Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 16:22

(Commentaires reçus  en fin d'article)

 

Les poules sont-elles bien logées ?

Eh bien non ! C'est le constat que fait la Commission européenne qui s'en inquiète d'ailleurs. Elle vient de rappeler à 13 pays de l'Union européenne dont la France qu'une poule pondeuse, dans les élevages en batterie, doit disposer au minimum de 600 cm2 (Le Monde 01/02/12). Nous ne pouvons que soutenir la CE dans ce juste combat et féliciter le commissaire européen qui, au milieu de la tempête économique et financière, est encore assez optimiste pour visiter les poulaillers de l'Union.
Mais il est difficile de ne pas mettre en relation cette information et celle paru quelques jours plus tard qui annonce que 470 personnes mortes de froid en Europe dans les pays avec ou sans poules exploitées en batterie. La CE ne semble pas dire grand chose sur cette question.

Malheureusement, le logement n'est pas de compétence communautaire, Iil n'y a pas de commissaire pour se pencher sur la question. Et la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne ne parle pas de droit au logement : "Afin de lutter contre l'exclusion sociale et la pauvreté, l'Union reconnaît et respecte le droit à une aide sociale et à une aide au logement destinées à assurer une existence digne à tous ceux qui ne disposent pas de ressources suffisantes, selon les modalités établies par le droit communautaire et les législations et pratiques nationales" (article 34-3).

Mais qui connaît le commissaire qui a en charge le logement des poules ? D'ailleurs quelle que soit leur fonction, les commissaires européens sont peu connus, y compris de leurs compatriotes. Mais c'est Michel Barnier, commissaire français en charge du Marché intérieur, qui est le plus mal connu de ses compatriotes. Seules 8% des personnes interrogées en France affirment avoir entendu parler de lui !

A défaut de compétence européenne, il y a la compétence nationale, régionale, communale... Dans certains pays de l'Union il existe un droit au logement dans la Constitution (Belgique, Espagne, Pays-Bas, Portugal, Finlande, Grèce ) ou sous forme législative faisant le plus souvent obligation aux communes de prendre cette question en charge (Danemark, Iralnde, Luxembourg, Royume-Uni).. (1)

En France, nous avons depuis mars 2007, la DALO (droit au logement opposable). Il n'y a donc plus de problème. Mais, il ne semble pas que quelques pages de journal officiel soient assez efficaces pour protéger des grands froids (2).
C'est pourquoi Nora Berra, secrétaire d'Etat à la Santé, donne quelques conseils dans cette période difficile sur son blog que les "sans abri" consultent régulièrement : "Je rappelle, dans le cadre de la vague de froid qui s'abat actuellement les principales mesures à adopter en cas de grand froid, notamment pour les populations vulnérables (sans-abri, nourrissons...)... En cas de grand froid, je recommande aux personnes les plus vulnérables d'éviter de sortir" (3).

La situation est sous contrôle. Tout est donc parfait !

1 - http://www2.logement.gouv.fr/actu/logeurope/default.htm
2 - Loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale, publiée au Journal officiel du 6 mars 2007.
3 - La note de son blog a été modifiée, et la mention "sans-abri" a été rayée de la liste des personnes "les plus vulnérables" à la suite après avoir été diffusée largement sur le réseau social. Nouvel Obs 08/02/12.

 

 

Je dois dire qu'aucun de mes textes précédents n'a suscité autant de commentaires : 3 en 2 jours. Une brève réponse à la suite de ces commentaires.

 

 

salut Paulo,
tu aurais pu faire remarquer que dans sa grande bonté, l'Europe permet à chaque poule de se loger sur une feuille de papier A4
et conclure: "acheter des oeufs de poule élevées au grand air, voire en plein champ"
Pour le reste, cela montre que les Etats s'occupent des SDF, la commission des poules et qu'ainsi les vaches seront bien gardées...
tu en as d'autres des comme ça?
à+

  P. Gi.

 

¨Les poules sont-elles bien logées ? (Commentaires de A.G.)

Eh bien non ! C'est le constat que fait la Commission européenne qui s'en inquiète d'ailleurs. Elle vient de rappeler à 13 pays de l'Union européenne dont la France qu'une poule pondeuse, dans les élevages en batterie, doit disposer au minimum de 600 cm2 (Le Monde 01/02/12). Nous ne pouvons que soutenir la CE dans ce juste combat et féliciter le commissaire européen qui, au milieu de la tempête économique et financière, est encore assez optimiste pour visiter les poulaillers de l'Union.
Mais il est difficile de ne pas mettre en relation cette information et celle paru quelques jours plus tard qui annonce que 470 personnes mortes de froid en Europe dans les pays avec ou sans poules exploitées en batterie. La CE ne semble pas dire grand chose sur cette question.¨

 
Commentaire: Paul Oriol (ici en copie), semble faire partir de la branche humaniste qui pense que des humains meurent, ou sont mal traités, alors la maltraitance animale n´est pas une priorité aussi élevée.

Je vois les choses différement: quand on admet l´idée de faire souffrir un être vivant pour le profit, pourquoi alors ne pas continuer avec les humains? (Esclavage, prostitution forcée,  etc...)
Est-ce que gaver les oies, ou canards pour provoquer une cirhose du foie chez ces volatiles améliore la condition humaine, au point de justifier cette torture? 
J´aime le fois gras, mais une vie de torture d´un volatile pour quelques minutes de plaisir humain?
Ici faire souffrir des volailles permet-il de d´atténuer des souffrances humaines?
Est-ce que torturer un poussin de sa naissance à sa mort est une chose nécéssaire, utile?
In fine, est-ce que je pose ces questions correctement?
Sur une note rationelle, le trés faible espace vital de poules les amèment à se blesser trés souvent (griffures), alors ces blessures s´infectent et poules et poulet meurent: ca diminue le profit.
Pour éviter cela on les gave à présent d´anti-biotiques... que les humains ingèrent quand ils mangent ces animaux.
Et cela n´est pas sans de sérieux et multiples inconvenients, à présent bien documentés.
.

Un commentaire d'un lecteur sur Agoravox.

Résumons : parce que des humains meurent de froid il est acceptable de traiter des millions d’animaux comme de simples choses, d’industrialiser la torture ?

Voyez, derrière de bonne intentions humanistes se cachent inconsciemment les réflexes les plus fascisant qui soient. 
On vous aurez pu vous parler des pubs pour parfums ou des croisières aux caraïbes vous n’auriez pas tiquer, mais qu’on vous suggère un instant un peu de compassion pour vos victimes et là c’est l’indignation
Vous ne valez donc pas mieux que les puissants que vous critiquez. 
Car elle est là l’angoisse du faible, plus que la peur du fort, c’est de perdre son droit à martyriser plus faible que lui. 
C’est pourquoi il n’y a pas d’espoir. 
Triste texte.

Il est évident que je préfère l'homme aux poulet sur tout quand ils est saignant bien rouge. Mais comme on en trouve difficilement dans le commerce et au restaurant, je me suis résolu , depuis quelques temps, à ne plus manger de viande (sauf exceptionnellement quand des amis m'invitent chez eux). Mais je mange encore des oeufs et du poisson, notamment au restaurant.
Reste qu'il y a des fascistes végétariens et même végétaliens.
Je ne sais pas comment m'en sortir. PO.


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Mon pauvre Paul, tu t'es lancé dans une affaire terrible. Les droits des animaux! En osant hiérarchiser les droits des poules et ceux des hommes tu ne peux que t'attirer les foudres des "sauveurs"
des animaux. Tes justifications de serviront à rien. Tu es coupable, et fasciste (il faudrait peut-être que l'auteur du commentaire aille se renseigner sur la définition du fascisme ...). Sans
compter les hors sujet (que viennent faire les croisières et le parfum dans l'histoire?). Ne te laisse pas enfermer dans ce débat sans fin. Il est évident qu'il faut s'intéresser à ces pauvres
poules, et pour cela il suffit de choisir des œufs "étiques"voire bio. Sinon, je sais que tu ne souhaite pas la souffrance des poules, et je te souhaite de ne pas crouler sous les anathèmes!

Pascale
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche