s'étendra à d'autres formations. A d'autre élections ? Pour échapper au discrédit des partis politiques, à l'opacité de leur fonctionnement, à l'inamovibilité de leurs « éléphants » ?

 

Bien sûr, la politique ne se résume pas aux seules élections. Mais les élections en font partie. D'autres moyens sont à la disposition de militants qui veulent réellement changer les choses. Mais on a bien vu que le résultat du référendum organisé par le gouvernement en 2005 n'a pas été respecté par la représentation nationale parce qu'il n'était pas conforme à ses voeux. Que les retraites ont été laminées malgré la révolte de la rue sans relais suffisant au niveau institutionnel.

 

Devant ce déni, répété, de démocratie, on peut estimer qu'il n'y a plus qu'à se retirer en attendant ou en préparant le « grand soir ». Au nom de critiques « démocratiques », il faudrait rejeter la primaire et la présidentielle et, pourquoi pas, les institutions de la Vème République et ne pas participer ? Ou, à défaut d'autre perspective, doit-on utiliser toutes les occasions, dans la rue et dans les urnes pour essayer d'introduire son petit grain de sable ? Sans illusion. Sans renoncement.

 

Quoi qu'en disent experts et sondeurs, tout n'est pas joué.

Il y a eu deux primaires en France (socialiste en 2007, réservée aux adhérents avec « adhésions au rabais », écologistes ouvertes en 2011) et, dans les deux cas, experts et sondeurs se sont bien trompés. Cela ne les empêche pas de repartir de plus belle.
Un de nos éminents experts a même réussi à faire un livre sur les candidats éventuels de 2007 en oubliant de parler de celle qui s'est retrouvée en « finale ». Cela n'a pas mis fin à sa carrière. Qu'il continue avec la même assurance.
Quant aux sondeurs, la primaire leur donne du grain à moudre et du blé à engranger : 34 entre le 31 mars 2009 et le 15 septembre 2011 !!! (1).

 

Tous ont déjà sur leurs tablettes l'ordre d'arrivée de cette primaire. Mais rien n'est moins sûr. Ces résultats dépendent de la volonté d'un corps électoral dont nul ne connaît ni les contours, ni les intentions. Et les vrais résultats, peut-être inattendus, pèseront sur le second tour et sur les équilibres au sein du Parti socialiste.

De même que les résultats d'Éva Joly et de Jean-Luc Mélanchon, au premier tour de la présidentielle, joueront sur le second tour, sur les orientations de la gauche en cas de victoire mais aussi sur les mobilisations et les structurations futures.

 

Même si aucun des candidats ne défend le programme idéal,

Participer à la primaire est une façon de peser de sa petite voix sur les équilibres internes du PS au premier tour et, éventuellement, au second ;

Participer à la présidentielle au premier tour est une façon de peser sur les rapports de force à l'intérieur de la gauche à l'échelle nationale ;

Et de dégager Nicolas Sarkozy au second si c'est possible.

 

Bien sûr, on peut dire que tout cela est futile et que seules les luttes comptent. Mais combien, parmi ceux qui l'affirment, regarderont, écouteront, liront pour connaître les résultats de ces élections futiles et iront même manifester pour fêter la défaite éventuelle de Nicolas Sarkozy ?

 

NB: Peuvent participer à la primaire socialiste, tous les citoyens français inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010, organisée les 9 et 16 octobre, s'ils s'acquittent d'une participation au frais d'organisation de 1 € minimum et signent l'engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche. Mais aussi, tous les mineurs qui auront 18 ans au moment de la présidentielle, ainsi que les mineurs membres du PS ou du MJS et les citoyens étrangers membres du PS ou du MJS s'ils se sont inscrits avant le 13 juillet.
Lors de la primaire organisée en Italie qui a désigné Romano Prodi comme candidat de l'ensemble de la gauche au poste de Président du conseil, le scrutin était ouvert aux résidents étrangers même s'ils n'appartenaient à aucune organisation politique.

 

1 – http://www.observatoire-des-sondages.org/L-humour-involontaire-de-la.html

 

PS 1 : Un article intéressant contre la primaire socialiste : http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-marliere/300911/primaire-socialiste-une-fuite-en-avant-qui-fragilise-la-gauche

 

 

PS 2 : Un autre sur la campagne Montebourg : http://www.slate.fr/story/44467/montebourg-campagne-demondialisation

 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 16:39

 

Selon un communiqué de presse publié par l'office national des statistiques, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi au Royaume-Uni a été de 20 000 au mois d'août. De mai à juillet, leur nombre a augmenté de 80 000 soit la plus forte hausse trimestrielle depuis deux ans. Le RU comptait fin juillet plus de deux millions et demi de chômeurs, soit 7,9% de la population active... Lettre 501 Fondation Robert Schuman.

 

Le vice-Premier ministre turc Beşir Atalay a annoncé dimanche qu'Ankara gèlerait ses relations avec l'UE si Chypre assume réellement la présidence tournante de l'UE en juillet 2012. Die Presse. Eurotopics 19/09/11.

Lisbonne espère achever son programme de privatisations d'ici fin de 2012 et escompte en retirer au moins sept milliards d'euros, souligne le premier ministre portugais Pedro Passos Coelho dans un entretien au Figaro. Fenêtre sur l'Europe 19/09/11.

Les personnes en possession de billets en francs disposent de cinq mois pour échanger leurs coupures contre des euros auprès de la Banque de France... "Après le 17 février 2012, plus aucun billet en francs ne sera échangeable". Fenêtre sur l'Europe 19/09/11.

Taxe sur les transactions financières
Le ministre des finances belge a défendu cette taxe... un outil
"important, non seulement pour financer le budget (européen) mais pour stabiliser les flux des marchés financiers".A défaut de pouvoir mettre en place la mesure au niveau mondial,"nous le ferons dans l'UE et si c'est impossible, dans la zone euro", a affirmé, volontariste, le ministre... LeMonde.fr 17/09/11.


LeMonde.fr 17/12/09

Redorer son image. C'était l'objectif de la banque espagnole Banco Santander en offrant début août à ses clients fragilisés par la crise un moratoire de trois ans pour le remboursement du capital de leur crédit immobilier. Mais parallèlement, elle a augmenté la rémunération de ses dirigeants de 24 % en un an. Faire et défaire, c'est toujours travailler. Alter éco Lettre d'information 15/09/11.r.

 

C'est lui qui le dit : "La situation est sérieuse... Elle tient à un vice de conception. L'Union économique et monétaire était fondée sur l'équilibre entre le pouvoir monétaire et le pouvoir économique... " Jacques Delors, Le Monde 16/09/11.

 

"Derrière cette proposition d'aide (de la Chine), se dissimule bien plus la crainte d'un pays dont l'économie dépend trop largement des exportations vers les États de la Communauté monétaire européenne. …Un autre pays... adopte la même stratégie économique que la Chine et... devrait avoir les mêmes problèmes : l'Allemagne. On se demande quand on se rendra compte que l'on ne devrait pas laisser les pays européens endettés, apparemment si indisciplinés, se retrouver dans une situation catastrophique ; ce sont tout de même les partenaires commerciaux les plus importants des Allemands. Pour apporter un soutien aux pays européens en crise, il faudra faire bien plus d'efforts que de renforcer sans cesse les mesures d'austérité et d'attendre sinon un deus ex machina venu d'Extrême-Orient." Die Tageszeitung 15.09.2011 Eurotopics

 

« Les conservateurs fuient les uns après les autres parce qu'ils échouent eux même, faute d'idées ,estime la Tageszeitung. » Le départ de Jürgen Stark de la BCE rappelle celui d'Horst Köhler, démissionnaire de la présidence de la république, de Roland Koch, ministre président du Land de Hesse, d'Axel Weber de la Bundesbank ou de l'étoile de la CDU pour les questions financières, Friedrich Merz. Tous sont responsables de leurs échec. http://www.michel-verrier.com/revue-presse-allemagne/index.php/2011/09/12/976-euro-l-orthodoxie-economique-ebranlee-par-la-crise

 

Italie- Des milliers de manifestants ont défilé le 06/09/11 dans plus de 100 villes pour protester contre le plan d'austérité du gouvernement à l'appel du principal syndicat, la Cgil. Une grève générale de 8 heures... CI 08-14/09/11.

Les ministres des Finances français et allemand font pression auprès de la CE pour que le projet d’une taxe sur les transactions financières se matérialise. Euractiv 12/09/11.

Si l'ensemble de l'Europe applique la politique suivie en Allemagne dans les années 2000, la récession européenne est programmée. Et la survie de la zone euro deviendra de plus en plus improbable malgré les progrès accomplis en matière de solidarité budgétaire. Alter. Éco. Septembre 2à011.

 

La Grèce, l’Irlande, le Portugal ou encore l’Espagne ont reçu pendant près de trente ans l’équivalent de 2 à 4 % de leur PIB par an. « Je me rappelle d’un chiffre qui m’avait effrayé en 2006 et j’en avais parlé à la chancelière allemande : l’Espagne consommait plus de béton que l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne réunies… » Ce qui aurait dû servir d’alerte. « On aurait dû conditionner le versement des aides européennes »  Jean Quatremer 06/09/11.

 

Le bonus des patrons anglais a quasi triplé en 10 ans. Le Monde 07/09/11.

 

Selon Pietro Modiano (qui se définissait lui-même comme « victime » de cet impôt) une taxe de 10% sur le patrimoine (à l'exception de l'immobilier et des obligations d'État) des 20% d'Italiens les plus riches rapporterait un petit pactole d'environ 200 milliards d'euros, soit près de 5 fois la somme que prévoit de récupérer le gouvernement par son plan d'austérité. Corriere della sera du 08/0/11 cité par CI 25-31/08/11.

Les ministres italien et espagnol des Affaires étrangères ont profité de la réunion informelle à Sopot (Pologne) pour annoncer qu’ils se ralliaient à la proposition franco-germano-polonaise de développer un QG européen autonome pour conduire les opérations militaires européennes de maintien de la paix. Cette nouvelle lettre – signée de 5 ministres - demande à la Haute représentante de l’UE, de « créer des structures communes dans le domaine de la défense et de sécurité commune ». Une position qui a été prise après l’échec des discussions entre les 27 et du veto britannique posé à la mise en place de ce QG. http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/defense-ue-droit-doctrine-politique/une-lettre-de-weimar-elargie-a-lespagne-et-litalie.html

Une proposition de directive prévue pour octobre inaugurera l’idée de taxe sur les transactions financières, son taux et les modalités de sa mise en œuvre. Dans l’esprit de la CE, cette manne constituerait une « ressource propre » pour le budget communautaire. Même si la démarche sème la confusion, le tandem franco-allemand a de son côté jugé opportun de plancher sur le sujet. Des propositions formulées par les ministres des Finances des deux pays devraient arriver fin septembre. http://www.euractiv.fr/agenda-echeance-europe-ue-fin-2011-dossier#dossier-tabs

Le Front de gauche, pour l’instant, refuse l’entrée du M’PEP au motif, principalement, que le Front de gauche ne veut pas sortir de l’euro alors que le M’PEP prône une sortie de gauche de l’euro. De même le Front de gauche espère faire évoluer l’UE de l’intérieur, alors que nous pensons qu’il faut désobéir à l’UE et ne pas craindre de prendre des mesures unilatérales pour appliquer une politique de gauche, maintenant, en France. Lettre du M'Pep aux dirigeants du Front de gauche 25/08/11.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 11:09

Publié aussi par Agoravox

1FreiburgRathaus75

  Hôtel de ville de Freiburg

 

Fribourg en Brisgau (Freiburg im Breisgau, Allemagne), devant l'Université (1), au coin de la rue, un panneau indicateur : Gurs 1027 km (photo).

2GURS

Nous avons entendu parler de Gurs, un camp dans les Pyrénées atlantiques... Mais s'agissait-il de « notre Gurs » ou d'un autre Gurs et pourquoi ce panneau ?

 

3FreiburgStèle

 

Une plaque commémorative (photo) nous a rapidement permis de comprendre. Le 21 octobre 1940, les juifs de Fribourg, de Bade-Wurtenberg, Palatinat, Sarre ont été arrêtés et envoyés dès le 22 au camp de Gurs en France.

4Pavés77

 

A Freiburg, cette rafle des juifs locaux n'est pas effacée. En se promenant dans cette belle ville, aujourd'hui connue surtout pour ses initiatives écologiques, aux rues pavées dans le centre historique, on remarque certains de ces pavés : dorés, gravés (photo). Chacun perpétue le souvenir d'un de ces juifs, raflés, envoyés à Gurs d'abord, à Auschwitz ensuite.

Par les hasards de nos pérégrinations estivales et amicales, nous étions chez des amis à Rivesaltes (Pyrénées orientales) 15 jours plus tard. Voyant des panneaux indiquant un futur Mémorial pour l'ancien camp de Rivesaltes, nous avons fait un petit détour.
5RivesaltesBaraques

 

 

Pour nous, Rivesaltes, Argelès... étaient des camps qui avaient « accueilli » les Républicains espagnols lors de la « Retirada », la retraite devant les troupes de Franco.

 

 

 

 

6RivesaltesBaraques8 (4)

A Rivesaltes, il reste encore des baraquements qui attestent de l'ampleur du camp (photos). En réalité, c e camp, le « camp Joffre », a d'abord été un camp militaire, 1938, rapidement doublé d'un camp destiné à recevoir des réfugiés espagnols de 1939. Promis à une longue carrière pour regrouper là différentes populations « indésirables ». Des stèles sont là pour rappeler ces populations.

9RiveRetirada (14)

 

En premier, bien sûr, les Républicains espagnols (ci-dessus). Puis les juifs  regroupés là sous le gouvernement de Vichy, en « zone libre » et dont, à notre grand étonnement, certains venaient de Bade-Wurtenberg (photo ci-dessous)  même si, dans leur grande majorité, ils ont été ensuite été dirigés sur Gurs (2), avant leur destination commune et finale pour beaucoup . A la même époque, ils n'étaient pas les seuls, une plaque (photo) rappelle que les Tziganes ont partagé leur sort.

 

teleJuifsLisible.JPG

10StèleGurs11RiveTzigane

 

La France reconnaissante y a ensuite « logé » les harkis auxquelles un monument est consacré et quelques bâtiments ont servi de centre de rétention pour les immigrés en voie d'expulsion que la Cimade a voulu rappeler (photo).

12RiveHarki13RiveRétentionCimade-1

Cette succession de communautés enfermées dans ce camp attestent probablement de la « continuité du service public » : répression servile (les juifs regroupés dans un camp dans la zone dite « libre ») ou directement active et responsable pour enfermer ceux qui avaient cru que la France pouvait être accueillante à ceux qui craignaient pour leur liberté.

4RiveAffichesiteMusée2198 (4)

Le Conseil général des Pyrénées orientale veut ériger un mémorial mais aurait des difficultés pour obtenir la participation financière de l'État. Il est compréhensible que l'État rechigne à financer un mémorial, si peu héroïque.


1 - Du 9 au 14 août, nous avons participé à Freiburg à l'Université du réseau européen d'Attac.

2 - Le camp de Gurs est le plus grand camp du sud de la France, construit en 1939 pour les réfugiés espagnols et les volontaires des Brigades internationales, sera utilisé ensuite comme centre d'internement pour les indésirables du régime de Vichy et deviendra l'une des bases de la déportation des juifs en France.
Les réfugiés espagnols et les Espagnols sans papiers seront en grande partie transférés à Rivesaltes tandis que Gurs regroupera des juifs notamment ceux de Rivesaltes en attente de leur déportation.

 



Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Diversité
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 17:48

 

La concentration des pouvoirs."Une petite centaine de personnes possède 43 % des droits de vote des sociétés du CAC 40."Une consanguinité qui profite aux technocrates passés par la haute fonction publique, parfois issus des "grandes familles" qui ont envoyé leurs héritiers dans les "bonnes écoles". Mais, aujourd'hui, "ce sont les hommes politiques qui quittent le métier pour rejoindre le privé. Le monde des affaires a bel et bien pris le pouvoir".Les dynasties du pouvoir de l'argent,par Gabriel Milesi. Editions Michel de Maule, 384 pages, 24 euros.LeMonde.fr 06/09/11.

Dans son rapport sur "l'évaluation des dépenses sociales et des niches fiscales", l'Inspection générale des finances a passé au crible 538 mesures dérogatoires, fiscales et sociales, représentant 104 milliards d'euros. Dans ses conclusions, l'inspection révèle que l'État se prive de 53 milliards d'euros de rentrées fiscales dédiés à des dispositifs inutiles ou peu efficaces, ouvrant ainsi à l'exécutif d'importantes marges de manœuvres. Le Monde 29/08/11.

Depuis 1913, année de création de la Fed, le billet vert (dollar) a perdu 97% de son pouvoir d'achat. Sur le long terme, il a été faible par rapport à la grande majorité des autres monnaies. CI 18-24/08/11.

12,5 : C'est en millions de dollars, la prime annuelle de Rupert Murdoch. Le Pdg du groupe de médias News Corp augmente sa rémunération de 47%. Lr Monde 05/09/11.

« Je m'oppose à toutes ces théories qui détournent les « gender studies » avec pour seul argument imbécile d'affirmer qu'il n'y a pas de sexe biologique » Pascal Picq, Le Monde 4-5/09/11.

Les bons mots de Brice Hortefeux : « La DCRI, ce n'est pas la Stasi, son rôle n'est pas de tracasser les journalistes ». Les faits étant maintenant avérés, reste au perspicace Brice Hortefeux à nous dire qui est le patron de la Stasi locale.

« Celui qui veut restaurer le communisme n'a pas de tête. Celui qui ne le regrette pas n'a pas de cœur. » Vladimir Poutine cité dans Le Monde 02/09/11.

« Douze rapports sexuels par mois augmentent de 10 ans l'espérance de vie. » Cité par Le Monde 03/09/11.

Mais en France, rien. L’opinion, lucide, est, certes, de plus en plus majoritairement hostile, mais les politiques se taisent, la direction du PS, qui n’en est pas à une démission près, apporte son soutien, les journaux font généralement profil bas ou, au mieux, s’interrogent, Marianne y compris, l’AFP ne couvre que la version officielle - qui ignore que les obus de Kadhafi ciblent les petits enfants alors que nos bombes leur distribuent des bonbons ? -, tandis que radios et télévisions font preuve d’autant d’esprit critique que les médias audiovisuels américains au début de la guerre d’Irak. JF Kahn 03/08/11.

Les disponibilités du Trésor sont descendues cette semaine à 74 milliards de dollars, c'est ce qu'il peut dépenser avant d'atteindre la limite de dette fixée par les parlementaires américains, et le cash qui se retrouve sur les comptes bancaires d'Apple est de 76 milliards de dollars…
Alors bien sûr, le gouvernement américain peut, si le Congrès l'autorise à nouveau, battre monnaie et imprimer des billets. L'administration Obama ne va évidemment pas demander l'aide d'Applepour boucler ses fins de mois...
Au milieu des années 1890, quand l'économie américaine parvenait difficilement à se remettre de la grande panique bancaire de 1893... le président Cleveland avait obtenu un prêt du célèbre financier J.P. Morgan de 60 millions de dollars en or. Ajusté de l'inflation, cela représenterait 1.500 milliards de dollars d'aujourd'hui, à peu près ce qu'il faut à l'État fédéral américain pour être à flot ! Slate.fr 30/08/11.

Alors que les émissions de gaz à effet de serre de l'aéronautique, ravageuse de la couche d'ozone mais au kérosène néanmoins détaxé, mettent le climat en péril, 84% de la population mondiale ne prend jamais l'avion...
Le pic de consommation électrique annuel en France est passé de 44,1 GW en 1980 (décembre) à 92,4 GW août 2011.

À la suite de la débâcle qui a touché les établissements d'épargne et de crédit dans les années 1980, plus de 8OO coupables ont été envoyés derrière les barreaux. Mais lors du dernier crash, ceux qui dirigeaient les principaux établissements financiers ont échappé à toute inculpation. Le gouvernement Obama a arrêté l'année dernière 393 000 immigrés clandestins mais pas un seul banquier....
Ministre des finances, Timothy Geithner, épinglé avant son entrée en fonction pour défaut de paiement de ses impôts... Jeffrey Immelt, [nommé à la tête d'un conseil pour l'emploi] PDG de General Electric. General Electric n'avait quasiment pas payé d'impôts aux États-Unis sur ses 14,2 milliards de dollars de bénéfices alors que la société avait licencié un cinquième de son personnel américain depuis 2002. New York Magazine CI 28/07-17/08/11.

Hausse de la consommation dans les pays exportateurs, hausse de l'appétit des pays émergents, stagnation et même possible déclin non anticipé des extractions mondiales faute de réserves suffisantes : sur l'échiquier de la future géopolitique du pétrole, le chemin d'un petit pays endetté tel que la France promet d'être des plus délicats. LeMonde.fr 28/07/11.

Les chiffres de Christine Lagarde ne mentent pas : D’ici à 2013, le gouvernement compte ramener le déficit français, aujourd’hui supérieur à 8% du PIB, sous la barre des 3%, afin d’être en phase avec le Pacte de stabilité européen. Le mois dernier, la CEcomme les députés français s’étaient déjà employés à calmer l’excès de confiance du gouvernement.
Dans un rapport rendu public le 28 juillet,
le FMI dirigé par Christine Lagarde estime que la France pourra atteindre cet objectif un peu plus tard, en 2014. Le FMI prévoit aussi une progression de la dette publique jusqu’en 2013, avant... une réduction en 2014 pour retomber sur les niveaux attendus en 2012 (87% du PIB). Là encore, la trajectoire envisagée est plus lente que celle annoncée par le gouvernement... auquel appartenait, il y a peu, Me Lagarde. Euractiv 28/07/11.

Le parquet général reproche à Christine Lagarde d'avoir recouru à un arbitrage, une procédure privée, alors qu'il s'agissait de deniers publics, d'avoir eu connaissance de la partialité de certains juges-arbitres et de ne pas avoir exercé de recours contre la sentence arbitrale, alors que plusieurs spécialistes l'y encourageaient. LeMonde.fr 25/07/11

Il faut des policiers dans la rue et moins pour mettre des contraventions de stationnement. Il y a une recherche de rentabilité actuellement : on met des policiers pour rapporter de l’argent... La politique du chiffre est insupportable. Bernard Debré JDD 21/07/11.

Statistiques ethniques. Aux États-Unis, le recensement détaille de 116 à 130 catégories... En Grande-Bretagne, les communautés répertoriées sont passées en vingt ans de 14 à 29, avec désormais trois sortes de Blancs (Britanniques, Irlandais, autres Blancs)... Que revendiqueront alors les métis et d'ailleurs où les catégoriser ? La question mérite, à tout le moins, d'être posée en France, pays où un mariage sur trois est mixte désormais.
... la question de la statistique ethnique masque celle des quotas ethniques, c'est-à-dire la tentation d'imposer pour chaque catégorie, dans les emplois, les fonctions de responsabilité, une représentation égale à la proportion constatée dans la société. Le Figaro 21/07/11.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:13

 

En Allemagne réputée prudente, la dette représente 80% du Pib contre 24% en Australie, 29% en Corée du sud. Le Monde 09/08/11.


États-Unis : Les disponibilités du Trésor sont descendues cette semaine à 74 milliards de dollars, c'est ce qu'il peut dépenser avant d'atteindre la limite de dette fixée par les parlementaires américains, et le cash qui se retrouve sur les comptes bancaires d'Apple est de 76 milliards de dollars…


 Au milieu des années 1890, quand l'économie américaine parvenait difficilement à se remettre de la grande panique bancaire de 1893, le Trésor américain était au bord de la faillite et le président Cleveland avait obtenu un prêt du célèbre financier J.P. Morgan de 60 millions de dollars en or. Ajusté de l'inflation, cela représenterait 1.500 milliards de dollars d'aujourd'hui, à peu près ce qu'il faut à l'Etat fédéral américain pour être à flot ! Slate.fr 01/08/11.

États-Unis : 14 000 milliards de dollars de dette (100% du PIB), Grèce : 330 milliards de dette (120% du PIB) Rue 89 01/08/11.


En termes juridiques précis nos États doivent être conviés à conclure entre eux un traité - leur dernier traité - établissant une loi électorale européenne, la date des élections d'une Assemblée Constituante Européenne et le mandat donné à celle-ci de définir dans une constitution les organes auxquels sera transféré le pouvoir de légiférer, de gouverner et de dire le droit en matière économique, sociale, militaire et diplomatique... ce même Traité reconnaîtra que chaque nation décidera directement, par référendum populaire de son adhésion à la Fédération. C'est ainsi que chacun de nous sera appelé comme citoyen de son peuple national à décider de la participation de sa nation à la nouvelle communauté". La Mission du Congrès du Peuple Européen  Discours de Altiero SPINELLI du 6 décembre 1957, Turin. Cité par Jean Quatremer 01/08/11.


 

En 2010, la France occupait le bas du classement européen en matière de transposition des directives européennes. En plus d'être le pays le plus lent à adapter les textes communautaires au droit national, l'Hexagone est aussi l'un des 3 pays le plus souvent rappelé à l'ordre par la CJCUE pour mauvaise  transposition... En 2010, si le Traité de Lisbonne avait été appliqué, la France aurait dû débourser 90 millions d'euros de pénalités. Euractiv 28/07/11.


Les États de l'UE proposent une augmentation du budget de 2,02%, inflation comprise. Les estimations d'inflation en 2012 étant autour de 2%, la hausse proposée est donc nulle. La CE prévoyait une enveloppe en hausse de 4,9%, certains Etats européens, comme la France, le RU et l'Allemagne partisans d'un gel des dépenses communautaires. Euractiv 27/07/11.


Le 21 juillet, les 17 chefs d'État et de gouvernement de la zone euro sont convenus de créer un nouveau programme de soutien pour la Grèce, en coopération avec le FMI. Ainsi, le financement public total s'élèvera à 109 milliards euro. Les délais de remboursement des futurs prêts consentis par le Fonds européen de stabilité financière passent de 7,5 années à 15, voire 30 ans. Le secteur privé soutient également la Grèce. Cette aide est estimée à 135 milliards euro, dont 37 milliards proviennent d'une contribution volontaire des banques créancières et 12 milliards consistent en un rachat de dette sur le marché. Fondation Robert Schuman Lettre n°497.

 

Litiges transfrontaliers : La CE a rappelé à l'ordre la France, la République tchèque, l'Espagne, Chypre, le Luxembourg, les Pays Bas, la Finlande, la Slovaquie et le RU qui tardent à transposer la directive proposant la résolution accélérée des litiges transfrontaliers via un médiateur.
Le texte devait être transposé... avant la fin du mois de mai 2011. Il promeut la médiation entre civils ou partenaires commerciaux comme voie de sortie du litige transfrontalier. Euractiv 26/07/11.



Seuls une demi-douzaine d'États soutiennent cette reconnaissance - de l'État de Palestine - (Chypre a déjà reconnu l'État palestinien, Malte a déjà reconnu le rang d’ambassadeur au représentant palestinien, Espagne, Belgique, Luxembourg, Irlande, Suède). D’autres en sont proches (France, RU, Finlande…). A l’antipode, certains pays sont hostiles à cette reconnaissance (Allemagne, Pays-Bas, République Tchèque…). Entre les deux, de nombreux pays sont partagés entre de solides liens avec Israël et le soutien à la cause palestinienne. C’est le cas notamment de la Pologne qui assure la présidence de l’Ue. « On doit aussi être sûr que l’Europe aura une seule voix sur la Palestine, et qu’il n’y aura pas de position individuelle » explique un officiel polonais. http://www.bruxelles2.eu/orient-asie/israel-liban-palestine/les-27-tentent-de-definir-une-position-commune-sur-la-palestine.html 15/07/11.


"L'Europe ne pourra pas supporter une crise italienne. La réponse la plus rapide et la plus efficace est d'abandonner immédiatement les prévisions budgétaires, puis de prendre la résolution de faire de l'équilibre budgétaire un élément contraignant de la Constitution italienne. … La crise de la zone euro est d'ordre politique. Il sole 12/07/11 (Eurotopics).


Le Danemark rétablit les contrôles aux frontières...a pris la mesure sous la pression de l'extrême-droite alliée du gouvernement, assure respecter les règles européennes de Schengen. Il entend ainsi combattre la criminalité transfrontalière, et réduire l'entrée de drogues et d'armes dans le royaume scandinave.
La réintroduction des contrôles douaniers permanents
au Danemark doit se dérouler en trois phases, la première ayant commencé mardi. Le 1er janvier 2012... la phase finale devant commencer en 2014. Libération 05/07/11.


Un soldat allemand engagé en opération extérieure coûte trois fois plus cher que  la moyenne de l’UE selon des informations de l’hebdomadaire économique allemand Wirtschaftwoche. Le nombre de soldats allemands opérationnels se situe autour de 7000, contre 30.000 Français et 22.000 Britanniques... qui s’appuie sur des données de l’Agence européenne de défense . Pour un Allemand engagé, il faut 35 militaires et 15 civils à domicile pour le soutien et le fonctionnement de base contre un ratio de 8+2 en France et 9+4 au RU. La moyenne dans l’UE se situant à 16+4 ; la dépense par soldat engagé en opération extérieure se situant en moyenne 5,16 millions d’euros. http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/armees-europeennes/la-bundeswehr-pas-tres-efficace.html 04/077/11.


À quoi sert un ministre chargé des affaires européennes ? À rien. Strictement à rien. Nicolas Sarkozy vient d’en offrir une nouvelle fois la preuve en changeant pour la cinquième fois en quatre ans le titulaired’un poste qui n’est plus qu’une variable d’ajustement des remaniements gouvernementaux. Le jeune, ambitieux et polyglotte Laurent Wauquiez, 36 ans, cède la place au cardiologue, radical valoisien... Nicolas Sarkozy se contrefiche de l'Europe : le chef de l'État veut surtout donner des gages aux centristes de l'UMP... Une question angoissante nous a étreint à l’annonce de cette bouleversante nouvelle. La politique européenne... est gérée depuis longtemps par l’Élysée et la coordination interministérielle sur les questions européennes relève du Secrétariat général des affaires européennes, une administration rattachée au Premier ministre. II fait essentiellement de la représentation..., toujours en soutien de son ministre de tutelle. ..La suppression de ce poste ne pourrait que faire du bien aux finances publiques.  Jean Quatremer http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2011/06/le-minist%C3%A8re-des-affaires-europ%C3%A9ennes-change-de-titulaire-pour-la-cinqui%C3%A8me-fois.html#more

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 08:26

  Publié par Agoravox

Depuis de longues semaines, chaque jour et le vendredi plus particulièrement, nous parvient le nombre de tués dans telle ou telle ville de Syrie, nombre bien sûr difficile à vérifier. Personne ne bronche.

 

Il y a peu, le printemps arabe, en Tunisie, en Égypte, enthousiasmait. Sauf le gouvernement français et sa ministre, lointains successeurs de Louis XVI qui écrivait sur son agenda un certain 14 juillet : « Rien ». Eux savaient qu'il se passait quelque chose, ils étaient allés voir sur place, pendant leur congé ! Ce qui leur permettait, fort opportunément, de proposer leurs services policiers.

 

Quand cela a commencé à sentir mauvais en Libye ? (le pétrole ?) Il ne fallait pas manquer l'occasion, une troisième fois ! D'où, une surréaction. Notre Matamore envoie les Rafales que tout le monde nous envie et que personne ne nous achète : bonne occasion... Depuis, l'ensablement militaire et l'appât du gain se conjuguent pour pousser à étendre le mandat d'intervention.

Si l'on avait quelques doutes sur la générosité interventionniste du gouvernement français, il suffirait, pour être éclairé, de relire les déclarations de Fillon à Abidjan, quémandant les dividendes de l'intervention française, évidemment en faveur des Droits de l'Homme.

 

Alors après la Tunisie et l'Égypte, pas assez, et la Libye, trop, que faire en Syrie ? Décidément, l'Orient est compliqué : réaction tardive, modérée, encore un ami, après des semaines de massacres rapportés quotidiennement. Mais maintenant, même l'Onu a adopté une « déclaration » !

 

Et l'indignation populaire ? L'indignation de gauche ? Doublée par l'Onu !!!

Certes, les révolutions arabes n'ont pas encore installé la démocratie parfaite, le socialisme, l'autogestion, l'essence de rose et le parfum de jasmin, gratuits et obligatoires pour tous. L'Orient est décidément très imparfait.

 

Et à quoi serviraient nos petites déclarations, nos misérables manifestations ? C'est l'heure des congés, profitons-en ! Sur la plage, nous lirons les aventures de DSK, de Lagarde, de Woerth et autres (anciens ?) ministres.

 

Le printemps était prometteur, l'été est maussade. La Révolution aura lieu en mai.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Billets
commenter cet article
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 22:36

Proposé à Agoravox

berlin 114

 

 

La Pologne, depuis de lustres, est coincée entre le monde germanique et la Russie. Elle en a beaucoup souffert et ne doit son existence à personne si ce n'est à sa volonté farouche d'exister.

Dépecée par le traité germano-soviétique en 1939, reconstituée mais déplacée à l'ouest en 1945, sous tutelle soviétique de 1945 à 1990, la Pologne a été à la tête de la révolte des pays de l'Est contre cette domination soviétique. Ce qu'a parfaitement reconnu l'Allemagne, par la place qu'elle lui a faite lors du 20ème anniversaire de la chute du mur (cf dominos).

 

 

La Pologne, depuis de lustres, est coincée entre le monde germanique et la Russie. Elle en a beaucoup souffert et ne doit son existence à personne si ce n'est à sa volonté farouche d'exister.

Dépecée par le traité germano-soviétique en 1939, reconstituée mais déplacée à l'ouest en 1945, sous tutelle soviétique de 1945 à 1990, la Pologne a été à la tête de la révolte des pays de l'Est contre cette domination soviétique. Ce qu'a parfaitement reconnu l'Allemagne, par la place qu'elle lui a faite lors du 20ème anniversaire de la chute du mur (cf dominos).

 

Si la frontière Oder-Neisse, définie par la conférence de Postdam en 1945, a été reconnue par la RDA dès 1950, il a fallu attendre 1990 pour qu'elle le soit aussi par la RFA. C'était une condition à l'acceptation de l'unification allemande.

 

Depuis plus de 20 ans, pour la première fois dans son histoire, la Pologne connaît la démocratie, l'indépendance et la paix sans menace aux frontières ! Mais on sait ce que valent les engagements : promesses verbales et chiffons de papier. On n'est jamais trop prudent.

Aussitôt l'indépendance retrouvée, la Pologne a cherché des appuis extérieurs pour assurer ses frontières entre les deux « géants », Allemagne et Russie. Elle signe des accords avec la France (29/09/90) et avec l'Allemagne (14/11/90) et à l'initiative de Hans Dietrich Genscher, Allemagne, France, Pologne mettent sur pied le « triangle de Weimar » en 1991 pour engager une coopération à 3 qui a abouti à l'adhésion de la Pologne d'abord à l'Otan en 1999 et à l'Ue en 2004 ensuite.

Par cette adhésion à l'Otan, la Pologne recherche l'important parapluie militaire étasunien. Cette adhésion désirée, absolument indispensable à ses yeux, peut expliquer l'alignement sur les États-Unis au moment de la guerre en Irak, alignement qui lui a valu, alors, les paroles condescendantes et peu diplomatiques de Chirac en 2003.

Le ferment anticommuniste et la volonté d'éloigner les conflits entre la France et l'Allemagne sont à l'origine du projet européen à l'ouest. L'adhésion de la Pologne à l'Otan vise à s'assurer la puissante alliance militaire étasunienne face au voisin russe. L'intégration à l'UE garantit à la Pologne, la sécurité politique extérieure, la pérennité de ses frontières qui ne repose plus sur une contrat bilatéral avec telle ou telle puissance européenne mais sur un engagement collectif avec l'Ue et toutes ses composantes. Une nouvelle querelle de frontières entre membres de l'Ue est désormais difficilement concevable.
La normalisation des relations européennes de la Pologne par son intégration peut être une voie pour les États européens des Balkans ou de l'ancienne Yougoslavie.

Le monde change. La puissance des États-Unis n'est plus tout à fait la même, leur préoccupation essentielle n'est plus l'ogre soviétique en Europe mais la Chine et plus généralement l'Asie. Et l'Ue vient encore de démontrer avec l'intervention en Libye qu'elle est toujours tributaire des moyens militaires des États-Unis. D'où la volonté d'associer ces deux entités : Otan et Ue.

 

Désormais, la Pologne occupe sa place, toute sa place au sein de l'Ue. Elle a traversé, jusqu'ici presque sans encombre la crise économique. Au moment où certains doutent, elle continue à penser à adopter l'euro. Depuis le 1er juillet, elle préside l'UE et peut profiter de l'occasion pour favoriser une avancée de la politique de défense. Dès décembre 2010, avant même d'avoir entamé sa présidence, les ministres des Affaires étrangères et de la défense des trois pays du triangle de Weimar (Allemagne, France et Pologne) ont adressé un appel Catherine Ashton. Pour la Pologne, une politique européenne autonome ne doit pas être concurrente mais complémentaire de la politique atlantique.

 

Le moment est probablement favorable à une telle initiative :

  • La disparition du « danger communiste » et la montée de la Chine et des États émergents changent les priorités des États-Unis et rendent le parapluie plus aléatoire.

  • La question des restrictions budgétaires accentue le fait qu'aucun des pays européens, notamment le Royaume-Uni et la France, ne peut plus jouer le rôle de puissance militaire autonome.

  • La France et le Royaume-Uni ont éprouvé et montré leur incapacité à mener avec leurs seules forces propres l'aventure libyenne.

Si le moment paraît favorable pour l'initiative polonaise, encore faudrait-il qu'existe une politique étrangère et de défense « européenne ». Ce n'est pas le cas. On l'a bien vu au moment de la guerre en Irak, on vient encore de le voir avec les différentes appréciations sur l'intervention en Libye. Au delà, le tropisme des États européens continentaux et méditerranéens n'est pas obligatoirement le même.

 

La création du poste de haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité n'a pas suffi à définir une politique européenne. Et Lady Ashton n'en est pas la seule responsable.

 

Il serait temps que ces questions soient enfin débattues. Sur la place publique.

 

 

berlin 113

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Europe
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 18:52

Publié sur AgoraVox

 

Pour se débarrasser d'un éventuel concurrent dangereux, Nicolas Sarkozy a soutenu la candidature de Dominique Strauss-Kahn au FMI. Opération parfaitement réussie avec l'aide de l'intéressé. Quelques ennuis, de part et d'autre de l'Atlantique, l'ont en effet empêché de jouer « DSK, le retour ».

Pour le remplacer dans sa haute fonction au FMI, Nicolas Sarkozy a avancé le nom de Christine Lagarde avec beaucoup de regrets : elle pouvait être une auxiliaire précieuse dans la campagne présidentielle. Peut-être aussi l'a-t-il laissée partir avec un soulagement anticipé car la Cour de justice de la République doit se prononcer, sous peu, sur l'éventuelle ouverture d'une enquête dans le dossier Bernard Tapie : le parquet général reproche à Christine Lagarde d'avoir recouru à un arbitrage, une procédure privée, alors qu'il s'agissait de deniers publics, d'avoir eu connaissance de la partialité de certains juges arbitres et de ne pas avoir exercé de recours contre la sentence arbitrale, alors que plusieurs spécialistes l'y encourageaient. (LeMonde.fr 25/07/11).
Si l'enquête est ouverte, la suspicion ne troublera pas la campagne présidentielles et il ne sera pas nécessaire de faire un nouveau remaniement ministériel.

Au cas où l'ancienne ministre devrait, elle aussi, démissionner de son poste au FMI, Nicolas Sarkozy ne maque pas d'experts en casserole dans des domaines divers : il pourrait proposer Éric Woerth, ancien ministre du Budget puis du Travail, objet d'une enquête pour « prise illégale d'intérêts », c'est peut-être un peu tard.
Ou Jean-François Copé, ancien ministre délégué au budget, amis de Zad Takieddine ou Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur, qui a aussi pour ami – il n'en a qu'un, ça va - Zad Takieddine. Il aurait pu aussi proposer Georges Tron, ancien secrétaire d'État à la fonction publique, mais il semble avoir perdu la main ou.....

Parmi tous ces quincailliers, Ncolas Sarkozy a l'embarras du choix. A moins qu'il ne prenne le poste lui-même, dégagement qui ne déplairait pas à bien de prétendants impatients à droite pour la présidence....

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Billets
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 09:48

  Publié aussi dans Agoravox


Eurostat publie une série statistique sur la présence de ressortissants étrangers ou d'origine étrangère dans l'Union européenne à 27 (Ue27) qui permet des comparaisons entre les différents États.

 

La notion d'étranger varie beaucoup, d'un pays à l'autre, en fonction de la législation sur la nationalité. De ce fait, la diversité des origines de la population est mieux appréciée et plus judicieusement comparable en prenant en compte les personnes, nées à l'étranger et résidant sur le territoire. Eurostat permet aussi de savoir d'où, pays membres d l'UE ou États hors Ue27 proviennent ces résidents étrangers ou d'origine étrangère

 

Le nombre d'étrangers est peu comparable d'un pays à l'autre à cause de la différence de législation concernant l'attribution ou l'acquisition de la nationalité suivant le pays de résidence (absence de droit du sol, plus ou moins grande facilité de naturalisation...). Pour une population ayant les mêmes caractéristiques « objectives », nombre d'immigrés, ancienneté de l'immigration... le nombre d'étrangers peut être très différent.

Lors du recensement de 1999, 'il y avait en France 3 263 000 étrangers. Hervé Le Bras notait qu'avec le droit du sol tel qu'il est appliqué aux États-Unis, 510 000 de ces étrangers nés en France seraient français. Appliquant la législation de certains pays d'Amérique du Sud, 2 110 OOO qui étaient déjà en France au recensement de 1990, auraient la nationalité française. Le nombre d'étrangers en France aurait alors été de 643 000. On peut ajouter qu'avec le droit de la nationalité suisse appliqué à la même population, ils seraient plus de 6 millions !!! Ainsi, prenant la même population, suivant la législation appliquée, le nombre d'étrangers peut varier de 600 000 à 6 000 000 !!!

 

Cette prudence dans la comparaison des chiffres vaut aussi pour les statistiques d'un même pays qui peuvent être très modifiés par un changement de législation comme il y en a eu par exemple en Belgique ou en Allemagne, il y a quelques années.

 

En gardant à l'esprit ces réflexions, Eurostat permet de constater que si le pourcentage d'étrangers par rapport à la population de l'Ue27 est de 6,5%, il varie fortement d'un pays à l'autre. Les pays qui ont le plus fort pourcentage sont le Luxembourg 43%, la Lettonie 17,4, Chypre et l'Estonie 15,9, l'Espagne 12,3, l'Autriche 10,5. La France n'arrive, avec 5,8% qu'en 15 ème position.

En Lettonie et en Estonie, l'importante présence « étrangère » est due au nombre de « non-citoyens reconnus », résidents permanents de l'ancienne Union soviétique. En Espagne, en Italie de façon moindre, longtemps pays d'émigration, l'augmentation de la population immigrée a été très rapide.

 

Eurostat classe les étrangers en originaires de l'Ue27 et extra-communautaires. Si la moyenne des résidents étrangers de l'Ue27 est de 6,5%, 2,5% sont des Européens et 4% des extra-communautaires. Mais ces proportions varient, aussi, beaucoup suivant les pays.

Dans quelques pays, la proportion de ressortissants de l'Ue27 est supérieure à celle des extra-communautaires : le Luxembourg arrive nettement en tête avec 37,1 % de ressortissants de l'Ue contre 5,9% d'extra-communautaires. Dans les autres pays, ces écarts sont moins importants : Irlande, 9% contre 1,7%, Chypre 10,4/5,5, Belgique 6,6/3,1, Hongrie 1,2/0,8.

Dit autrement, près de 40% de la population étrangère de l'Ue sont des nationaux d'un autre État membre de l’Ue27. Ces proportions sont plus élevées au Luxembourg (86% de la population étrangère), en Irlande (80%), en Belgique (68%), à Chypre (66%)...

Dans les autres États, ce sont les extra-communautaires qui sont les plus nombreux : Grèce 7,0% d'extra-communautaires pour 1,4% de ressortissants d'un des pays de l'Ue27, Italie 5,0/2,1, Portugal 3,4/O,9.

La France est dans ce cas avec 3,8 extra-communautaires contre 2,0 Ue27.

 

En nombres absolus, en 2010, 32,5 millions de ressortissants étrangers vivaient dans l’Ue27, 12,3 millions d’entre eux étaient ressortissants d’un autre État membre et 20,2 provenaient de pays hors de l'Ue27.

C'est en Allemagne que les étrangers étaient les plus nombreux avec 7,1 millions de personnes, en Espagne (5,7 millions), au Royaume-Uni (4,4 millions), en Italie (4,2 millions) et en France (3,8 millions). Plus de 75% des ressortissants étrangers de l’UE27 vivaient dans ces cinq États membres. En moyenne, ces étrangers étaient plus jeunes que les nationaux (âge médian de 34,4 ans contre 41,5 ans).

 

Au total, la France est en 14ème position pour le pourcentage d'étrangers dans sa population. En 12ème position avec la Slovénie si on ne rend en considération que les étrangers hors Ue27.

 

Les chiffres concernant les personnes vivant sur le territoire et nées à l'étranger sont beaucoup plus comparable d'un État à l'autre car ils ne dépendent pas de la législation. Même si des différences, probablement peu importantes, peuvent exister en fonction de l'histoire de chaque État : familles de colons, de fonctionnaires coloniaux, de cadres d'entreprises expatriés...

 

La proportion de personnes nées à l'étranger est plus importante que celle des étrangers : 9,4% au niveau de l'Ue27. Ces personnes, nées à l'étranger et venues sur le territoire d'un État, peuvent avoir pris la nationalité du pays de résidence (nationaux par acquisition de la nationalité, par naturalisation) ou non et être demeurées simplement des « étrangers ».

Les personnes qui ont pris la nationalité du pays de résidence ont pu conserver ou non leur nationalité d'origine suivant la législation, d'une part des pays d'origine - qui autorisent ou non l'abandon de cette nationalité - et d'autre part de celle des pays d'accueil - qui acceptent ou non la double nationalité.

 

Les personnes nées à l'étranger ne sont pas toutes étrangères, elles ont pu prendre la nationalité du pays de résidence. Et tous les étrangers ne sont pas nés à l'étranger : personnes nées sur le territoire de résidence et n'ayant pas la nationalité de ce cet État (absence d'un droit du sol complet). En France, les enfants nés de parents étrangers eux-mêmes nés à l'étranger ne deviennent françaises qu'à leur majorité.

 

Les personnes nées à l'étranger est un groupe juridiquement disparate mais comparable d'un pays à l'autre malgré des législations différentes.

 

Le nombre de personnes nées à l'étranger dépasse le nombre de ressortissants étrangers dans tous les État membres, sauf au Luxembourg, en Lettonie et en République tchèque.

Cela tient à la législation sur l'acquisition de la nationalité (Luxembourg) ou à des circonstances politiques particulières, scission de la Tchécoslovaquie, Russes sur le territoire de la Lettonie et dans une moindre mesure de l'Estonie.

 

En 2010, vivaient dans l'Ue27 47,3 millions de personnes nés à l'étranger dont 16,0 millions nés dans un autre État membre (soit environ 1/3) et 31,4 millions nés dans un pays hors de l'Ue27 : au Luxembourg, 83% des personnes nées à l'étranger sont nées dans un pays del'Ue27, cette proportion est de 77 en Irlande et 67 en Hongrie.

 

Ont une proportion de personnes nées à l'étranger supérieure à la moyenne de l'Ue27 , dans l'ordre : Luxembourg (32,5%), Chypre (18;8), Estonie (16,3), Lettonie (15,3), Autriche (15,2), Suède (14,3), Espagne (14), Irlande (12,7), Slovénie (12,4), Allemagne (12), Royaume-Uni (11,3,). La France avec un pourcentage de 11,1% de personnes nées à l'étranger arrive en 12ème position, ex-aequo avec la Grèce et les Pays-Bas.

 

Ne prenant en compte que les ressortissants nés dans des États hors de l'Ue27, la moyenne est de 6,3% et la France avec 7,8% arrive en 10ème position ex-aequo avec l'Allemagne, après l'Estonie (15), la Lettonie (13,6), Chypre (13,5), la Slovénie (11,0), la Suède (9,2), l'Autriche (9,1), l'Espagne (8,9), les Pays-Bas (8,5) et la Grèce (8,3).

 

Au total, 47 347 800 personnes sur 501 098 000 habitants de l'Ue27, soit 9,4%, ne sont pas nées dans leur pays de résidence et 31 637 900 proviennent de pays hors de l'Ue27 (6,5% de la population). Bien entendu, la proportion de ces personnes nées à l'étranger varie de façon significative d'un État à l'autre. Il n'en reste pas moins que ces chiffres montrent que l'Ue27 est confrontée à la question de la diversité des origines à l'échelle de l'Union et dans des proportions diverses dans l'ensemble de ses États membres.

La France, quel que soit le mode utilisé (résidents étrangers ou d'origine étrangère,) se situe dans la partie moyenne du classement.

 

Les communiqués de presse d’Eurostat sur internet: http://ec.europa.eu/eurostat

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Immigration
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 21:01

Il a, à Washington, 2 340 lobbyistes opposés à toute action sur le changement climatique, financés par 770 entre prises. Le Monde 21/07/11.

Sur les 1 800 églises construite après 1905 en Île de France, 450 l'ont été grâce à un tel dispositif (bail emphytéotique) sans que cela ne soulève de contestation. Le Monde 21/07/11.

Les entreprises du secteur financier britannique ont versé au total 16 milliards d'euros de primes à leurs employés entre avril 2010 et mars 2011, soit autant qu'en 2009/2010, selon l'Office des statistiques nationales (ONS). Les employés des banques, assureurs et autres établissements financiers britanniques ont reçu en moyenne 12.500 livres (environ 14.300 euros) de bonus sur la période, soit un total de 14 milliards de livres (16 milliards d'euros) pour l'ensemble du secteur. Le Figaro 19/07/11.

 

La Confédération syndicale internationale...édition 2010 ne répertorie pas moins de 90 assassinats de syndicalistes, 27 tentatives de meurtre, 75 menaces de mort, 211 peines de prison, 2176 arrestations, 2083 cas de coups et blessures et 4 599 licenciements de militants syndicaux survenus dans 143 pays. Et encore ne s'agit-il que des cas portés à la connaissance de la CSI. Alter éco juillet-août 2011.

 

Sans papiers aux États-unis... Obama a expulsé près de 800 000 personnes ces deux dernière années. CI 13620/07/11.

 

En Côte d'Ivoire, ce sont quelque 700 entreprises françaises qui paient à elle seules la moitié des impôts perçus par le pays ; ce cas se répète dans une douzaine d'anciennes colonies. CI 13-20/07/11.

 

Femmes et politique : En résumé, les femmes se présentent pour faire quelque chose tandis que le hommes le font pou devenir quelqu'un. CI 07-12/0/11.

 

Vingt ans après la fin d l'apartheid, la question des inégalités est loin d'être réglée. En 2005, le revenu moyen des ménage blancs s'élevait à 7104 euros, celui des Asiatiques à 2519 euro, celui des Métis à 1346 euro et celui des Noir à 711 euros. Le chômage touchait 29,8% des Noirs 223% des Métis, 8,6% des Asiatiques et 5,1% des Blancs. CI 30 juin-6 juillet 2011.

 

Depuis la révolution, les islamistes égyptiens ont la possibilité de s'exprimer et ils sont invités par tous les médias. Mais la direction de cette organisation vient d'annoncer sa décision de ne pas participer à des émissions si la présentatrice était maquillée et ne portait pas le voile. CI 30 juin- 6 juillet 2011.

 

Le préfet de police de Paris,Michel Gaudin et son officier de sécurité ont interpellé eux-mêmes... sur le pont d'Iéna dans le 16ème arrondissement, un homme proposant à des passants des parties de bonneteau, jeu d'argent illégal. Le Monde 15/07/11. (Si c'est tout ce qu'ils ont à faire, on peut facilement supprimer un fonctionnaire sur deux).

 

En une décennie, la préscolarisation est passée de 34 à 13%. Le Monde 12/07/11.

 

En 2010, le recensement américain estimait que plus de 50 millions d'Américains étaient dépourvus d'assurance maladie ; des centaines de milliers sont tombés dans le dénuement financier à cause des factures des hôpitaux et des médecins. L'Institut américain de médecine estime que plus de 18 000 personnes meurent chaque année faute d'avoir pu recevoir les soins qui pouvaient les sauver. Questions de santé publique, juin 2011.

 

Si Nicolas Sarkozy veut aboutir (faire adopter la « règle d'or »du budget) en échappant à un échec au Congrès (le PS a annoncé qu'il voterait contre), il lui reste un moyen simple : organiser un référendum. C'est après tout la voie première d'une révision constitutionnelle. Les Échos 13/07/11.

 

Il fallait oser. Le gouvernement veut accroître la représentation des patrons au conseil d'administration du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (Fiva) pour qu'ils y détiennent la majorité avec l'État. Grâce à ce tour de passe-passe, les responsables de cette catastrophe vont aussi pouvoir limiter les indemnités versées aux victimes. Lettre d'information Alter éco 13/07/11.

Toutes deux (Direction du Trésor et Conseil des prélèvements obligatoires) avaient évalué à 21 points la différence de taux d'imposition sur les bénéfices entre PME et les grandes entreprises au détriment de premières. Le rapport Carrez (rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale) revoit cet écart à la baisse, l'évaluant à 18 points... Le Monde 07/07/11.

 

Les compagnies américaines refusent de payer les droits à polluer décidés par l'Europe. Le Monde 07/07/11.

 

La disparition du bouclier fiscal ne sera pas effective d'ici le 1er janvier 2012. Selon le socialiste Jérôme Cahuzac, près de 750 millions d'euros devraient encore partir dans les poches des plus riches en 2012 et, par rétroactivité, en 2013. Un cadeau empoisonné  pour le prochain gouvernement. JDD 05/O7/11

 

En 10 ans, prix de l'immobilier + 99%, prix des loyers privés + 83%, loyers HLM +27%, prix à la consommation + 18%. Ufal info printemps 2011.

 

 La tendance actuelle est de prétendre défendre l'égalité républicaine en luttant contre les discriminations plutôt qu'en reconnaissant des droits. Or c'est bien l'égalité en droit qui fonde l'égalité républicaine. Ufal info printemps 2011. Pour permettre un « meilleur suivi des patients en ayant toutes les informations relatives à leur santé », Washington rend obligatoire l'implantation d'une puce pour tous les Étasuniens. Le projet de loi, dernièrement adopté, contient l’exigence selon laquelle tous les citoyens qui dépendent du système de santé, devront être « identifiés » par l’implantation d’une puce sous-cutanée... à partir de 2013. Invers@lis 02/07/11 http://www.inversalis-productions.eu/blog/2011/07/washington-rend- bligatoire-limplantation-dune-puce-rfid-pour-tous-les-americains/  

Selon un chiffre donné par les compagnies d’assurances et les réassureurs, la piraterie somalienne coûte en termes d’assurances environ 120 millions de dollars supplémentaires par an, précise le site Mer & Marine. Ce sont les assurances, en général, qui assurent le paiement des rançons mais aussi couvrent le risque supplémentaire d’immobilisation du navire et de la non-livraison à temps de la cargaison. La solution de déroutement par le Cap, recommandé par certains responsables politiques représente une solution peu durable et couteuse,.... http://www.bruxelles2.eu/piraterie-golfe-daden-ocean-indien/dernieres-nouvelles-de-la-piraterie-4-juillet.html



Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Polo a lu
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche