Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 22:58

L'accord de Paris, COP21, obtenu par le consensus des 195 États membres des Nations Unies, est un événement historique, limité certes et qui reste à accomplir..

La COP21 et après ?

Historique.

Parce qu’il était impensable, il y a quelques années.

Parce qu'il ne porte pas sur un petit ou un grand conflit entre deux États ou groupes d’États.

Parce qu'il est le fruit de la mobilisation, depuis des dizaines d'années, de la société civile, des scientifiques, des petites et grandes organisations écologiques dans leur diversité, nationale et internationale.

Parce qu'il n'a pas été obtenu par l'hégémonie dans un camp et dans l'autre d'une grande puissance mais avec la participation de tous les États, y compris les États minuscules qui, regroupés, les 43, ont su, pour essayer de survivre, faire entendre leur voix qui est aussi celle de l'intérêt général.

Parce qu'il témoigne d'une nouvelle conception du mode de production, du mode de vie de la planète, quelles que soient les restrictions mentales, les embûches ou les rétropédalages auxquels il faut s'attendre.

Limité.

Parce qu'il a été obtenu par consensus. C'est à dire sans vote. La voix de Laurent Fabius ayant, bien à propos, couvert celle de contestataires....

Parce qu'il faut maintenant qu'il soit, effectivement, signé par les États, entre le 22 avril 2016 et le 21 avril 2017. Et qu'il n'entrera en vigueur que lorsque 55 États, responsables de 55 % des émissions de carbone l'auront signé.

Parce que tout ce qui faisait problème, tout ce qui faisait obstacle à l'accord a été évacué dans le préambule ou en annexe. Ne gardant dans les 29 articles de l'accord que les contraintes acceptables par tous, notamment par les États-Unis ; ne gardant que ce qui, par d'habiles imprécisions, pouvait être accepté par tous.

Le traité est un document politique et diplomatique qui donne des orientations claires. Il demande aux États d'assumer leurs engagements sous le regard des pairs et de la société civile internationale. Sans prévoir de sanctions. Sans préconiser des mesures techniques précises.

Les commentaires des participants ont proclamé leur extrême satisfaction devant le résultat obtenu et le travail, pour aboutir, accompli par la diplomatie française, notamment Laurent Fabius et Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique, cheville ouvrière de l’accord.
Mais aussi sur le travail qui reste à faire pour donner vie à cet accord en l'élargissant pour arriver au résultat nécessaire..

Car cet accord est le fruit d'un compromis et, comme dans tout compromis, il est facile de relever un certain nombre de limites qu'il faudra dépasser. Pour éviter le pire.

- L'annonce principale est la volonté affichée de maintenir le réchauffement « bien en deçà de 2°C » par rapport à l'ère pré-industrielle (nous sommes déjà à + 0,8°C) et de faire des efforts pour tenter de rester en-dessous de 1,5°C, à la fin du siècle, comme le demandaient les 43 pays vulnérables, dont les petits États insulaires. Même si les spécialises du climat disent que le franchissement de la barre des 1,5°C est inéluctable. Avec les promesses des 179 pays (95 % de la population, 94 des émissions), l'augmentation serait de 2,7 degrés contre 3 à 3,7 au rythme actuel. C'est dire que ces engagements, qui ne sont que dans les annexes de l'accord, sont déjà insuffisants et qu'il faudra aller au-delà !

- Le transport maritime et aérien international n'a pas été pris en compte dans la réduction des gaz à effet de serre, soit 10 % des rejets mondiaux. Il est impensable que cette question ne revienne pas un jour ou l'autre sur le devant de la scène.

- Une révision des engagements est prévue avant 2020, premier rendez-vous fixé pour 2018, puis tous les 5 ans. Les circonstances pousseront à une révision à la hausse des engagements.

- Bien qu'excluant toute « responsabilité ou compensation » par les pays riches pour les « pertes et dommages » des pays victimes des préjudices climatiques, ils est déjà prévu que les 100 milliards de dollars, figurant seulement dans une annexe, ne sont qu'un plancher et qu'ils devront être revus rapidement à la hausse et ce avant 2025.

Certains, dans l'euphorie, ont pu parler de l'accord de Paris comme un moment de passage historique, de basculement, de partage des eaux entre l'ère des combustibles fossiles et celle de l'énergie propre, le premier pas irréversible vers une société décarbonée.
D'autres, comme Laurence Tubiana, considèrent que « l’accord de Paris doit être une prophétie autoréalisatrice », ou la ministre sud-africaine de l'environnement que « c'est le premier pas d'un long voyage ».

Pour que cet accord vive, il faut passer des déclarations aux choses concrètes. Ces dernières sont, souvent, moins satisfaisantes. Les mesures plus ou moins récentes du gouvernement français montrent qu'il y a une distance certaine entre les intentions affirmées et la réalité : l'acharnement du gouvernement sur l’aérodrome de Notre-Dame des Landes et les positons de Ségolène Royal contre l'écologie punitive, contre la taxe carbonée, ses reculs sur l'écotaxe, ses bavardages sur les péages des autoroutes, contre Airparif, « un peu trop sectaire », pour la poursuite des recherches sur des procédés d'extraction propre à long terme des gaz de schistes, contre « un impôt supplémentaire » sur le diesel, contre les péages à l'entrée des grandes villes...

Le gouvernement français ne sera pas le seul à biaiser avec la réalité… Pour les petits États insulaires, « il faut garder en tête que l’Histoire nous jugera non pas sur ce que nous avons accompli aujourd’hui mais sur ce que nous ferons à partir de maintenant ». En étant plus trivial, ils pourraient dire, pour garder la tête hors de l'eau, pour garder nos îles, hors de l'eau, il est nécessaire d’aller plus loin.

Pour François Hollande, la réussite de la COP21 est une occasion inespérée pour passer à la postérité comme le président qui a ouvert l'avenir et faire oublier tous ses échecs et toutes ses trahisons. Mais le travail n'est pas fini et il lui reste si peu de temps, pour aller au bout du problème : un an avant la prochaine élection présidentielle, un an pour susciter le maximum de signatures, un an pour lancer les premières mesures significatives, un an pour montrer le chemin...

La COP21 et après ?

Selon ne étude du CNRS, 10.000 à 20.000 îles et archipels pourraient totalement disparaître avant la fin du siècle. Courrier international reproduit un article de « Foreign affairs » du 4 septembre 2015 (CI 17/12/15 au 06/01/16).

« Pour les scientifiques, les Tuvalu sont vouées à disparaître dans les 50 années prochaines ; les Maldives d'ici 30 ans. Les îles voisines subiront le même sort qui menace environ 9,2 millions de personnes dans 22 États insulaires de l'Océan pacifique…

Le réchauffement climatique menace désormais l'existence même des États insulaires… perte physique complète et définitive du territoire d'un État, accompagnée du déplacement de toute sa population. »

Que vont devenir ces États, ces populations ? Des juristes, peu optimistes, se penchent déjà sur les structures en place pour des populations, des États, sans territoire…

Nous savons. Tout le monde sait ou peut savoir. Les scientifiques ne manqueront pas de suivre l'évolution de la situation. Et toute la société civile. Le texte, insatisfaisant dans l'absolu, est cependant une bonne arme pour les citoyens et les associations. Face aux insuffisance de son propre gouvernement. De tous les gouvernements.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Actualité
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 12:11
Place de la République en mémoire des 149 victimes du terrorisme en France
Place de la République en mémoire des 149 victimes du terrorisme en France
Place de la République en mémoire des 149 victimes du terrorisme en France

Place de la République en mémoire des 149 victimes du terrorisme en France

Johny Halliday chante "Un dimanche de janvier"

Johny Halliday chante "Un dimanche de janvier"

Le Choeur de l'armée française chante "Les prénoms" de Jacques Brel et "Le temps des cerises".Le Choeur de l'armée française chante "Les prénoms" de Jacques Brel et "Le temps des cerises".

Le Choeur de l'armée française chante "Les prénoms" de Jacques Brel et "Le temps des cerises".

Lecture d'un texte de Victor Hugo. Le lendemain de la proclamation de la IIIe République le 4 septembre 1870 par Léon Gambetta, Victor Hugo revient de dix-neuf ans d’exil et prononce ce discours à l’adresse de la foule de Parisiens qui l’attendaient.

Lecture d'un texte de Victor Hugo. Le lendemain de la proclamation de la IIIe République le 4 septembre 1870 par Léon Gambetta, Victor Hugo revient de dix-neuf ans d’exil et prononce ce discours à l’adresse de la foule de Parisiens qui l’attendaient.

http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2016/01/10/le-texte-de-victor-hugo-lu-lors-de-l-hommage-aux-victimes-des-attentats-place-de-la-republique_4844664_4809495.html

" Les paroles me manquent pour dire à quel point m'émeut l'inexprimable accueil que me fait le généreux peuple de Paris. Citoyens, j'avais dit : Le jour où la république rentrera, je rentrerai...

L'événement du jour (10/01/16 République)

Je suis Charlie, j'étais place de la République,

Je ne suis ni Hollande, ni Valls

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans L'événement du jour
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 20:34

Sacrifiant à la tradition, veuillez recevoir mes meilleurs vœux pour l'année nouvelle en espérant que le monde s'acheminera non vers la paix (faut pas rêver) mais vers plus de paix, plus de respect des droits de l'homme, plus de liberté et moins de misère.

Le contenu du blog est publié simultanément de plusieurs façons pour essayer d'élargir l'audience. Vous trouverez ci-après un bilan de la diffusion sur les différents supports utilisés.


Bilan de la diffusion des articles dans « over-blog.fr » depuis sa création, le 06/04/08.

Tableau 1 : Nombre de visiteurs« uniques », nombre de page vues, d'articles publiés et de commentaires par année

Bilan annuel des blogs... 2015

Remarques

- Le nombre de « visiteurs uniques » a augmenté de façon nette par rapport aux 2 années précédentes sans atteindre le nombre de 2012. Pour les « pages vues » l’augmentation est moins importante avec un nombre d'articles sensiblement identique ces 3 dernières années.

- Chaque personne a vu, en moyenne, 1,81 pages depuis le début mais seulement 1,75 pages en 2013, 1,63 en 2014 et 1,39 en 2015. Je ne sais comment expliquer cette diminution si ce n'est que les visiteurs connaissent peut-être déjà les autres articles qui les intéressent.

- Le nombre de remarques/critiques est en nette diminution. Sont intéressantes, celles qui tournent sur la questions des « races humaines », article déjà ancien mais qui est consulté très régulièrement.

- Le nombres d'abonnés au blog est inchangé : 13. Quel est l’intérêt de cet abonnement ?
Au début, les abonnés recevaient une information à l'occasion de chaque nouvel article. Ce n'est plus le cas, semble-t-il, car Anne ne reçoit rien.
J'ai posé la questio
n à over-blog, sans réponse.
Je me suis abonné et ne reçois aucune informatio
n.

- Il n'est pas possible de connaître les articles les plus lus depuis le début du blog, seulement du mois de mars 2015 au mois de décembre 2015, inclus. Certains articles ont été regroupés en fonction du thème.

Tableau 2 – Articles les plus lus pendant la période de mars-décembre 2015

Bilan annuel des blogs... 2015

- On retrouve le même phénomène que les années précédentes, les articles les plus consultés, même anciens, concernent l'immigration et l’œuvre de Albert Camus. Mais surtout la domination de l'article sur les races humaines qui date de plus de 5 ans !

Wordpress : Tous les articles sont aussi publiés sur le blog hébergé par wordpress. Qui permettait leur traduction en 4 langues (allemand, anglais, espagnol, italien). Ces traductions étaient mauvaises et obligeaient à un énorme travail de correction avec l’aide d'Anne. Mais qui était fait rarement. De toute façon, cette possibilité a été supprimée.

La double publication a été maintenue, malgré une très faible visibilité de ce blog.

Tableau 3 – Pages vues, visiteurs, « likes » et commentaires dans wordpress..

Bilan annuel des blogs... 2015

Le nombre de visiteurs et d'articles vus est donc beaucoup plus faible que sur over-blog et ne décolle pas : environ 1 par jour.

Wordpress donne la répartition des pages vues par origine nationale des visiteurs : en 2015, France 185, États-Unis 43, Brésil 12, Royaume-Uni 11, Canada/Belgique 4, Algérie/Alemagne 2, Japon 1.

Twitter, Facebook, Linkeln : Tous les articles sont annoncés, lors de leur publication dans over-blog et dans wordpress, sur Twitter (42 abonnés), Facebook (152 amis) et Linkedln (40 relations). Pour essayer d'élargir l'audience.


Sur Twitter sont aussi publiés, au jour le jour, les « touits d'humeur (mauvaise) » (150 environ en 2 ans) qui sont ensuite republiés en fin des Revues de Presse.

Mediapart : Tous les articles, à l'exception des Revues de presse, sont aussi publiées sur le blog personnel de Mediapart, soit depuis sa création, 2 en 2014 et 30 en 2015. Le nombre de lecteurs n'est pas connu. Pour ces 32 articles, il y a eu 54 « commentaire » et 70 « recommander ».

Agoravox- Comme les années précédentes,les articles, à l'exclusion des « Revues de presse (Europe) » et de certains comptes rendus de voyage photographiques, ont été publiés sur Agoravox. Il est possible de connaître le nombre de personnes qui ont consulté ces articles.


Du 2 juin 2011 au 10 décembre 2015, 149 articles ont été publiés et vus par 194 640 personnes, en moyenne 1 306 personnes par article, allant de 376 pour « Pas de vie sans frontière » à 7 751 pour « A propos de l’Étranger d'Albert Camus ».

Cette moyenne varie d'une année à l'autre, sans tendance nette à la croissance ou à la décroissance : 1 413 lecteurs par article en 2015, 1 202 en 2014, 1 493 en 2013, 1 170 en 2012, 1 422 en 2011.

Le Cercle des Chamailleurs avait décidé de comparer le contenu de journaux allemands, anglais, espagnol, français et italiens parus le même jour, le 25/09/14. La décapitation de Hervé Gourdel, survenue le 24, en Algérie explique le nombre élevé de personnes ayant consulté cet article.

Le tableau 4 permet de voir les articles qui ont eu plus de 3 000 lecteurs, 3 portent sur des livres d'Albert Camus, 4 étaient déjà dans les 10 premiers de 2014.

Sur les 149 articles, 73 ont eu plus de 1 000 lecteurs et 8 moins de 500.

Tableau 4 – Articles ayant eu la plus forte audience sur Agoravox

Bilan annuel des blogs... 2015

Les 149 articles ont entraîné 1676 réactions soit, en moyenne, 11,2 par article. Ceux qui ont suscité le plus de réactions sont « Démocratie directe, Démocratie indirecte, Démocratie ! », (107 réactions), « Le Joly pavé du 14 juillet » (87), « Après les attentats » (86) et « L'Europe ébranlée » (59).

Publier dans Agoravox a plusieurs intérêts : Une audience incomparablement plus importante que celle des blogs personnels. Ces articles peuvent toucher des lecteurs beaucoup plus variés que ceux qui viennent su le blog. Ceci se voit à travers les réactions qui sont plus vives que les commentaires le plus souvent amicaux ou posés des blogs. Quelquefois, les réactions débordent et partent sur des aspects qui ont peu à voir avec l'article.

Conclusion

La comparaison des articles les plus lus semblent indiquer que le blog ne sort pas de la clientèle ancienne sur les questions d'immigration tandis que les lecteurs et les lectures d'Agoravox sont plus variés.

Quel que soit le support, les articles concernant les œuvres d'Albert Camus attirent beaucoup de lecteurs.

Cette année, la publication de la Revue de presse sur les questions européennes ne sera pas poursuivie.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Bilans
commenter cet article
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 16:02

« Angela Merkel a réussi à remobiliser son parti. En congrès, la CDU a approuvé à une large majorité la politique menée sur la question des réfugiés. Le plafonnement de l'accueil des réfugiés, réclamé par la CSU (pendant bavarois de la CDU), n'est plus à l'ordre du jour. Merkel est pour le moment débarrassée des querelles intestines, selon les commentateurs. Ils espèrent que la dirigeante "post-nationale" fera des émules en Europe. » Eurotopics 15/12/15

"Suite à la fermeture de la centrale nucléaire d'Ignalina, les pays baltes sont reliés au système énergétique de l'ex-Union soviétique, ce qui les place dans une grande dépendance… Au début de l'année, la situation changera : le réseau lituanien sera relié à celui de Suède, Pologne, Lettonie, tandis que des lignes électriques à haute tension avec la Biélorussie et la Russie seront maintenues. Si l'on y ajoute Estlink 1 et Estlink 2, qui relient l'Estonie à la Finlande, on constatera que le réseau électrique balte est l'un des plus diversifiés d'Europe." Eurotopics Verslo žinios - Lituanie 15.12.15

La CE entend renforcer Frontex et la doter de compétences supplémentaires. Elle a proposé un projet devant le PE. A l'avenir, des interventions aux frontières extérieures de l'UE pourraient être envisagées en dépit de l'opposition potentielle des États membres concernés. Il était temps de renforcer cette agence, estiment certains éditorialistes. Cette volonté d'isolement n'est que chimère, répliquent les autres . Eurotopics 16/12/15

« L'histoire enseigne que la reconnaissance diplomatique de gouvernements extrémistes peut contribuer à les modérer. Des États parias peuvent agir en toute impunité, ils se retrouvent soumis à des contraintes une fois dans le giron du système international. Daech contrôle un territoire important, gouverne plus de dix millions de personnes, gère une administration sophistiquée et s'est presque arrogé le monopole de la violence. La seule façon pour l'Occident d'espérer obtenir un moyen crédible de contenir l'avancée de Daech : prendre acte des réalités et reconnaître l'organisation sur le plan diplomatique." Eurotopics 15.12.15 The Independent - Royaume-Uni

Revue de presse de l'ambassade de France à Rome (16/12/15):

Le Chef de la Police italienne a déclaré qu'on assiste à une diaspora des « combattants étrangers » après l’intervention de la Russie en Syrie. Ils essaient de rentrer dans leurs pays d’origine, dans la zone balkanique, peut-être 30 mille, nous ne connaissons pas tous les noms, mais nous avons la liste des italiens.» La satampa

« Deux propositions de la CE destinées à faire de l’Europe une forteresse : renforcer l’agence Frontex, avec 1500 hommes prêts à intervenir et à contrôler les frontières externes, limiter la liberté de circulation des citoyens communautaires pour permettre aux gouvernements de contrôler qui rentre dans la zone Schengen. De cette façon, nous aurons un système vraiment efficace, déclare le vice-président de la CE Timmermans. L’Italie est en retard dans la réalisation des hotspot, elle a ouvert seulement un centre d’accueil sur les six prévus. » La Stampa

« Quand on regarde les discours de Valls et de Sarkozy, il n’y a eu aucune phrase sur l’Europe. Les ‘’patriotes’’ (Marine Le Pen), les partisans du retour à la souveraineté nationale, les ennemis de la globalisation et de l’Europe, ont gagné. La question dépasse la France : l’européisme est en crise depuis 2005. Qui voudrait s’engager dans une bataille contre les patriotes devrait dire, de manière crédible, que, grâce à l’Europe, nous aurons la sécurité, plus de prospérité et de liberté. Renouveler le langage et les pratiques, arrêter de raconter des fables sur le « dépassement » des États-nations, et réécrire les traités dans un sens confédéral : peu de choses réservés au centre, tout le reste aux États, ce qui signifie redessiner les pouvoirs des institutions. Continuer comme si de rien n’était est le moyen de tout défaire, de détruite aussi ce qu’il reste de bon dans l’Europe ». Corriere della sera

« Il est regrettable que cette alliance ait été annoncée par l'Arabie saoudite, ce pays, marqué par le wahhabisme, passé maître en l'art de forger un front religieux contre l'Iran. Or, on aurait plutôt besoin de dynamiques qui mettent fin aux guerres sunnites-chiites. Alors que ces combats entre l'Iran et l'Arabie saoudite, s'intensifient sans cesse depuis 2003 et ont entraîné la déliquescence de l'Irak et de la Syrie, la solution ne peut provenir que des démocraties musulmanes de la région. » Eurotopics Star – Turquie 17.12.2015

« La politique économique allemande élargie à l'échelle de la zone euro ne ferait qu'aggraver la faible demande chronique, le chômage et cette peur du déclassement qui pousse les électeurs dans les bras des populistes de droite… Quand on pratique un nationalisme économique sourd sur le dos des autres, il ne faut pas s'étonner par la suite que ceux-ci répondent par le nationalisme. » Eurotopics Zeit Online - Allemagne 14.12.15

Revue de presse de l'ambassade de France à Rome (176/12/15):

« Renzi, stop à une Europe dirigée par l’Allemagne » - « Renzi : il faut une Europe avec plus de collégialité, moins d’austérité et plus de croissance. Les banques allemandes font affaire avec les Russes malgré les sanctions »’ (Il Messaggero), « Bras-de-fer Italie-Allemagne : Renzi ‘’plus de collégialité et stop à l’austérité » (Il Sole 24 Ore).

« Renzi a raison de hausser le ton sur le paradoxe d’une Europe absente pour trouver des réponses communes face au défi dramatique de l’immigration mais le faire contre l’Europe dirigée par un seul pays et orientée par des politiques d’austérité est un danger. La situation de l’Italie est objectivement difficile. Cela risque de nous nuire et de nous marginaliser à long terme, en absence d’une stratégie de longue haleine dont on ne voit pas de trace. Son acte d’accusation risque d’exprimer une faiblesse ». Corriere della sera

« Lutte contre Daech. Tournant en Libye : accord signé pour un gouvernement d’union nationale» : «L’accord de paix libyen a été signé hier à Skhirat, au Maroc, sous l’égide de l’ONU et grâce à l’impulsion de l’Italie. L’accord prévoit la formation d’un gouvernement d’union nationale qui va diriger le Pays jusqu’aux prochaines élections dans un an. C’est un tournant important pour mettre fin au conflit entre le gouvernement de Tripoli non reconnu et celui de Tobrouk, soutenu par la communauté internationale. » Messaggero

La Stampa « Au moment où Marine Le Pen twittait les photos d’exactions de Daech, en Italie on assistait à l’accord entre PD et Mouvement 5 Étoiles... le lepénisme (et l’anti-lepénisme) sont complètement étrangers à la politique italienne... Le FN demeure un parti antisystème. Après le vote avec le PD sur les juges constitutionnels et la ‘’contamination’’ du jeu politique… ce compromis affaiblit-il ou marque-t-il une évolution du M5S comme vrai rival de Renzi et du PD vu l’effritement de la droite ? Comme on peut le voir, la France et Marine Le Pen sont bien loin de nous ».

Renzi au Financial Times « L'Europe doit être au service de 28 pays, et non d'un seul ». Il déclare la guerre à la politique d'austérité anachronique imposée par l'Allemagne, déclarent certains éditorialistes. D'autres y voient une simple posture électoraliste.
L'analyse de Renzi est pertinente Wiener Zeitung - Autriche

Trouver des alliés pour appuyer le revirement italien Il Sole 24 Ore – Italie
On compte quand même sur l'aide allemande Frankfurter Allgemeine Zeitung – Allemagne Eurotopics 23/12/15

« Il est un argument qui pourra paraître attrayant : le oui au maintien dans l'UE pourrait permettre à la GB de combler le vide politique engendré par le dysfonctionnement de la zone euro et les déboires de l'espace Schengen. La GB pourrait devenir un leader en Europe. Ce pourrait être l'opportunité diplomatique d'une génération. » Eurotopics Financial Times 21/12/15

« L'Allemagne défend ses propres intérêts commerciaux, bien que cette décision ne fasse qu'accroître la dépendance de l'UE vis-à-vis de l'énergie russe, et porte atteinte à l'Ukraine sur le plan économique. Pourtant, les ténors de la politique allemande affirment que Nord Stream 2 est une décision purement commerciale… Selon Donald Tusk, ce projet de gazoduc enfreint les règles de la politique énergétique européenne et sape le rôle de l'Ukraine en tant que pays de transit. L'Allemagne et d'autres puissances devraient se demander ce qui leur importe le plus au final : leur propre profit ou bien la diversification énergétique de l'Union ? » Eurotopics Pravda - Slovaquie 21/12/15

« Dans la Newsletter du Premier Ministre Renzi toute sa satisfaction pour l’économie italienne, pour le budget 2015 et pour les réformes approuvées et attendues longuement. Il déclare que la situation économique italienne s’améliore et que maintenant il faut penser aux unions civiles et au ‘’ius soli’’ Mais le Codacons (Association pour la défense des droits des consommateurs) freine les enthousiasmes et communique que en 2016 les dépenses des italiens augmenteront. » Revue de presse Ambassade à Rome ARTICLE, La Stampa 28/12/15

NB : l'Union civile a été adoptée en Grèce pendant notre séjour à Athènes.

Revue de presse n°181 (Europe)

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

François commémore les fraternisations de 14. Avec Xavier, sans Angela. Ne pas rater l’occasion d'être petit. Europe, utilités et combines. 17/12/15

Quand les fraternisations de 1914 peuvent servir les copinages de 2015. 17/12/15

Que la déchéance passe ou non, Hollande et ceux qui la voteront n'auront ma voix ni au premier ni au second tour quel que soit l'adversaire. 26/12/15

François, sorti du bois avec Français de souche, devient le creux avec la déchéance de la nationalité. On peut craindre le pire d'ici 2017 ! 28/12/5

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

Dans le cadre d'une prise de retraite progressive, commencée en 1995, la diffusion de cette Revue de presse (Europe) prend fin avec ce numéro 181.

Les sources en étaient la presse nationale et différents sites :

« Toute l'Europe » (http://www.touteleurope.eu/), « Euronews » (http://fr.euronews.com/),

« Euractiv » (http://www.euractiv.fr/sections/all/news), un abonnement gratuit à « Eurotopics » et à la Revue de presse de l'ambassade de France à Rome.

Le Blog continue.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Revue de Presse
commenter cet article
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 10:52

Durant les quatre jours passés à Athènes, au hasard des promenades, il a été facile de faire une abondante collection de peintures murales...

Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Peinture
commenter cet article
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 14:08

Athènes, c'est notre antiquité, c'est aussi la capitale d'un pays dont il a beaucoup été question ces temps derniers. Et c'est un peu pour cela que nous y sommes revenus. Le tourisme est une de ses richesses.

Un aussi bref séjour, quatre jours, comme touriste de base, sans contact, sans connaître la langue, ne permet rien, si ce n'est de constater qu'il n'y a pas plus de mendiants que dans les rues de Paris.

Quelques photos à l'occasion de promenades en ville... en commençant par le saut d'une journée dans trois îles Hydra, Poros et Egine...

HYDRA
HYDRA
HYDRA
HYDRA
HYDRA
HYDRA
HYDRA
HYDRA
HYDRA

HYDRA

POROS
POROS

POROS

EGINE - Saint Nectaire et le tombeau du saint.
EGINE - Saint Nectaire et le tombeau du saint.
EGINE - Saint Nectaire et le tombeau du saint.

EGINE - Saint Nectaire et le tombeau du saint.

ATHÈNES

Vues d'Athènes de l'Acropole
Vues d'Athènes de l'Acropole

Vues d'Athènes de l'Acropole

Place Syntagma - En attente du vote de la loi sur le Contrat d'union (Pacs)
Place Syntagma - En attente du vote de la loi sur le Contrat d'union (Pacs)

Place Syntagma - En attente du vote de la loi sur le Contrat d'union (Pacs)

Place Syntagma le soir de Noël
Place Syntagma le soir de Noël
Place Syntagma le soir de Noël

Place Syntagma le soir de Noël

Place Omonia

Place Omonia

La garde
La garde
La garde
La garde
La garde

La garde

Un très beau métro (mal)heureusement sans publicité

Bref séjour à Athènes (moderne)
Bref séjour à Athènes (moderne)
Bref séjour à Athènes (moderne)

Pour terminer quelques vues de la Colline des Muses

Colline de Philipappos
Colline de Philipappos
Colline de Philipappos
Colline de Philipappos

Colline de Philipappos

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Voyages
commenter cet article
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 10:58

Quatre jours à Athènes, avec excursions à Delphes et dans 3 îles dont Egine, façon de joindre le plaisir à la solidarité et de rapporter quelques images. Qui ne seront pas originales...

ACROPOLE

ACROPOLE

Parthénon, Erechtheion
Parthénon, Erechtheion

Parthénon, Erechtheion

Acropole vue du Temple de Zeus, frise du Temple
Acropole vue du Temple de Zeus, frise du Temple

Acropole vue du Temple de Zeus, frise du Temple

Odéon d'Herode Atticus
Odéon d'Herode Atticus

Odéon d'Herode Atticus

Théâtre de Dionysos
Théâtre de Dionysos

Théâtre de Dionysos

Théséion
Théséion

Théséion

Quelques heures à Delphes...

Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.
Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.
Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.
Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.
Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.
Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.

Arachova dans le Mont Parnasse, Delphes, Stadium, Théâtre, Trésor des Athéniens, Omphale.

Île d'Egine

Temple d'Athena Afaia
Temple d'Athena Afaia

Temple d'Athena Afaia

Le cap Sunion

Bref séjour en Athènes (antique)
Bref séjour en Athènes (antique)

Et quelques pièces de musée...

Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.
Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.
Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.
Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne  pour décision d'ostracisme, Sphynge.

Omphale entre 2 masques mortuaires (Agammnon les yeux fermés), 2 boxeurs, 2 Kouroi, Aurige, Socrate, urne pour décision d'ostracisme, Sphynge.

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Voyages
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 17:31

Revue de presse n° 180 (Europe)

Le gouvernement finlandais envisage de verser un revenu de base inconditionnel à tous les citoyens majeurs. Une initiative qui témoigne d'un sens de la solidarité et d'un esprit communautaire qui font défaut à la Grande-Bretagne : 'Qui paiera ?' Voilà la question communément associée au revenu universel. Celui-ci devant être principalement financé par les impôts sur le revenu - ce qui nous amènerait vers un système plus progressiste et plus redistributif. Les Finlandais, peuple nordique, ont un sens plus développé de la solidarité sociale, et c'est la raison pour laquelle les impôts sur le revenu ont historiquement toujours été plus élevés. Eurotopics The Independent (centre gauche) – Royaume-Uni 08.12.2015

« L'UE espérait tirer pas moins de 50 milliards d'une 'taxe tobin' au niveau européen. Il s'avère que tout cela n'était qu'une chimère. Car pour les membres de l'UE, les intérêts particuliers priment sur le sens des concessions. La Grande-Bretagne se distingue, elle qui torpille toute action orchestrée, dans ce domaine comme dans bien d'autres. La TTF telle que initialement envisagée est morte et enterrée. Le compromis semble impossible, y compris pour un noyau de pays européens unis de traditions comparables.Un exemple de plus qui montre qu'on aurait tort de croire qu'une Europe réduite à ses éléments centraux serait plus à même de résoudre ses problèmes. » Eurotopics Der Standard – Autriche 09.12.2015
« Cette nouvelle étape a dans tous les cas suscité la colère de Londres" (Le Parisien). George Osborne, ministre britannique de l’Économie et des Finances, a d'ores et déjà menacé de saisir la Cour de justice de l'UE sur cette question. Toute l'Europe 09/12/15

Les fonctionnaires et les agents publics du canton de Genève multiplient les manifestations depuis novembre pour pousser l’exécutif à revenir sur les mesures d’économies, qui les touchent en priorité, dans le projet de budget 2016. Ils ont voté le principe d’un huitième mouvement le 15 décembre. Acteurs publics 09/12/15

« Tandis que certains pays se préparent à affronter le terrorisme islamique... l'Italie, par la voix du président du Conseil, indique qu'elle se penchera sur la question et qu'elle n'interviendra que lorsque les autres auront constitué une coalition potentiellement victorieuse. C'est ce que nous faisons à chaque fois que l'on se retrouve confronté à une entreprise comportant un risque quelconque : nous prenons notre temps, nous réfléchissons, nous divaguons, en espérant que pendant ce temps, la situation se calmera et que l'on s'en tirera à bon compte… Notre prudence manifeste plutôt d'un opportunisme cynique - posture dans laquelle excelle notre nouveau chef de gouvernement - voire d'une forme de lâcheté. » Eurotopics. Il Giornale national-conservateur – Italie 09.12.2015)

Les médias de Lituanie ont rapporté cette semaine qu'un groupe d'élèves russophones venus de la ville de Visaginas auraient participé cet été à un camp de scouts en Russie, au cours duquel ils auraient joué aux 'soldats de l'armée rouge et combattu pour la patrie russe'. Ceci révèle la mauvaise intégration des minorités en Lituanie.. Eurotopics -15min – Lituanie 11/12/15

Vladimir Poutine a déclaré que la Russie soutiendrait non plus seulement les forces gouvernementales syriennes, mais aussi l’Armée syrienne libre qui lutte pour le renversement du régime de Bachar el-Assad. Cette dernière recevra de Moscou des armes et des munitions pour combattre l’État islamique. Le Courrier de Russie 11/12/15

Angela Merkel : « Dans le même temps, nous avons pris en compte les préoccupations des gens, qui sont inquiets pour l'avenir, et cela signifie que nous voulons réduire, réduire drastiquement le nombre de ceux qui arrivent chez nous » Figaro 13/12/15

L’Allemagne a durci au cours des dernières semaines son droit d’asile, simplifiant la procédure d’expulsion des demandeurs sans perspective de visas, restreignant les conditions de regroupement familial même pour les Syriens et renforçant les contrôles aux frontières. C’est la fin, sans le dire, de la culture de «bienvenue aux réfugiés» de la chancelière, alors que le million de réfugiés a été franchi, et que l’Allemagne s’inquiète de plus en plus de la façon dont elle pourra intégrer les nouveaux venus. Libération 14/12/15

« Savoir se montrer innovant pour améliorer les conditions de vie a toujours été le propre de l'humanité. Cela vaut pour la science comme pour le capitalisme. Les catastrophistes qui évoquaient un naufrage croient qu'ils serviraient la 'bonne cause' en recourant à des mesures quasi totalitaires. Or la réflexion modérée, qui permet d'empêcher le pire, s'avère plus efficace. Elle a engendré une forme de 'volonté générale'. Voilà le miracle de Paris. Plutôt que de recourir à des sanctions, on s'en remet à un autocontrôle. C'est un signe de maturité, et non de faiblesse. » Eurotopics Die Welt Allemagne 14.12.15

« On nous dit que pour la première fois, les pays riches et pauvres se sont engagés à combattre le changement climatique. Ce qui semble être une bonne nouvelle n'est que la moitié de la vérité. Tous les pays ont signé, ce n'était pas particulièrement difficile. L'accord a une substance bien maigre pour atteindre son propre objectif : limiter le réchauffement à deux degrés. L'écart entre impératif et réalité est énorme. On ne saurait parler d'une obligation imposée à tous. C'est par ce caractère non-contraignant que les négociateurs se sont arrogés une réussite diplomatique de façade. Depuis Copenhague, on sait que chaque pays peut décider dans quelle mesure, selon quel calendrier il entend réduire ses émissions de gaz à effet de serre. » Eurotopics Die Presse Autriche 14.12.15

« La table des négociations à Paris n'avait pas la bonne composition. Il aurait dû y avoir d'un côté les représentants de gouvernement et de l'autre ceux de l'économie : entreprises, producteurs de secteurs spécifiques mais aussi fédérations de travailleurs… Malheureusement, seuls les gouvernements et leur suite bureaucratique étaient présents. Or pour garantir la viabilité des perspectives à court terme, il faudrait tenir compte d'un ralentissement de la croissance, lié à la réduction des émissions… Qui assumera les coûts de cette croissance écologique ? Nous l'ignorons complètement. Rien de précis n'a été dit sur ce point à Paris." Eurotopics La Stampa Italie 13.12.15

« Le point le plus important, le problème du réchauffement planétaire a été reconnu en tant que tel… Beaucoup de choses ont changé depuis Copenhague. Les énergies renouvelables ne sont plus des joujoux technologiques subventionnés ; elles forment un secteur devenu concurrentiel. 'Écologique' et 'économique' ne sont plus contradictoires. Mais c'est surtout l'attitude des citoyens et des politiques vis-à-vis du climat qui a évolué. Reste à savoir si ce développement suffira pour que l'on réagisse à temps au changement climatique. » Eurotopics Sme Slovaquie 14.12.15

Au Danemark, les demandeurs d'asile devront s'acquitter à l'avenir des frais de leur prise en charge. La police aura le droit de confisquer argent et objets de valeur personnels des réfugiés. « On a l'impression que l'histoire nous renvoie un écho assourdissant. Et on a envie de rassurer les réfugiés : 'Mais on vous laissera vos dents en or… Dorénavant, les réfugiés devront donc se débrouiller pour payer leur séjour. Les visages des individus disparaissent dans un grand calcul. Transformer les personnes en une masse de coûts… Comment a-t-on pu en arriver là ? Ceci n'est pas digne du Danemark. Ceci n'est pas digne de l'Europe et de l'humanité. » Eurotopics Sydsvenskan – Suède 13.12.15

Les CV de personnes de confession musulmane ou juive sont plus pénalisées en France que ceux des Afro-Américains aux États-Unis. Alter-éco décembre 2015




CE : Commission européenne UE : Union européenne

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Revue de Presse
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 17:45

L'alignement, à la suite des attentats, du gouvernement sur les propositions de droite ou d'extrême droite a été largement souligné. L'instauration de l'état d'urgence et les mesures prises dans ce cadre par ce gouvernement auraient donné plus que de l'urticaire aux membres et aux élus du PS si elles avaient été prises sous la présidence précédente.

On ne peut contester le coté, heureusement, exceptionnel de la situation qui peut nécessiter des ajustements temporaires même s'ils sont désagréables, Cela ne veut pas dire faire n'importe quoi, n’importe comment, sans aucun contrôle de soi.
Le but des mesures exceptionnelles doit être de renforcer la sécurité, de favoriser la participation démocratique de tous, de prévenir la dérive de certains. Encore que la prévention est un travail de long terme qui ne peut guère se faire dans l'urgence.

Hollande ouvre la voie...

L'optimisme répété sur les questions économiques et sociales, régulièrement démenti par les chiffres du chômage, ne justifie pas des mesures prises dans le seul but de faire remonter la côte du président dans les sondages et, éventuellement, de le faire réélire. Avec de grands risques de déception pour le président-candidat. Car si sa campagne actuelle vise à neutraliser la droite, elle a peu de chances de satisfaire les électeurs de gauche… et encore moins les jeunes qui subissent des discriminations quotidiennes.

Le droit de vote aux municipales pour les résidents étrangers non communautaires , promis depuis 1981 par les candidats socialistes à la présidence de la République a été mis au placard par le premier ministre.

Après avoir abandonné le récépissé de contrôle, le gouvernement de Manuel Valls assume les contrôles au faciès et a décidé de contester un jugement de la Cour d’appel de Paris, condamnant l’État pour discrimination à l’encontre de jeunes hommes contrôlés par la police, « contrôles au faciès ».

L'annonce de l'introduction dans la Constitution d'un article permettant de déchoir de leur nationalité les personnes binationales, françaises de naissance, vient s'ajouter à ces mesures discriminantes. Pour beaucoup, y compris dans les sphères gouvernementales, cette dernière mesure est plus symbolique qu'opératoire et ne touchera effectivement que très peu de monde..
On voit mal une personne, prête à se faire exploser, reculer de peur de perdre la nationalité française ! Sa simple annonce en touche beaucoup plus au niveau symbolique.

En supposant que cette mesure soit adoptée et appliquée, cela voudrait dire que ces personnes pourraient être expulsées vers le pays dont elles auraient aussi la nationalité mais qu'elles ne connaissent pas. Ces personnes sont nées ici, ont été socialisées ici, on ne voit pas en quoi le pays de leurs parents est responsable de leur dérive ? Peut-être ont-elles ce défaut « originel », dans le sang ?
En tous cas, ce n'est en rien une méthode préventive.

Par ailleurs, si le gouvernement tient absolument à diviser les Français en deux catégories, suivant leur origine, avec un effet négatif dans une partie de la jeunesse de ce pays, il le peut par un amendement à l'article 23-7 du cote civil*, de façon à y inclure l’appartenance ou l'allégeance à un réseau terroriste international (Patrick Weil).

En proposant une modification de la Constitution, le chef de l’État a ouvert une porte qui ne se refermera pas facilement. Si elle n'est pas adoptée par la majorité actuelle, cette mesure pourra l'être, demain, par une autre. Malgré l'indignation trop tardive de certains. Au risque d'aller plus loin.

Jusqu'ici, la législation concernant la nationalité était régie par de simples lois, donc facilement réversibles, incluses dans le code civil. Elles n’étaient pas dans la Constitution. Ce premier pas vers une constitutionnalisation de la législation concernant la nationalité risque d'avoir un bel avenir. Qui peut aller vers un durcissement sur lequel il sera, par la suite, difficile de revenir.

* Le Français qui se comporte en fait comme le national d'un pays étranger peut, s'il a la nationalité de ce pays, être déclaré par décret après avis conforme du Conseil d’État, avoir perdu la qualité de Français.

Message envoyé à François G. à la suite de son article paru dans le Monde du vendredi 08/01/16 "Non, cette loi n'est pas contraire aux idéaux de gauche "

Quelques réflexions sur le sujet

Droit du sol – Droit du sang

Quand j'ai écrit « Résidents étrangers, Citoyens ! Plaidoyer pour une citoyenneté européenne de résidence » (2003), j'avais cité Patrick Weil sur la question droit du sang, droit du sol. Ça m'avait beaucoup plu et ça me plaît toujours.

8.4 Sacrée nationalité !

Quand Patrick Weil étudie l’origine des mécanismes d’attribution de la nationalité (Qu’est-ce qu’un Français ? Histoire de la nationalité française depuis la Révolution. Grasset, 2002), il fait remonter l’introduction du droit du sol et du droit du sang au XVI° siècle : c’est en 1515 que, pour la première fois, le Parlement de Paris affirme que le fait de naître et de vivre en France donne la nationalité française. C’est en 1576, que le même Parlement reconnaît comme française, une fille née en Angleterre de parents français à condition qu’elle revienne en France.

Dans les deux cas, le droit du sol et le droit du sang sont invoqués pour justifier la nationalité française nécessaire pour hériter ! Ainsi, les deux règles fondamentales de la législation ont été introduites en France pour régler une question de gros sous. On est bien loin des envolées lyriques...

Déchéance de la nationalité

J'ai fait un article que j'ai mis sur mon blog et qui devrait être publié par « La lettre de la citoyenneté ». Je ne reprends pas ci la question du contexte.

Pour moi, une personne née ici, socialisée ici, est française. Quelle tourne bien ou mal n'est en rien de la responsabilité du pays où elle est née. Sauf à penser qu'elle a ça dans le sang, par hérédité. Et donc, c'est ici qu'il faut traiter la question avant, pendant et après.

La question s'était déjà posée pour la « double peine ». J'avais eu un différend avec les copains parce que je pensais qu'on pouvait ne pas traiter de la même façon un délinquant qui avait fait sa vie ici et un délinquant de passage. On pouvait, à mes yeux, expulser le délinquant de passage et donc j'acceptais une « double peine » dans ce cas. Et non pour ceux qui avaient fait leur vie ici. Eux pensaient qu'il fallait être contre la « double peine » dans les deux cas.

Comme on voit mal en quoi le pays de « l'autre nationalité » est responsable, je ne vois pas pourquoi il devrait en assumer la charge, la réhabilitation… De plus, cela voudrait dire, réciprocité, que ce type de délinquant d'un autre pays ayant aussi la nationalité française pourrait être expulsé vers la France.
Dans les deux cas, c'est le pays de la socialisation qui doit assumer les défauts de cette socialisation.

Jusqu'ici, la législation concernant la nationalité était régie par de simples lois, donc plus facilement réversibles, incluses dans le code civil. Elles n’étaient pas dans la Constitution. Ce premier pas vers une constitutionnalisation de la législation concernant la nationalité risque d'avoir un bel avenir. Qui peut aller vers un durcissement sur lequel il sera, par la suite, difficile de revenir.

Ce que Pasqua n'avait pas fait, Hollande le propose. Et même si, finalement, cela ne se fait pas, parce qu'il n'a pas de majorité suffisante pour le faire, un jour cela se fera parce que la droite aura plus facilement cette majorité.

Je pense que si on estime nécessaire d'accentuer le poids de la loi, une déchéance de droits politiques serait plus judicieuse. Ce serait une sanction pour la personne, applicable d'ailleurs aussi aux mono-nationaux, mais ne touchant que la personne et n'impliquant en rien un pays supposé d’origine.

En tout cas, je ne voterai pas, au premier ou second tour, pour un candidat qui aura approuvé ce texte, voté ou non, et quel que soit son adversaire.

J'ai regardé par ailleurs si je pouvais ajouter à ma nationalité française « de souche » par ma mère, une nationalité espagnole « de souche » par mes grands parents paternels. Je crois que ce n'est pas possible. J'aurais bien aimé rejoindre ces mal-aimés de la République.

Repost 0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 10:15

Les attentats du 13 novembre à Paris ont rappelé aux Espagnols la tragédie du 11 mars 2004, qui a fait 191 victimes. Depuis ces attaques, l’État a spécialisé 1 200 de ses agents dans la lutte contre le terrorisme islamiste. L’exaltation du terrorisme, le prosélytisme, la radicalisation, le recrutement, le départ vers des zones de conflit sont devenus des délits. Acteurs publics 30/11/15

« L'UE promet d'accélérer les négociations d'adhésion avec la Turquie... Le problème dans cette promesse, c'est que la Turquie n'a cessé de s'éloigner des critères d'adhésion ces dernières années. Si l'on veut préserver les critères de démocratie et des droits de l'homme, la Turquie d'aujourd'hui n'a rien à faire dans l'UE. » Eurotopics Helsingin Sanomat (libéral) – Finlande 01.12.15

« De toute évidence, le risque encouru est que l'UE - soucieuse de résoudre la crise des réfugiés - ferme les yeux sur les violations des droits de l'homme et se montre arrangeante vis à vis des critères de Copenhague régissant l'adhésion à l'UE. Il ne faut pas que cela se produise. La Turquie devrait être la bienvenue au sein de l'UE, le jour où... Mais d'ici là, le pays a un long chemin à parcourir, lui qui refuse de parler du génocide arménien, qui n'a pas résolu le conflit avec le PKK, qui occupe dans la liste de la liberté de la presse de Reporters sans frontières le rang 149 sur 180. L'UE a tiré un certain nombre d'enseignements après avoir accepté l'île divisée de Chypre en 2004, la Roumanie et la Bulgarie en 2007, sans que ces pays aient rempli leur contrat sur les droits de l'homme et l'anticorruption... » Eurotopics Sydsvenskan (libéral)– Suède 01.12.15

« La stratégie européenne pour gérer (et non résoudre) la crise des réfugiés consiste à renforcer les frontières extérieures de l'UE pour ne pas avoir à rétablir les frontières intérieures. C'est la seule façon de sauver Schengen… La collaboration turque est indispensable.... La véritable nouveauté, c'est la réactivation du processus d'adhésion. L'Europe est en grande partie responsable du gel de la candidature de la Turquie. Elle l'a fait entrer dans la salle d'attente pour mieux l'y abandonner." Eurotopics La Stampa 01.12.15

« L'UE persiste à croire que nous serions prêts à tout pour obtenir l'exonération de visas. L'UE a mené contre le monde musulman et la Turquie une politique à tel point mauvaise, malveillante et infructueuse qu'une proposition d'adhésion à l'UE ne susciterait plus le moindre enthousiasme. Le monde musulman et la Turquie ont épuisé la vénération et l'amour qu'ils avaient pour l'Europe, mais l'UE ne l'a pas encore compris. » Eurotopics Yeni Şafak (islamoconservateur) - Turquie (01.12.2015)

Revue de Presse du 02/12/15 Ambassade de France à Rome
« Une étude du Oil Change International révèle que les pays du G20 ont financé en 2013-2014 à hauteur de 452 milliards de dollars les énergies fossiles : un montant 4 fois plus important que celui pour les énergies renouvelables ». La Stampa
« La CE évalue la répartition des 3 Mds promis à la Turquie. Quand les gouvernements ont vu la facture, ils ont tremblé. Inutiles les assurances de Juncker sur le fait que ces contributions ne seront pas prises en compte des paramètres Maastricht. L’Italie devra débourser 281 millions, la France 386, l’Allemagne 534 millions ». La Repubblica

Selon un rapport de Oxfam, les 10 % des habitants les plus riches de la planète sont responsables de plus de la moitié des émissions de CO2. La moitié la plus pauvre du globe n’est responsable que de 10 % des rejets polluants. Une personne qui fait partie des 1 % les plus riches au monde « génère en moyenne 175 fois plus de CO2 qu’une personne se situant dans les 10 % les plus pauvres » Le Monde 02/12/15

Plutôt que de chercher une solution commune aux défis qui se dressent devant eux, les pays européens ont préféré se défausser sur la Turquie, stipendiée pour réduire l'afflux de réfugiés et de migrants économiques accostant sur les côtes grecques. Pour 3 milliards d'euros, l'UE offre une protection temporaire aux réfugiés syriens... sur le territoire turc. Guy Verhofstadt Huffington Post 03/12/15

Le flux des réfugiés se traduit par une impulsion positive sur l'économie (allemande) sous la forme de dépenses supérieures, en particulier dans la consommation et la construction de logements… Le comité des sages, cinq économistes qui conseillent le gouvernement allemand, estime que le pays peut parfaitement supporter les conséquences de la crise des migrants. Le Monde14/11/15

L'UE n'est plus dans sa main. A.Merkel avait donné le «la» durant la crise financière. Elle se trouve minoritaire dans la crise des réfugiés. Après avoir échoué à instaurer un système de « répartition équitable » entre les États membres, elle peine à convaincre avec sa proposition de « contingents » négociés avec la Turquie. Le Figaro 03/12/15

Le Parti socialiste a fait voter le 2 octobre 2015, dans la région Lorraine, le versement d'une subvention de 600 000 euros à une entreprise qui va former au maniement d’armes des militaires saoudiens. Agoravox 3/12/15

Par référendum, 53,1 % des Danois se sont déclarés défavorables à une coopération plus étroite avec les instances judiciaires et policières de l'UE. Un vote dans lequel l'UE a joué un rôle considérable : « Les électeurs sont de plus en plus sceptiques à l'endroit de l'UE et de ce qu'elle représente. Les flux de réfugiés de ces derniers temps qui ont mis en lumière le manque de capacité décisionnelle de Bruxelles, n'ont rien fait pour améliorer les choses. » Eurotopics Jyllands-Posten - libéral-conservateur Danemark 04/12/15

« Les mesures annoncées par le chef du gouvernement italien sont ambitieuses à deux points de vue. Premièrement, c'est la première fois que l'on tente de lutter contre le terrorisme en recourant à la 'méthode douce'. Deuxièmement, l'Italie est en récession. C'est probablement la première fois qu'un pays affichant un déficit aussi important décide d'accroître ainsi son budget de la culture… La portée de ces armes est largement supérieure à celle des missiles, et celles-ci frappent là où se développe le terrorisme potentiel : en périphérie des villes, dans les banlieues isolées et appauvries. L'intégration sociale et culturelle de ceux qui vivent dans ces zones sans la moindre perspective est l'un des objectifs de la lutte antiterroriste. » eurotopics Dilema Veche – Roumanie 06/12/15

« La sortie de Gabriel dénonce l'Arabie Saoudite. Mais il va falloir aller plus loin. Les musulmans allemands vont d'eux-mêmes devoir s'engager dans la voie d'un islam intégré. C'est l'objectif des Verts et la revendication d'un islam assimilé. Un avertissement à l'adresse non seulement de l'Arabie Saoudite, mais aussi de l'influence turque et orthodoxe exercée sur les associations musulmanes allemandes, qui persistent dans leur univers parallèle. » eurotopics Frankfurter Allgemeine Zeitung 07/12/15

ENTRETIEN de Matteo Renzi « Nous ne voulons pas de Libye-bis » : « Quatre ans de guerre civile en Libye sont la preuve d’un mauvais choix et aujourd’hui il faut une stratégie différente. L’Italie est présente partout : nous dirigeons la mission au Liban, nous sommes en Afghanistan, au Kosovo, en Somalie, en Irak. Le conseiller militaire de Ban Ki-moon est italien. J’ai un grand respect, de l’estime et de l’amitié personnelle pour François Hollande. C’est un homme très intelligent et sa réaction est légitime et compréhensible. Mais il dirige une France blessée, qui a besoin de donner des réponses, à commencer par le plan interne. Nous voulons élargir la réflexion. Il est nécessaire de combattre Daech : discutons sur la manière de le faire. Et n’oublions pas que les attentats ont été élaborés dans les banlieues des villes d’Europe. Il faut une réponse aussi en Italie. Voilà pourquoi il faut des écoles et des théâtres, pas seulement des bombes. C’est la raison pour laquelle chaque euro dépensé pour la défense se traduira par un euro pour la culture ». Corriere della Sera de dimanche Revue de presse ambassade de France à Rome 07/12/15



CE : Commission européenne UE : Union européenne

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

Union européenne-Turquie : envoyez travailleurs turcs (suppression des visas) et gardez réfugiés syriens contre 3 milliards d'euros !! 01/12/15

Le Pen avait raison. Les Français ont préféré l'original (FN) à la copie (LR) et à la copie de la copie (PS). Quand une Gauche originale ? 08/12/15

tweet tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet - tweet

Repost 0
Published by Paul ORIOL - dans Revue de Presse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche