Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 10:03

 

In english

 

L'art urbain a désormais ses lettres de noblesse, artistes reconnus, mécènes institutionnels ... Murs-musées avec des visites organisées ...
Mais il ne sera question ici que de l'art urbain comme moyen d'expression populaire sous la forme de graffiti, textes ou images, peints ou collés. Ces graffitis s'épanouissent autour du monde, œuvres, parfois signées, plus ou moins éphémères, effacées, surchargées ou complètement recouvertes.
Exercice sauvage, indisciplinée, le plus souvent sur des supports non autorisés, murs, vitrines, camions ... accessibles à la réalisation et à la compréhension de tous ... libres, sans aucune censure autre que celle des auteurs qui passent ou non à l'acte, qui peut être couvert ou contesté par d'autres auteurs de graffiti.

 

Réflexions sous forme de textes / dessins offerts aux passants, philosophiques, politiques, protestants, tendres, irrespectueux, poétiques, romantiques, humoristiques, naïfs, délirants, utopistes ou cruels, ils donnent à voir le murmure de la ville (1).
Ces images disparaîtront, dans huit jours, dans un mois, dans une année, dans une obsolescence généralement non programmée mais assumée, qui ne dépend pas de la qualité, artistique ou littéraire ... mais le plus souvent de l'activité d'autres graffeurs besoin d'expression, d'exposition ... ou de propriétaires privés ou institutionnels.
Cependant, certains survivront plus longtemps grâce au travail patient et passionné de ceux qui les recueillent, les archivent, les publient dans des livres ... (2)

Les images ci-dessous ont été recueillies au hasard de promenades, principalement à Paris, Belleville, Paris Est, 13e arrondissement, elles sont présentées par thèmes.
Certaines sont situées géographiquement, 6 place de la République (Paris) - suite de Nuits debout - et 6 à l'étranger.

Cette nouvelle série fait suite à celle de 2016 (3) et aux images du lendemain des attentats de Paris (4).

Seuls les messages sous forme de texte ont été conservés. Sans aucun jugement, ni sur la substance, ni sur la forme.

Les textes avec images seront publiés ultérieurement.

 

 
Le murmure des murs
Le murmure des mursLe murmure des murs
Le murmure des mursLe murmure des murs
Le murmure des murs
 
 
 
Le murmure des murs
 
 
Le murmure des murs

Le murmure politique des murs de Paris

Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique
Politique

 

6 images sur la place de la République à Paris  (Nuits debout)

Pace Nuit debout
Pace Nuit debout
Pace Nuit debout
Pace Nuit debout
Pace Nuit debout
Pace Nuit debout

 

Immigration

Immigrés
Immigrés
Immigrés

Amour

Amour
Amour
Amour
Amour
Amour
Amour

 

Je pense donc je tague

Le murmure des murs
Le murmure des mursLe murmure des murs
Le murmure des mursLe murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs
Le murmure des murs

Étranger

1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en Allemagne

1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en  Allemagne.
1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en  Allemagne.1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en  Allemagne.
1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en  Allemagne.1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en  Allemagne.1 en Italie, 2 en Algérie, 3 en  Allemagne.

 

1 - La construction de la muraille des Fermiers généraux, entre 1784 et 1790, pour percevoir des taxes, bien entendu impopulaires, sur les marchandises entrant à Paris, a suscité ces mots anonymes: Le mur murant Paris rend Paris murmurant. Ce mur a été détruit en 1860.

2 - Parmi ceux-ci mais il y en a beaucoup d'autres :

- TIENS  ILS ONT REPEINT ! 50 ans d'aphorismes urbains de 1968 à nos jours,  Yves Pagès La Découverte 2017

-STREET ART Larousse

- Les Graffitis de la Liberté, sur les murs du printemps égyptien. Editions Vent de sable Vincent Euverte 2015

3 - Les murs ont la parole, 16 juin, 2016

4 - Paris touchée, 25 juin, 2016

Partager cet article

Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 20:44

Version anglaise

La Maison rouge (Fondation Antoine de Galbert), présente jusqu'au 20 mai 2018, deux expositions qui valent le détour, aussi bien pour les personnes qui vivent dans la région Île de France que pour celles qui ne sont que de passage à Paris.

La première, Black Dolls, est constituée de 200 poupées noires parmi les 1000 de 1840 à 1940 collectées par Deborah Nef. Dont quelques unes sont présentées ci-après.

Toujours à la Maison rouge, 150 œuvres de l'artiste rom, Ceija Stojka (1933-2013),  déportée pendant la Seconde guerre mondiale. Seconde partie de cet article.

Black Dolls

Ces poupées noires, ont été confectionnées entre 1840 et 1940, par des jeunes filles ou des femmes noires, le plus souvent pour des enfants blancs ou noirs.

Elles sont d'une très grande diversité, hommes, femmes, aux vêtements variés. Cette présentation de poupées est accompagnées des photos d'époque, de textes et d'un court métrage remarquables pour les replacer dans le contexte des relations entre Noirs et Blancs aux États-Unis.

Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions

Des photographies et un court métrage complètent l'exposition pour cerner leur utilisation...

Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions

Les dopsy-turvy dolls sont des poupées qui, quand on retourne leur jupe, font apparaître leur visage noir ou blanc.
Certaines, sans vêtements, visage, bras et tronc  blancs sont soudés par le tronc à une autre poupée tronc, bras et visage noirs.
Elles auraient été fabriquées par des  nounous noires pour leurs enfants et/ou pour les enfants blancs dont elles s'occupaient.


 

Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions

Lors d'un voyage au Brésil, il y a une trentaine d'années, au marché, une vendeuse proposait ce type de poupées qu'on peut retourner, en disant : la pauvre et la riche .  L'une, au teint sombre, la poupée pauvre, avait une robe belle mais simple, en la retournant, apparaissait une autre poupée, au teint plus clair, la riche avec un robe bien plus belle.

Quelques années plus tard, des amis brésiliens ont rapporté une poupée du même type. La différence de teint entre la riche et la pauvre était bien moins évidente.

Hasard ? Évolution ?

 

Poupées noires et  artiste rom : deux expositionsPoupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositionsPoupées noires et  artiste rom : deux expositions

PS : une image photographiée sur un mur de Nanterre ...

Poupées noires et  artiste rom : deux expositions

Cette exposition n'est pas seulement belle par les poupées présentées, Elle est intéressante aussi par sa présentation qui essaie de les replacer, par des textes et un court métrage dans le contexte des relations entre Noirs et Blancs aux États-Unis.

Ceija  Stojla (1933-2013)

 

Ceija Stojka, rom autrichienne, a été déportée à l'âge de dix ans dans les camps de Ravensbrück, Auschwitz-Birkenau, Bergen-Belsen, avec sa mère et ses frères et sœurs. Pendant la Seconde guerre mondiale, 90% des roms autrichiens ont disparu.

A l'âge de 55 ans, elle a commencé à revenir sur cette période pour donner son témoignage par des textes, dans de nombreux carnets, dont certains ont été publiés, et par des dessins et peintures, plus d'un millier, encres, gouaches, acryliques, dont 150 sont présentés dans l'exposition.

Ces tableaux ont été réalisés entre 1988 et 2012 au fil des souvenirs. Ils sont présentés par chapitres  : Quand on roulait..., La traque..; Les camps... Le retour à la vie...
Quelques images de cette magnifique exposition.

Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions
Poupées noires et  artiste rom : deux expositions

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 10:52

Durant les quatre jours passés à Athènes, au hasard des promenades, il a été facile de faire une abondante collection de peintures murales...

Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)
Bref séjour à Athènes (peintures murales)

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 16:29

Avec les nouvelles techniques, les personnes sont beaucoup plus nombreuses à exposer des idées, des images (à s'exposer aussi) ou à commenter les idées, les images des autres, sur les « réseaux sociaux », les sites, les blogs... et aussi dans la rue. Sur les murs de la ville.

Jusqu'ici, les murs étaient réduits à leur fonction traditionnelle, de séparation ou de support, et quelquefois de support à l'affichage sauvage, commercial, culturel, politique, moins onéreux que les panneaux publicitaires. En 1968 et après, la sérigraphie avait permis l’explosion des affiches politiques artisanales.

Aujourd'hui, un important besoin de s'exprimer, de se faire connaître, de marquer un territoire, apparaît sur les murs vides de la ville, les espace en attente de rénovation, souvent abandonnés. Puis couverts de graffitis, de tags et aussi de peintures et papiers peints collés par de jeunes artistes qui colorent l'espace.
Quelquefois, au grand dam des bailleurs ou des habitants qui combattent et détestent cette pollution visuelle du quotidien et de « leur » mur.

Certains passent, aveugles : dans le 13° arrondissement, un groupe regarde une importante peinture murale. Une dame s'arrête, suit les regards ; « Je passe tous les jours ici, je ne l'avais jamais vue ! »
D'autres apprécient ces couleurs, ces images qui intriguent, choquent, font sourire, donnent une nouvelle atmosphère à la rue.

L'art urbain permet à des jeunes et des moins jeunes, connus ou inconnus, d'offrir leur œuvre directement aux passants. C'est le but de certains. D'autres cherchent ainsi à se faire connaître.
Des rues, des quartiers deviennent des lieux ouverts d'exposition, des galeries populaires. Des artistes, souvent anonymes, venant quelquefois de loin, réalisent une œuvre éphémère, qu'ils photographient et mettent ensuite sur leur site... Sur le mur, elle sera recouverte, tout à l'heure, dans huit jours ou dans un mois par la production d'un collègue...

Des tableaux, des fresques peuvent avoir été commandités par des institutions, elles occupent une surface importante, mur ou façade. Elles peuvent aussi être surchargées de graffitis, quelquefois, elles sont renouvelées, régulièrement. D'autres qui ont demandé les moyens d'un échafaudage important, sont difficiles à atteindre et à renouveler.

Des touristes, chaque jour, viennent faire leur cueillette d'images avec tablette, téléphone portable ou appareil photographique plus perfectionné. Des étudiants font des mémoires, d'autres utilisent le décor pour tourner un film, faire une présentation de mode...

L'art urbain, hier considéré comme une pollution visuelle venue des États-Unis, s’intègre de plus en plus à la ville, il a ses sites répertoriés par les guides ou se dévoile au coin des rues.

Dans les arts de la rue, les styles, les techniques peuvent être très divers.

Et les sujets.

Quand il est question de peinture, même si elles ne sont pas les seules, les images de femmes, anonymes ou signées, ne sont pas loin. Dans les musées et dans les rues.
Ici quelques « femmes qu'on affiche », saisies, au hasard de balades, essentiellement dans les rues de Paris, surtout dans 13° et le 20°, à Nantes ou à Marseille.

Ces femmes qu'on affiche

Rues de femmes,

Femmes des rues,

Femmes des murs.

Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°
Rue Dénoyez Paris 20°

Rue Dénoyez Paris 20°

Dessins,

Peintures,

Papiers collés.

Paddy
Paddy
Paddy
Paddy
Paddy
Paddy
Paddy
Paddy

Paddy

Habillées ou dévêtues,

En noir ou en couleurs,

En cuir ou en taffetas.

Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres
Catsky, Suriani, autres

Catsky, Suriani, autres

Rêveuses,

Rêvées

Ou fantasmées.

Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...
Parsi 13°, Marseille...

Parsi 13°, Marseille...

Fillettes ou mamans,

Belles ou caricaturales,

Célèbres ou inconnues.

Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)

Seules , en groupe, légères, romantiques, provocantes,

Et même armées face aux passants,

D'un revolver, d'une bombe de peinture

Ou d'un appareil photographique !

Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
Ces femmes qu'on affiche : ma rue est un musée (5)
30/07/2015 Milan, Londres, Paris 20ème : ma rue est un musée

Quelques photos d'art urbain lors d'un bref séjour à Milan (2 jours) et à Londres (4 jours), conduisent à un retour sur les images recueillies dans le quartier du Bas Belleville à Paris. A Milan, une balade dans la ville à partir du corso Vittorio Emanuele...

25/10/2014 La rue Dénoyez, Paris XXème : Ma rue est un musée 4

Libération a publié récemment, un article sur la "rue Dénoyez, paradis des graffeurs de Belleville... dans le vingtième arrondissement de Paris, havre artistique menacé par un projet immobilier"...

21/06/2014 Ma rue est un musée (3) : Le monde de Fred Le Chevalier

Ma rue est un musée aux oeuvres éphémères qu'il faut saisir au vol, au jour le jour. Des artistes anonymes peuplent les murs de couleurs, de personnages, de rêves, de fantasmes. "Les passants qui passent" les ignorent ou les remarquent, se plaignent des...

14/06/2014 Ma rue est un musée (2)

Ma rue est un musée (2) Ma rue est un musée ou plutôt mon quartier, ma ville est un musée. Musée ouvert à tous les vents, d'est et d'ouest, à tous les temps, à tous les camps, à tous les clans, à tous les courants... Art éphémère et souvent anonyme, soumis...

02/05/2014 MA RUE EST UN MUSEE

MA RUE EST UN MUSEE En flânant le long des grands boulevards ou des petites rues de Paris, il y a, en effet, beaucoup de choses à voir. Dans la rue, on peut croiser tout le monde, depuis les yeux angéliques qu'on ne peut plus suivre si ce n'est du regard,...

Partager cet article

Repost0
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 21:34

03/08/13

 

P1020078.JPG

 

P1020075.JPG

 

 

P1020074.JPG

 

P1020071.JPG

 

P1020070.JPG

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:16

 

P1000808

 

 

P1000810.JPG

 

 

P1000805

 

 

 

P1000806.JPG

 

 

 

P1000804.JPG

Partager cet article

Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 14:10

P1010077Hog.JPG

P1010076Hog.JPG

P1010074.JPG

P1010071.JPG

P1010070.JPG

P1010069.JPG

Hoggar

Partager cet article

Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 14:10

P1010062Vilage.JPG

P1010050village.JPG

P1010040Village.JPG

P1010039Village.JPG

P1010027VilCoup.JPG

Villes

Partager cet article

Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 14:09

Le Peintre aujourd'hui

 L'ARTISTE AUJOURD'HUI

 

P1010081Pers.JPG

P1010080Pers.JPG

P1010079Pers.JPG

P1010085Pers.JPG

P1010066Gorge.JPG

P1010044FemmeTerr.JPG

P1010026Pers.JPG

P1010024Pers.JPG

P1010023Pers.JPG

P1010022Pers.JPG

 


P1010021Pers.JPG

Partager cet article

Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 14:08

P1000990

P1010038.JPG

P1010086.JPG

P1010087.JPG

P1010088.JPG

P1010089.JPG

P1010090.JPG

P1010091.JPG

P1010092.JPG

P1010093.JPG

P1010094.JPG

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Paul ORIOL
  • : Réflexions sur l'actualité politique et souvenirs anecdotiques.
  • Contact

Texte Libre

Recherche