Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 08:16
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »

Le 21 juin 2020, le mouvement culturel CHOUKAJ a organisé un déboulé intitulé « LIMYE POU LE ZANSYEN » à Paris de la place Jean Ferrat jusqu'à La Villette.afin de rendre hommage aux ancêtres ayant brisé leurs chaînes en Guadeloupe (et par extension aux Antilles Françaises) en Mai 1848.

Quelques images.

Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »

Rassemblement avant le départ Place Jean Ferrat.

Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »
Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »Déboulé des  Gouadeloupéens « LIMYE POU LE ZANSYEN* »

Défilé sur le Boulevard de Belleville

J'avais annoncé l'arrêt de ce blog.

Avec l'apparition d'une publicité non désirée, cet arrêt devient effectif et définitif.

Partager cet article

Repost0
22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 08:07
Pour la régularisation de sans papiers

Le 20 juin, une manifestation des sans-papiers est partie de la place de la Nation à Paris, quelques photos de son passage sur le boulevard de Ménilmontant.

Pour la régularisation de sans papiersPour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiersPour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiersPour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers
Pour la régularisation de sans papiers

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 13:58
Promenade de santé

Le confinement pour cause d’épidémie du coronavirus nécessite des changements dans la vie quotidienne. Ils sont quelquefois gênants, ils peuvent aussi donner un nouveau sourire. Donner lieu à des signes montrant que la notion de solidarité n’a pas complètement disparu dans une société décrite, tous les jours, comme seulement individualiste.
 

Promenade de santé

L’Académie le proclame, la promenade quotidienne est une activité physique indispensable pour la santé, notamment pour les personnes âgées. En conséquence, Monsieur et Madame Puce, qui n’ont plus 20 ans, font leur promenade hygiénique dans le quartier et répondent en même temps aux besoins de leur basset. Cette double exigence peut être maintenue en période de confinement, moyennant certaines précautions largement diffusées et une attestation de déplacement dérogatoire.

Cependant, les difficultés commencent avec l’ascenseur aux dimensions, parfois, minimales. Comment respecter la distance recommandée d'un mètre minimum ? L’ascenseur peut être utilisé par deux personnes, au plus, en même temps. Et encore dos à dos, pour éviter les dangereuses gouttelettes. Bien sûr, il est toujours possible de l’éviter. Toujours ? Quel que soit l’âge ? Quel que soit le poids des courses ? Descendre ou monter plusieurs étages ? Pour le couple Plume...

Reste la patience : Mr et Me Puce peuvent attendre que l’ascenseur soit vide. Au risque, surtout au rez de chaussée, d'attendre quelque temps avec des voisins. Cela permet de faire plus ample connaissance. De partager les bonnes, les mauvaises et les fausses nouvelles et des considérations sur le temps en utilisant le pallier et en jouant aux quatre coins pour respecter la distance réglementaire.

Dans la rue, pour les Puce, les rencontres des meilleurs amis sont devenues les plus dangereuses. Il faut désormais éviter les effusions et les accolades. Se parler à distance quand Mr Puce n’a pas oublié ses prothèses auditives ou arriver rapidement à la conclusion : on se rappelle au téléphone ou, plus moderne, grâce aux outils de communications qui permettent de joindre l’image à la parole.  Pour les Puce, ce sera l’occasion d’une extension et d'un perfectionnement des moyens de contacts, encore faut-il que les uns et les autres aient pu, au préalable, faire régler l’appareil par les petits enfants. Qui maintenant ne peuvent jouer les réparateurs à domicile.

Les petits enfants sont plus éloignés mais les Puce ne se sentent pas complètement abandonnés. Dans l'immeuble, sur les 44 appartements, 6 personnes ont apposé des messages dans les ascenseurs pour proposer leurs services aux personnes ayant quelques difficultés.

Une solidarité virale en marche ?

Promenade de santé

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2020 6 25 /01 /janvier /2020 09:48
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !

Sixième journée nationale de mobilisation !

En attendant les suivantes !

Au delà de la classique guerre des chiffres entre les organisateurs, le groupe « occurrence » et le gouvernement, tout le monde a reconnu que le nombre de participants aux manifestations du vendredi 24 janvier était plus important que lors de la journée nationale précédente. Sur un fond de soutien constant, avec des variables, de la population malgré les difficultés occasionnées par les grèves et le battage médiatique et gouvernemental pour opposer les uns aux autres.
Est-ce un signe de reprise de la mobilisation ? Ou simple sursaut à l’occasion de la présentation des projets de loi en Conseil des ministres ?

Quoi qu'il en soit, présentation des lois en Conseil des ministres et manifestations témoignent que l'affrontement continue.

Une nouvelle manifestation, toujours aussi animée, qui ne lâche rien. Avec un important groupe de tête, mêlant gilets jaunes, syndiqués et inorganisés.
Derrière eux, une participation importante de groupes venus ajouter leurs propres difficultés à la revendication commune contre la contre-réforme des retraites : avocats, enseignants, jeunes, présence significative d’ATTAC, suivis par les syndicats en queue de manifestation, notamment de la CGT, plus importante.

La Constitution donne à Emmanuel Macron et Édouard Philippe et à leur majorité parlementaire la possibilité juridique de passer outre aux oppositions politiques, syndicales et populaires.
Mais ils viennent de connaître un nouveau et cuisant désaveu, à la fois politique et technique, avec l’avis du Conseil d’État qui confirme, fort heureusement, que cette contre-réforme était aussi techniquement mal préparée, et loin d’être universelle, juste, équilibrée, simple… Toutes qualifications qui étaient déjà mises en doute, y compris au sein de la majorité et des soutiens médiatiques habituels du gouvernement.

Que vont faire Emmanuel Macron et son gouvernement ?
Vont-ils essayer, malgré tout, de passer en force ? Il ne fait pas de doute que ce ne sera pas aussi facile qu’ils l’espéraient.

Vont-ils faire des concessions et essayer d’obtenir un soutien déterminé des syndicats réformistes en abandonnant, définitivement, le pivot douloureux ? C’est à dire désavouer Édouard Philippe et se replier sur la réforme Macron ? Conserver ainsi l’essentiel : le passage à la retraite à points, la remise en question du statut à la RATP et à la SNCF dans la perspective de l’ouverture au privé. Tout en maintenant régimes spécifiques pour les emplois régaliens ?
Édouard Philippe sera-t-il remercié ou maintenu en place pour assumer une continuité politique forte avec Castaner qui défait des pieds et des mains...

La solution tiendra compte des spéculations sur l'échéance électorale présidentielle : d'ores et déjà les municipales sont abandonnées aux manipulations statistiques d'une part et à une sous-estimation volontaire pour pouvoir dire dans deux mois qu'elles sont moins désastreuses que prévues.

Tout cela dépend aussi beaucoup des mobilisations des semaines qui viennent. La population passera-t-elle du soutien sondagier au soutien réellement politique ? Les travailleurs non syndiqués ou syndiqués, quelle que soit leur organisation, donneront-ils le coup de pouce décisif ?

NB : Des images de différentes manifestations en France par Là-bas si j'y suis (accès gratuit)

Voici quelques images de la manifestation du vendredi 24 à Paris .

Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 18:12
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance

La révolution macronienne est cohérente, elle tient dans la paraphrase d’une déclaration célèbre : tout ce qui est bon pour les premiers de cordée est bon pour tous les Français. Elle consiste à remplacer la logique de la solidarité par une logique financière individuelle. Quelques exemples.

Macron a remplacé l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune ) par l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière). Qui consiste à soustraire la richesse financière à l’impôt de solidarité pour permettre à son détenteur d’investir comme bon lui semble : autrement dit soustraire à la décision publique, à l’intérêt public, à la solidarité, pour donner à la décision individuelle, à la recherche du profit qui peut, bien sûr, résider dans l’investissement dans des entreprises françaises (motif avancé) ou étrangères ou mieux dans des fonds spéculatifs ou d’investissements dont un des plus puissants est aujourd’hui connu de tous : BlackRock, le plus important gestionnaire d'actifs au monde, avec près de7 000 milliards de dollars dont les principaux clients sont des investisseurs institutionnels (Wikipedia). La société affiche une rentabilité d’exploitation exceptionnelle : acheter dans hésiter (JDD 18/01/20).

Maintenir l’impôt sur la fortune immobilière, c’est inciter les plus pourvus à se désengager de l’investissement dans l’immobilier, imposé, pour passer à l’investissement dans la finance, non imposé.
P
ourtant, il ne semble pas qu’il y ait trop de logements en France !

Ce petit cadeau avec baisse des ressources de l’État est accompagné par la diminution de 5 euros par mois et par ménage de l’Aide personnelle au logement (APL). Diminution de prélèvement pour les gros. Récupération sur les plus pauvres !

Macron : de la solidarité à la finance

Au 1er février, le taux du Livret A et du Livret du développement durable sera abaissé à 0,5 %, taux historiquement le plus bas, avec une inflation proche de 1 %. Pour le ministère des finances, le taux du Livret A n’a plus vocation à couvrir celui de l’inflation (Le Monde 12/01/20).
Il y a 55 millions de Livrets A en France car c’est le moyen le plus simple pour nombre de particuliers d’avoir quelques ressources disponibles en cas de nécessité. Le ministère pense que cette baisse des taux devrait pousser à mettre ses économies dans des placements plus dynamiques ! Plus risqués ! Inciter les plus pauvres à risquer leurs économies ! A devenir boursicoteurs ! Dire aux petits porteurs qu’ils doivent les investir, c’est les pousser à prendre des risques, à se convertir à la spéculation boursière ? Le réveil peut être douloureux, en cas de renversement de la conjoncture ou de besoins de financement imprévus.
On aurait pu diminuer le plafond des placements (actuellement 22 950 euros) et réserver ce conseil aux titulaires des carnets les plus garnis ! Les petits porteurs de Livret A se contenteront probablement de voir se dégrader leurs économies plutôt que de risquer de les perdre.

L’exécutif sait que sa décision est très impopulaire et concerne pratiquement tous les foyers qui détiennent un ou plusieurs livrets A. Or la rémunération est devenue dérisoire. Pour Bruno Le Maire, le maintien d’un taux de 0,75 % aurait été irresponsable par rapport à notre politique de diversification des placements. Et irresponsable pour les milliers de personnes qui attendent un logement social. En effet, la réduction du taux à 0,50 % permettra de construire 17 000 logements sociaux supplémentaires et d’en rénover 52 000 chaque année. La mesure pénalise les épargnants mais renforcerait la politique du logement… Il oublie de dire, que pour compenser cette baisse du taux des livrets, il a imposé aux bailleurs sociaux de diminuer les loyers donc leurs moyens.
Autrement dit, il a organisé un
coup à 3 bandes, sur le dos des pauvres et une opération plus discrète, au bénéfice des banques. Car elles profitent de 40 % des sommes collectées : elles vont rémunérer cette épargne au taux de 0,5 % au lieu de 0,75 % : un cadeau de 400 millions d’euros (Libération 18/01/20).
Il est intéressant de constater que le ministre justifie cette mesure en opposant petits épargnants et mal logés sans parler des bénéfices qu’en tirent les banques.
Il n’a jamais dit combien de logements auraient pu être construits avec le montant du cadeau fait avec la suppression de l’ISF.

Macron : de la solidarité à la finance

Dans la réforme, il est prévu un taux de cotisations retraite unique de 28,12 % sur les salaires mais les revenus au-delà de 120 000 euros par an ne donneront pas de droit à la retraite et ne seront soumis qu'à un taux de 2,81 % de cotisations, utilisées pour contribuer à l'équilibre du système. Les sommes qui ne participeront pas à l’équilibre du système, sur les salaires au-delà de 10 000 euros par mois, donnent beaucoup d’espoir aux assurances privées ou autres fonds de pensions ou d’investissement.

La Révolution libérale d’Emmanuel Macron est en marche : tous libres, tous égaux, tous fraternels ; tous boursicoteurs, tous contre tous. Jamais solidaires !


 

NB : même si le travail reprend sans le retrait total du projet de réforme, les grévistes ont obtenu un certain nombre de concessions. Et nul ne sait ce qui va se passer dans les jours, les semaines qui viennent...
Une chose demeure, les grévistes
souffrent beaucoup au niveau financier. La solidarité financière sera appréciée. Moralement. Financièrement.

https://www.cgt.fr/actualites/france/retraite/mobilisation-solidarite/caisse-de-solidarite-envers-les-grevistes

Ci-après quelques images de la manifestation du16 janvier 2020 à Paris. Avec une participation plus importante des milieux enseignant et culturel...
Et aussi policier : sur le parcours de nombreuses rues étaient fermées par des barrages grillagés...

Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 22:09
Macron est-il réformable ?

C’est la question que les médias ne posent jamais. Et pourtant. Ce pourrait être dans les jours qui viennent la question fondamentale. Réformable dans les deux sens du mot.
Peut-il s
e réformer, en fonction de la situation politique, peut-il accepter de revoir son projet sur les retraites ? Doit il être réformé, mis à la retraite.
Autrement dit, se soumettre ou se démettre .

Question qui peut paraître incongrue. Mais qui se pose à la suite de trois années de records d’Emmanuel Macron.

Secouant vigoureusement le cocotier, Emmanuel Macron a réussi à mettre hors champ de nombreux hommes politiques et à obtenir une confortable majorité parlementaire sans opposition véritable : gauche dévastée, droite institutionnelle marginalisée, démonétisée, elle a joué la petite finance française, il joue la grande, internationale.

Devenu le monarque républicain, sans véritable expérience politique, plus prés du dollar que du cul des vaches, Emmanuel Macron a pensé que tout était permis. Jouant moi et le peuple, il a voulu prendre sa place, toute sa place, sans corps intermédiaire, assuré que sa parole judicieuse allait entraîner tout le monde.

Mais que peut-on voir ?

Que la République a connu une première année de révolte citoyenne, autour des ronds-points mais en dehors de tous les clous et Macron a dû concéder quelques milliards. Et quelques grenades qui n’étaient pas que lacrymogènes et qui ont, peut être, découragé un certain nombre de gilets jaunes mais ne sont pas sans conséquences sur la bonne marche de la République : un considérable nombre de blessés, définitivement amputés d’une membre ou d’un œil sans compter la pauvre dame qui a été condamnée pour avoir voulu fermer sa fenêtre lors du passage d’une manifestation.

Avec autre conséquence collatérale, un écart encore plus grand entre le peuple et la police, une police de plus en plus droitière dont le gouvernement doit s’assurer de sa fidélité, moyennant quelques médailles et le maintien d’un régime spécial

Les manifestations des Gilets jaunes affaiblies mais persistantes, Macron lance alors sa contre-réforme des retraites et c’est le plus long conflit syndical de la Cinquième république. Petite auto-réforme, Macron envoie ses ministres, surtout son Premier, au front et reste en retrait tout en veillant.

Il garde, apparemment, deux possibilités : passer en force et humilier les deux principales forces syndicales, CGT et CFDT, son rêve, seul face au peuple mais un peuple qui risque d’être plus rebelle que prévu. Ou bien céder sur une partie de la réforme qui, initialement, n’était pas dans son projet et faire de la CFDT l‘interlocuteur principal mais renforcé après plus d’un mois de grèves auxquelles elle n’a pas participé.

Les médias qui ne se demandent pas si Macron est réformable, spéculent chaque jour sur l’affaiblissement du mouvement de grève. Non sur sa force, non sur sa persistance malgré les difficultés financières des grévistes. Qui a prévu que cette grève durerait si longtemps ? Qui a prévu que la majorité de la population la soutiendrait, comme l’indiquent les sondages, comme elle a soutenu les Gilets jaunes jusqu’au bout ? Et pourtant les sondages ne sont faits ni à la demande des GJ, ni à la demande des syndicats !

Sur l’autre plateau de la balance apparaissent les divisions au sein de la droite ou des parlementaires progouvernementaux ?
Certes la droit
e non macronienne s’oppose parce que Macron fait ce qu’elle aurait aimé faire et le pousse à la surenchère, à la faute. Mais les réticences existent au sein de la majorité présidentielle. Et il n’est pas sûr qu’Edouard Philippe et Emmanuel Macron se soutiennent fraternellement. Ni que Macron soit assuré de la fidélité des parlementaires de LREM qui reviennent chaque fin de semaine dans leur circonscription. Ni que LREM accumule les candidatures enthousiastes pour les municipales qui approchent…

Il ne fait pas de doute que si Macron avait la peur au ventre à la veille des grandes vacances, il n’en est pas encore débarrassé. Et sa politique du pourrissement, sur fond d’absence d’alternative politique, est à la merci de l’explosion à partir d’un incident quelconque.

En attendant, tout doit être fait pour le succès des manifestations, le soutien des grévistes, les caisses de solidarité avec les grévistes sont ouvertes...


Aide de la RATP aux grévistes !

Pour les Parisiens qui le peuvent, transférer le montant du remboursement du passe Navigo de décembre aux caisses de solidarité…

 

Pour plus d’informations sur la « réforme » des retraites :

https://www.youtube.com/watch?v=6oToD3KunHU&feature=youtu.be

https://tendanceclaire.org/contenu/autre/Analyse_Retraites_Comite_mobilisation_Insee.pdf

http://pauloriol.over-blog.fr/2019/12/reformer-les-retraites-aux-poings-8.html

 

Quelques images de la manifestation du 09/01/20 à Paris

Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?
Macron est-il réformable ?

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 13:13

Pour les touts précédents, voir touits4, touits3, touits2,  touits1

04/08/20 : Danger ! Le coronavirus circule. Sur les plages, y compris naturistes : masque obligatoire et armature de crinoline ou bouée conseillées pour maintenir la distance physique et réduire la propagation des maladies aéroportées : tuberculose, grippe, rougeole, CoviD-19 (wikipedia).

14/06/20 : Le 14/02/17, E. Macron dit aux Algériens que la colonisation était un « crime contre l’humanité » une « vraie barbarie ». Le14/06/20, aux Français « Je vous le dis très clairement... la République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire. »
Il y a comme un défaut.

05/05/20 : Qui indiquera à Emmanuel Macron et à tout son gouvernement qu'il lui suffit de traverser la rue pour s'inscrire à Pôle emploi ?

01/05/20 : Pour mentir sans qu'on s’en aperçoive, il faut être très intelligent. Sinon, on se contredit rapidement. Le gouvernement, ces temps-ci, est, au vu et au su de tout le monde, dans cette situation.

Il se contredit, sans vergogne. Méprise les citoyens. Sabote la démocratie.
 
21/04/20 : Les capacités de stockage de pétrole étant dépassées, une prime de 37 dollars est donnée par baril enlevé.
Votre baignoire peut être le début de la fortune !

17/04/20 : Macron n'a pas entendu les manifestations des gilets jaunes, ni celles contre la réforme des retraites, ni celles des hospitaliers. A-t-il des prothèses auditives ? Au bout de 4 jours, il entend les personnages âgées ou à risques, confinées, ou les sénateurs, âge moyen 61 ans.

 

17/04/20 : Booking.com qui profite depuis des années d'avantages fiscaux considérables, sollicite des aides publiques de plusieurs millions d'euros en raison de la crise actuelle (De Volkskrant (Pays-Bas).
Booking.com ne passe à la caisse que pour encaisser.

16/04/20 Déconfinement progressif et insuffisance de masques. Pour inciter à la fabrication de masques artisanaux, Castaner va proposer un rassemblement de femmes voilées et de blackblocks place de la Concorde.
Encadrés par des policiers sans masque mais avec une attestation du ministre.

15/04/20 : Le gouvernement a parlé de rémunérer les heures supplémentaires du personnel soignant. Il pourrait en être autrement ?
Et une prime ! Quelle générosité messeigneurs !
Revaloriser les salaires de tous les soignants ! Ceux des infirmiers sont parmi les plus bas de l'OCDE.

15/04/20 : La Chine, foyer initial de Covid-19, lutte par confinement, tests (traçage, isolement dans locaux dédiés), masques, gestes de distanciation sociale. La France fait exactement la même chose : sans masque, sans test, sans lieux dédiés. Restent confinement et gestes à l'extérieur.

15/04/20 : Popularité selon les mérites ? Merkel, 79 % + 11 %, la PM danoise, M. Frederiksen, 79 % + 40, le chancelier autrichien, S. Kurz, 77 % + 33, le PM néerlandais, M. Rutte, 75 %. V. Orban 71 %, G. Conte en Italie 71 %, B. Johnson 61 % au RU, D. Trump, 43%.
Macron, 40 % +7.

04/04/20 : En démocratie, les décisions sont respectées si elles sont respectables. Applicables matériellement. Justifiées, non contradictoires. Prises par une autorité respectable et respectée. A défaut, il faudra utiliser la coercition contre l'indiscipline, le système D, le passe-droit.

22/03/20 : Lors de sa visite à Strasbourg, Colmar, Mulhouse, le Pr Vallet a aussi pu mesurer les effets bénéfiques du confinement : les victimes d'accidents de la route, les sportifs blessés à l'entraînement sont bien moins nombreux aux urgences (JDD 22/03/20). On croit rêver !

17/03/20 : Confinement : Que va-t-il se passer pour les gens à la rue ? Les sans-papiers ? Les jeunes mineurs étrangers à qui les bénévoles pourront difficilement apporter à manger ? Les mendiants ?

16/03/20 : Le coronavirus ne passera pas aux Etats-Unis ! Paquets de pâtes, rouleaux de papier hygiénique ne sont pas les seules denrées sur lesquelles se ruent les consommateurs anxieux. Les armuriers voient eux aussi leurs ventes exploser avec l'évolution des coronavirus dans le pays.

24/02/20 : Paris vaut bien un abandon de poste : Buzyn, ministre de la santé démissionnaire !

24/02/20 : Grivaux quitte son ministère pour être candidat à la mairie de Paris, soutenu par Macron. Buzyn quitte son ministère pour être candidate à mairie de Paris, poussée par Macron. Ils n'ont pas le même programme. Y a-t-il 2 équipes LREM ?2 programmes ? 2 présidents ?

08/02/20 : Après la gréve, la solidarité financière continue. A Paris, pour obtenir le remboursement du passe Navigo :
https://www.mondedommagementnavigo.com/#!/
Pour ceux qui peuvent, en reverser le montant à la caisse de solidarité des grévistes est facile :
https://www.cgt.fr/actualites/france/retraite/mobilisation-solidarite/caisse-de-solidarite-envers-les-grevistes

31/01/20 :Macron, Philippe, Castaner ont des problèmes avec la démocratie, même limitée à la française : coup sur coup, le Conseil d’État rappelle des règles à respecter pour légiférer sur les retraites et pour limiter, de façon préventive, la manipulation les résultats des municipales.

31/01/20 : Le clown Bojo, Boris Johnson, après Donald Trump, méprisé à longueur de discours et de colonnes, " désormais pris au sérieux dans les capitales européennes ". Macron reconnaît l'avoir "sous-estimé".
Mépriser hommes et peuples est, toujours, une mauvaise politique.
31/01/20 : Élu, Édouard Philippe veut rester à Matignon si le président de la République... Difficile pour Macron d'écarter un PM fraichement élu !
Battu, sera-t-il remercié ? Difficile pour Macron de garder un PM désavoué par les électeurs !
Électeurs du Havre, le choix est clair !
 
31/01/20 : É.Philippe tête de liste au Havre. Dilemme cruel ! Voter contre : battu et maintenu PM ?
Voter pour, vainqueur triomphant et PM remercié ?
Ou élu, cèdera-t-il sa place de maire pour rester PM ?
Et gagner sur les 2 tableaux ?
Pas d'erreur. Commencer par un désaveu électoral !
 
28/01/20 : Macron veut-il se débarrasser de ses ministres ? Y compris du Premier, Édouard Philippe ?
Ils sont poussés à se présenter aux municipales.
Élus, ils seront relevés de leur fonction !
Battus, ils resteront ministres ? La promotion à l'échec !
Macron confus ? Électeurs perplexes !

28/01/20 : Des mots, encore des mots, maudits, "âge pivot", "âge d'équilibre", "âge du taux plein", mais toujours les mêmes maux pour les mêmes personnes !

23/01/20 : Le président Macron victime de violences politiques à Jérusalem !

18/01/20 : Hôpital public, révolte des chefs de service : les para-médicaux s'en vont, des postes vacants, les jeunes médecins suivent le même chemin, on ferme des lits. Des chefs de service qui ne revendiquent pas pour eux-mêmes mais pour le personnel non médical. C'est dire si ça va mal !

18/01/20 : Emmanuel Macron prépare sa reconversion comme agent publicitaire. Essai réussi pour le théâtre des Bouffes du Nord, La Mouche et Chrisitan Hecq !
Des fidèles ont répondu à son appel qu'on croyait oublié : Qu'ils viennent me chercher, avait-il dit. C'est fait.

 

15/01/20 : Macron, Philippe, Castaner pensent-ils qu'ils ont vaincu GJ et syndicats ? Qu'ils n'ont plus besoin de violence policière ? Les policiers loués hier peuvent être punis aujourd’hui. Macron, Philippe, Castaner n'ont aucune responsabilité ? Maintenant, faut préparer les élections ?

 

15/01/20 : Ce n'est pas la déontologie qu'il faut améliorer mais l'application du code, le comportement des policiers, le commandement. Des sanctions non des médailles, non des promotions (Lallement de Bordeaux à Paris !). Macron, Castaner, plus d'un an pour voir les actualités télévisées ?

12/01/20 : L'ancien président représentant du nouveau : la continuité dans le changement. Changer pour que rien ne change. L'ancien a dit quand je ne ferai plus de politique, je ferai de l'argent. Le nouveau a fait de l'argent avant de faire de la politique. Le beau monde est bien petit.

11/01/20 : Édouard Philippe est disposé à retirer provisoirement le pivot. La mobilisation continue provisoirement en attendant le retrait définitif du projet de contre-réforme.

09/01/20 :La RATP annonce le remboursement du pass Navigo du mois de décembre, montant transmis immédiatement, avant même réception, à la caisse des grévistes Solidarité CGT Mobilisation, "Confédération Générale du Travail Service Comptabilité" 263 rue de Paris 93100 Montreuil.

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2019 6 28 /12 /décembre /2019 21:49

Ce samedi 28 décembre entre Noël et Premier de l'an, des grévistes, des Gilets jaunes et des soutiens ont manifesté de la gare du Nord jusqu'à Châtelet en passant par la place de la République à Paris.

Je suis allé de la place de la République à la place de la République en remontant la manif et en redescendant sur l'avenue Magenta.

Bien sûr, la manifestation n'était pas celle des grands jours mais elle n'était pas ridicule, débordait de vitalité et mêlait Syndicalistes CGT, FO, Sud, Unsa et Gilets jaunes.

Plusieurs boites de demande de solidarité financière. Elle peut aussi s’exprimer par chèques ou virement internet...

Plus d'un million d'euros ont déjà été recueillis.

Mais, pour certains, ça va être difficile de tenir. Le gouvernement joue sur l'épuisement et l'hostilité de la population qui, pour le moment, ne paraît pas même dans les transports parisiens où les gens se pressent... que j'ai peu pris, il est vrai.

Quelques images de solidarité.

Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites
Manifestation contre le projet de réforme des retraites

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche